Warning: Declaration of WarpMenuWalker::start_lvl(&$output, $depth) should be compatible with Walker_Nav_Menu::start_lvl(&$output, $depth = 0, $args = Array) in /customers/7/f/1/pacifiquefm.be/httpd.www/wp-content/themes/solarr/warp/systems/wordpress/helpers/system.php on line 678 Warning: Declaration of WarpMenuWalker::end_lvl(&$output, $depth) should be compatible with Walker_Nav_Menu::end_lvl(&$output, $depth = 0, $args = Array) in /customers/7/f/1/pacifiquefm.be/httpd.www/wp-content/themes/solarr/warp/systems/wordpress/helpers/system.php on line 678 Warning: Declaration of WarpMenuWalker::start_el(&$output, $item, $depth, $args) should be compatible with Walker_Nav_Menu::start_el(&$output, $item, $depth = 0, $args = Array, $id = 0) in /customers/7/f/1/pacifiquefm.be/httpd.www/wp-content/themes/solarr/warp/systems/wordpress/helpers/system.php on line 678 Warning: Declaration of WarpMenuWalker::end_el(&$output, $item, $depth) should be compatible with Walker_Nav_Menu::end_el(&$output, $item, $depth = 0, $args = Array) in /customers/7/f/1/pacifiquefm.be/httpd.www/wp-content/themes/solarr/warp/systems/wordpress/helpers/system.php on line 678 Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/7/f/1/pacifiquefm.be/httpd.www/wp-content/themes/solarr/warp/systems/wordpress/helpers/system.php on line 61 etudiant Archives | Pacifique FM
Titre obligatoire

Emissions à venir

oct
23
mar
2018
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
oct 23 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘etudiant’

VERDICT DU PROCÈS DU POLICIER FILMÉ FRAPPANT UN JEUNE LYCÉEN DU LYCÉE BERGSON (Paris )IMMOBILISÉ

Rendu du jugement dans l’affaire D., élève du lycée H. Bergson de Paris contre O., policier du commissariat central du 19e arrondissement de Paris, suite à l’audience du 10.11.16 à la 10e chambre du tribunal de grande instance de Paris

etudiant frappé

Rappel des faits : diffusion sur le net de la vidéo d’un policier frappant un lycéen immobilisé par deux autres policiers.

 

Aujourd’hui jeudi 23 novembre 2016 a été rendu le jugement, en première instance, du gardien de la paix mis en examen pour violence volontaire contre un mineur. Celui-ci est condamné à 8 mois avec sursis, sans inscription de la condamnation au casier judiciaire.

Suite à une audience de plus de 5 heures le 10 novembre 2016, les quatre juges réunis en formation collégiale ont prononcé une condamnation légèrement moins indulgente que celle demandée par le procureur de la République à l’issue d’un réquisitoire sévère qui soulignait le devoir d’exemplarité de policiers, relevait les incohérences des déclarations du policier mis en cause et le caractère inacceptable de son acte de la part d’une personne assermentée.

Pour mémoire, le procureur de la République, après un réquisitoire à charge contre le policier, n’avait réclamé que 6 mois avec sursis et pas d’inscription au casier judiciaire de ce dernier, afin que le policier mis en cause puisse continuer à exercer son métier.

Le tribunal a donc prononcé une peine un peu plus sévère que celle requise par le procureur de la République. Cependant, elle a débouté la Ligue des droits de l’homme de sa constitution de partie civile, considérant ainsi qu’il n’y avait pas atteinte aux droits fondamentaux de l’homme dans cette affaire. Nous déplorons vivement cette décision.

Cette condamnation, si elle a le mérite de reconnaître la culpabilité du policier, nous paraît toutefois incroyablement indulgente à l’égard d’une personne dépositaire de l’autorité publique. Elle ne prend pas la mesure des préjudices subis par D., qu’ils soient d’ordre physique, psychologique et scolaire et nous paraît donc insuffisamment réparatrice à l’égard de cette victime mineure.

Nous regrettons par ailleurs que les poursuites engagées contre les policiers n’aient pas pu aboutir à un procès commun qui aurait permis d’éclairer l’ampleur des actes commis le 24 mars dernier et d’identifier les responsabilités de ce que nous considérons comme un dérapage collectif commis par des personnes dépositaires de l’autorité publique.

