Titre obligatoire

Emissions à venir

avr
25
mer
2018
10:00 Voyance + Fabienne et Patrick J...
Voyance + Fabienne et Patrick J...
avr 25 @ 10:00
Voyance +  Fabienne et Patrick James Wallace
Voyance + – Mercredi de 10h à 12h00 Le mercredi de 10h à 12h avec Fabienne médium et Patrick James Wallace Voyance et/ou transcommunication gratuite ! Vos être chers qui sont passés de l’autre côté[...]
12:00 RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
avr 25 @ 12:00
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
  Depuis ce 3 janvier en partenariat avec RFI voici le journal international.
13:00 LES TUBES DANS LA RADIO – Wallace
LES TUBES DANS LA RADIO – Wallace
avr 25 @ 13:00
LES TUBES DANS LA RADIO - Wallace
Les tubes dans la radio – Lundi au vendredi de 13h à 14h Le meilleur des tubes,80’s,90’s,2000’s Des souvenirs inoubliables, débarquent du lundi au vendredi à 13h pour un bond dans le passé. Un retour dans l’histoire[...]

View Calendar

Au printemps, Mons se métamorphose. Et toi ? Démarrage de la Saison 2 de Mons 2015

mons 2015

 

Quelques mois à peine après le Centre des Congrès (Micx), la Maison du Design et la Maison Van Gogh de Cuesmes, Mons, Capitale européenne de la Culture, ose le pari fou d’ouvrir cinq nouveaux musées et une salle dédiée à la musique la même année ! Au même moment, non moins d’une quinzaine d’installations urbaines envahiront la ville jusqu’à la fin de l’été. Grâce à ces structures carrément sorties de terre ou rénovations d’un patrimoine exceptionnel ancien, la Ville de Mons se forge une nouvelle identité. Forte de son patrimoine historique qu’elle a voulu rénover, elle ose aussi l’architecture contemporaine et l’art urbain en refusant de figer son centre-ville. Pour fêter la concrétisation de cette Métamorphose et le début de la saison 2 de Mons 2015, la ville vous ouvre grand ses portes le week-end des 4 et 5 avril.

La ville s’y prépare depuis des années : au printemps, 5 nouveaux musées et ARSONIC, lieu entièrement dédié à la musique ouvrent leurs portes à Mons. Le Pôle muséal de la Ville de Mons compte l’Artothèque, le Mons Memorial Museum, le Musée du Doudou, le SILEX’S de Spiennes et le Beffroi qui ouvrira ses portes en juillet. Ils s’ajoutent au Manège de Sury (incubateur d’entreprises à partir de 2016 et lieu qui accueillera la grande exposition Atopolis de Mons 2015 entre juin et octobre 2015), la Maison Losseau (dont les Jardins seront occupés par l’équipe Littérature de Mons 2015 dès la fin avril) et le Mundaneum qui ouvrira le 12 juin et accueillera sa première exposition en partenariat avec Mons 2015.

Remise en valeur de 4 trésors classés par l’Unesco au patrimoine mondial de l’humanité

Il ne s’agit pas de démesure, mais bien de valoriser le patrimoine et les joyaux de la ville qui, grâce aux fonds de l’Europe (FEDER), de la Région, de la Fédération et de la Ville permettent enfin de montrer une Mons irrésistible. Quelle ville de 100.000 habitants peut ainsi s’enorgueillir de posséder 4 trésors classés par l’Unesco au patrimoine mondial de l’humanité ? Le seul Beffroi baroque de Belgique reconnu en 1999 (1) et les Minières néolithiques de Spiennes reconnues en 2000 (2), parmi les plus anciennes d’Europe ; et un patrimoine immatériel : le Doudou reconnu en
2005 (3), grâce au Musée qui lui est consacré, déjà motif de curiosité internationale, devient accessible à tous. Et un patrimoine « Mémoire du Monde » : Le Mundaneum (4). Il a été repensé et agrandi, à la mesure de l’esprit de ses fondateurs Paul Otlet et Henri La Fontaine, Prix Nobel de la Paix en 1913. Ces génies avaient, dès les années 1920, anticipé la centralisation de la connaissance universelle et sa diffusion en réseau, inventant ainsi un « Google de papier », selon Le Monde !

