Warning: Declaration of WarpMenuWalker::start_lvl(&$output, $depth) should be compatible with Walker_Nav_Menu::start_lvl(&$output, $depth = 0, $args = Array) in /customers/7/f/1/pacifiquefm.be/httpd.www/wp-content/themes/solarr/warp/systems/wordpress/helpers/system.php on line 678 Warning: Declaration of WarpMenuWalker::end_lvl(&$output, $depth) should be compatible with Walker_Nav_Menu::end_lvl(&$output, $depth = 0, $args = Array) in /customers/7/f/1/pacifiquefm.be/httpd.www/wp-content/themes/solarr/warp/systems/wordpress/helpers/system.php on line 678 Warning: Declaration of WarpMenuWalker::start_el(&$output, $item, $depth, $args) should be compatible with Walker_Nav_Menu::start_el(&$output, $item, $depth = 0, $args = Array, $id = 0) in /customers/7/f/1/pacifiquefm.be/httpd.www/wp-content/themes/solarr/warp/systems/wordpress/helpers/system.php on line 678 Warning: Declaration of WarpMenuWalker::end_el(&$output, $item, $depth) should be compatible with Walker_Nav_Menu::end_el(&$output, $item, $depth = 0, $args = Array) in /customers/7/f/1/pacifiquefm.be/httpd.www/wp-content/themes/solarr/warp/systems/wordpress/helpers/system.php on line 678 Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/7/f/1/pacifiquefm.be/httpd.www/wp-content/themes/solarr/warp/systems/wordpress/helpers/system.php on line 61 Windows 10 Archives | Pacifique FM
Titre obligatoire

Emissions à venir

déc
14
ven
2018
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
déc 14 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]
10:00 RADIO ALTEO – Claude – Sylviane,...
RADIO ALTEO – Claude – Sylviane,...
déc 14 @ 10:00 – 12:00
RADIO ALTEO - Claude - Sylviane, et Christophe
Radio Altéo – Vendredi 10h – 12h Le vendredi de 10h à 12h Camille et Claude ainsi que leur équipe Altéo, mouvement social de personnes , valides et handicapées soutenue par la  Mutualité chrétienne, diffuse[...]
12:00 RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL MIDI
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL MIDI
déc 14 @ 12:00
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL MIDI
  Depuis ce 3 janvier en partenariat avec RFI voici le journal international.

View Calendar

Articles marqués avec ‘Windows 10’

Mise à niveau vers Windows 10 : Microsoft met en garde contre les fraudeurs

Microsoft rappelle que la mise à niveau de Windows 10 est gratuite.

Microsoft rappelle que la mise à niveau de Windows 10 est gratuite.-Microsoft

Microsoft invite les internautes belges à être très prudents: des fraudeurs tentent actuellement de monnayer la mise à niveau vers Windows 10.

«Ces dernières semaines, différentes personnes ont été contactées par e-mail ou par téléphone par des fraudeurs qui les invitaient, au nom de Microsoft, à payer leur mise à niveau vers Windows 10 via une Paysafecard. Si l’utilisateur donne suite favorable à cette demande et transmet des données personnelles, les cybercriminels vident son compte en banque et font crasher son ordinateur.»

Dans un communiqué officiel transmis ce mardi, Microsoft appelle les internautes belges à faire très attention à l’escroquerie menée actuellement par plusieurs fraudeurs. «Nous savons que des escrocs s’attachent à soutirer de l’argent des utilisateurs en les incitant à payer pour une mise à niveau vers Windows 10. Lorsque les destinataires ne répondent pas aux premières tentatives, les escrocs passent à la vitesse supérieure et menacent de mandater un huissier de justice. De cette manière, ils espèrent inspirer de la crainte afin que les victimes finissent par transmettre leurs données», constate Karel Dekyvere, Security Lead chez Microsoft BeLux.

«L’offre de mise à niveau gratuite vers Windows 10 est encore valable jusqu’au 28 juillet 2016 inclus pour les utilisateurs de Windows 7 et Windows 8.1, souligne Microsoft. Il est possible de la demander par les canaux officiels de Microsoft.»

