• pacifique fm bann

  • Breakfast

    dès 7h du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric
    Infos locales et invités sont au programme jusque 10h
  • à partir de 13h du lundi au vendredi Thibo remix l'info sur Pacifique FM
    Fini la sieste, Thibo décape tes oreilles !
  • du lundi au jeudi monte le son avec Mickaël Ferry sur le 95.1 FM
    Un retour rythmé c'est de 15h à 17h

  • les tubes dans la radio, le meilleur des années 80
    du lundi au vendredi à 17h avec Rudy & Thierry
  • Le rendez-vous sportif hebdomadaire.

    chaque jour à 18h retrouve le journal de No Télé
    sur le 95.1 FM en Wallonie picarde

  • lundi, mardi et mercredi à 19h retrouve Wallace pour Pop Rock Station
    Des groupes locaux, internationaux et des surprises
  • chaque jour de la semaine à partir de 20h jusque minuit place aux émission thématiques
    Culture, voyance, rock, éléctro, reggae, musique africaine, blues, hard rock sont évoqués sur antenne par des bénévoles motivés

Wallonie picarde: l’école imagine un double kidnapping alors que les 2 fillettes de 10 ans ont quitté l’école pour monter dans un bus « elle voulait faire le tour du monde »

Nordeclair.be et lavenir.net ont rapporté ce mardi 16 septembre 2014, l’histoire rocambolesque de la disparition de deux fillettes âgés de 10 ans
qui sont scolarisés à l’école des Frères Maristes à Mouscron.

Les deux écolières ont quitté l’école sans prévenir avant d’être retrouvées dans un bus TEC.

Les fillettes ont quitté l’école et ont réussi à monter dans un bus

Elles avaient pour objectif de monter dans le bus pour faire le tour du monde.
Disparu pendant deux heures, les fillettes ont été retrouvées dans un bus qui faisait la liaison entre Tournai et Mouscron.
Elles étaient montés dans le bus sans avoir payé leur voyage et sans être accompagné d’un adulte.

« Une porte dérobée utilisée par un papa, un contrôle qui n’est pas effectué dans un bus, un second contrôle qui ne mène à rien… Malheureux concours de circonstance dont ont pâti les frères Maristes ce vendredi », voilà comment est résumé cette histoire par lavenir.net.

Du côté de nordeclair.be, les détails de cette fugue laissent entrevoir de nombreuses failles dans la sécurité des établissement scolaires.

L’absence des deux fillettes a été constaté dès les premières minutes de classes. «  Nous sommes allés voir les petits frères de ces deux élèves. Ils nous ont expliqué que leurs soeurs n’étaient pas malades, qu’elles s’étaient bien rendues à l’école comme chaque jour. Mon premier réflexe a été de signaler leur disparition à la police  », a expliqué Guy Robben, le directeur de cette école mouscronnoise au journaliste du Nordeclair.

Très vite, on s’est imaginé dans l’école que les fillettes avaient été kidnappé. «  Dans un cas pareil, on ne peut s’empêcher de penser à un kidnapping mais nous avons été « soulagés » lorsque des élèves arrivés plus tard ont affirmé les avoir croisées à deux. Elles prenaient une direction opposée à celle de l’école  » a ajouté le directeur.

En fait, les deux copines ont pris la direction de  la gare de Mouscron.
Elles sont montés dans le premier bus qui s’est présenté à elle.
«  Je n’explique pas comment le chauffeur de bus les a autorisées à monter. Elles n’avaient pas d’argent sur elles et encore moins de carte de transport », a expliqué Guy Robben. «  Tous les enseignants qui étaient libres ainsi que les éducateurs sont partis dans les rues de la ville. Même les élèves plus âgés qui se rendaient au parc pour leur cours de sport ont commencé à les chercher.  »

De son côté, la police de Mouscron a organisé des patrouilles. Un avis de recherche a rapidement été diffusé.

Tous les facteurs et les chauffeurs de bus de la région sont mis au courant. Vers 10 heures, un conducteur a utilisé son téléphone pour prévenir la police.
Les deux fillettes sont à bord de son bus.

Mais comment ont-elles pu échapper ainsi à la vigilance du corps enseignant et du directeur ?
«  Du côté de la section secondaire, il y a une petite porte dérobée par laquelle passent ceux qui viennent en mobylette.
Cette entrée est utilisée par l’une des deux fillettes qui habite à quelques mètres de là. C’est pour cela qu’elles en connaissaient l’existence  », explique Guy Robben.