L’attention accordée au tourisme de la mémoire

On l’a vu l’été passé avec la visite princière de Kate et William au cimetière de Saint-Symphorien, Mons est aussi une destination prisée du tourisme mémoriel. C’est à Mons que sont tombés le premier et le dernier soldat de sa Majesté lors de la Grande Guerre. Pour les festivités du centenaire, en 2014, c’est d’ailleurs le seul site retenu sur le Continent par les Britanniques pour leurs commémorations officielles. Du Moyen Age à la Grande Guerre, en passant par la Seconde Guerre mondiale, le Mons Memorial Museum remettra toute cette Grande histoire en contexte grâce aux récits des soldats et civils témoins des évènements. Plus qu’un simple
lieu d’exposition, ce nouvel espace muséal sera également un lieu d’échanges intergénérationnels au coeur d’un territoire de Mémoire.

Une autre idée de la musique

ARSONIC n’est pas « arsenic », à moins que ce lieu dédié à la musique et à l’écoute ne soit à la fois le poison qui ensorcelle et l’antidote qui apaise. On y guérirait ainsi par le son. L’ancienne caserne des pompiers de la rue de Nimy est métamorphosée par les architectes Holoffe & Vermeersch. La salle de concert d’ARSONIC, dédiée à la musique de chambre, peut accueillir 250 auditeurs et vient combler un manque en région wallonne.
La musique et la poésie, sous toutes ses formes artistiques, s’y épanouiront. L’acoustique exceptionnelle du lieu et sa régie de pointe permettront des enregistrements de haute précision. On y retrouvera le rythme d’une vie sereine au fil d’expositions dans le Passage des Rumeurs et au calme d’une Chapelle du Silence en accès libre (de 10h30 à 16h30 en semaine). Journées portes ouvertes (animations et concerts gratuits) du 3 au 5 avril de 10h00 à 18h00.

Un nouveau rapport à la visite au musée

Au Pôle muséal de la Ville de Mons, reprenant désormais 12 sites muséaux, tout a été soigneusement pensé en amont et conçu pour fluidifier l’échange des visiteurs entre les différents lieux qui s’intègrent harmonieusement dans le bâti existant – notamment en utilisant le système de gestion digitale de la Ville. Un système puissant qui va également gommer la séparation entre ces bâtiments et la ville elle-même. D’un geste du pouce, il sera ainsi possible d’organiser ses visites, une halte dans un restaurant ou un magasin du centre-ville, ou de réserver une nuit d’hôtel supplémentaire à Mons pour profiter de la nouvelle offre culturelle. Pour Xavier Roland, le directeur du Pôle muséal, la technologie est aujourd’hui arrivée à maturité pour repenser les visites des musées sans engager des investissements pharaoniques ni une folle course au progrès. La géolocalisation des visiteurs dans les salles va, par exemple, révolutionner l’utilisation des audioguides. La reproduction des œuvres d’art à l’aide d’imprimantes 3D va engager un nouveau rapport à la culture et renouveler les questionnements essentiels auxquels elle nous invite. Épinglons à ce titre, l’Artothèque, dans l’ancien couvent des Ursulines, superbe bâtiment du 18e siècle en contrebas de la collégiale Sainte-Waudru. Toutes les collections d’art de Mons y seront désormais centralisées, de manière à rationaliser leur étude et leur conservation. Elles n’en seront pas moins visibles et manipulables virtuellement, à travers de grandes tables interactives à disposition du public. Leur numérisation les rendra aussi disponibles pour les chercheurs et les conservateurs du monde entier.

Un grand week-end inaugural familial

L’accueil au musée a aussi été complétement repensé, dans la même logique intégrée que la gestion digitale des sites. Les 4 et 5 avril, vous participerez ainsi à un rallye-découverte de portes en portes, grandes ouvertes pour le public. Le dimanche, rendez-vous à 10 heures, Grand-Place, pour la chasse aux nouveau lieux et aux installations urbaines qui auront fleuri partout dans la ville. Car, en plus des nouveaux lieux, le public découvrira
au fil des rues la quinzaine d’installations urbaines qui auront fleuri pendant le mois de mars en ville. Leur commissaire, Philippe Kauffmann, vous promet des paresseux accrochés aux arbres, une cascade de livres traversant une fenêtre de l’université, des fresques géantes des bien connus en Belgique Vincent Glowinski (BONOM) et Hell’O Monsters ou du New-Yorkais Momo, etc.