Nous continuons à dénoncer l’ensemble des violences commises ce matin du 24 mars 2016 à l’encontre de lycéens et restons mobilisés sur l’ensemble des autres actions judiciaires en cours (enquête IGPN et enquêtes judiciaires en cours d’instruction).

À ce jour, la prochaine date d’audience dans une affaire judiciaire concernant les violences policières contre des élèves du lycée Henri-Bergson est fixée au 16 juin 2016 (10e chambre du tribunal de grande instance de Paris).

 

Sources :

Gwenaël CAU, parent d’élève

Stéphanie DURAND, parent d’élève

Edwige MILLERY, parent d’élève

Permanence juridique à INFOR JEUNES Tournai

PERMANENCE JURIDIQUE GRATUITE À INFOR JEUNES

infor jeune tournai
Le jeudi 16 juillet de 10h à 12h, deux juristes de la Fédération Infor Jeunes proposeront une permanence juridique dans les locaux d’Infor Jeunes à Tournai. Elle s’adresse au jeune âgé de 12 à 26 ans en questionnement sur ses droits en tant qu’étudiant, locataire, travailleur, etc. Il y recevra des réponses et conseils d’ordre juridique gratuitement et sans rendez-vous !

INFOR JEUNES
Infor Jeunes collecte, vérifie, traite et diffuse l’information pour la mettre à la disposition de tous les jeunes de 12 à 26 ans, par tous les moyens appropriés. L’information est exclusivement conçue en réponse aux demandes et besoins que les jeunes expriment.
Infor Jeunes aborde les domaines les plus variés tels que l’enseignement et la formation, l’emploi, la protection sociale et l’aide aux personnes, la citoyenneté et la justice, la famille, la vie affective et la santé, la consommation, le logement et le cadre de vie, les loisirs et les vacances.
L’information est donnée en l’absence de toute discrimination et de l’exercice de toute forme d’influence idéologique, morale ou autre. L’accès est libre et gratuit, et un accueil personnalisé est assuré au besoin, le tout dans le respect de l’anonymat.

LES JURISTES
Les juristes renseignent et conseillent les travailleurs du réseau Infor Jeunes et réalisent, entre autres, des dossiers documentaires qui offrent une information complète sur des sujets de préoccupation des jeunes avec des références légales, une bibliographie et des adresses utiles.

Personne de contact:

Sylvain Glorieux
Infor Jeunes Tournai ASBL
Tél. 069/22.92.22
s.glorieux@inforjeunes-tournai.be

Infor Jeunes Tournai aide également dans le juridique.

Posted by Pacifique FM – Officiel on lundi 13 juillet 2015

Analyse du nouveau plan SNCB : pas question d’éclipser les revendications étudiantes

Logo_UNECOF

Ce matin, l’Union des étudiants de la Communauté française apprenait par voie de presse qu’une association de navetteurs avait fait l’analyse du nouveau plan SNCB en soulignant certains points à améliorer. Les étudiants sont aussi des navetteurs et ont aussi voix au chapitre !

Quand on lit que la ponctualité est au cœur du plan SNCB, l’Unécof ne peut que se montrer sceptique. Le respect et l’adéquation des horaires n’ayant vraisemblablement pas fait leurs preuves, le plan mobilité vu par les étudiants devrait plutôt se concentrer sur l’augmentation de l’offre ainsi que la diminution des prix.

En tant qu’organisation représentative communautaire, l’Unécof revendique une modification du statut étudiant pour les abonnements, un prolongement des horaires de transport en commun en soirée ainsi qu’une adaptation des infrastructures ferroviaires. La mobilité constitue un enjeu considérable dans le quotidien des étudiants. D’autant que la réforme du paysage de l’enseignement supérieur poussera à des déplacements réguliers vers les différents établissements.

L’Unécof invite la Ministre Fédérale de la Mobilité Jacqueline Galant à ne pas simplement contempler le paysage de l’enseignement supérieur, mais à y construire des ponts afin de relier les pôles et les campus, et de ne pas laisser les étudiants sur le quai.