Des compléments d’information sur la mise à niveau peuvent également être demandés via ce lien.

Dans le cas où les internautes recevraient des mails douteux (offre trop généreuse, données personnelles ou bancaires demandées, fautes de syntaxe, nom de domaine étranger,…), Microsoft conseille ne pas donner suite à ces demandes.

«Si vous avez déjà donné accès à votre ordinateur, déconnectez immédiatement l’ordinateur de l’internet et effectuez un scan complet avec un antivirus récent et mis à jour, et éliminez le logiciel malveillant, explique Microsoft dans son communiqué. Si nécessaire, vous pouvez aussi faire réinstaller votre ordinateur. Modifiez aussi tous les mots de passe tant de l’ordinateur que des comptes internet (boîte aux lettres, Facebook, Twitter…). N’oubliez pas de modifier les questions de sécurité que vous recevez quand vous oubliez le mot de passe de ces comptes.»

En cas de préjudice, si un internaute a déjà payé les fraudeurs, il convient de déposer le plus rapidement possible une plainte auprès de la police locale et de contacter la hotline de paysafecard. Si le crédit de la carte n’est pas encore épuisé par les escrocs, il est peut-être encore possible de la bloquer.

Enfin, si vous avez subi un préjudice à l’occasion d’une fraude de ce type, vous pouvez déposer plainte pour piratage et sabotage de votre ordinateur auprès de la police locale.

Source: lavenir.net

 

Attention à aux arnaqueurs avec Windows 10 !

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mardi 8 mars 2016

Des mises à niveau indésirables vers Windows 10 forcées

Microsoft a modifié dans Windows Update le statut des fichiers de mise à jour Windows 10. Quiconque reçoit ainsi de manière inattendue l’option ‘Installer maintenant Windows 10?’, a tout intérêt à décliner cette invitation.

Des mises à niveau indésirables vers Windows 10 forcées

© Windows 10

 

Au lieu d’une mise à jour optionnelle, Windows 10 est devenu à présent une update recommandée. Cela implique que l’installation est désormais préparée automatiquement chez les utilisateurs qui font installer les mises à jour automatiquement, s’ils ont choisi dans Windows Update de faire traiter les mises à jour recommandées de la même manière que les updates importantes. L’installation n’est cependant pas lancée automatiquement, puisqu’elle demande encore une ‘pression sur le bouton’. Mais les fichiers requis sont, eux, bel et bien déjà téléchargés.

Il n’est pas judicieux d’accepter sans préliminaires l’invitation lancée par Microsoft d’installer Windows 10. Même si l’installation se passe sans anicroche chez la plupart des utilisateurs, des problèmes sont cependant encore signalés. Il est par conséquent important de ne démarrer l’installation qu’après avoir réalisé une sauvegarde (backup) sur un disque de restauration système ou sur une clé USB. L’installation se déroule en général aussi plus aisément, si les appareils périphériques comme des imprimantes sont d’abord déconnectés.

Le point 1 consiste à contrôler les paramètres de Windows Update et à décocher l’option ‘Mises à jour recommandées à traiter comme les mises à jour importantes’. Il n’est cependant pas certain que cela soit une aide à terme. Microsoft entend inciter le plus rapidement possible le plus grand nombre d’utilisateurs à migrer vers Windows 10. Il n’est donc pas exclu que Windows 10 même devienne bientôt une mise à jour importante. Vous pouvez évidemment toujours choisir de ne plus faire installer automatiquement les updates. Mais cela offre l’inconvénient que votre système devient vulnérable pour les cybercriminels, si vous n’êtes pas suffisamment discipliné pour contrôler directement après chaque phase de correctifs (patches) s’il y en a pour votre logiciel Microsoft.

Microsoft a certes annoncé une méthode afin d’être entièrement épargné des updates forcées de Windows 10.

Source: Automatiseringgids

Update windows 10 forcée ?

