• FlyerBrocante2016 - 640x480
  • Titre sur antenne:

    pacifique-fm-bann

    95.1 FM - Radio Wallonie Picarde, une région sur les ondes

    ENVIE DE REJOINDRE NOTRE EQUIPE ? CONTACTE LE +32.497.78.98.59

     

  • Titre sur antenne:

    banniere WALLONIE PICARDE

    VOTRE MEDIA LOCAL EN RADIO OUVERT SUR LE MONDE

    ENVIE DE REJOINDRE NOTRE EQUIPE ? CONTACTE LE +32.497.78.98.59

  • Titre sur antenne:

    Wapi-Reveil

    Chaque jour de la semaine à partir de 7h réveille-toi en musique et retrouve nos rubriques infos
    Culture,horoscope, santé et bonne humeur.

    ENVIE DE REJOINDRE NOTRE EQUIPE ? CONTACTE LE +32.497.78.98.59

  • Titre sur antenne:

    tubes-radio-13h-760x280
    Les tubes dans la radio, le meilleur des  80's 
    du lundi au vendredi à 13h

    ENVIE DE REJOINDRE NOTRE EQUIPE ? CONTACTE LE +32.497.78.98.59

  • Titre sur antenne:

    VOYANCE FABIENNE MERCREDI2

    Votre voyance gratuite au  +32.69.730.332 ( numéro non-surtaxé )
    Avec Fabienne trouvez la réponse à vos questions, parlez à vos défunts.

    ENVIE DE REJOINDRE NOTRE EQUIPE ? CONTACTE LE +32.497.78.98.59

  • Titre sur antenne:

    banderole-la-voie-du-coeur 2

    la Voie du Coeur une émission  avec Jasmine et Patrick James Wallace à l'initiative de Lindaly.

    ENVIE DE REJOINDRE NOTRE EQUIPE ? CONTACTE LE +32.497.78.98.59

  • Titre sur antenne:

    Mystere coeur au dela
    ENVIE DE REJOINDRE NOTRE EQUIPE ? CONTACTE LE +32.497.78.98.59

  • Titre sur antenne:

    notvision banderole
    La WebTV de vos émissions radio

    ENVIE DE REJOINDRE NOTRE EQUIPE ? CONTACTE LE +32.497.78.98.59

  • Titre sur antenne:

    Be Wapi

    Du lundi au vendredi "soit Wapi" et retrouve  Wallace sur le 95.1 FM dans Be Wapi
    au programme vie économique, tourisme et découverte de la Wallonie Picarde entre 16 et 18h

    ENVIE DE REJOINDRE NOTRE EQUIPE ? CONTACTE LE +32.497.78.98.59

  • Titre sur antenne:

    Notele-1024x370

    Chaque jour à 18h retrouve le journal de No Télé sur le 95.1 FM en Wallonie picarde,le samedi à 13h00 ENVIE DE REJOINDRE NOTRE EQUIPE ? CONTACTE LE +32.497.78.98.59

  • Titre sur antenne:

    11198398_932319673456461_464415312_n

    Un geste, un don à cette association contre une maladie .

     

    ENVIE DE REJOINDRE NOTRE EQUIPE ? CONTACTE LE +32.497.78.98.59

BIENVENUE SUR PACIFIQUE FM VOTRE RADIO EN WALLONIE PICARDE - ECOUTEZ-NOUS SUR 95.1 EN FM -UNE INFO A DIFFUSER ? UNE REACTION ? APPELEZ LE 0032.497.78.98.59 - ENVOYEZ VOS PHOTOS ET VIDEOS SUR manager@pacifiquefm.be

La cour d’appel de Lyon a confirmé la responsabilité de Monsanto dans l’intoxication aux pesticides de Paul François, céréalier de Bernac. C’est une première en France.

emu-aux-larmes-paul-francois-espere-que-sa-victoire-permettra-a-dautres-agriculteurs-de-briser-lomerta-et-de-faire-valoir-leurs-droits

Il a gagné. Huit ans de combat. « De souffrance et de pression. » Mais hier, la cour d’appel de Lyon a remis tout le monde à sa place: oui, Paul François, le petit gars de Bernac, céréalier du Ruffécois, est une victime. Et oui, Monsanto, le géant américain de l’agrochimie, producteur du Lasso et du Roundup notamment, est responsable.

 Responsable de l’intoxication de Paul François, de ses pertes de connaissance, de ses crachats de sang, de ses troubles de la mémoire, de la parole, de l’équilibre. La cour d’appel a dit ce que le TGI de Lyon avait déjà dit.

