Herbes aromatiques fraîches : séchage et congélation

 En été, la cuisine regorge d’herbes aromatiques fraîches. Comment les conditionner pour continuer à apprécier leurs arômes subtils à d’autres moments de l’année ? Basilic, aneth, coriandre, marjolaine, estragon, origan… : les conseils pour les sécher et les congeler.

Conseil : il faut toujours enlever les feuilles abîmées avant d’entamer le processus de conservation.

La congélation

Ce procédé convient tout particulièrement pour les herbes aromatiques qui se conservent bien au réfrigérateur : basilic, ciboulette, coriandre, persil, marjolaine, estragon, cerfeuil.

• La technique classique. Passez les feuilles sous l’eau pour les nettoyer, puis faites-les bien sécher sur du papier absorbant. Hachez-les en petits morceaux et placez-les dans les compartiments d’un bac à glaçons. Recouvrez avec un peu d’eau et mettez au congélateur.

• La technique en purée. Lavez les herbes aromatiques à l’eau froide avant de les sécher sur du papier absorbant. Mixer-les ensuite jusqu’à obtenir une purée épaisse. Ajoutez un peu d’huile d’olive, disposez dans un bac à glaçons et congelez.

• Les herbes entières. Mettez les feuilles (bien sèches) dans un sac de congélation. En principe, si elles ont été congelées sans humidité, elles ne devraient pas coller entre elles.

Le séchage

Ce procédé convient surtout aux herbes aromatiques assez robustes comme le romarin, le laurier, le thym, la sarriette ou l’origan.

La méthode consiste à envelopper les tiges d’herbes fraîches dans un linge humide sans les laver. Liez ensuite les tiges et suspendez-les la tête en bas dans un endroit sec, chaud et aéré. Après 7 à 10 jours, les feuilles deviendront dures, voire cassantes. Ce sera le moment de les ranger dans une boîte hermétiquement fermée ou dans un bocal à l’abri de la lumière. Vous pouvez préparer de cette façon des bouquets garnis, avec notamment du thym et du laurier.

 

Source : https://www.passionsante.be/