Titre obligatoire

Emissions à venir

déc
18
lun
2017
19:00 Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station Wallace
déc 18 @ 19:00
Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station –  Lundi, mardi et mercredi de 19h à 20h Il t’empêche d’aller à ton lit .. Pop Rock Station c’est le meilleur de la musique avec Wallace Pop Rock Station donne un[...]
21:00 MAXI TOP
MAXI TOP
déc 18 @ 21:00
 

View Calendar

5 conseils pour savoir ce que vous voulez vraiment…

C’est une question que nous nous posons tous un jour ou l’autre. Vous commencez à tourner en rond ? Il est temps d’enquêter sur votre carrière. La coach en carrière Annelies Quaegebeur est aussi passé par cette étape. Voici comment elle a procédé.
travail routine

 
« Mon travail me convient-il toujours ? Au printemps 2012, je suis arrivé la conclusion que la réponse à cette question était ‘non’. J’allais travailler à contre cœur et ce que je faisais ne m’amusait plus. Je ne me développais plus et n’étais plus d’accord avec les valeurs de l’entreprise. Le soir, je rentrais à la maison complètement épuisée. »

Mes batteries étaient vides. Vous reconnaissez-vous dans ce scénario ? Si oui, estimez-vous heureux. Pour moi, il était plus que temps d’entamer une analyse approfondie des mes attentes professionnelles. »
1. Quelles compétences voudriez-vous exercer dans votre travail ?

Etape 1 : « J’ai commencé par me demander comment les choses allaient pour moi en dehors et dans le cadre de mon travail. Où donc pouvais-je bien tirer mon énergie ? Quelle sont des occupations qui ne me demandaient pas d’effort, que j’avais un peu perdues de vue avec le temps et qui me rendaient très heureuse ? Selon la personne nous sommes, cela peut porter sur des éléments relativement différents : travailler le bois, aider les autres, concevoir une stratégie… Sur ma liste figurait notamment le networking et le fait d’être maîtresse de maison. »

Etape 2 : « Ensuite, j’ai dressé une liste des choses que je n’aimais pas faire dans mon travail (rester assise face à mon ordinateur, toutes les tâches administratives,…) et des compétences que j’avais envie d’utiliser (travailler avec d’autres, collaborer, manager, brainstormer…).

Etape 3 : « Enfin, j’ai complété cette liste avec ce qui me manquait dans mon quotidien professionnel : le contact humain, l’écoute, la pratique des langues. »
2. Quelles compétences avez-vous envie de développer ?

La plupart aiment continuer à apprendre et à se développer. Imaginez que vous soyez à un poste ne vous permettant plus d’apprendre quoi que ce soit ? Que feriez-vous ? Si vous souhaitez vous former en permanence, il est utile de lister une série de raisons qui vous pousseraient à progresser. C’est ainsi que vous parviendrez à vous développer.

« Ma liste de compétences à développer ressemble à ceci : parler en public, coacher, écrire… Attention : ce n’est pas ce que votre patron souhaite que vous acquériez. Il s’agit de ce que VOUS voulez vraiment ! Des choses auxquelles vous consacreriez même votre temps libre. »
3. Quelles sont les valeurs importantes à vos yeux ?

Elles vous sont si essentielles que vous tenez à les retrouver auprès de votre employeur. « Imaginons que vous receviez deux offres d’emploi reprenant exactement le même contenu de fonction mais auprès de deux organisations différentes. Qu’est-ce qui influencerait votre choix ? Pour moi ce qui compte c‘est : le développement personnel, la flexibilité, le renouveau au travail… Listez les valeurs que VOUS estimez importantes. »
4. Il est temps de faire le point !

« Dans chacune des listes établies, j’ai ébauché le scénario idéal. Je suis partie de mon intuition au sujet de ce que j’aimerais réaliser et comment je me sentirais en m’y projetant ? J’ai ensuite estimé pour chacune des tâches un pourcentage de satisfaction en fonction de ma situation idéale.

Enfin, j’ai complété avec une estimation de la quantité d’heures que je consacrais intuitivement à ces tâches dans mon job actuel. En quelle mesure la compétence (à développer) ou la valeur est-elle intuitivement présente dans mon travail ? Quand j’en ai eu fini avec cela, j’ai mesuré la différence entre la situation actuelle et la situation souhaitée. »

Exemple fictif :
Mes compétences % actuel Delta % désiré
Réseauter 80% -20% 60%
Accueil 10% +80% 90%
Mobilité 50% 0 50%
Utilisation des langues 50% +20% 70%

Plus le pourcentage désiré est élevé, plus il est important pour vous d’investir dans ces compétences au niveau de votre travail. Plus faible est votre delta, mieux c’est. Plus le delta est conséquent, plus il y a d’écart entre la réalité actuelle et ce que vous voudriez faire. Si tant le delta que le pourcentage désiré sont élevés, vous avez intérêt à bien réfléchir car vous devez sans doute être à court d’énergie

« Il s’agit de ce que aimez faire. Des choses que vous voudriez réaliser pendant vos loisirs. » (Annelies Quaegebeur, coach en carrière)

C’est une question que nous nous posons tous un jour ou l’autre. Vous commencez à tourner en rond ? Il est temps d’enquêter sur votre carrière. La coach en carrière Annelies Quaegebeur est aussi passé par cette étape. Voici comment elle a procédé.