«  Nous avons appris que depuis quelques semaines, un petit groupe de copines s’imaginait faire le tour du monde.
Elles parlaient de se rendre à Londres, à Paris. Évidemment, cela n’avait rien de sérieux, sauf visiblement pour deux d’entre elles.
Vendredi, je présume qu’elles ont voulu montrer au reste du groupe qu’elles en étaient capables et lorsqu’elles ont franchi la porte de sortie, elles n’ont plus osé faire demi-tour.  »

Aux Frères Maristes, toutes les portes empruntées par les plus petits sont sécurisées.
«  Nous avons des poignées spéciales et des portes qui se ferment automatiquement.
Dorénavant, une nouvelle grille sera placée dans le chemin qui leur a servi d’échappatoire.  »

Les fillettes vont être sanctionnées par l’école. «  Ce n’est pas pour les accabler.
Elles doivent simplement comprendre qu’il ne faut jamais quitter l’école sans autorisation.
Nous fonctionnons avec un système de cartons. Elles auront donc un carton rouge qui fait office d’avertissement.  »

Une expérience qu’elles ne sont pas prêtes d’oublier.
Lorsqu’elles ont été retrouvées, les deux fuyardes pleuraient à chaudes larmes et semblaient déjà avoir pris conscience de la mauvaise idée qu’elles avaient eue.

Animations et podium sous le soleil pour fêter les 150 ans de la Croix-Rouge à Tournai

Les artistes étaient présents pour montrer leur soutien à la Croix-Rouge

Les artistes étaient présents pour soutenir la Croix-Rouge

Ce samedi 13 septembre 2014, la maison croix-rouge de Tournai a organisé sur la Grand-Place de Tournai une journée d’animations pour célébrer ses 150 ans. Les bénévoles étaient présents sur la Grand-Place dès 14h pour présenter les différentes activités qu’ils mettent en place au fil de l’année.

Pour divertir les visiteurs, un podium musical a été mis en place avec l’aide de Pacifique FM. Les chanteurs se sont suivis sur le podium. Les artistes régionaux Stefany Detournay, Marie-Eve Vandoorne, Mélanie Bonfitto et Christophe ont repris des tubes.

Popsima, Nathan Fera, Lara Bellerose et Epolo ont présenté leurs compositions au public tournaisien. L’ensemble de ce podium musical a été retransmis en direct sur le 95.1 FM.

Les bénévoles de la Croix-Rouge ont également diverti les visiteurs en réalisant un flash-mob. De nombreux visiteurs se sont arrêtés aux différents stands mis en place pour l’occassion.

« Nous avons vraiment vécu une belle journée », a confié Sébastien Poliart, l’un des responsable de la Croix-Rouge de Tournai, à la suite de cette journée de fête. « Nous avons notamment recruté 15 nouveaux donneurs de sang et point plus que positif, le soleil nous a accompagné durant l’ensemble de la journée. C’était vraiment plaisant. »

Rudy Demotte, bourgmestre de Tournai, a d’ailleurs été aperçu au milieu de la Grand-Place. Cette journée était une excellente occasion de découvrir les actions de la Croix-Rouge et ainsi faire connaissance avec ses bénévoles.

Retrouvez nos photos et vidéos de cette journée dans la suite de cet article.

Nordpresse créé le buzz à Tournai : « Des putes moches à 5€ »

Le site parodique créé le buzz avec ses articles de désinformation

Nordpresse.be est un site de parodie d’information. Il n’a de presse que le nom. Chaque jour, l’équipe rédactionnelle de ce site de désinformation invente des articles qui font le buzz sur le net. Hier, lundi 15 septembre 2014, Vincent Flibustier, a publié un article avec pour titre « Des putes moches à 5€ à Tournai« .

Nordpresse avance que  » grosses, poilues, borgnes ou édentées : des prostituées jugées non conformes aux standards de la prostitution proposent leurs services dans une maison close située à Tournai et ça marche ! » 

Le témoignage d’un client vient même agrémenter cet article parodique « Raymond G., 67 ans, retraité, se rend tous les vendredis après-midi dans cette maison close de Tournai pour profiter de la bonne affaire. Ici, les prostituées peuvent paraître moins attractives que celles exposées à Anvers ou Amsterdam. Ces « putes moches », parfaitement « consommables », sont écartées du circuit traditionnel de la prostitution en Belgique en raison d’un aspect disgracieux. Mais elles trouvent leur place ici, à Tournai, avec des prix défiant toute concurrence : 10 euros la passe, 5 euros la fellation. »

On ne doute pas que la présence de plusieurs  établissements de ce type à Tournai a inspiré les auteurs de ce site. La Cité des cinq Clochers sera-t-elle bientôt plus conne pour ces bordels que pour sa cathédrale ? Difficile à dire.