Fin du combat? Paul François n’y croit pas: « Vu leur comportement depuis huit ans, je pense qu’ils vont aller en cassation. Ils vont faire durer le plaisir car vu ce qu’ils m’ont fait endurer, ça a l’air d’être un plaisir pour eux de faire souffrir et de mettre la pression sur un petit citoyen comme moi. »

Paul François, épuisé par les procédures, les larmes aux yeux, dit: « Je suis content car on a montré, aussi, qu’on pouvait avoir confiance en la justice française. Que de grandes firmes aussi puissantes soient-elles ne pouvaient pas l’influencer, contrairement à ce qu’on me laissait entendre. »

Pour Marie-Monique Robin, auteur du film « Le Monde selon Monsanto », du livre-enquête « Notre poison quotidien », cette décision est « historique »: « C’est la première fois qu’un agriculteur fait condamner Monsanto. »

Le petit citoyen a gagné et c’est l’agrochimie triomphante qui est dans le viseur. Prochaine étape, outre la cassation: une procédure judiciaire pour faire évaluer le préjudice subi par Paul François. Un préjudice physique, moral, économique. « Car même si la société décide de se pourvoir en cassation pour contester sa condamnation, ça n’empêche pas le tribunal de se prononcer sur une indemnisation J’espère un résultat dans l’année« , a indiqué François Lafforgue, l’avocat de Paul François.

« Ce combat me dépasse »

La cour d’appel de Lyon a confirmé tous les attendus du premier jugement et reconnu la responsabilité pleine et entière de Monsanto dans l’intoxication de Paul François (lire ci-dessous). Désormais, les portes des tribunaux s’ouvrent pour toutes les victimes silencieuses des pesticides.

C’est le rêve, le sens de la lutte de l’agriculteur charentais, Petit Chose qui a fait trébucher l’ogre cynique. « Ce combat n’est pas que le mien. Il me dépasse désormais », reconnaît Paul François, prenant comme dernier baromètre le flot incessant d’appels reçus hier. « ça dépasse les frontières », dit-il avec le vertige. « Son parcours est emblématique », renchérit Marie-Monique Robin.

Emblématique au point de devenir un étendard. « Je voudrais vraiment que cette décision permette aux agriculteurs - et j’ai été un agriculteur conventionnel qui utilise la chimie - de sortir de l’omerta. » Il le répète, pour lui, ses collègues: « Les agriclulteurs doivent cesser de ce sentir stigmatisés. Il n’y a pas de honte à avoir utilisé la chimie. Elle était là, elle s’offrait à nous, on l’utilisait. Ils ont été trahis, ils sont les premières victimes. »

Il a montré la voie, montré que c’était possible. « Le cabinet de mon avocat a au moins 30 dossiers en cours », décrit Paul François qui, pour structurer les actions et épauler les victimes, a créé l’association « Phyto’Victim ».

« Il faudrait des class actions »

Marie-Monique Robin, experte du fonctionnement Monsanto, veut croire que cette victoire sur le terrain judiciaire permettra aux agriculteurs français de relever la tête, de ferrailler avec les firmes de la chimie. « Cette décision va faire jurisprudence. Mais le plus dur, c’est de sortir de l’anonymat pour se battre », souligne-elle. Elle se rappelle: « Quand j’ai rencontré Paul François pour la première fois, en 2007, il était seul, démoralisé. »

Elle croise les doigts pour une révolution culturelle dans le monde agricole, un éveil des consciences, une fin de la terreur chez les victimes. « J’espère que ça va donner à d’autres le courage de s’organiser et de lancer des procédures. » Elle plaide pour une évolution législative en France. « Il faudrait un outil comme les class actions (actions groupées, N.D.L.R.) qui permettent à plusieurs agriculteurs victimes de se fédérer et d’attaquer ensemble. Corinne Lepage avait tenté d’oeuvrer dans ce sens. ça permettrait aux victimes d’être plus fortes », explique-t-elle. Aux États-Unis, Monsanto a dû faire face à plusieurs procédures de ce genre.

Pour le céréalier de Bernac, en cours de conversion bio, il est temps de prendre l’air. « Je suis très fatigué, mais ça valait le coup. Je vais partir en vacances en famille d’ici 48 heures. J’ai besoin de repos. »

Source : http://www.charentelibre.fr/2015/09/11/paul-francois-terrasse-monsanto,2016549.php

Le 2e festival d’orgue organisé par l’asbl Syrinx débutera le jeudi 12 mai.

13140802_10209327329286743_1809045976_n

A l’occasion du 2e festival d’orgue, l’asbl Syrinx organisera chaque jeudi du 12 mai au 2 juin, des concert au sein de la cathédrale de Tournai. Voici le programme de ce festival :

Jeudi 12 mai 19h :

Concert d’orgue avec Cindy Castillo, organiste de la basilique de koekelberg.

Jeudi 19 mai 19h :

Concert d’orgue avec Etienne Walhain, organiste de la cathédrale de Tournai et Marie-Christine Marghem, récitante.

Jeudi 26 mai 19h :

concert de mélodies françaises avec Etienne Walhain au piano et Eric Dujardin, chanteur baryton.

Enfin le jeudi 2 juin 19h :

Concert de « Tornacum », chœur d’hommes.

