Titre obligatoire

Emissions à venir

avr
26
jeu
2018
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
avr 26 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]
09:00 Pacifique Job FOREM – Juliette e...
Pacifique Job FOREM – Juliette e...
avr 26 @ 09:00
Pacifique Job FOREM - Juliette et Adeline
Une émission réalisée et diffusée en collaboration et avec les chargées de communication du FOREM de Tournai et de Mouscron. Le Forem donne rendez-vous aux personnes à la recherche d’un job dans son émission hebdomadaire[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘Asile’

Asile et migration : renforcement de la protection de l’ordre public et de la sécurité nationale

Source:

Service de presse de Theo Francken, secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, chargé de la Simplification administrative, adjoint au ministre de la Sécurité et de l’Intérieur

theo francken

Sur proposition du secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration Theo Francken, le Conseil des ministres a approuvé, en deuxième lecture, deux avant-projets de loi modifiant la loi sur l’accès au territoire, le séjour, l’établissement et l’éloignement des étrangers, afin de renforcer la protection de l’ordre public et de la sécurité nationale. Les avant-projets ont été adaptés à l’avis du Conseil d’Etat.

Le premier avant-projet tend à renforcer la protection de l’ordre public et de la sécurité nationale. Il vise à assurer une politique d’éloignement plus transparente, plus cohérente et plus efficace, en particulier lorsque le but est de garantir l’ordre public ou la sécurité nationale, tout en respectant les droits fondamentaux des personnes concernées.

Les modifications législatives qui sont proposées en matière d’asile et de migration s’inscrivent pleinement dans ce cadre. Il s’agit de donner à l’administration les moyens d’agir plus rapidement et plus efficacement lorsque l’ordre public ou la sécurité nationale est menacé.

Les étrangers pourront donc être éloignés pour des raisons d’ordre public ou de sécurité nationale plus rapidement tout en bénéficiant d’une protection suffisante. Afin de réaliser ces objectifs, l’avant-projet propose de :

revoir en profondeur le régime relatif au renvoi et à l’expulsion et de le remplacer par des régimes distincts selon la situation de séjour de l’étranger

prévoir des règles visant la protection de l’ordre public ou de la sécurité nationale plus transparentes, plus cohérentes et plus efficaces

prévoir un mécanisme visant à limiter au maximum l’adoption à répétition de mesures de refoulement ou d’éloignement

déterminer clairement les autorités qui sont habilitées, lors du contrôle aux frontières, à prendre les décisions de refus d’entrée et d’annulation ou d’abrogation des visas et les cas dans lesquels elles sont habilitées à exercer ce pouvoir
L’avant-projet envisage également l’ordre de quitter le territoire comme la seule et l’unique mesure d’éloignement qui pourra être prise, les arrêtés de renvoi et d’expulsion étant destinés à disparaître. Par ailleurs, la Commission consultative des étrangers n’interviendra plus dans la procédure de décision.

Une autre nouveauté importante est que l’éloignement des citoyens de l’Union et des membres de leur famille sera régi par des règles plus claires et transparentes, dans un souci de sécurité juridique et afin de garantir un niveau de protection au moins égal à celui dont les ressortissants de pays tiers bénéficient en vertu de la directive 2008/115/CE.

Le second avant-projet prévoit la suppression du recours suspensif en cas de décision prise pour des raisons d’ordre public ou de sécurité nationale.

Nos premiers demandeurs d’asile sont arrivés à Tournai.

Ce 1er septembre vers 19.00, les premiers demandeurs d’asiles nous sont arrivés de Bruxelles. Malgré un grand nombre d’opposant, il n’y a eu aucun manifestant. Mais hélas, beaucoup se sont désolés de ne pas non plus voir de représentants communaux …

11954607_10207833010213331_8975436639829634189_n

Photo : Mr Christian Printz

Jamais on n’aura vu de tels élans de générosité et d’accueil venant de toute part dès l’annonce de l’arrivée prochaine de nos réfugiés.