Ces hurluberlus sont partout dans la ville et le pire ? C’est que cela ne fait que commencer ! En effet, en mai, le Festival La Ville en jeu(x) proposera une véritable invasion d’artistes et de propositions déjantées, qui prendront littéralement possession de la cité du 14 au 23 mai. Comme on dit à Mons 2015 : « Au printemps, Mons se métamorphose. Et toi ? »

Accident mortel à Froyennes impossible de monter direction Bruxelles – Mons

acc froyennes

Accident mortel cet après-midi sur Froyennes, un camion-bétoneuse de la CCB venant de la direction de Lille a traversé la berne de la descente vers Ramegnies-Chin et s’est renversé sur la bande montante vers Bruxelles – Mons, le conducteur est décédé dans cet accident.

 

Merci au service technique de Pacifique FM pour cette photo

Le Parc Naturel des plaines de l’Escaut recherche des étudiants jobistes

resized_8_1342426098

Fonction

– Accueil, information des visiteurs de la Maison du Parc naturel des Plaines de l’Escaut
– Gestion des équipements ouverts au public : l’Escale forestière et le Promenoir des cimes
– Répondre au téléphone, effectuer du secrétariat, classement…
– Gestion d’une caisse, d’une billetterie et d’une petite boutique

Conditions

– Contrat d’étudiant
– Périodes : week-ends, vacances scolaires, jours fériés (en alternance)

Divers

– Formation interne et écolage assurés par l’équipe technique
– Etudes suivies IMPERATIVEMENT dans le niveau supérieur (bac ou master), et de préférence dans le domaine touristique
– Une sensibilité environnementale est un plus
– Excellent relationnel
– Bonne présentation
– Personne rigoureuse et motivée sachant travailler de manière autonome

Envoyez lettre de motivation et c.v. avant le 31 mars 2015.

Renseignements
Parc naturel des Plaines de l’Escaut,
Rue des Sapins 31 à 7603 Bon-Secours,
Tél. 069.77.98.70 Fax. 069/77.98.11
cherpoel@pnpe.be
Formation prévue entre le 7 et le 9 avril (1 journée).

MixRadio:L’Organisation des Nations Unies et MixRadio vont célébrer la Journée internationale du bonheur

NEW YORK, 16 mars 2015 /PRNewswire/

une pléiade de vedettes ont fait équipe avec les Nations Unies et le service de streaming musical le plus personnalisé au monde, MixRadio, pour lancer la campagne #HappySoundsLike en célébration de la Journée internationale du bonheur.

UN-logo1-1635dcaf

La musique a le pouvoir de répandre le bonheur et d’inspirer la solidarité et l’espoir d’un avenir meilleur. Reconnaissant ce fait, les Messagers de la paix et les Ambassadeurs de bonne volonté des Nations Unies, avec le concours d’artistes internationaux dont, notamment, Ed Sheeran, David Guetta, John Legend et James Blunt, ont créé la playlist la plus heureuse du monde, qui sera lancée le 20 mars, lors de la Journée internationale du bonheur.

Le Secrétaire général des Nations Unies, M. Ban Ki-moon, a déclaré : « L’Organisation des Nations Unies est heureuse de s’associer à MixRadio pour célébrer la Journée internationale du bonheur. Ce jour-là, nous utiliserons le langage universel de la musique pour exprimer notre solidarité avec les millions de personnes dans le monde qui souffrent de la pauvreté, des violations des droits de l’homme, des crises humanitaires et des effets de la dégradation de l’environnement et du changement climatique ». M. Ban qui, en 2010, avait désigné M. Wonder comme Messager de la paix des Nations Unies pour défendre les intérêts des personnes handicapées du monde entier, a inscrit sa chanson « Signed Sealed Delivered » (Signé, scellé et délivré) dans la playlist ».