« Mon travail me convient-il toujours ? Au printemps 2012, je suis arrivé la conclusion que la réponse à cette question était ‘non’. J’allais travailler à contre cœur et ce que je faisais ne m’amusait plus. Je ne me développais plus et n’étais plus d’accord avec les valeurs de l’entreprise. Le soir, je rentrais à la maison complètement épuisée. »

Mes batteries étaient vides. Vous reconnaissez-vous dans ce scénario ? Si oui, estimez-vous heureux. Pour moi, il était plus que temps d’entamer une analyse approfondie des mes attentes professionnelles. »
1. Quelles compétences voudriez-vous exercer dans votre travail ?

Etape 1 : « J’ai commencé par me demander comment les choses allaient pour moi en dehors et dans le cadre de mon travail. Où donc pouvais-je bien tirer mon énergie ? Quelle sont des occupations qui ne me demandaient pas d’effort, que j’avais un peu perdues de vue avec le temps et qui me rendaient très heureuse ? Selon la personne nous sommes, cela peut porter sur des éléments relativement différents : travailler le bois, aider les autres, concevoir une stratégie… Sur ma liste figurait notamment le networking et le fait d’être maîtresse de maison. »

Etape 2 : « Ensuite, j’ai dressé une liste des choses que je n’aimais pas faire dans mon travail (rester assise face à mon ordinateur, toutes les tâches administratives,…) et des compétences que j’avais envie d’utiliser (travailler avec d’autres, collaborer, manager, brainstormer…).

Etape 3 : « Enfin, j’ai complété cette liste avec ce qui me manquait dans mon quotidien professionnel : le contact humain, l’écoute, la pratique des langues. »
2. Quelles compétences avez-vous envie de développer ?

La plupart aiment continuer à apprendre et à se développer. Imaginez que vous soyez à un poste ne vous permettant plus d’apprendre quoi que ce soit ? Que feriez-vous ? Si vous souhaitez vous former en permanence, il est utile de lister une série de raisons qui vous pousseraient à progresser. C’est ainsi que vous parviendrez à vous développer.

« Ma liste de compétences à développer ressemble à ceci : parler en public, coacher, écrire… Attention : ce n’est pas ce que votre patron souhaite que vous acquériez. Il s’agit de ce que VOUS voulez vraiment ! Des choses auxquelles vous consacreriez même votre temps libre. »
3. Quelles sont les valeurs importantes à vos yeux ?

Elles vous sont si essentielles que vous tenez à les retrouver auprès de votre employeur. « Imaginons que vous receviez deux offres d’emploi reprenant exactement le même contenu de fonction mais auprès de deux organisations différentes. Qu’est-ce qui influencerait votre choix ? Pour moi ce qui compte c‘est : le développement personnel, la flexibilité, le renouveau au travail… Listez les valeurs que VOUS estimez importantes. »
4. Il est temps de faire le point !

« Dans chacune des listes établies, j’ai ébauché le scénario idéal. Je suis partie de mon intuition au sujet de ce que j’aimerais réaliser et comment je me sentirais en m’y projetant ? J’ai ensuite estimé pour chacune des tâches un pourcentage de satisfaction en fonction de ma situation idéale.

Enfin, j’ai complété avec une estimation de la quantité d’heures que je consacrais intuitivement à ces tâches dans mon job actuel. En quelle mesure la compétence (à développer) ou la valeur est-elle intuitivement présente dans mon travail ? Quand j’en ai eu fini avec cela, j’ai mesuré la différence entre la situation actuelle et la situation souhaitée. »

Exemple fictif :
Mes compétences % actuel Delta % désiré
Réseauter 80% -20% 60%
Accueil 10% +80% 90%
Mobilité 50% 0 50%
Utilisation des langues 50% +20% 70%

Plus le pourcentage désiré est élevé, plus il est important pour vous d’investir dans ces compétences au niveau de votre travail. Plus faible est votre delta, mieux c’est. Plus le delta est conséquent, plus il y a d’écart entre la réalité actuelle et ce que vous voudriez faire. Si tant le delta que le pourcentage désiré sont élevés, vous avez intérêt à bien réfléchir car vous devez sans doute être à court d’énergie.
5. Existe-t-il une situation idéale ?

« Soyons réalistes, la situation idéale n’est toujours facile à obtenir. Demandez-vous quelle est la meilleure alternative et quelles seraient les compétences à acquérir si vous étiez prêt à vous investir. Qu’avez-vous à y gagner ? Deux ans après ma réorientation professionnelle, ma conclusion est que je me sens très bien actuellement. Et vous ? »
Vous ne trouvez pas vos réponses ?

Quelques conseils qui vous aideront si vous recherchez à identifier ce que vous désirez vraiment :

Vous pourriez vous demander si vous auriez encore envie de travailler si vous gagniez subitement au lotto. S’il vous fallait continuer à travailler pour vous occuper, quel serait le job de vos rêves ?
Ilustrez votre journée de travail idéal : à quelle heure vous lever, que faire de votre journée, avec quel type de collègues, dans quel environnement ?
Demandez-vous ce que vous feriez si l’argent, la formation et le lieu de travail n’étaient pas un problème.
Que feriez-vous si vous pouviez tout recommencer avec ce que vous savez à présent ? Qu’exerceriez-vous comme métier ?
Racontez-vous votre histoire à succès selon la méthode STAR (Situation, Tâches, Actions entreprises et Résultats) et réfléchissez aux compétences que vous devriez utiliser.
De qui aimeriez-vous hériter du job si vous en aviez l’opportunité ? Quel est cet emploi ?

(eh/sc) Source : MARK Magazine

5 conseils pour savoir ce que vous voulez !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 26 août 2015

Mots-clefs : , ,