Titre obligatoire

Emissions à venir

avr
24
mar
2018
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
avr 24 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]
09:00 Pacifique Job FOREM – Juliette e...
Pacifique Job FOREM – Juliette e...
avr 24 @ 09:00
Pacifique Job FOREM - Juliette et Adeline
Une émission réalisée et diffusée en collaboration et avec les chargées de communication du FOREM de Tournai et de Mouscron. Le Forem donne rendez-vous aux personnes à la recherche d’un job dans son émission hebdomadaire[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘Bart De Wever’

Bart De Wever: « Nous avons autorisé la mauvaise sorte de migrants en masse »

Bart De Wever: "Nous avons autorisé la mauvaise sorte de migrants en masse"

Bart De Wever: « Nous avons autorisé la mauvaise sorte de migrants en masse » – © Tous droits réservés

Le président de la N-VA, Bart De Wever a de nouveau tenu des propos flirtant avec la xénophobie ce lundi à la VRT. « Nous avons autorisé la mauvaise sorte de migrants (à venir) en masse », n’a-t-il pas hésité à déclarer.

La radicalisation ne touche que des groupes particuliers de migrants, a-t-il affirmé lors de l’émission « Terzake » sur la VRT.

« Je n’ai encore jamais rencontré un migrant asiatique qui se dise victime de racisme« , a-t-il dit, assurant tirer des conclusions similaires de l’analyse des chiffres de la criminalité.

Le président de la N-VA et bourgmestre d’Anvers a fait référence lundi aux propos qu’il avait tenus samedi lorsqu’il avait affirmé que « la mauvaise politique d’immigration de ces dix dernières années était la cause de la radicalisation de certains jeunes musulmans et donc du grand nombre de jihadistes partis de Belgique pour aller combattre en Syrie« .

« Nous avons autorisé (à venir) la mauvaise sorte de migrants en masse et ensuite trop peu a été fait. Nous n’avons pas mené de politique d’intégration« , a-t-il ajouté.

Politique d’intégration

Ce n’est, selon lui, que lorsque la N-VA est entrée au gouvernement flamand qu’une politique d’intégration a été menée « mais les problèmes étaient alors connus depuis longtemps« , a ajouté Bart De Wever.

Il a souligné que le racisme était une notion « relative » et trop souvent invoqué comme excuse pour un échec personnel, surtout auprès de certains groupes de population, comme la communauté marocaine. « Surtout les Berbères. Ce sont des communautés fermées, avec une défiance envers les autorités« , a-t-il dit.

Ce n’est, loin s’en faut, pas la première fois que le président de la N-VA et d’autres membres du parti séparatiste tiennent des propos xénophobes à l’encontre de la communauté marocaine de Belgique et/ou versent dans l’islamophobie.

Pour rappel, le secrétaire d’État N-VA à l’Asile et à la Migration, Théo Francken a déjà été mis sur la sellette à plusieurs reprises pour des propos outranciers et insultants sur la diaspora marocaine. Bart De Wever lui-même avait dénoncé, suite aux attentats de Paris, « la boîte vide que l’Europe est devenue sur le plan des valeurs, qui pourrait être remplie à nouveau par l’Islam« .

RTBF avec Belga

 Source: rtbf.be

Le gouvernement a-t-il choisit les mauvais migrants????

Posté par Pacifique FM – Officiel sur lundi 15 février 2016

Bart De Wever : « La collaboration était une erreur terrible à tout niveau » !

Mercredi après-midi, lors d’une cérémonie de commémoration de la fin de la seconde guerre mondiale qui s’est tenue à côté du monument anversois dédié aux déportés juifs de la commune, Bart De Wever a déclaré que : « Anvers regarde son passé droit dans les yeux. Et je tiens à le dire : la collaboration était une erreur terrible à tout niveau ».

ka-ant-eff-01_076-721-03-bart_de_wever_2

Le bourgmestre d’Anvers et président de la N-VA a également défendu les efforts fournis par la Ville et par le gouvernement fédéral pour renforcer la sécurité de la communauté juive d’Anvers. Il a reçu en échange les félicitations du Forum der Joodse Organisaties, une coupole flamande d’organisations juives organisatrice de l’événement.

Mais ce sont principalement les propos de Bart De Wever par rapport au sujet sensible de la collaboration qui ont marqué les esprits. Après avoir évoqué le rôle de Leon Delwaide, alors bourgmestre d’Anvers, dans la déportation des Juifs, il a affirmé qu’il fallait « reconnaître les erreurs du passé et en même temps honorer les choses positives », telles que les nombreux policiers anversois entrés en résistance. Bart De Wever a ensuite critiqué les collaborateurs actifs au sein du mouvement flamand et du VNV (le Vlaams Nationaal Verbond, parti nationaliste dont le grand-père de M. De Wever fut membre).

« C’est une page noire de l’histoire que le nationalisme flamand doit pouvoir voir et qui ne doit jamais être oubliée », a-t-il précisé tout en ajoutant que « dans l’histoire de chaque individu, il y a du noir et du blanc, et surtout beaucoup de gris. Mais le nazisme et la shoah étaient des erreurs criminelles. Personne ne peut le nier, cela ne nécessite même pas de nuances. »

Pour rappel, lors de la rentrée parlementaire, le ministre de l’Intérieur Jan Jambon et le secrétaire d’Etat à l’Asile et à l’Immigration Théo Francken, tous deux N-VA, avaient subi une volée de critiques de l’opposition pour leurs fréquentations et leurs propos polémiques sur la collaboration.

Bart De Wever défend sa ville d'Anvers et descend la collaboration !

Posted by Pacifique FM – Officiel on jeudi 7 mai 2015

Le chauffeur noir de De Wever trouve que les propos de son patron ne sont pas racistes

Alors que Bart De Wever, président de la NVA, avait eu, lundi, des propos à la limite de la xénophobie qui avaient choqué bon nombre de personnes, ce n’est en tout cas pas le cas de Joël Njengo, chauffeur et garde du corps attitré de De Wever qui n’a pas été atteint par les récents propos de son patron.

Chauffeur De Wever

Alors que de nombreux partis n’ont pas hésité à tackler le président de la NVA, son chauffeur est venu à sa rescousse en écrivant sur Twitter : « Démontrer une différence de mentalité entre des gens de différentes cultures ne fait pas d’un homme un raciste. »

Mais qui est ce Joël Njengo? D’origine camerounaise, il est arrivé en Belgique dès l’âge de 3 ans, dans la région d’Anvers. Joël a suivi des études à l’Athénée royale de Schoten, petite commune néerlandophone située en Région flamande dans la province d’Anvers. Il a ensuite décidé d’entrer dans l’armée et a, par la même occasion, suivi une formation chez les paras pendant 9 mois. Voulant devenir footballeur pro, il se voit obligé d’oublier son objectif car sa femme tombe dans le même temps enceinte et lui sans réel travail. C’est à ce moment là qu’il se voit proposer un boulot et pas n’importe lequel : devenir le chauffeur attitré de Bart de Wever. Cela fait maintenant plus de 2 ans qu’il est son chauffeur, son bodyguard et… son ami.

Pour rappel, Bart De Wever disait lundi que le racisme n’était pas une cause de la radicalisation, mais que ce problème devrait plutôt être attribué aux problèmes que connait la société. Lors de son discours, quelques phrases ont choqué comme : »Je n’ai encore jamais rencontré un migrant asiatique qui se dise victime de racisme » ou encore « Surtout les Berbères. Ce sont des communautés fermées, avec une défiance envers les autorités. »

Les propos de Bart De Wever ne choquent pas son chauffeur

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 27 mars 2015