Titre obligatoire

Emissions à venir

jan
22
lun
2018
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
jan 22 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]
10:00 Santé,Bien être, La Vie au Natur...
Santé,Bien être, La Vie au Natur...
jan 22 @ 10:00 – 12:00
Santé,Bien être, La Vie au Naturel - rediffusion
Rediffusion de notre émission du jeudi avec Jasmine et Patrick James Wallace, on y aborde les thérapies alternatives, l’ecologie, le bien manger, le bio, etc…  
12:00 RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
jan 22 @ 12:00
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
  Depuis ce 3 janvier en partenariat avec RFI voici le journal international.

View Calendar

Le président allemand reconnaît le « génocide » arménien et la « coresponsabilité » de son pays

Le président allemand, Joachim Gauck, a reconnu jeudi soir pour la première fois le « génocide » arménien, soulignant la « coresponsabilité » allemande dans ce crime.

Joachim Gauck

« Nous devons également, nous Allemands, faire notre travail de mémoire »,  a-t-il déclaré, évoquant « une coresponsabilité, et même, potentiellement, une complicité de l’Allemagne dans le génocide des Arméniens ». La déclaration a été faite lors d’une cérémonie religieuse à Berlin, à la veille des commémorations officielles du centenaire des massacres perpétrés par les Turcs ottomans, qui ont fait 1,5 millions de victimes entre 1915 et 1917.

C’est la première fois que l’Allemagne utilise officiellement le terme de « génocide » pour évoquer ces massacres. Une vingtaine de pays, dont la France et la Russie, avaient déjà franchi le pas avant elle. Ankara, capitale de la Turquie, rejette toujours ce terme.

M. Gauck prend ainsi le risque de froisser la Turquie, un important allié que Berlin s’est toujours efforcé de ménager sur ce sujet. L’Allemagne abrite la première communauté turque à l’étranger, estimée à  environ trois millions de personnes.

Dans un discours, le président a précisé que des militaires allemands « ont participé à la planification et pour  une part à la mise en place des déportations.Des informations d’observateurs et de diplomates allemands  qui ont clairement établi la volonté d’extermination contre les Arméniens ont été ignorées » car le Reich allemand, allié à l’empire ottoman, « ne voulait pas compromettre ses relations » avec lui.

C’est la première fois que l’Allemagne utilise officiellement le terme de « génocide » pour évoquer ces massacres.

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 24 avril 2015

Mots-clefs : , , , , , , ,