Ce (faux) article qui fait le buzz aura au moins réussi à nous faire rire. On peut définitivement écrire que rien n’est moche à Tournai.  (Mal)heureusement l’adresse et le nom de l’établissement ne sont pas précisés dans l’article. Certains le cherchent encore !

Agression à proximité de la gare de Tournai ce dimanche

La victime a joué de ruse pour récupérer le GSM qu’on voulait lui voler

Nordeclair.be rapporte que  » ce dimanche 14 septembre 2014 en fin d’après-midi, un vol avec violences a été commis sur la place Crombez, devant la gare de Tournai.
Un individu a été abordé par deux personnes, qui lui ont dérobé son GSM avant de prendre la fuite et…
ils ont ensuite essayé de troquer le téléphone volé contre la tablette électronique que la victime avait conservé dans une valise. Sauf qu’ils ont raté leur coup ».

Cette agression a été rapportée par la zone de police du Tournaisis.
La victime a été abordée par deux individus alors qu’elle se trouvait devant la gare de Tournai.
L’un des deux agresseurs a demandé l’heure à sa victime. Celle-ci a alors sorti son GSM de sa poche.
C’est à cet instant qu’un des agresseurs s’en est emparé avant de quitter les lieux en courant en direction du parc installé à la place Crombez.

Le second agresseur est resté en compagnie de sa victime.
Il lui alors demandé ce qui se trouvait dans sa valise.

La victime a alors répondu que c’est une tablette électronique qui se trouvait dans la valise.
Le deux agresseurs se sont rejoint dans le parc. Ils ont alors proposé un échange à leur victime. Le téléphone contre la tablette.

La victime a accepté l’échange et a alors réussi à récupérer son GSM et de sa tablette.
Il a tout de même reçu un coup au visage…
Rien n’a été volé, mais ce n’est pas la première fois qu’une agression est commise à proximité de la gare de Tournai.

Péruwelz: un dealer arrêté après avoir été repérè par une patrouille

La drogue a également été retrouvé à son domicile

Un habitant de Péruwelz, dans le Hainaut occidental, a été placé dimanche sous mandat d’arrêt pour trafic de cannabis et de marijuana.
L’individu nie les faits qui lui sont reprochés. Agé de 30 ans, l’intéressé a été entendu dimanche soir par la juge d’instruction de Tournai Mme Dierick.
Après audition, l’individu a été placé sous mandat d’arrêt pour infraction à la loi sur les stupéfiants.
Inculpé pour avoir détenu, offert en vente et vendu de la résine de cannabis et de la marijuana, entre le 1er septembre dernier et ce 14 septembre, l’inculpé a été écroué à la prison de Tournai.

Malgré un certain nombre d’éléments à sa charge, l’homme nie les faits qui lui sont reprochés.
L’individu comparaîtra vendredi devant la chambre du conseil de Tournai qui devra infirmer ou confirmer, pour une période d’un mois, son mandat d’arrêt.

Le samedi 13 septembre, en soirée, une patrouille de la police de Péruwelz avait repéré un homme qui opérait une transaction suspecte.
Après s’être caché, l’individu a été appréhendé en possession de plusieurs petites quantités de drogue.
A la suite de cette interpellation, une perquisition a été menée à son domicile.
Dans l’habitation, les forces de l’ordre ont découvert 60g de résine de cannabis, 50g de marijuana, une balance de précision, des sachets de conditionnement, des GSM et de l’argent liquide.

BELGA

Pacifique FM sur la braderie tournaisienne

La radio tournaisienne participe à la braderie

La radio tournaisienne participe à la braderie

Les activités se succèdent pour les animateurs et les bénévoles de Pacifique FM.
Après avoir animé le podium présent sur la grand-place de Tournai ce samedi 13 septembre 2014 pour les 150 ans de la Croix-Rouge l’équipe de Pacifique FM est présente sur la braderie tournaisienne ce lundi 15 septembre 2014.

L’association Tournai – commerce met l’accent sur l’accessibilité aux commerces et à la braderie malgré les travaux.

Pacifique FM s’est donc installé à la rue de Courtrai au pied d’une sandwicherie et d’un restaurant.

Animations musicales, rencontres des auditeurs et du public, promotion du futur événement organisé dans le cadre des 100 ans de la radio sont au programme de cette belle journée.
Le parking en ville est gratuit en ce jour de braderie n’hésitez donc pas à faire un saut à la braderie.