La croix rouge a été très vite prise d’assaut par la générosité tournaisienne que ça soit en vêtements, jouets, lit pour bébé, jouets, mais aussi des fleurs. Une immense équipe de bénévoles très motivée travaille main dans la main avec l’équipe de la croix rouge. Ils sont sur le pied de guerre pour tout trier mais aussi pour assurer un accueil optimal en préparant les chambres et autres pièce de vie commune de ces nouveaux venus. Une superbe organisation s’est créée. Une énorme équipe de bénévole ont apporté leur aide pour monter les lits, armoires et tout autres mobiliers afin que tout soit prêt dans les temps

DSCN0808

Mais n’oublions pas le travail formidable de regroupement tel que « Tournai refuge » ou encore « Plate-forme d’accueil » qui ont, eux aussi, apporter une aide incroyable.

A l’arrivé, les réfugiés auront droit à une haie d’honneur et un tonnerre d’applaudissement. Plein de banderoles avec des messages de bienvenue inonde la cour. On apercevra un sourire de joie et de gratitude, ces même sourires qui prouvent que tout ce qui a été entrepris les remplissent de bonheur malgré les souffrances qu’ils les ont poussé à quitter leur terre natale.

Nous craquerons pour les quelques enfants présents parmi les réfugiés mais aussi parmi la foule.

DSCN0816 DSCN0822 DSCN0826

DSCN0829 DSCN0830 DSCN0834 DSCN0836 DSCN0837

Reportage et photos : Durieux Olivier

Arrivé des premiers réfugiés en ville : tout s'est très bien passé !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 1 septembre 2015

Mesures pour une politique d’asile et de migration cohérente, humaine et correcte

Source:
Service de presse de Theo Francken, secrétaire d’Etat à l’Asile et la Migration, chargé de la Simplification administrative, adjoint au ministre de la Sécurité et de l’Intérieur

Theo Francken

Le Conseil des ministres a approuvé une série de mesures qui garantissent l’accueil humain des demandeurs d’asile, veillent au transfert rapide des dossiers d’asile et renforcent le retour des demandeurs d’asile déboutés. Le nombre de demandes d’asile a augmenté de 1280 demandes en avril à plus de 4000 ce mois-ci. Grâce à ces mesures d’accueil supplémentaires, le gouvernement maîtrise la forte augmentation du flux de demandeurs d’asile et évite ainsi que des familles avec enfants se retrouvent dans la rue. Par ailleurs, les mesures de transfert et de retour garantissent une politique d’asile et de migration cohérente.

Un accueil humain

Il est de notre devoir international de donner de l’aide matérielle à chaque demandeur d’asile. Le gouvernement a agi fermement pendant les mois d’été écoulés et a déjà pris plusieurs mesures proactives pour pouvoir garantir cet accueil de base indispensable à chaque demandeur d’asile. L’offre actuelle de places d’accueil ne suffira toutefois pas pour subvenir à tous les besoins. Des situations exceptionnelles requièrent des mesures exceptionnelles. Ainsi le gouvernement a décidé aujourd’hui de créer 5000 places supplémentaires auprès de partenaires d’accueil existants et à travers un marché public d’urgence, 1600 places d’urgence seront opérationnalisées via Médecins sans Frontières, Croix Rouge et Rode Kruis, le cahier des charges du contrat-cadre pour 10 000 places via adjudication a reçu le feu vert et les 900 places temporaires dans les unités mobiles seront prolongées.

Transfert rapide et retour renforcé

Outre les mesures d’accueil, il importe aussi de prendre des mesures de transfert et de retour. Afin de pouvoir continuer à garantir un délai de transfert rapide des dossiers d’asile, des budgets supplémentaires seront libérés pour le recrutement d’agents pour le Commissariat-général pour les Réfugiés et les Apatrides (CGRA) et l’Office des Etrangers (OE). Pour pouvoir garantir la sortie des centres, il est essentiel que les procédures soient rapides et courtes. Les demandeurs d’asile déboutés peuvent par ailleurs être mieux préparés au retour dans leur pays d’origine, ce qui réduit le risque d’introduction de procédures supplémentaires inutiles.

Outre le transfert rapide, il faut aussi un renforcement du retour. 60% des demandes d’asile sont reconnues, ce qui implique que les autres 40% doivent quitter le territoire. Une partie des personnes le fera de sa propre initiative ou via le retour volontaire, mais une partie considérable devra être renvoyée vers son pays d’origine via un retour forcé. C’est pourquoi les services de l’Office des Etrangers qui sont chargés du suivi de ces dossiers de retour doivent être renforcés.

 

La politique d'asile en Belgique : communiqué du secrétaire d'état Théo Francken.

Posted by Pacifique FM – Officiel on dimanche 30 août 2015