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mardi 2 février 2016

La police diffuse un appel à la prudence aux utilisateurs Windows

La police diffuse un appel à la prudence aux utilisateurs Windows: ne payez rien pour une éventuelle mise à jour de votre ordinateur
police logo

La police fédérale a diffusé ce mardi un appel à la prudence adressé aux utilisateurs de Windows. En effet, des escrocs tentent de vous arnaquer en vous faisant payer la mise à jour vers Windows 10. Des e-mails auxquels il ne faut surtout pas répondre.

Des escrocs tentent de vous faire payer pour un upgrade vers Windows 10.

Depuis quelques jours, des escrocs envoient des mails de rappel aux gens afin de leur faire payer leur upgrade vers Windows 10 via une carte Paysafe.

Nous conseillons à chacun de ne pas tomber dans ce piège et de ne RIEN payer. Il est probable que ces escrocs vous envoient des rappels insistants par mail. Ignorez ces rappels également.

Si vous avez payé ? Portez plainte dans les plus brefs délais auprès de votre police locale et contactez la paysafecard-Hotline il est peut-être encore possible de bloquer la carte.

Autres conseils pour protéger votre ordinateur :

– Éviter de cliquer sur des liens par hasard ou d’ouvrir des pièces jointes dont vous ne connaissez pas les sources et qui pourraient être suspectes

– Ne pas télécharger une mise à niveau du Windows 10 ; sauf si celle-ci provient d’une source fiable via le canal officiel de Windows.

 

Ne payez surtout pas pour la maj de Windows 10 !

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mercredi 30 décembre 2015

Windows 10 un vrai espion de vos données : 5 réglages pour protéger votre confidentialité

Windows 10 laisse les applications piocher généreusement dans vos données personnelles. Voici 5 réglages à appliquer pour préserver votre confidentialité.
win10_windows_startscreen-4-2000x1126

Dans la plus pure tradition des systèmes d’exploitation mobiles comme Android de Google et iOS d’Apple, Windows 10 prend des libertés généreuses avec notre confidentialité et nos données personnelles.

Sans notre consentement ? Pas vraiment.

A l’installation de la nouvelle version de la plate-forme de Microsoft, libre à chacun d’opter pour une personnalisation poussée des paramètres initiaux.

Ne voilons pas la face, nous cliquons en majorité par facilité / paresse (biffer la mention inutile) sur la mise à niveau vers Windows 10 assortie des paramètres par défaut, logiquement indiscrets.

Heureusement, ces réglages frappés du sceau de la curiosité ne sont pas irréversibles.

Au lieu de pester contre l’indiscrétion maladive de Microsoft, soucieux de collecter certaines de nos données sensibles et de les partager avec des tiers, plongeons les mains dans le cambouis pour préserver notre confidentialité.

 

1. Bloquer la publicité ciblée

 

Dans les entrailles de Windows 10 se cache un identifiant publicitaire, votre identifiant publicitaire.

Grâce à ce mouchard, les partenaires de Microsoft sont susceptibles de vous soumettre, lorsque vous surfez par exemple, des publicités ciblées et adaptées à vos recherches et consultations récentes.

Vous souhaitez bloquer cette logique intrusive ?

- Menu Démarrer

- Paramètres

- Confidentialité

- Général

- Désactiver l’option « Laisser les applications utiliser mon identifiant de publicité (la désactivation de cette option réinitialise votre identifiant) »

 

2. Eradiquer la géolocalisation

 

Tout comme votre smartphone, Windows 10 prend un malin plaisir à vous géolocaliser et à consciencieusement archiver l’évolution de vos positions géographiques au fil du temps.

Vous ne supportez pas ce principe ?

Voici comment lui couper les jambes.

- Menu Démarrer

- Paramètres

- Confidentialité

- Emplacement

- Cliquer sur « Modifier » sous « La localisation de ce périphérique est activée »

- Désactiver le processus

 

3. Préserver contacts, calendrier, messagerie et votre compte

 

Au terme de l’installation par défaut, Windows 10 autorise les applications à accéder à votre calendrier, votre messagerie, vos contacts et aux informations de votre compte.