 

 

Prix d’entrée en prévente : 8 euros / 4 euros pour les étudiants                                          Prix d’entrée, le soir du concert : 10 euros / 5 euros pour les étudiants

Contact – prévente : syrinx.tournai@gmail.com

 

Hypertension : protégez-vous contre le tueur silencieux

Lorsque votre médecin vous dit que vous faites de l’hypertension artérielle, cela veut dire qu’il s’est aperçu que vos artères résistent trop à l’écoulement de votre sang.

Nos artères sont musclées. Les muscles circulaires qui les entourent sont normalement capables de se tendre et se détendre pour laisser passer le sang.

Mais il peut arriver que la paroi des artères devienne rigide. Les artères ne se dilatent plus assez.

Cela fait monter la pression sanguine et perturbe l’irrigation des organes, et cela s’appelle l’hypertension artérielle, souvent abrégée en « hypertension ».

L’hypertension pose problème car, déjà, en situation normale, nos artères sont exposées à une pression si énorme qu’elles ne cessent de se fissurer et d’avoir besoin de se réparer.

Imaginez : si vous vous percez l’avant-bras et faites un petit trou dans votre artère humérale, celle qui apporte du sang oxygéné dans votre bras, le jet qui en sortira aspergera votre plafond ! Il vous faudra alors appuyer de toutes vos forces sur le trou, avec votre doigt, pour arrêter l’hémorragie ! (puis aller chercher un escabeau pour nettoyer le plafond !).

C’est la même chose dans les artères fémorales qui irriguent vos jambes. Quand, en salle d’opération, le chirurgien se trompe et coupe par accident l’artère fémorale, le jet de sang qui en sort, tel une lance à incendie, est projeté sur les murs !

Cela dans des conditions de pression artérielle normale.

Il n’est donc pas étonnant que les artères s’abîment avec le temps. Elles ont beau être faites de plusieurs parois épaisses et musclées, résister à une telle pression n’est pas facile, surtout avec ce cœur qui ne cesse de battre – plus de 100 000 fois par jour – ce qui fait à chaque coup monter la pression !
Votre pression artérielle varie tout le temps
Cependant, le jet qui sortira de votre bras, si vous le percez, ne sera pas stable comme celui d’un tuyau d’arrosage. Il montera et il redescendra à chaque fois que votre cœur bat.

Lorsque le cœur se contracte et envoie du sang dans l’organisme, il fait monter la pression dans les artères. Lorsqu’il se détend, la pression retombe. C’est pourquoi votre médecin est obligé de vous donner deux chiffres lorsqu’il mesure votre pression artérielle : le chiffre au moment où le cœur se contracte, et qui est le plus élevé. Et l’autre, au moment où le cœur se détend entre deux pulsations, et qui est le plus bas.

Pour impressionner la galerie, vous pouvez utiliser les termes médicaux pour ces deux phénomènes : la pression systolique (haute) et la pression diastolique (basse). Vous lirez sur votre rapport d’analyse par exemple 120/80 mmHg, ce qui veut dire une pression systolique de 120 millimètres de mercure, et une pression diastolique de 80 millimètres de mercure (Hg est le symbole chimique du mercure, parce que mercure se dit en latin « hydrargyrus », autrement dit « argent liquide »).

Mais cette pression diastolique/systolique n’est pas stable non plus. Elle varie au cours de la journée.

Elle est variable selon les individus, sans que cela ne soit forcément un signe de bonne ou de mauvaise santé. Elle monte quand vous vous énervez. Elle monte pendant l’effort physique. Elle peut aussi monter lorsque vous êtes chez votre médecin, qu’il mesure votre pression et que vous stressez parce que vous craignez qu’il vous découvre de l’hypertension !

C’est un grand classique des erreurs médicales, qui rappelle le fabuleux destin d’Amélie Poulain à qui son père, médecin, avait diagnostiqué par erreur une maladie cardiaque. En réalité, la petite Amélie était délaissée par son père, qui ne s’approchait d’elle qu’une fois tous les six mois, pour l’ausculter. Son cœur se mettait alors à battre la chamade, surtout quand il lui passait le stéthoscope, d’où son impression qu’elle avait un problème !

Pour réduire le risque d’erreur, il est indispensable d’effectuer plusieurs mesures de la tension artérielle, avant de diagnostiquer l’hypertension.

La tension est considérée « élevée » lorsqu’elle est en permanence au-dessus de 140/90 mmHg, même lorsque vous êtes assis à ne rien faire et que vous vous sentez détendu.
Les dangers de l’hypertension
Une pression sanguine trop élevée abîme vos artères et les organes qu’elles irriguent, dont le cœur, les reins, le cerveau, les yeux et, d’une façon générale, tous les tissus irrigués par des capillaires.

C’est donc un facteur important de maladie coronaire (maladie des artères qui irriguent le cœur), d’accident vasculaire cérébral (AVC), d’insuffisance cardiaque, d’insuffisance rénale et de cécité (devenir aveugle) parce que de petites artères « pètent » dans vos yeux, dans votre cerveau, dans vos reins.

De plus, l’hypertension peut donner des maux de tête, provoquer des malaises.