Introduite par le chanteur/compositeur Cody Simpson, la campagne #HappySoundsLike durera une semaine et se terminera en beauté avec la playlist internationale inspirée qu’auront assemblée les artistes et les auditeurs avertis du monde entier.

Les amateurs de musique pourront afficher la chanson qui les rend le plus heureux grâce au hashtag #HappySoundsLike. Le vendredi 20 mars, Cody Simpson présentera une sélection des cinq choix musicaux qui seront inscrits dans la playlist officielle.

Cody Simpson a confié : « Je suis vraiment heureux de faire partie d’une aussi étonnante campagne de sensibilisation à la Journée internationale du bonheur.

« J’espère que tout le monde va participer à cette journée et proposer la bande sonore qui les rend le plus heureux ! Je vais choisir cinq morceaux parmi ceux que le grand public aura suggéré d’ajouter à la playlist officielle, #HappySoundsLike, qui sera lancée le vendredi 20 mars et que tous pourront écouter ».

Jyrki Rosenberg, directeur de MixRadio, a ajouté : « Cette année, pour célébrer et sensibiliser à la Journée internationale du bonheur, MixRadio a le privilège de collaborer avec l’Organisation des Nations Unies.

« Nous espérons que le grand public suivra l’exemple de la pléiade de vedettes mondiales et soumettra la bande sonore qui les rend le plus heureux. Le 20 mars, le hashtag #HappySoundsLike sera lancé et nous espérons qu’il mettra un sourire sur bien des visages de par le monde ».

Créée en 2012 par l’Assemblée générale des Nations Unies, la Journée internationale du bonheur reconnaît que « la poursuite du bonheur est un objectif fondamental de l’être humain ». En cette année de son 70e anniversaire, l’ONU va mener plusieurs campagnes pour aider à atteindre cet objectif.

La campagne sera officiellement lancée avec la sortie mondiale d’une vidéo montrant une pléiade de vedettes chantant en chœur pour sensibiliser à la campagne.

Visionnez la vidéo à l’adresse www.happysoundslike.com

 

La Saint Patrick avec Pacifique FM, Monsieur Whisky et les Drunkken Lullabies sur la Grand’Place de Tournai

11011752_417524921756647_8097516064462625318_n535915_417524928423313_7466881810996555980_n

Pacifique FM sera sur la Grand Place de Tournai ce mardi 17 mars à l’occasion de la Saint Patrick de 14h00 à 17h00, nous offrirons de cd à ceux qui nous rendrons visite et pourrons discuter avec eux  devant le micro.

Venez nous rejoindre chez Monsieur Whisky qui sera bien fournit en boissons dignes de l’Irlande, Whiskeys, Guiness, et Irish Coffee nous serons accompagnés du groupe irlandais Drukken Lullabies qui mettra l’ambiance devant nous sur la Grand Place de Tournai.

Mais qui était Saint Patrick, le patron des Irlandais ?

La fête de la Saint-Patrick (parfois appelée Saint-Patrice en français, Patrick étant l’équivalent anglais de Patrice) est une fête chrétienne qui célèbre, le 17 mars, saint Patrick, le saint patron de l’Irlande.

Une fête chrétienne

Le personnage de saint Patrick

Évangélisateur de l’Irlande, saint Patrick aurait expliqué le concept de la Sainte Trinité aux Irlandais lors d’un sermon au Roc de Cashel grâce à un trèfle, en faisant ainsi le symbole de l’Irlande (l’emblème officiel du pays étant la harpe celtique). La légende raconte que c’est à ce moment-là qu’il chasse tous les serpents du pays, action qui symbolise la conversion du peuple irlandais : les serpents représentent les croyances polythéistes celtiques des irlandais, assimilées à Satan, rendu responsable de l’ignorance du Dieu véritable. Chaque année, les hommes d’Irlande mettent un trèfle à la boutonnière pour se souvenir de cet enseignement.

