Titre obligatoire

Emissions à venir

fév
25
dim
2018
12:00 Picard – SAM
Picard – SAM
fév 25 @ 12:00
Picard - SAM
Picard – Dimanche de 12h à 13h Le dimanche de 8h à 9h Picard sur L’air   PICARD SUR L’AIR , le patois de notre région
13:00 Celtic time – SAM
Celtic time – SAM
fév 25 @ 13:00
Celtic time - SAM
Celtic time – Dimanche de 13h à 14h Le dimanche de 13h à 14h Celtic Time, une heure de musique Celtique tout en douceur. Passe un moment avec la musique celtique

View Calendar

Articles marqués avec ‘Elections présidentielles françaises’

Présidentielle 2017 : réaction de Rudy Demotte

Satisfaction mais encore plus vigilance et appel à la gauche unie.

rudy demotte

« Je me réjouis que le front anti-extrême-droite ait fait barrage au Front National.
Je constate également que les citoyens français ont manifesté un vote de rupture avec les partis classiques et porté leur choix sur un candidat qui s’est démarqué des clivages traditionnels.
La confusion des idées, le rejet des idéologies, les pertes de repères suite aux affaires, la désespérance des classes populaires dans la détresse, la remise en cause du rôle de l’Union européenne, ont été les ferments de la longue campagne violente et clivante que vient de vivre la France.
Ce résultat me réjouit malgré tout   car le pire est provisoirement écarté. Et un démocrate, Emmanuel Macron, est élu.

Mais reconnaissons que ce résultat  porte le FN a un niveau encore jamais atteint, et est révélateur d’un ancrage et d’une banalisation des idées -pourtant oh combien condamnables! – de racisme, de xénophobie et réactionnaires de ce parti.
Nous devons, en tant que démocrates, nous mobiliser aussi pour que La culture et l’enseignement jouent dans nos pays un rôle émancipateur.
L’appel à l’abstention ou au vote blanc ont été les révélateurs d’un malaise encore plus profond. Et d’un risque majeur futur en cas d’échec d’Emmanuel Macron dans ses politiques.

Le troisième tour électoral (les législatives) doit être un moment de clarification.  J’espère que la gauche va se ressaisir et s’unir.
Et créer ainsi les conditions d’un rapport de force qui se traduira dans un gouvernement progressiste et clairement novateur.

Ce coup de semonce est également un signal clair à la commission européenne et aux gouvernements.  On ne peut plus perdre de temps à ne se préoccuper que d’orthodoxie budgétaire sans vrai plan massif de relance de l’emploi, du projet social et de l’économie.
Sans cela, la vague populiste ne sera pas endiguée. Elle se transformera en tsunami. »