Si vous souffrez d’hypertension, ou si c’est le cas de l’un de vos proches, il est donc important que vous lisiez ce qui suit.
Traiter l’hypertension artérielle
Quand on craint un accident imminent dû à une tension vraiment trop élevée (plus de 160 mm de mercure), il peut être nécessaire de prendre des médicaments en urgence pour faire baisser la pression, surtout quand votre médecin constate déjà des dommages sur vos organes. Il faut alors d’urgence arrêter les dégâts, en attendant que se fassent sentir les effets d’un changement de mode de vie.

Voici les médicaments que votre médecin a à sa disposition :
• Les diurétiques : ce sont des médicaments qui font uriner. En urinant, vous réduisez la quantité d’eau que vous avez dans les veines, et donc votre volume de sang. Cela diminue la pression sanguine. Les diurétiques chassent aussi le sodium de votre corps (qui provient en majeure partie du sel de table), ce qui est une bonne chose car le sodium retient l’eau. Le problème est que les diurétiques éliminent aussi le potassium et le magnésium. Or ces minéraux sont utiles, en particulier le magnésium qui a la vertu de décontracter les muscles des artères, et donc diminuer la pression sanguine. Abuser des diurétiques peut donc avoir exactement l’effet inverse de celui recherché.
• Les bêtabloquants : ce sont des médicaments qui bloquent l’effet de l’adrénaline, ce qui a aussi un effet relaxant sur les artères. Malheureusement, leurs effets indésirables sont nombreux et peuvent être très graves (œdème aigu du poumon, angine de poitrine, cauchemars).
• Les inhibiteurs calciques : ce sont des médicaments qui dilatent les artères et font baisser la pression sanguine. Ils peuvent provoquer des maux de tête, des œdèmes et sont une cause majeure d’intoxication aux médicaments. À utiliser avec la plus grande prudence.
• Les inhibiteurs de l’enzyme de conversion (IEC) et les sartans : ces médicaments sont mieux tolérés, mais les premiers provoquent une toux pénible, les seconds ont été soupçonnés en 2011 de provoquer le cancer. L’un d’eux, l’olmésartan, n’est plus remboursé depuis le mois dernier (avril 2016).
Mais ne vous faites pas d’illusions :

Se contenter de prendre un médicament contre l’hypertension ne va pas résoudre votre problème médical sous-jacent. Il risque au contraire de l’aggraver, car les médicaments contre l’hypertension agissent en perturbant votre métabolisme.

Si vous prenez des médicaments contre l’hypertension, vous ne pouvez toutefois pas les arrêter d’un coup. Il faut donc vous concerter avec votre médecin.

Dans de rares cas, l’hypertension est provoquée par une maladie, ou un mauvais fonctionnement des glandes qui gèrent votre pression sanguine. Il faut alors identifier et traiter la cause.

Mais, sauf exception, l’hypertension n’est pas la conséquence d’une maladie précise. Elle est provoquée par des problèmes de mode de vie et en particulier l’alimentation. Cela veut alors dire qu’elle peut aussi être corrigée par des changements de mode de vie et d’alimentation.
Ne vous trompez pas de cible
En général, une personne souffrant d’hypertension va chercher à faire baisser sa pression sanguine. Cela paraît logique, simple.

Mais attention : au-delà des symptômes (qui n’existent que pour des chiffres très élevés en général et qu’il faut soulager), le problème n’est pas le chiffre de tension lui-même. Faire baisser la tension de quelques points, par exemple de 140 à 130, ne garantit absolument pas que votre problème de santé soit résolu.

N’oubliez jamais que, en matière de santé, votre but n’est pas de faire baisser telle ou telle mesure, mais de réduire effectivement votre risque de maladie, complication, décès.

La question à vous poser n’est donc pas : « Est-ce que ce que je suis en train de faire va faire baisser ma pression sanguine ? »

Mais plutôt :

« Est-ce que ce que je suis en train de faire va réduire mon risque de complication ? »

Vous me direz que cela revient au même.

Eh bien non, pas toujours !

Par exemple, réduire votre consommation de sel n’a pas d’effet spectaculaire contre l’hypertension. La consommation excessive de sodium (sel de table) entraîne au bout de 10 ans des changements fonctionnels des reins qui ne le filtrent plus aussi bien. Le sodium reste dans votre corps et l’hypertension s’installe. Mais c’est un processus très long et vous ne le supprimerez pas du jour au lendemain en arrêtant de manger du sel. D’ailleurs, les chercheurs ont constaté qu’une très forte augmentation de la consommation de sel entraîne une légère hausse de la pression sanguine, sans plus.

Et pourtant, ne soyez pas déçu, on sait que baisser la consommation de sel réduira effectivement votre risque cardiaque.

De même, si vous fumez, arrêter le tabac ne fera pas chuter votre pression sanguine. Et pourtant, arrêter de fumer diminuera énormément votre risque d’accident cardiaque, en plus bien-sûr de diminuer votre risque de cancer et de bien d’autres maladies.

