Emissions à venir

août
20
dim
2017
12:00 Picard – SAM
Picard – SAM
août 20 @ 12:00 – 13:00
Picard - SAM
Picard – Dimanche de 12h à 13h Le dimanche de 8h à 9h Picard sur L’air   PICARD SUR L’AIR , le patois de notre région
13:00 Celtic time – SAM
Celtic time – SAM
août 20 @ 13:00 – 14:00
Celtic time - SAM
Celtic time – Dimanche de 13h à 14h Le dimanche de 13h à 14h Celtic Time, une heure de musique Celtique tout en douceur. Passe un moment avec la musique celtique
14:00 Celtiquez-vous
Celtiquez-vous
août 20 @ 14:00 – 15:00
Celtiquez-vous – Dimanche de 14h à 15h       On reste en Celtique avec Celtiquez-vous ! Celtiquez-vous à pour but de vous faire découvrir ou redécouvrir la musique Celtique au sens le plus large du[...]
17:00 British Connection
British Connection
août 20 @ 17:00 – 19:00
British Connection
BRITISH CONNECTION L’EMISSION ROCK : diffusée chaque semaine sur des radios FM & web en France, Belgique, Suisse, Canada, La Réunion & web.  
20:00 Fréquence Rock – Stéphane et Wal...
Fréquence Rock – Stéphane et Wal...
août 20 @ 20:00
Fréquence Rock - Stéphane et Wallace
Fréquence Rock – Dimanche de 20h à 22h Dimanche de 20h à 22h Fréquence Rock avec Wallace et Stéphane Chaque dimanche, les studios de Pacifique FM se transformenr en salle de concert. Des groupes régionaux[...]

View Calendar

Laure DUFOULEUR installe sa barque au Palace d’Ath

Du 11 décembre au 20 février au Palace d’Ath
Vernissage, ouvert à tous, le vendredi 11 décembre à 19h
Entrée libre

Durant l’hiver, la Maison Culturelle d’Ath invite l’artiste tournaisienne Laure Dufouleur, ébéniste de formation, à installer sa barque au Palace du 11 décembre 2015 au 20 février 2016.
Comme un rite de passage, de l’imaginaire au réel, de l’enfance à l’âge adulte, elle nous parle de cet impossible passage d’une rive à l’autre. Elle nous convie à découvrir son île plus réelle que la réalité. Le public découvrira ce bateau utopique qu’elle a construit de ses mains et se hissera dans la cabane en bois dont rêvent tous les enfants ! Avec délicatesse, les dessins de l’artiste nous guident dans un voyage que l’on s’approprie volontiers.
Afin de découvrir cette exposition tout en s’amusant, la Maison Culturelle organise un atelier durant 2 jours, les samedi 30 et dimanche 31 janvier de 10h à 16h, pour découvrir en famille ou entre amis (dès 13 ans) le dessin, l’illustration et l’aquarelle avec une approche créative et personnelle du carnet de voyage. Les participants développeront leur sens de l’observation pour reproduire en images leurs souvenirs d’enfance et leurs parcours de vie (30€ matériel compris, réservation au 068 26 99 99).

 

Il était une fois un rêve
« La réalisation de Laure Dufouleur serait l’expression d’un rêve éveillé remontant à l’enfance. Confrontée à l’impossible passage d’une rive à l’autre, – celle d’une île, elle s’était construite un monde imaginaire plus réel que la réalité. Par le seul jeu de l’imagination, toute marquée par la fraîcheur première de l’enfance, l’île était devenue plus vraie, plus tangible que si elle l’avait réellement abordée.
Cette réminiscence d’un jour heureux, celui des vacances, l’a amenée à réaliser l’élément manquant du passage à l’acte, l’embarcation. La barque est souvent associée aux rites de passage, que ce soit dans le Livre des Morts égyptiens, dans l’Enfer de Dante où dans le départ pour l’île de Cythère.
Ainsi, quoi qu’inscrite dans une démarche originale, et même singulière, Laure Dufouleur se relie à la tradition par une démarche qui relève des archétypes et des mythes. Elle tente de répondre à la question de savoir ce qui se cache au-delà de l’horizon, là où tout est possible, là où tout peut recommencer. Là où réside le mystère.
Le bateau construit de ses mains, sa formation première étant l’ébénisterie, symbolise à la fois l’utopie, puisqu’il s’agit d’envisager le départ vers un ailleurs merveilleux, et un paradoxe dans la mesure où la barque est à l’état d’ossature, de squelette évoquant une cage thoracique soudain fragilisée ou encore un ventre de femme. La structure en devient ainsi matrice de tous les possibles.
Une autre construction vient s’enchevêtrer dans l’esquif, c’est une cabane en bois celle dont rêvent tous les enfants. Inaccessible pour l’adulte, elle devient le refuge de ceux qui savent s’y glisser. Nouveau paradoxe, dans ce lieu presque clos, à l’abri de la réalité du monde, tout peut à nouveau y être réinventé, y compris le départ pour d’autres rives. La créatrice y glisse quelques messages, constituant ainsi les bribes d’un récit dont chacun sera l’auteur.
Au-delà de l’onirisme du projet, il y a le concret d’une réalisation respectueuse des règles de la construction marine, notamment en matière de flottaison et d’équilibre. Et le paradoxe se reproduit, le lâcher-prise du dessin et sa spontanéité se trouvent contrebalancés par la rigueur de la technique, par l’expression d’un savoir-faire intégrant le respect du matériau bois.
L’oeuvre n’est pas seulement faite pour être installée quelque part, mais pour exercer une présence susceptible d’entrer en résonance avec le lieu qui l’accueille si bien que le récit ouvert qui l’accompagne devrait changer en fonction des circonstances et de la sensibilité de chacun. »

INFOS PRATIQUES
Accès libre aux expositions d’Art contemporain durant les heures d’ouverture du Palace :
le mardi de 14h à 18h et du mercredi au samedi de 10h à 13h et de 14h à 18h.
Le Palace, Rue de Brantignies, 4 – 7800 Ath
068 26 99 99 – mca@mcath.be
www.maisonculturelledath.be

Laure Difouleur vous emmène dans sa barque à Ath.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mardi 15 décembre 2015

Mots-clefs : ,