La célébration

La Saint-Patrick est une fête chrétienne célébrée par l’Église catholique, l’Église orthodoxe, l’Église luthérienne, et l’Église d’Irlande (anglicane) . Elle est déjà célébrée par les irlandais aux IXe siècle et Xe siècle. Par la force de l’observation de cette tradition à travers le temps, saint Patrick est associé à l’Irlande dans le système de patronage religieux, et le jour du 17 mars est finalement inscrit au calendrier liturgique catholique au début des années 1600, grâce à l’influence de Luke Wadding, un moine scolastique franciscain né à Waterford. La fête de Saint-Patrick devient alors un jour saint d’obligation pour les catholiques d’Irlande. La fête a toujours lieu pendant le Carême. Il est de tradition pour certains chrétiens observant un jeûne pour le Carême de le rompre pendant la journée de la Saint-Patrick. Le calendrier de l’Église évite les observations de fêtes de saints durant certaines solennités, déplaçant ainsi le jour du saint en dehors de la période d’observation. La Saint-Patrick est périodiquement affectée par ce changement, lorsque le 17 mars tombe pendant la semaine sainte. Cela est déjà arrivé en 1940 : la Saint-Patrick a été observée le 03 avril pour éviter de coïncider avec le dimanche des rameaux, et de nouveau en 2008 où elle a été observée le 14 mars. La Saint-Patrick ne re-tombera pas durant la semaine sainte avant 2160.

La Saint-Patrick n’est pas la fête nationale

Contrairement à une croyance populaire répandue, notamment à cause d’un phénomène de simplification de la part des étrangers et des médias, la Saint-Patrick n’est pas la fête nationale irlandaise. L’État d’Irlande ne possède pas de fête nationale au sens propre du terme (comme le 14 juillet en France, qui a été décrété par l’État français en 1880 et qui célèbre la Nation).

Il s’agit d’une fête religieuse adoptée par l’Église chrétienne au début du XVIIe siècle, jour férié en Irlande (Irlande et Irlande du Nord) et dans l’île de Montserrat, et qui est très observée par les irlandais. Elle est comparable en ce sens à la Saint-David au Pays de Galles, à la Saint-Andrew en Écosse ou à la Saint-Yves en Bretagne. Cependant, ce jour du calendrier liturgique n’a jamais fait l’objet d’un acte de la part de l’État irlandais pour en faire sa fête nationale, qui célébrerait la Nation irlandaise.

Un jour rendu férié au XXe siècle

En 1903, la Saint-Patrick devient un jour férié officiel en Irlande. Ceci grâce au Bank Holiday Act de 1903 (en), un acte du parlement du Royaume-Uni introduit par James O’Mara (en). Celui-ci a plus tard introduit la loi requérant que les pubs soient fermés le 17 mars, après que la consommation d’alcool soit devenue hors de contrôle, une clause qui a plus tard été abrogée dans les années 1970. Lorsque la Saint-Patrick tombe un dimanche, le jour férié est déplacée au lundi, permettant aux citoyens irlandais de bénéficier du nombre complet de leurs jours fériés actés par le gouvernement.

La perception à l’étranger…

Fête de la Saint-Patrick, Buenos Aires (Argentine)

La fête de Saint-Patrick est célébrée par les Irlandais du monde entier, expatriés ou descendants des nombreux émigrants, et sa popularité s’étend aujourd’hui vers les non-Irlandais qui participent aux festivités et se réclament « Irlandais pour un jour ». Les célébrations font généralement appel à la couleur verte et à tout ce qui appartient à la culture irlandaise : la fête de Saint-Patrick telle que pratiquée aujourd’hui voit les participants, qu’ils soient chrétiens ou pas, porter au moins un vêtement avec du vert, assister à des « parades », consommer des plats et des boissons irlandaises, en particulier des boissons alcoolisées (bières et stout irlandaises, comme la Murphy’s, Smithwick’s, Harp ou Guinness, ou des whiskeys, des cidres irlandais, des Irish coffee).

 

Hérinnes Ducasse de Pentecôte à Léaucourt : Appel à participation

Photo BBBPhoto scène ouverte
• Scène ouverte : appel aux artistes amateurs

A l’occasion de sa traditionnelle Ducasse du lundi de Pentecôte (25 mai 2015), La Maison de Léaucourt propose entre 12h et 14h une « Scène ouverte ». L’appel est lancé aux musiciens, groupes, danseurs, magiciens, jongleurs, auteurs patoisants, etc, … désireux de se produire devant un public. Chaque intervention n’excèdera pas 20 minutes et bénéficiera d’une sonorisation.

