Titre obligatoire

Emissions à venir

sept
20
jeu
2018
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
sept 20 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]
12:00 RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
sept 20 @ 12:00
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
  Depuis ce 3 janvier en partenariat avec RFI voici le journal international.
13:00 LES TUBES DANS LA RADIO – Wallace
LES TUBES DANS LA RADIO – Wallace
sept 20 @ 13:00
LES TUBES DANS LA RADIO - Wallace
Les tubes dans la radio – Lundi au vendredi de 13h à 14h Le meilleur des tubes,80’s,90’s,2000’s Des souvenirs inoubliables, débarquent du lundi au vendredi à 13h pour un bond dans le passé. Un retour dans l’histoire[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘enfants’

Jean-Pierre Chevènement justifie les viols des enfants Centrafricains !

Jean-Pierre Chevènement, ancien ministre français et invité de l’émission Europe 1 Dimanche soir, a tenu ce dimanche 3 mai des propos qui risquent de faire polémique.

Jean-Pierre Chevènement

En effet, l’ancien ministre français justifie le viol des enfants Centrafricains par le fait que les conditions de travail des militaires français sont très difficiles et ceux-ci sont confrontés à des populations malheureuses, abandonnées. Selon lui, « il est clair que le fait de se trouver au contact des populations malheureuses, peut favoriser les comportements de ce type ».

La journaliste qui interviewait Jean-Pierre Chevètement a tenu à le recadrer : « Quelque soit le contexte, pardonnez moi, aussi sombre soit-il et François Hollande l’a rappelé; il faut être implacable face à ce qui s’est passé ».

Mais Jean-Pierre Chevètement continuait dans sa pensée en répondant que « surtout, il faut laisser l’armée française au dessus de tout cela parce que l’armée française rend beaucoup de services; elle s’acquitte avec beaucoup de professionnalisme des tâches qui lui sont confiées ».

Viols d’enfants Centrafricains par des militaires français? L’ancien ministre français Jean-Pierre Chevènement dérape !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 5 mai 2015

Make-a-Wish célèbre ses 25 ans en Belgique !

À l’occasion de son 35ème anniversaire et de ses 25 ans en Belgique, l’association Make-a-Wish, qui réalise les vœux d’enfants gravement malades âgés de 3 à 18 ans, a été reçu à 10h avec 10 enfants francophones et néerlandophones par la reine Mathilde au Palais royal.

makeawish

Les vœux de 5 jeunes malades ont été réalisés à l’issue d’une cérémonie à l’hôtel de ville de Bruxelles dans l’après-midi. D’autres événements seront organisés dans le courant de l’année en Belgique pour célébrer cet anniversaire.

Le premier vœu en Belgique a été réalisé le 29 avril 1990, jour du « World Wish Day », sous l’impulsion de la Baronne Marie Christiane De Corswarem. De 4 ou 5 vœux par an au début, du côté francophone, les 5  antennes Brabant wallon, Bruxelles, Hainaut, Liège et Namur-Luxembourg réalisent actuellement 130 vœux par an. En 2014, les quelque 200 bénévoles ont établi un record en concrétisant 134 rêves. En 25 ans, plus de 1.500 enfants malades ont vu leur vœu exaucé. Le vœu le plus fou réalisé a été d’envoyer fin 2011 Nicolas (13 ans) sur la lune avec l’aide du cinéaste belge Alain Berliner.

Pour chacune des 10 provinces francophones et néerlandophones de Belgique, un enfant dont le vœu a été réalisé dans les 10 dernières années  a pu rencontrer en présence d’un de ses parents la reine Mathilde en matinée. « D’après des témoignages, le fait de réaliser leurs vœux permettent aux enfants de se battre plus fort contre la maladie », estime la présidente de Make-A-Wish Belgium South, Florence Bille. Dans le cadre de  l’événement à l’hôtel de ville de Bruxelles, l’adolescente Khava est partie en limousine de la Grand-Place vers l’aéroport, avec sa mère et  un de ses frères, pour faire du shopping à Barcelone pendant 3 jours.

Viggo (3 ans) a pu recevoir les accessoires pour sa future cabane  de jardin qui sera installée la semaine prochaine. Mickey et Minnie ont promis à Alexandre (4 ans) qu’il partirait prochainement à Disneyland. Anaël (18 ans) pourra réaliser deux stages de fauconnerie à Bouillon puis à Puy du Fou. Le jeune Yasser, âgé de moins de 10 ans, a reçu divers objets pour décorer sa nouvelle chambre aux couleurs de Pikachu.

L'association a déjà réalisé les rêves de 1500 enfants malades !

Posted by Pacifique FM – Officiel on jeudi 30 avril 2015

26 enlèvements d’enfants ont été recensés en Belgique en 2014 !

Le cas de la petite Chloé qui a été enlevée et tuée ce mercredi à Calais, n’est pas sans rappeler d’autres trop nombreux cas d’enlèvements d’enfants chez nous…

enlèvement enfants

En effet, selon des chiffres de Child Focus rapportés par la DH, sur l’année 2014, 35 dossiers d’enlèvements ont été dénombrés, dont 26 cas sont des enlèvements effectifs, une tentative (par un tiers inconnu) et huit dossiers ouverts à titre préventif.

Parmi les 26 cas d’enlèvements effectifs, deux sont l’acte de tiers inconnus et les 24 autres enlèvements effectifs ont été commis par des tiers connus, ce qui englobe les personnes proches du jeune telles que les parents biologiques dépossédés de leur droit ou alors des membres de la famille qui n’ont pas l’autorité parentale sur l’enfant concerné.

Pour les enfants concernés par ces enlèvements durant l’année 2014, plus de la moitié des cas sont des enfants de moins de 13 ans. Le directeur de la communication chez Child Focus précise même : « Un tiers d’entre eux étaient de jeunes adultes et 10% étaient âgés de 14 à 17 ans. »

Il profita de « l’occasion » pour donner quelques conseils aux parents , afin d’adopter la bonne attitude vis-à-vis de leurs enfants. Pour lui, il ne faut « surtout pas tomber dans la panique ! » car « des cas survenus comme à Calais restent extrêmement rares. La mauvaise réaction serait de dire à son enfant qu’il faut se méfier de tous les inconnus car tous les inconnus ne sont pas dangereux. Stresser un enfant avec cela, ça serait lui faire plus de mal que de bien. » Le seul conseil qui vaille vraiment la peine d’être donné à son enfant, c’est : « si on lui fait quelque chose qui le dérange, il doit hurler très fort » conclut Dirk Depover.

En 2014, 26 enlèvements d’enfants en Belgique : Child Focus donne des conseils pour les parents inquiets !

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 17 avril 2015