Emissions à venir

avr
29
sam
2017
14:00 Top Tonic samedi
Top Tonic samedi
avr 29 @ 14:00
Top Tonic samedi
Top Tonic – Samedi de 14h à 15h Le samedi de 14h à 15h Top Tonic Le classement du Top Tonic ce sont les meilleurs tubes du moment. Le classement des 20 meilleurs hits du moment. Le[...]
15:00 Cinémagix – Claude et Pascale
Cinémagix – Claude et Pascale
avr 29 @ 15:00
Cinémagix - Claude et Pascale
Cinémagix – Samedi et Dimanche de 15h à 17h Le Samedi et le Dimanche Cinémagix avec Pascale Tous les samedis et Dimanche, Pascale vous présente Cinémagix Vous y retrouver toutes le nouveautés des salles …  Rejoins[...]
18:00 Funk Anthology
Funk Anthology
avr 29 @ 18:00 – 19:00
Funk Anthology
Funk Anthology – Samedi de 21h à 22h Samedi de 21h à 22h Funk Anthology présenté et animé par DJ Vibe DJ Vibe officie sur la scène funky depuis prêt de 25 ans. Il se[...]
19:00 CLUBBING SPACE WITH DJ BOB
CLUBBING SPACE WITH DJ BOB
avr 29 @ 19:00 – 21:00
CLUBBING SPACE WITH DJ BOB
DJ Bob, remix et invité, de la musique et du fun !

View Calendar

Une convention entre la Province et ses 69 communes dans le cadre du financement des zones de secours

Ce 3 avril, l’ensemble des 69 communes hainuyères avaient été conviées au sein du Gouvernement provincial dans le cadre de la signature des conventions relatives au subside provincial qui leur est accordé pour l’organisation des services incendie.

63 communes sur 69 étaient donc représentées ce jour pour « une première qui restera assurément comme l’un des moments forts, comme une étape des relations qui doivent se construire entre les  provinces, Notre Province, et les communes », introduisait en séance Serge Hustache, Président du Collège provincial.

Tommy Leclercq, Gouverneur de la Province de Hainaut, en ouvrant la séance de ce midi réitérait que « la réforme de la sécurité civile est sujet dense, complexe et qui implique l’ensemble des niveaux de pouvoirs ». Dans la réalité pré-zonale, il existait 251 services d’incendie en Belgique sous l’autorité du bourgmestre de la commune qui ont été regroupées aujourd’hui en 34 zones, dont 3 zones de secours en Hainaut auxquelles ont adhéré les communes (Hainaut-Ouest pour la Wallonie picarde, Hainaut-Centre pour la région Mons/ La Louvière qui sont passées en zone ce 1er janvier 2015 et Hainaut-Est pour la région de Charleroi et de la Botte du Hainaut dont le passage en zone est prévu pour début 2016).

Dans le cadre de la mise en place de la réforme de la sécurité civile, le Gouverneur a reçu deux missions spécifiques, la tutelle financière et spécifique des zones de secours et la fixation d’une clé de répartition des dotations communales. Il joue aussi un rôle de «  de go-between entre les différents acteurs et niveaux de pouvoir ayant des responsabilités dans la sécurité civile ».

La réforme des services incendie est financée grâce aux dotations communale, provinciale et fédérale. « Bien avant que la déclaration de politique régionale, ne prévoit que 10% du fonds des provinces, soit 6,3 millions d’euros, soient affectés à la prise en charge des dépenses nouvelles nécessitées par le financement du fonctionnement des zones de secours, la Province de Hainaut était déjà très largement investie dans les métiers de la sécurité civile en particulier et dans la recherche de l’amélioration de la sécurité des citoyens en général. Cet investissement est tout sauf banal et n’a pas été évident !» poursuit Serge Hustache.

Le reportage projeté à l’assemblée et consacré à Hainaut Sécurité est un bel exemple de supracommunalité mis en place par la Province de Hainaut. Des acteurs de la sécurité bien formés sont gage de sécurité pour les citoyens.

Serge Hustache et Tommy Leclercq ont tenu tous deux à remercier Patrick Mélis, Directeur générale provincial et Fabrice Brogniez, Directeur financier provincial ainsi que leurs équipes respectives pour leur très grand professionnalisme et leur efficacité dans ce dossier complexe.

« Le Hainaut est la première province wallonne en ordre de marche pour concrétiser cette nouvelle responsabilité en faveur de la sécurité. C’est par conviction que nous nous sommes engagés dans cette politique nouvelle de supracommunalité. La philosophie qui nous a guidés est marquée du sceau de trois principes: la recherche de l’équité, la confiance dans l’autonomie communale et l’investissement en numéraire » poursuit Serge Hustache.

Le calcul et la clef de répartition de la dotation communale, basée sur des critères utilisés au Fédéral, a été approuvée à l’unanimité en séance du Conseil provincial du 24 février dernier suivant 6 critères assortis chacun d’une pondération.

La dotation communale est aussi basée sur la confiance, aucune exigence particulière, si ce n’est celle pour les communes d’apporter la preuve en fin d’exercice budgétaire de l’utilisation des sommes reçues dans le cadre de l’organisation du service incendie. Cette aide en numéraire est un vrai engagement ! « Nous avons pour notre part fait le choix plus difficile d’un investissement en « francs sonnants et trébuchants » afin d’assurer pleinement l’aide aux communes que nous savons en difficulté » complète Serge Hustache.

« Notre province s’affirme comme une institution à vocation supracommunale, à l’écoute des besoins locaux les plus concrets. » Rappelant les investissements supracommunaux consentis dans le cadre des grands projets de législatures tels la Cité des Métiers à Charleroi, l’E-Campus à Tournai ou encore le Gazomètre à La Louvière, Serge Hustache a invité les bourgmestres et directeurs généraux présents à contacter la cellule supracommunalité au travers de ses quatre relais territoriaux qui orienteront les communes vers des projets susceptibles d’être menés main dans la main entre Province et Communes.

Mots-clefs : , , , , , , ,