Titre obligatoire

Emissions à venir

nov
13
mar
2018
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
nov 13 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]
12:00 RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL MIDI
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL MIDI
nov 13 @ 12:00
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL MIDI
  Depuis ce 3 janvier en partenariat avec RFI voici le journal international.

View Calendar

Paul-Olivier Delannois : la Ministre Marghem a donc menti !

Question de M. Paul-Olivier Delannois au ministre de la Défense, chargé de la Fonction publique, sur « la convention d’occupation, par un comité de quartier, du terrain de la Défense situé au Luchet d’Antoing »à Tournai.

Paul Olivier delannois 2018

Paul-Olivier Delannois (PS): Madame la présidente, monsieur le ministre, lors d’une émission politique organisée par le collectif « les jeunes donnent de la voix » et enregistrée par la télévision régionale Notélé le 20 avril dernier, la ministre Marie- Christine Marghem s’est exprimée dans le cadre du projet Terrain populaire. Pour rappel, un comité de quartier basé au Luchet d’Antoing souhaitait pouvoir occuper un terrain appartenant à la Défense pour réaliser toute une série d’activités sportives et culturelles afin de dynamiser la vie du quartier. La ministre a affirmé que « le ministre de la Défense voulait concéder une partie de ce terrain gratuitement à cette ASBL pour pouvoir réaliser son objectif ».

Monsieur le ministre, est-il exact que vous vouliez concéder une partie du terrain du Luchet d’Antoing appartenant à la Défense gratuitement au comité de quartier? Si oui, quand et comment le comité a-t-il été mis au courant?

Steven Vandeput, ministre: Madame la présidente, monsieur Delannois, conformément à mes déclarations, mes services ont fait parvenir à l’ASBL Terrain populaire, en date du 2 juin 2017, l’autorisation domaniale qu’elle avait sollicitée. Le montant de la redevance se limitait au montant destiné au SPF Finances. C’est le SPF Finances qui décide. La redevance annuelle a été fixée par le SPF Finances à 10 euros par are, soit un total de 2 271 euros par an. Cette redevance devait en principe être payée annuellement mais, suite à une demande du comité de quartier, le SPFFinances a donné son accord, à titre exceptionnel, pour qu’elle puisse être payée mensuellement. Les termes de cette autorisation domaniale n’ayant pas été honorés par l’association, un rappel lui a été adressé le 2 août 2017. La présidente de l’ASBL a fait savoir, dans un e-mail du 14 septembre 2017, que l’association ne pouvait s’engager à signer la convention, et le terrain a été remis dans son état original.

Paul-Olivier Delannois (PS): Madame la présidente, monsieur le ministre, le 27 juin est un grand jour! Depuis le début de la législature, c’est la première fois que nous sommes vraiment d’accord. Tout ce que vous avez dit est exact. Je dispose de la copie de la convention. Ce terrain n’était effectivement pas donné gratuitement. Un montant de 2 271 euros était à verser, ce que je peux éventuellement admettre. Nous sommes aussi d’accord sur le fait que Mme Marghem a menti. Je vous plains de devoir travailler avec des gens qui disent blanc à Bruxelles et noir à Tournai. Pour MCM, mentir, c’est maladif. Nous sommes d’accord à ce sujet. Je vous remercie.

marghem

 

Mots-clefs : , , , , , , ,