Titre obligatoire

Emissions à venir

sept
22
ven
2017
18:30 En Quête de l’Au Delà – Wallace
En Quête de l’Au Delà – Wallace
sept 22 @ 18:30 – 20:00
En Quête de l'Au Delà - Wallace
Laurent, Jasmine et Patrick vous emmènent dans l Au delà, de l’autre côté du voile, où on y rencontre les « esprits » mais aussi ils vous parlent des grands mystère de l’humanité, et de spiritualité.
sept
23
sam
2017
09:00 Pacifique Job FOREM – Juliette e...
Pacifique Job FOREM – Juliette e...
sept 23 @ 09:00
Pacifique Job FOREM - Juliette et Adeline
Une émission réalisée et diffusée en collaboration et avec les chargées de communication du FOREM de Tournai et de Mouscron. Le Forem donne rendez-vous aux personnes à la recherche d’un job dans son émission hebdomadaire[...]

View Calendar

Paul Olivier Delannoy : le terrain populaire du Luchet d’Antoing à Tournai

Mercredi dernier, en Commission de la Défense, Paul-Olivier Delannois a interpellé le Ministre Vandeput sur l’état d’avancement du dossier relatif au « Terrain populaire » du Luchet d’Antoing. 

Paul Olivier delannois parlement

Paul-Olivier Delannois (PS): Monsieur le ministre, je reviens vers vous concernant le projet d’un comité de quartier désirant réaliser, de manière temporaire, certains petits aménagements sur une partie du terrain militaire du Luchet d’Antoing à Tournai appartenant à la Défense nationale. Le comité Saint-Jean propose de l’aménager afin de faire profiter tout un quartier de légères installations permettant de créer du lien et de dynamiser la vie en communauté.

En novembre 2016, une réunion entre les responsables de ce comité de quartier et les représentants de la Régie des bâtiments et de la Défense nationale avait abouti à un accord visant à la création d’une convention d’occupation temporaire de deux ans renouvelable entre la Défense et le comité. Cependant, en ce début d’année, j’ai été désagréablement surpris de constater que le projet de convention rédigé par la Défense ne respecte aucunement ce qui a été convenu lors de la réunion. Premièrement, cette convention lie la Défense avec la ville de Tournai alors qu’elle devait la lier avec le comité de quartier. Deuxièmement, le prix demandé pour l’occupation de cette partie de terrain est de 2 271 euros par an, alors qu’il avait été explicitement entendu qu’elle se ferait à titre gratuit ou, éventuellement, à un prix très modéré. Avouez tout de même que plus de 2 000 euros par an pour un comité de quartier, c’est loin d’être modéré!

Les termes de l’accord ayant été définis et acceptés par toutes les parties prenantes lors de la réunion de novembre dernier ont-ils bien été transférés au rédacteur de la convention? Si oui, comment expliquer que cette dernière ne corresponde pas avec ce qui avait été convenu? Un nouveau projet de convention va-t-il être rédigé?

Steven Vandeput, ministre: Monsieur Delannois, à la suite de la concertation de novembre dernier, j’ai informé par courrier la ministre Marghem que rien ne s’opposait à ce que le Défense octroie, sur ce site, une autorisation domaniale à titre précaire d’une durée de deux ans renouvelable jusqu’à quatre ans. Cette autorisation a été transmise à la ville de Tournai. Cependant, j’ai informé les autorités locales que l’autorisation pourrait être signée par l’ASBL Comité Saint-Jean pour autant que cette dernière et la Ville se mettent d’accord sur l’entretien en bonne et due forme du site. C’est à la Ville de décider si elle garde cette autorisation à son niveau.

La redevance ne revient pas au ministère de la Défense. Elle restera, néanmoins, due par le bénéficiaire de l’autorisation afin de garantir une égalité de traitement entre tous les concessionnaires sur notre territoire. L’égalité fait partie de vos valeurs. Je me contente de faire ce qu’il faut.

Paul-Olivier Delannois (PS): Monsieur le ministre, je ne sais pas si vous le savez, mais l’armée et la ville de Tournai entretiennent d’excellentes relations depuis fort longtemps. Savez-vous que ce terrain, qui est le vôtre, c’est la ville qui l’entretient? Savez-vous que nous l’entretenons depuis une éternité, et cela sans convention? Pourquoi? Parce que cela a toujours été le grand amour, entre l’armée et la ville de Tournai. Non seulement nous l’entretenons sans convention depuis très longtemps, mais nous le faisons gratuitement. Vous entendez bien: gratuitement! Donc, si vous me parlez d’égalité, il serait relativement logique que, depuis le nombre d’années que l’on entretient votre terrain et qu’on le tond gratuitement, vous nous rendiez la pareille.

Maintenant, si j’étais aussi mesquin que certains de votre administration, j’arrêterais tout de suite cette collaboration. Mais je vais vous rassurer: on ne se grandit pas en répondant à la bassesse par la médiocrité. Je verrai avec la ville de Tournai ce qu’il convient de faire pour essayer de trouver une solution pour un comité de quartier. Nous sommes bien dans le cadre d’un comité de quartier. On dit qu’il faut s’occuper des préoccupations des personnes. J’ai l’impression que ceux qui sont à la tête de la grande muette, parfois, n’entendent pas très bien

Mots-clefs : ,