Communiqué de presse de l’association Mouscron Terre d’Accueil

CARTE BLANCHE :
Le réseau associatif et citoyen Mouscron Terre d’Accueil propose
de dépasser la colère par la rencontre d’humain à humain

mouscron terre accueil

Si aujourd’hui, les centres d’accueil sont saturés ce n’est pas parce que nous sommes face à une invasion de migrants. Par le passé, la Belgique a déjà fait face à des afflux migratoires plus
importants, notamment en 1999-2000 au moment de la guerre des Balkans, sans que cela ne pose de problème. Si aujourd’hui, on pousse les murs dans les centres d’accueil existants en attendant la création de nouvelles places, c’est parce que depuis 2016, Théo Francken, alors Secrétaire à l’Asile et la Migration, a décidé de fermer des milliers de places alors que Fedasil le déconseillait…

A Mouscron, le centre d’accueil pour demandeurs d’asile héberge +/- 890 personnes selon les départs et arrivées (il peut en accueillir 956) dans un quartier qui compte 5000 habitants. Cette situation n’est sans doute pas idéale, ni pour les personnes accueillies, qui vivent dans la promiscuité après un parcours d’exil difficile, ni pour les riverains qui voient leur quartier se transformer du jour au lendemain. Il est clair qu’un accueil à taille humaine serait préférable pour tout le monde. Pour autant, ne pas accueillir ces hommes, ces femmes, ces enfants qui fuient la guerre, l’oppression, la misère n’est pas une option.

Ni pour l’Etat Belge qui se doit d’être fidèle à ses engagements européens et internationaux pour le respect des droits fondamentaux des personnes et en particulier
des plus vulnérables (Déclaration universelle des droits de l’homme ; Convention européenne de sauvegarde des droits de l’homme ; Pacte international relatif aux droits économiques, sociaux et
culturels ; Convention de Genève de 1951 relative à la protection des réfugiés signée après la seconde guerre mondiale) ; ni pour les citoyens belges car ces droits fondamentaux constituent, au
regard notamment d’une histoire encore récente, le socle de nos valeurs européennes et donc aussi notre identité.


Néanmoins, le Réseau Mouscron Terre d’Accueil a conscience que le centre d’accueil suscite des craintes, un sentiment d’insécurité et parfois des heurts – nous condamnons d’ailleurs toute forme
de violence d’où qu’elle vienne. C’est pourquoi, nous participons à la réflexion avec la commune, avec le centre Fedasil, avec les résidents, avec le comité des riverains, pour apporter des solutions
qui soient acceptables par et pour tous et contribuer ainsi à la construction du vivre-ensemble, dans un esprit de cohésion sociale et de compréhension mutuelle. Cette démarche nous parait
essentielle pour dépasser la colère et les préjugés, pour rétablir la vérité et couper court aux rumeurs et mensonges colportés parfois par certains. Contre le racisme et la xénophobie, nous faisons appel à la loi de 1980 qui, nous nous devions de le rappeler, vise à condamner les discours de haine, les discriminations et le harcèlement.
Depuis sa création en novembre 2015, le Réseau associatif et citoyen Mouscron Terre d’Accueil a pour moteur l’enthousiasme de dizaines d’associations et de centaines de bénévoles suscité par la
rencontre interculturelle.

Le Réseau s’est fixé pour objectifs d’informer, d’accueillir et d’accompagner toute personne étrangère dans son parcours d’insertion ; de sensibiliser et d’interpeller les citoyens et les politiques
quant aux droits et à l’accueil des étrangers dans notre région.
Concrètement, les associations et citoyens membres du Réseau Mouscron Terre d’Accueil proposent un lieu d’accueil et d’accompagnement en Centre-Ville ainsi que différentes actions au sein du centre d’accueil Fedasil : tables de conversation, soutien scolaire, permanences sociales et administratives, permanences juridiques, suivi psychologique, vesti-boutique, animations et sensibilisation au vivre ensemble, …

fedasil 3
En bref, il s’agit avant tout et surtout de permettre la rencontre d’humain à humain, avec leurs forces et leurs faiblesses ; de s’arrêter sur ce que ces rencontres peuvent nous apporter, nous apprendre sur nous-mêmes, sur les autres, de partager et d’échanger, de se rassembler plutôt que de s’opposer.


Plus d’informations sur le Réseau ou envie de devenir bénévole à nos côtés ?


Contactez-nous par mail
mouscron.terre.accueil@gmail.com

Laisser un commentaire