Même chose pour l’alcool : sans avoir aucun effet spectaculaire sur votre hypertension, votre risque cardiaque diminuera en consommant de l’alcool de façon modérée (1 à 2 verres de vin par jour).

Mais venons-en au mode de vie qui diminue le risque cardiaque et l’hypertension. D’abord, c’est incontournable, il faut faire de l’exercice physique.
L’exercice physique : mieux qu’un médicament
L’exercice physique est mieux qu’un « médicament » contre l’hypertension .

Il est plus efficace, et jamais toxique !

Si vous ne faites absolument aucun exercice aujourd’hui, commencez par des efforts modérés comme la marche à pied. Si vous êtes handicapé, les méthodes alternatives, yoga et exercices respiratoires par exemple, peuvent avoir des effets très significatifs.

Choisissez une activité physique adaptée à votre climat et à vos goûts, peu dispendieuse, et pouvant être pratiquée toute l’année : piscine, gymnase, piste cyclable, stade, bords de rivière, plage, vélo randonnée pédestre…

Le minimum est de vous exercer 30 minutes par jour, et en faire suffisamment pour arriver à transpirer un peu.

Veillez à ne surtout pas blesser vos muscles ou vos tendons, ce qui compromettrait toute activité physique future. Faites-vous éventuellement accompagner par un kiné ou un professionnel de la réadaptation si, au moindre effort, votre pression artérielle s’envole et vous provoque des palpitations angoissantes.

Par contre, il est important de faire un petit mieux, un petit peu plus long, un petit peu plus vite tous les jours. Le but est de faire des progrès physiques, pas seulement de bouger pour bouger.

Inscrivez-vous dans une salle de musculation : les exercices de force font baisser la tension mais ont aussi l’avantage :
• D’augmenter la masse musculaire, qui est source de protéines indispensables pour le système immunitaire, ce qui augmentera votre résistance aux infections et au cancer ;
• D’améliorer la résistance du cœur, qui réduit votre risque de mourir ou d’avoir de graves séquelles si vous faites un infarctus ;
• D’exercer un effet bénéfique sur votre endothélium, les cellules qui tapissent l’intérieur des artères et permettent au sang d’y couler sans s’accrocher. C’est un facteur essentiel pour éviter l’athérosclérose ;
• Et cela réduit bien sûr le risque de diabète, de surpoids et d’obésité.
Ces exercices ne doivent toutefois pas être violents. Faites-vous accompagner par un coach pour démarrer progressivement.
Le régime alimentaire contre l’hypertension
Pour réduire l’hypertension, le régime le plus couramment conseillé aux USA est le régime DASH (« Dietary Approaches to Stop Hypertension »), ce qui veut dire « approche diététique pour arrêter l’hypertension », qui a fait les preuves de son efficacité.

Il est pourtant totalement inconnu des Français et de la majorité des médecins européens.

Il s’agit d’un régime :
• riche en légumes, fruits, produits sans graisse et produits laitiers à faible teneur en matière grasse ;
• incluant des céréales complètes, du poisson, de la volaille, des légumineuses, graines, noix, huiles végétales ;
• pauvre en sodium (moins de 2,3 g par jour), pauvre en sucre, sans boissons sucrées ni viande rouge.
En termes nutritionnels, le régime DASH est donc :
• pauvre en acides gras saturés et trans ;
• riche en potassium, magnésium, fibres et protéines.
Je pense toutefois que des résultats supérieurs peuvent être obtenus avec une diète méditerranéenne, que les fidèles lecteurs de Santé Nature Innovation connaissent bien.

En revanche, il est vrai qu’il est très souhaitable d’augmenter fortement votre consommation des autres sels minéraux : calcium, magnésium et surtout potassium. Sans prendre nécessairement des compléments alimentaires. C’est, une nouvelle fois, en mangeant beaucoup de légumes frais que vous apporterez ces nutriments à votre corps sous une forme hautement assimilable.

Enfin, il est très important d’optimiser votre niveau de vitamine D : plus vous êtes éloigné de l’équateur, plus vous risquez d’avoir de l’hypertension.

Pour deux raisons principales :
• Le soleil augmente votre production d’oxyde nitrique (NO) qui a un effet vasodilatateur (dilate les vaisseaux sanguins), faisant baisser la tension ;
• les rayons du soleil sont nécessaires à la synthèse de la vitamine D, qui contribue à réguler la concentration en minéraux dans le sang et donc à normaliser la pression sanguine [6].
Si vous ne prenez pas assez le soleil, la prise d’un complément alimentaire de vitamine D est recommandée.
Autres compléments alimentaires et autres alternatives
Bien que certains compléments alimentaires puissent aider, il est important de comprendre qu’ils ne doivent jamais être utilisés pour remplacer un mode de vie sain, qui permet de traiter les vraies causes de l’hypertension.

D’ailleurs, se contenter d’avaler des compléments alimentaires sans rien changer à son mode de vie s’apparente à l’attitude passive du malade qui avale ses médicaments sur ordonnance.