• Marché du Beau, du Bon, du Bio : appel aux producteurs et associations
Vous êtes producteur de belles, de bonnes choses ou de produits Bio ? Vous êtes actif dans la protection de l’environnement ou les relations Nord-Sud ? Il reste quelques places pour notre Marché du Beau, du Bon, du Bio, le lundi 25 mai 2015 (de 10h à 19h).
N’hésitez pas également à proposer des ateliers, mini-conférences, animations pour les enfants sur ces thématiques.

• Appel aux bénévoles
Vous souhaitez consacrer quelques heures de votre temps à un projet citoyen, culturel et environnemental ? Contactez-nous !

Renseignements et/ou inscriptions :
La Maison de Léaucourt
Chemin des Etangs, 12a
7742 Hérinnes
069/58-06-13 ou lamaisondeleaucourt@skynet.be

Le 1 avril n’est pas toujours synonyme de blague, Tournai nouveau plan de stationnement

11062701_10152857780934005_2360934167025654130_o

Le 1er avril 2015, le plan de stationnement fera peau neuve !
Ce qui change :
  • Toutes les zones bleues sont limitées à 2 h.
  • Les riverains bénéficient d’une carte de stationnement pour stationner gratuitement et sans limitation de temps en zone bleue. La première carte est gratuite et ne peut être utilisée que pour un seul véhicule. Ce qui change, c’est qu’elle est « dématérialisée » : le contrôle se fait par l’encodage de la plaque d’immatriculation.
  • Les travailleurs dont le siège d’activité se trouve en zones contrôlées (horodateurs et zone bleue) peuvent maintenant bénéficier d’une carte travailleur. Elle les autorise à se stationner sans limitation de durée en zone bleue. Cette carte d’une valeur de 150 € est limitée à une seule plaque d’immatriculation. Comme pour la carte riverain, son contrôle est également dématérialisé.
  • Le tarif forfaitaire en zones contrôlées est maintenant fixé à 15 € par demi-journée.
  • Le contrôle du stationnement sera interrompu le samedi après-midi ! Le premier quart d’heure gratuit reste d’application en zone payante !
Pour rappel, le contrôle du stationnement s’effectue :
  • En zone horodateur du lundi au vendredi de 9h à 12h30 et de 14h à 17h, le samedi de 9h à 12h30.
  • En zone bleue du lundi au vendredi de 9h à 17h, le samedi : de 9h à 12h30.

Plus de détails sur : http://www.tournai.be/fr/officiel/index.php?page=1316

Les écoles communales de Tournai se mobilisent pour la proprété et l’environnement !

ecole

Vendredi 20 mars après-midi, les écoles communales de l’entité de Tournai se mobilisent dans une grande opération citoyenne pour l’environnement. De nombreuses actions de sensiblisation et de nettoyage de rues, de quartiers vont être réalisées par les enfants. Au cœur de ce projet, une démarche pédagogique et citoyenne : prise de conscience collective pour améliorer la propreté de Tournai et des villages.

Ce projet, c’est une première, rassemble les 13 écoles communales, soit près de 26 implantations de l’entité de Tournai. «A travers ce projet, nous voulons sensibiliser les enfants bien sûr mais aussi les adultes, les parents, les usagers en général. Nous ne voulons pas que cette opération soit un one-shot. C’est une action forte à laquelle nous espérons associer toutes les écoles de l’entité, l’an prochain », souligne Rudy Demotte, Bourgmestre. Et Philippe Robert, l’Echevin de l’Environnement, de renchérir : « Nous espérons aussi que les habitants, les parents s’impliqueront dans une grande journée pour notre environnement. »

L’intercommunale IPALLE s’est associée au projet, fournissant 500 paires de gants et des chasubles, la Ville est investie dans l’opération BE WAPP, initiée par la Wallonie : ce geste accompli par les enfants sera pour eux un grand moment de fierté, de mobilisation et aussi d’implication.

Les écoles prennent de nombreuses initiatives en faveur de la propreté publique, des actions qui sont prolongées dans les classes et font évidemment l’objet d’un travail pédagogique.

Si vous voulez rejoindre les enfants, n’hésitez pas !