C’en est trop pour vous ?

Pour chacune de ces quatre catégories (Informations sur le compte, Contacts, Calendrier, Messagerie), vous avez le droit de sélectionner les applications qui bénéficieront ou non de ce droit divin.

- Menu Démarrer

- Paramètres

- Confidentialité

- Choisir « Informations sur le compte », « Contacts », « Calendrier » ou « Messagerie »

- Dans chacune de ces quatre catégories, désactiver globalement l’autorisation (« Autoriser les applications à accéder à mon nom, mon avatar et à d’autres informations sur le compte », par exemple) ou désactiver au cas par cas, application par application

 

4. La Webcam sous contrôle

 

Acceptez-vous l’idée que votre Webcam soit potentiellement activée par une application ?

S’il est logique que certaines d’entre elles bénéficie de cette autorisation, il n’est pas exclu que certains feux verts présents ou à venir se révèlent un tantinet incongrus et intrusifs.

A nouveau, le processus se paramètre globalement ou appli par appli.

- Menu Démarrer

- Paramètres

- Confidentialité

- Appareil photo

- Désactiver globalement « Autoriser les applications à utiliser ma caméra » ou sélectionner application par application via « Choisir les applications pouvant utiliser votre appareil photo »

 

5. Le microphone silencieux

 

Dans la même logique stratégique de la mise sous tutelle de la Webcam, le microphone de votre ordinateur est également soumis par défaut à l’autorité des applications.

A nouveau, le bridage sera global ou sélectif.

- Menu Démarrer

- Paramètres

- Confidentialité

- Microphone

- Désactiver globalement « Autoriser les applications à utiliser mon microphone » ou sélectionner application par application via « Choisir les applications pouvant utiliser votre microphone »

source : l’avenir

 

Windows 10…………vous êtes vraiment espionnés.

Posted by Pacifique FM – Officiel on dimanche 23 août 2015

Windows 10 : Gratuit mais où est la licence ?

Comme vous le savez déjà, Windows 10 est gratuit pour tout possesseur de licence officielle de Windows 7 et Windows 8 comportant les dernières mises à jour ainsi que les Windows 10 insider. (le nom donné windows 10 qui ont été installés avant sa sortie pour faire office de rat de laboratoire.) Mais une interrogation demeure. La licence ?
win10_windows_startscreen-4-2000x1126
Depuis Windows 8, nous ne voyons plus d’autocollant officiel de Microsoft comportant les séries de chiffres et de lettres permettant de vérifier la véracité de la version Windows installée. Ainsi, avec Windows 8, nous savons que la licence se trouve dans le BIOS ou UEFI de la machine. Le BIOS et son successeur l’UEFI sont des programmes intégrés dans la carte mère de votre PC comportant vos réglages de base ainsi que votre horloge. Ce programme est stocké dans une mémoire spéciale alimenté par une pile qui doit parfois être remplacée.

Il est fort probable qu’un jour, votre machine aura besoin d’être réinstallée. Le souci est que cette licence est primordiale lors d’une réinstallation dite « blanche »  Si le Windows le permet, vous pourrez, depuis le 8, passer par le menu configuration pour le réinitialiser. Mais si votre disque dur rend l’âme sachant que, contrairement aux idées reçues, le remplacement du disque dur est autorisé et rend donc la licence d’un Windows toujours légalement opérationnelle. Pour les possesseurs de PC’s préfabriqués, il existe une partition de secours mais que se passe-t-il quand le disque dur rend l’âme ? Pensez-vous à créer dès l’achat du PC les DVD voire la clé de secours qui auparavant étaient fourni avec la machine (certain PC professionnel les reçoivent encore)?