C’est une attitude illusoire que nous dénonçons, car elle est inefficace dans la plupart des cas. Par contre, elle arrange fortement l’industrie pharmaceutique et simplifie beaucoup le travail des médecins.

Ce n’est donc qu’une fois que vous avez adapté votre mode de vie que vous pouvez utiliser les compléments alimentaires pour améliorer encore votre santé :

Voici plusieurs pistes intéressantes.

Normaliser votre ratio d’acides gras oméga-6/oméga-3. Dans la nature, il était prévu que, pour chaque oméga-3 que nous mangeons, il faudrait manger 1 à 3 oméga-6. Or, les oméga-3 se trouvent dans l’huile de lin, l’huile de noix, l’huile de colza, le poisson, des produits qui se font de plus en plus rares dans l’alimentation moderne. Et les oméga-6 se trouvent dans l’huile de maïs, de tournesol, de pépin de raisin et de germe de blé, des produits de plus en plus courants parce que bon marché.

Le résultat est que la plupart des personnes ne mangent pratiquement jamais d’oméga-3, mais consomment à chaque repas des oméga-6. Leur ratio oméga-6/oméga-3 est donc de 25/1 ou 40/1 ! C’est catastrophique pour votre sang, vos artères, vos cellules. Si c’est votre cas, il faut de toute urgence changer cela.

Le magnésium : un complément quotidien de magnésium peut être utile pour diminuer votre pression sanguine, surtout si celle-ci est très élevée ;

Vitamines C et E : normalement, une alimentation riche en fruits et légumes frais, en huiles de bonne qualité, en noix et en poissons gras vous apporte les doses nécessaires de ces vitamines, importantes dans le métabolisme de la pression sanguine. Si vous pensez avoir besoin de les prendre sous forme de compléments alimentaires, veillez à choisir une vitamine E naturelle, malheureusement beaucoup plus chère que la synthétique. Dans la liste des composants, la vitamine E se reconnaît à sa forme « d ». Vous verrez qu’il est écrit d-alpha tocophérol, d-beta tocophérol, etc. quand elle est naturelle, et dl-alpha tocophérol quand elle est synthétique ;

Extrait de feuille d’olivier : une étude réalisée en 2008 a indiqué qu’un complément alimentaire de 1 000 mg d’extrait de feuille d’olivier quotidiennement pendant 8 semaines provoque une forte baisse de la tension sanguine. Vous pouvez aussi acheter de simples feuilles d’olivier en herboristerie et les ajouter à votre tisane : faites infuser une cuillère à café pendant 10 minutes.

À noter que les bébés qui ont été nourris au sein pendant 12 mois ou plus ont un risque beaucoup plus faible d’hypertension à l’âge adulte. L’effet protecteur pourrait venir des acides gras polyinsaturés qui se trouvent dans le lait maternel.
Important pour tenir vos bonnes résolutions
Tous ces changements peuvent paraître lourds et, bien souvent, on ne se sentira pas la force de les entreprendre. D’où le succès des médicaments contre l’hypertension. Les médecins savent qu’ils ont une efficacité limitée et des dangers à long terme ; les patients se rendent compte qu’ils ont des effets indésirables ; les chercheurs s’aperçoivent que les changements de mode de vie sont plus efficaces.

Mais c’est tellement plus facile d’avaler des pilules. Surtout remboursées par la Sécu. Et quand on a déjà d’innombrables problèmes dans la vie, frustrations professionnelles, conflit conjugal, déprime, on ne se sent pas capable de faire plus.

C’est pourquoi l’important avant tout, pour tenir dans la durée, est de commencer par faire un travail sur soi, qui peut être douloureux, pour redéfinir ses priorités et répondre à la grande question : quel est mon but dans la vie ?

Il n’y a qu’à partir du moment où vous avez une réponse à cette question fondamentale que vous trouverez l’énergie et la motivation d’entreprendre les changements nécessaires. Vous pourrez vous fixer un but clair, motivant, et vous trouverez en vous les ressources pour adapter votre mode de vie et votre alimentation, qui vous débarrasseront de votre hypertension et vous permettront de retrouver une vie épanouissante.

C’est la raison pour laquelle nous essayons, dans cette lettre électronique, de panacher les articles « recettes » qui vous donnent des « trucs » de santé naturelle utiles avec des articles plus fondamentaux touchant au sens de la vie. Cette deuxième catégorie d’articles n’est pas forcément la plus facile à lire, et ce n’est pas celle qui a la plus grande utilité pratique.

Mais c’est elle qui, sur le long terme, fera la plus grande différence, car c’est là que chacun peut puiser des forces pour se donner de bonnes raisons de tenir ses bonnes résolutions.

À votre santé !

