Emissions à venir

août
24
jeu
2017
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
août 24 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]
09:00 Pacifique Job FOREM – Juliette e...
Pacifique Job FOREM – Juliette e...
août 24 @ 09:00
Pacifique Job FOREM - Juliette et Adeline
Une émission réalisée et diffusée en collaboration et avec les chargées de communication du FOREM de Tournai et de Mouscron. Le Forem donne rendez-vous aux personnes à la recherche d’un job dans son émission hebdomadaire[...]
13:00 Les tubes dans la radio – Wallace
Les tubes dans la radio – Wallace
août 24 @ 13:00
Les tubes dans la radio - Wallace
Les tubes dans la radio – Lundi au vendredi de 13h à 14h Le meilleur des tubes,80’s,90’s,2000’s Des souvenirs inoubliables, débarquent du lundi au vendredi à 13h pour un bond dans le passé. Un retour dans l’histoire[...]
14:00 WARM UP – SAM
WARM UP – SAM
août 24 @ 14:00
WARM UP - SAM
Le Warm up c’est de la musique pour agrémenter votre après-midi, mais aussi………de la musique et encore de la musique !  

View Calendar

Le Collectif Roosevelt de Wallonie Picarde prend position en matière d’élargissement de l’Escaut

Le Collectif Roosevelt de Wallonie Picarde prend position en matière d’élargissement de l’Escaut et dépose, dans le cadre de l’enquête publique, une série de remarques et questions.


Communiqué :

Le Collectif Roosevelt-Wapi et Eco-Vie se prononcent
contre l’élargissement de l’Escaut au passage de Tournai*
* une opération officiellement connue sous le nom de « Modernisation de la traversée de Tournai à la classe Va »

Lectrices et lecteurs attentifs des documents mis à notre disposition dans le cadre de l’enquête publique relative à l’étude d’incidences sur l’environnement, nous dénonçons dans un premier temps le « travail » de l’auteur du projet (la société Greisch, pour ne pas la nommer). Nous ne retiendrons ici que deux exemples :
– le projet -qualifié de connexe- de « port de plaisance » prévu au quai Taille-Pierres et étudié par la société Greisch s’avère être une impossibilité radicale en regard de l’alternat de mise pour le passage de l’écluse de Kain ;
– le projet de nouveau Pont à Pont n’a pas prévu que des bus puissent s’y croiser, dont 10 trajets pourtant empruntent pluri-quotidiennement le dit pont.

L’auteur de projet s’est rendu coupable d’un tel nombre de négligences, d’approximations et d’affirmations fantaisistes qu’il n’est point besoin d’arguer plus longtemps : ce travail est tout simplement bon à jeter.

La société STRATEC, chargée de l’étude d’incidences sur l’environnement, nous livre quant à elle de précieuses indications sur la teneur réelle du projet. Il s’agit pour les pouvoirs publics (européens, régionaux ou locaux) de se plier aux exigences du commerce international et de permettre le passage de péniches dont la taille démesurée ne répond qu’aux raisons que dictent les logiques de profit. Nul ne s’en cache au demeurant, nous pouvons lire en effet que : « « Les gains d’emport de vrac et de conteneurs par bateau (…) permettent de réduire le coût de transport par voie d’eau d’une tonne de vrac ou d’un conteneur, puisque le coût total est alors réparti sur une quantité plus importante de marchandises transportées. » et qu’il est bien entendu que les gains iront entièrement au secteur privé, lequel pourra alors agrandir sa « zone de chalandise », c’est-à-dire faire rouler ses camions plus loin, plus longtemps pour un même coût de la transport de la tonne au km. C’est bien STRATEC qui écrit : « Pour un même coût de transport total, un transporteur compétitif peut compenser la réduction du coût de transport par voie d’eau par une augmentation du coût de camionnage, c’est-à-dire augmenter la distance parcourue par camion. Il augmente ainsi son aire de marché, également appelée aire de chalandise. »

Toute cette opération relève donc et sans conteste possible de la socialisation des coûts (qui seront assumés par l’ensemble des contributions de chaque citoyen) et de la privatisation des profits (qui seront intégralement perçus par les entreprises et leurs actionnaires).

Nous refusons de nous laisser imposer ce projet, Tournai a la chance de constituer un « goulot d’étranglement » (pour reprendre les termes de l’EIE) de ces logiques mortifères, nous entendons bien le rester.

fin de communiqué

La reflexion qui vient de suite, le Collectif Roosevelt ne réagit-il pas trop tard ?

 

Le Collectif Roosevelt prend une position officielle concernant l'élargissement de l'Escaut.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur dimanche 22 novembre 2015

Mots-clefs : , , ,