– Ecole de Gaurain : site de la Rusta pour les élèves de la 3e maternelle et des 1re et 2e primaires ; terrains de tennis et de foot de Gaurain pour les plus grands de 3e et 4e primaires ; sensibilisation des riverains à la collecte des piles usagées pour les 5e et 6e primaires.
– Ecole Camille Dépinoy (Templeuve) et implantation de Blandain primaire : bois de Templeuve et cité Camille Dépinoy pour les grands de 5e et 6e primaires de l’école de Templeuve, quartier de l’implantation de Blandain pour les 3e et 4e primaires.
– Ecole Arthur Haulot (Tournai) : cour de récré pour les petits de maternelle, parc en face de l’école pour les plus grands et tables de discussions…
– Ecole du Château (Tournai) : boulevard proche de l’école, avenue Leray et son parc, abords du site hospitalier Notre-Dame pour les 5e et 6e primaires.
– Ecole de la Justice (Tournai) : square Bonduelle et une partie du quartier Saint-Piat pour les plus petits jusqu’en 2e primaire, autres activités en classe pour les plus grands et notamment le journal de l’école « Le Justicier ».
– Ecole Paris (Tournai) : Place verte pour les 6e primaire.
– Ecole de Vaulx : abords de l’école pour les plus petits, parc du château de la Buissonnière pour les moyens et Château César pour les plus grands.
– Ecole de Warchin et implantations de Béclers des Champs et Havinnes : rues proches des écoles pour les élèves des classes du primaire. Un chouette projet lié au recyclage est prévu pour la suite…
D’autres activités sont également prévues :
– Les Apicoliers 1 et 2 (Kain) : action « surprise » de sensibilisation à la protection de la biodiversité. La primeur de cette démarche est réservée aux habitants du village…
– Ecole de Marquain : Récolte des piles usagées dans leur quartier (action Bebat), distribution d’un flyer sensibilisant à l’importance du recyclage des déchets.
– Ecole du Val d’Orcq (Tournai) : action sur la défense de la biodiversité et hommage aux combattants de 14-18 à travers un jardin de la mémoire.
– Ecole du Vieux Chemin d’Ere (Tournai) et implantation de Froidmont : défense de la biodiversité à travers la distribution de semences aux habitants du quartier.

Perturbations dans les trains Mouscron – Tournai ce lundi suite à l’agression de ce samedi

sncb

Suite à l’agression dont nous vous parlions dans un aticle précédent ce matin, les accompagnateurs de train notamment à Mouscron sont entrés en grève sauvage face à la violence gratuite envers leurs collègues. Une agression qui serait la suite d’un contôle des « sorteurs » dans les trains Tournai – Mouscron.

Des perturbations sont ainsi constatées sur toute la dorsale wallone et sur Bruxelles; la SNCB conseille aux usagers d’aller sur http://www.railtime.be/website/language.htm  pour obtenir plus d’informations sur les perturbations en cours.

Visite de l’incinérateur de Thumaide par le ministre Carlo Di Antonio

ipalle2

20150313_11092820150313_105959

 

Ce vendredi 13 mars le Ministre Carlo Di Antonio était en visite à l’incinérateur de Thumaide , Pacifique FM était présent sur place pour cette visite guidée de ce complexe de traitement des déchets de notre région.

Mais qui est Carlo Di Antonio? petite tour biographique de ce ministre Wallon :

Biographie

Carlo Di Antonio est né à Boussu le 12 juillet 1962. Il est l’aîné d’une famille modeste de 6 enfants, installée à Dour, entre le Borinage et les Hauts-Pays.

Son papa était ouvrier mineur, ayant émigré avec sa famille en 1950 du petit village de Penna St Andréa dans les Abruzzes italiennes. Sa maman est, elle, issue des Honnelles, dans le Hainaut.

Après des études primaires dans l’école communale de son village, Carlo Di Antonio opte pour des études secondaires techniques à Mons. Il obtient à 17 ans son premier diplôme, de technicien horticole. Durant sa scolarité, il prend goût à l’agronomie et rejoint l’Université catholique de Louvain-la-Neuve (UCL) pour entamer des études d’ingénieur agronome. En parallèle, il s’astreint à un entrainement sportif intensif. Il devient champion de Belgique universitaire du 5000 m sur piste et de cross country. Il représentera d’ailleurs la Belgique aux Championnats du monde de cette discipline. Trente ans plus tard, il pratique toujours la course à pied plusieurs fois par semaine et participe de temps à autre à quelques compétitions.