Jean-Marc Dupuis
Source : www.sante-nature-innovation.fr

 

Exposition du prix artistique de la ville de Tournai.

artistique
Tournai affiche une nouvelle fois l’importance qu’elle accorde à la reconnaissance de l’art et des artistes de qualité pour l’identité et le développement de la cité.
Le Prix artistique de la Ville de Tournai est une récompense reconnue en arts plastiques depuis plus de 30 ans sur base d’un appel à candidatures tous azimuts. Les jeunes artistes en particulier y trouvent visibilité et tremplin dans la pratique contemporaine de leur discipline.
Chaque plasticien dépose trois oeuvres. Le jury, composé essentiellement de critiques d’art et de responsables d’institutions dans le domaine des arts plastiques, sélectionne une dizaine de plasticiens à la démarche jugée cohérente et actuelle afin de constituer l’exposition. Il est chargé d’attribuer le Prix artistique international de la Ville de Tournai et le Prix Jeunes artistes de Wallonie picarde. La maison de la culture ajoute un 3e prix Coup de coeur.
Le Prix Artistique International, doté d’un montant de 2.500 €, est attribué à un plasticien pratiquant une ou plusieurs des disciplines suivantes : peinture, dessin, gravure, sculpture, photographie, vidéo-art, tapisserie, arts textiles, installation. Le Prix Jeune Artiste de Wallonie picarde, doté d’une valeur de 1.000 €, est attribué à un plasticien âge de 30 ans maximum à la date du 27 septembre de l’année du prix. Il devra être né en Wallonie picarde ou y être domicilié ou résider depuis au minimum deux ans à la date du 27 septembre 2015.
Les oeuvres retenues par le jury sont exposées au Musée des Beaux-Arts de Tournai du 30 avril au 26 juin 2016. Le vernissage et la remise des différents prix ont eu lieu le 29 avril 2016, à 18h30, au musée.

La ducasse de Léaucourt débutera le samedi 14 mai.

affiche leaucourt2016

A l’occasion du weekend  de  pentecôte, la ducasse de Léaucourt débutera le samedi 14 mai. Voici ce qui vous attend durant ces festivités :

Samedi 14 mai

Concours de pêche de 11h00 à 16h00
Marche du village 10 km de 14h à 18h
Dimanche 15 mai
Marché aux puces de 10h00 à 18h00
Marche des marais 7,5 km
Promenade vélo familiale 20-40 km
de 10h00 à 18h00
Lundi 16 mai
Foire du Beau, du Bon, du Bio de 10h00 à 19h00
Tournoi de jeu de bourles: inscription dès 14h00
Visites guidées du site en charrette de 11h à 18h
Animation musicale de 15h à 18h
Balades en poney
Jeux pour enfants de 15h à 18h
Petite restauration

Renseignements : 069 58 06 13
lamaisondeleaucourt@skynet.be

Hubert Mounier, fondateur du groupe « L’affaire Louis’Trio » n’est plus.

 

hubert

Il était un auteur de bandes dessinés, un musicien, un chanteur français mais surtout le fondateur du groupe : « L’affaire Louis’Trio ». Hubert Mounier a été, lundi 2 mai, frappé d’une rupture aortique foudroyante. Il s’éteint à l’âge de 53 ans.

On le surnommait « Cleet Boris », il était dans les années 80 une icône de la pop française avec son groupe « l’affaire Louis’Trio ». Ces rockeurs « rigolos » ont connu plusieurs succès qui les avaient menés au devant de la scène avec l’indémodable « Chic planète » sortie en 1987. Cette Chanson leurs vaudra, d’ailleurs, une victoire de la musique en tant que révélation du groupe de l’année.

Concernant le chanteur solo Nous retiendrons aussi ses nombreuses collaborations avec l’artiste Benjamin Biolay. Hubert Mounier s’est éteint à l’âge de 53 ans d’une rupture aortique foudroyante.

Son look sixties et sa banane d’antan nous manquera mais soit sûr que nous ne t’oublierons pas !

Brice Lachal

 

 

Un automobiliste percuté, une personne recherchée.

police

Ce lundi 2 mai 2016, vers, 13 heures 45, un automobiliste circulant sur l’autoroute E42 dans le sens Tournai – Mons a été percuté par une voiture à hauteur de la sortie Tournai Expo – Kain. Cette dernière a poursuivi sa route. Il s’agit d’une RENAULT Clio de la série Campus immatriculée en Belgique et de teinte bleue.

Si vous avez été témoin de cet accident ou si vous pouvez nous apporter des informations concernant la RENAULT CLIO, nous vous invitons à prendre immédiatement contact avec nos  services de police au 069 / 250.250. L’anonymat sera préservé.

Un rallye des Arbres Remarquables le dimanche 29 mai

Rallye Arbres Remarquables 2016

 L’Ecomusée du Pays des Collines et ses partenaires organisent, le 29 mai, le «Rallye des Arbres Remarquables». L’édition du rallye 2016 propose d’aller à la découverte des magnifiques paysages des plaines et des collines du Tournaisis, le long d’un itinéraire de 38km. Départ entre 10 et 11h de Thimougies, muni d’un questionnaire-concours. Possibilité de restauration en cours de route. Retour à l’Ecomusée vers 17h00 pour une discussion conviviale, suivie de la proclamation des résultats du concours.