Une blessée grave dans un accident à Pipaix

Une terrible collision frontale s’est produite ce samedi 13 septembre 2014 en fin d’après-midi du côté de la rue du Haut Donjon à Pipaix entre une Renault et une Opel.

Selon Nordeclair.be « Une femme se trouvait hier soir entre la vie et la mort après que son véhicule a heurté de plein fouet l’autre voiture.
La collision frontale entre les deux voitures a été très violente.
Intervenus sur place avec le service de désincarcération et deux ambulances, les pompiers de Leuze ont pris en charge les blessés, après que le SMUR ait stabilisé leur état.
Hier en fin de journée, le pronostic vital de la conductrice blessée grièvement était toujours incertain. »

Crédit photo : Bernard Libert

Ormeignies: gros crash à la chaussée de Valenciennes

Photo publiée dans Nord Éclair de ce 14 septembre 2014

Photo publiée dans Nord Éclair de ce 14 septembre 2014

Un pick-up et une camionnette se sont violemment percutés alors que ces véhicules circulaient sur la chaussée de Valenciennes à Ormeignies.
Les pompiers de Ath sont intervenus sur place plusieurs blessés ont été conduits au centre hospitalier de Ath.

Cet accident s’est produit vers ce vendredi 12 septembre 2014 en fin de soirée. L’un des véhicules à terminer au fossé.

Plus d’informations sur cet accident dans le journal Nord Éclair de ce dimanche 14 septembre.
Crédit photo : Bernard Libert

Le gang des Lidl avait sillonné la Wallonie picarde: ils ont été arrêtés

Les braqueurs se sont notamment attaqués au Lidl de Tournai

Tournai, Leuze, Comines, Blaton…
Au printemps dernier, des magasins Lidl de Wallonie picarde ont été attaqués à l’arme de guerre.
Les auteurs ont été arrêtés.

La Voix du Nord, le quotidien de la région lilloise, annonçait vendredi après-midi
l’arrestation de deux Français âgés de 19 et 25 ans, soupçonnés d’avoir commis des «car-jackings»
dans le nord de la France pour perpétrer des braquages en Belgique.

Les jeunes braqueurs ont été interpellés le 4 septembre à Lille, a confirmé ce vendredi le parquet de Douai.
Les deux hommes sont suspectés de douze vols à main armée en Belgique depuis fin janvier.
Ils ont été identifiés grâce aux empreintes digitales de l’un d’eux retrouvées sur les lieux d’un braquage le 31 mai.

Les deux brauqueurs avaient sillonè notre règion.

Leuze le 3 mars 2014, Comines-Warneton le 6 mars, Blaton le 20 mai et Tournai (le magasin de la chaussée de Bruxelles) le 3 juin dernier.
Chaque fois, deux hommes encagoulés et munis d’armes de guerre avaient
fait irruption dans le magasin, au moment de sa fermeture, pour braquer les caissières et se faire remettre le contenu des caisses.
Ils n’ont jamais tiré de coups de feu, ni blessé quelqu’un.

Lors de leur interpellation, indique un communiqué transmis par le Parquet d’Ypres,
les deux hommes ont été trouvés «en possession de cagoules, de deux fusils mitrailleurs de type kalachnikov, d’un revolver et de cartouches».
Une somme de 4500 euros, ainsi que des vêtements utilisés pour les vols
et la clé d’un véhicule volé ont été découverts lors de perquisitions.

Les deux jeunes hommes ont reconnu «la totalité des faits commis en France».
Ils ont été incarcérés, dans l’attente de leur transfert en Belgique,
en vertu de mandats d’arrêt européens, indique la Voix du Nord.

Le plus jeune des deux a déjà été condamné en France pour trafic de stupéfiants, tandis que l’autre avait
un casier judiciaire vierge, a dit le procureur de Douai.

Une coopération policière et judiciaire franco-belge a permis un «rapprochement» entre les braqueurs
et les suspects de quatre «car-jackings» commis dans la région de Douai entre le 28 janvier et le 27 août.

Accident en gare de Blaton: un homme est mort

Le site de la SNCB annonce « Accident de personne. Trafic perturbé.
Les trains circulent sur une seule voie entre Blaton et Saint-Ghislain. Durée du dérangement indéterminée. »


L’accident a eu lieu en gare de Blaton ce dimanche 14 septembre 2014 vers 12h30.
Un piéton a été happé par le train Liège-Tournai à proximité immédiate de la gare de Blaton.

Selon Nordeclair.be, la victime est un Blatonien âgé de 30 ans. Selon les premiers éléments de l’enquête, il s’agit d’un suicide.