A l’issue de ses études universitaires, Carlo DI ANTONIO décroche un diplôme de Bioingénieur et entame un doctorat en sciences agronomiques dans les laboratoires de biologie moléculaire des professeurs Briquet et Goffaux à l’UCL. Avant d’avoir finalisé sa thèse, il quitte l’université pour créer, à Dour, deux entreprises avec des amis. L’une dans le domaine des matières plastiques et l’autre, dans le domaine du spectacle : le Dour Festival.

Créé en 1989, le Dour Festival progresse rapidement et devient l’un des événements musicaux incontournables en Europe. Aujourd’hui, le Dour Festival est une petite entreprise bien installée, qui emploie 20 personnes à temps plein à l’année.

Après un bref passage chez Ecolo durant ses études à Louvain-la-Neuve, Carlo Di Antonio renouera avec la politique 20 ans plus tard en présentant aux élections communales de Dour en 2000. Il réalise alors le plus gros score, battant le Bourgmestre socialiste en place. En 2002, il est appelé par Joëlle Milquet et rejoint l’équipe du PSC afin d’organiser l’évolution du parti vers le cdH.

Il croise alors pour la première fois Benoit Lutgen. En 2004, il devient député wallon, en succédant au borain Albert Liénart. En 2006, Carlo Di Antonio remporte les élections communales et devient Bourgmestre de Dour. En 2009, il est réélu député et est appelé en 2011 par Benoît Lutgen pour lui succéder comme Ministre des Travaux Publics et de l’Agriculture. En 2012,  Carlo Di Antonio obtient avec sa liste une majorité absolue aux élections communales à Dour et atteint le chiffre historique de 2950 voix de préférence sur l’entité douroise. En 2014, il mène la liste cdH de l’arrondissement de Mons et est réélu député.

Le 22 juillet 2014, Carlo Di Antonio est à nouveau appelé par le Président du cdH à exercer de nouvelles responsabilités ministérielles. Il prête alors serment comme Ministre wallon de l’Environnement, de l’Aménagement du Territoire, de la Mobilité et des Transports, des Aéroports et du Bien-être animal.

L’incinérateur de Thumaide en question :

Outil fondateur de l’Intercommunale IPALLE, le Centre de valorisation des déchets de Thumaide a été mis en activité en 1980 dans le but de mettre fin aux nuisances générées par la mise en décharge des ordures brutes.

Au départ « simple station d’incinération », le Centre de Thumaide a connu des mutations importantes au cours du temps, pour devenir aujourd’hui une installation moderne, performante et polyvalente de traitement des déchets.

Thumaide, c’est aujourd’hui…

  1. Plus de 90 personnes assurant l’exploitation et l’entretien du site
  2. 4 fours-chaudières
  3. Une valorisation énergétique des déchets incinérés
  4. Un centre de compostage des déchets végétaux
  5. Une unité de tri/broyage des déchets encombrants
  6. Une installation de manutention automatisée des déchets hospitaliers et médicaux (de type B2)
  7. Une unité de traitement des mâchefers en vue de leur valorisation
  8. Une unité de co-incinération des boues de stations d’épuration
  9. 5 systèmes d’épuration des fumées performants
  10. Des actions de communication ciblées
  11. Une certification EMAS (reçue officiellement le 14 novembre 2003)
  12. Un comité d’accompagnement des riverains.

Voici quelques photos qui dévoilent l’intérieur de ce site lors de notre visite avec la presse locale, le CA d’Ipalle et sa présidente Mme Ludivine Dedonder et plusieurs élus de la région.

 

20150313_102340 20150313_102510 20150313_102528 20150313_102617 20150313_102648 20150313_103217 20150313_103231 20150313_104041 20150313_104253 20150313_104355 20150313_104642 20150313_104949 20150313_105022 20150313_105232  20150313_110218 20150313_110322  20150313_111058 20150313_111129 20150313_111624 20150313_112058 20150313_112126