L’Ecomusée du Pays des Collines, en partenariat avec les Guides Nature du Pays des Collines, l’asbl Pottelberg et les Sentiers du Vert Savoir proposent, le dimanche 29 mai, le traditionnel Rallye des Arbres remarquables. Pour cette neuvième édition, les organisateurs invitent à découvrir les plaines et les collines de Tournaisis. Un parcours de 38 km, ouvert tant aux automobilistes, qu’aux motards ou aux cyclistes (« électriques », notamment), dévoile les arbres remarquables nichés au cœur de paysages surprenants. Un patrimoine séculaire à découvrir et protéger.

 

Michel Richart, des « Sentiers de Vert Savoir », évoque cette neuvième édition: «Symboles de longévité et de force, parfois vénérés pour leurs pouvoirs magiques, les arbres tiennent une place centrale dans la culture des hommes. L’édition du rallye 2016 propose d’aller à leur rencontre dans les plaines et les collines du Tournaisis. Au départ de Thimougies, selon un itinéraire de 38 km les participants seront amenés à observer les arbres au milieu des places publiques, dans les réserves naturelles, le long des routes et exceptionnellement dans les parcs de châteaux. C’est une invitation à reconnaître que les arbres, tout en étant des témoins et des compagnons de vie, ont un rôle économique, écologique, paysager et historique. C’est aussi l’occasion de pratiquer le gai savoir car, outre l’habituel quizz des connaissances, le circuit sera agrémenté d’épreuves ludiques. »

 

Le Rallye, en pratique :

  • Le départ est prévu à Thimougies (Place 20) entre 10h et 11h.
  • Chaque participant reçoit un questionnaire qui met en exergue certains arbres et éléments importants du paysage et du patrimoine tout au long de l’itinéraire.
  • Possibilité de restauration « Au Salon D’Eden », Rue des grosses têtes 1 à 7900 Grandmetz. Au menu, choix entre « Couscous Poulet » ou « Boulettes à la Méditerranéenne »: 15€ hors boissons (la réservation est obligatoire, par téléphone au 068/64.51.55 avant le mercredi 25 mai).
  • Discussion et proclamation des résultats vers 17h, à l’Ecomusée du Pays des Collines, lieu d’arrivée.

 

Le Rallye des Arbres Remarquables, édition 2016, est une initiative de Hugo Heymans en partenariat avec les Guides Nature du Pays des Collines, l’asbl Pottelberg et les Sentiers du Vert Savoir.

Prix par auto/moto/vélo: 8€ ; plus d’infos: 068/64.51.55 ou info@ecomusee.eu

L’association « Ag’Y Sont » lutte contre l’exclusion des plus âgés.

agissons

L’association « Ag’Y Sont » confrontait, une fois de plus, des élèves de 6e secondaire « aide familiale » à des retraités tournaisiens. Ils ont ensemble participé à un atelier de lecture dans la joie et la bonne humeur.

Tous semblaient ravie de se rencontrer voir de se retrouver. Car, en effet, ce n’est pas la première fois que ces élèves de 6e secondaire sont confrontés à des personnes âgées. L’année dernière, déjà, ils avaient discuté de thèmes sensibles comme l’amour et l’homosexualité. Des sujets qui pouvaient amener un certain décalage générationnel à première vue, mais qui, finalement, n’en ont que rapproché bien plus les deux catégories. Une personne âgée nous livrait même  que son propre fils était homosexuel et qu’il était bien évident d’accepter cela de nos jours :  » A l’époque, il y avait énormément de tabou, il est agréable de voir que certaines personnes n’aient plus à se cacher pour vivre le grand amour ! ».

Cette année, le thème de la rencontre était basée sur le récit de plusieurs histoires. Toutes n’avaient pas forcément de caractère morales mais, garantissaient une harmonie certaine entre les élèves et les personnes retraitées. Nous sommes passés des larmes avec certain récit faisant références à de défunts amis, aux rires avec des histoires plus rocambolesques les unes que les autres.

Toutes les histoires racontées seront enregistré et diffusé. Le résultat de ce travail aura lieu le Mardi 03 mai 2016, de 9 heures à 16 heures au studio de la radio locale « Pacifique Fm » situé à la Rue du Follet 22, 7540 Tournai.
Ces feuilletons seront par la suite diffusés sur cette même chaîne dès le mois de juillet.
Projet réalisé par l’asbl AG’Y SONT, le Centre Educatif de la Sainte-Union de Tournai, Pacifique FM et soutenu par la Région Wallonne et la Fédération Wallonie Bruxelles Service Education Permanente.

C’est par ce biais que l’association lutte contre l’exclusion des personnes âgées. Vous aussi, de votre côté, ne laissez pas une personne à l’abandon et si l’envie vous en prend, contactez « Ag’Y Sont » et venez profiter de ces harmonies générationnelles.

 

Brice Lachal