Pacifique FM vous proposent donc 2 solutions de secours dans l’attente d’une réaction éventuelle du géant Microsoft:

– Faire une image de votre disque dur actuel. Pour cela, il existe divers logiciels parfois gratuits parfois payants. Cette « image » devra alors être stockée soigneusement dans un disque dur externe.
En cas de souci, vous pourrez renvoyer le contenu de cette image dans un nouveau disque dur. Cette première solution permet de faire des images régulièrement pour ne pas devoir remettre vos données. D’ailleurs les logiciels payant vous permettront de faire de l’incrémentiel c’est à dire compléter une sauvegarde en ajoutant juste ce qui a été changé. Après un nombre défini de sauvegarde, une copie entière sera faite pour garantir une sécurité optimale.

– Une solution similaire à celle là consiste à faire un clone de votre disque dur. Il s’agit du même principe mais dans le cas présent au lieu de stocker l’image on va directement l’intégrer dans le nouveau disque dur. Les même logiciels que précédemment exécutent ce travail. Mais si ce disque dur est repris après un petit temps, il faudra refaire les longues et fastidieuses mises à jour.

Espérons que Windows pensent à ce petit détail qui, pour le moment, ne nous gêne pas mais qui avec le temps et en particulier après la 28 juillet 2016 pourrait devenir un énorme souci vous forçant dès lors l’achat du windows 10.

Durieux Olivier
Pour pacifique FM

Windows 10, avez-vous pensé à la licence officielle ?

Posted by Pacifique FM – Officiel on dimanche 2 août 2015

10 raisons pour ne pas mettre à niveau vers Windows 10

win10_windows_startscreen-4-2000x1126

Microsoft ne cache pas son désir de voir tout un chacun migrer le plus rapidement possible vers Windows 10. Cela est dû en partie à ses expériences douloureuses avec Windows XP qui, un an après sa date ultime de ‘péremption’, est encore et toujours utilisé en maints endroits.

Mais la vie de Microsoft serait aussi énormément facilitée, si elle ne devait plus tenir compte d’un aussi grand nombre de versions de Windows comme c’est le cas aujourd’hui. Et l’entreprise pourrait évidemment aussi mieux se profiler, si elle pouvait toujours offrir aux utilisateurs de son produit-phare un environnement des plus modernes.

Microsoft va assez loin pour inviter les clients à sauter dans le train Windows 10. Quiconque fait tourner Windows 7 ou 8.1, peut ainsi mettre à jour gratuitement jusqu’au 29 juillet 2016. Et ce groupe-cible a entre-temps aussi reçu via Windows Update une invitation officielle qui figure à présent sur la barre des tâches sous la forme d’un petit drapeau Windows blanc.

Mais est-ce vraiment judicieux d’accepter cette invitation? Il y a à coup sûr 10 bonnes raisons de ne pas le faire.

  1. Votre PC tourne parfaitement:‘If it ain’t broke, don’t fix it’ (si cela marche, pourquoi changer?), voilà le genre de réflexion qui s’applique aussi aux ordinateurs. L’introduction de changements dans la configuration peut en effet avoir des effets inattendus. Peut-être pas des problèmes insurmontables, mais qui peuvent prendre pas mal de temps à résoudre.
  2. Vous n’avez pas envie d’utiliser une fois encore une nouvelle interface: Dans Windows 10, le menu ‘Démarrer’ tels que nous le connaissons tous des versions Windows d’avant Windows 8, est de retour. Mais rien ne dit que dans Windows 10, tout fonctionnera encore exactement comme dans Windows 7 ou comme dans Windows 8.1. Quiconque migre vers une nouvelle variante de Windows, doit accepter de se fourvoyer de temps à autre en recherchant une fonction spécifique.
  3. Vous êtes réticent aux blocages ou aux défaillances: Windows 10 semble ne pas être entièrement prêt. Ces dernières semaines, Microsoft a sorti à un rythme rapide de nouvelles versions intermédiaires, ce qu’on appelle les builds, et cela ne s’est pas toujours bien passé. Le week-end passé encore, Microsoft a lancé une mise à jour pour les testeurs de Windows 10, qui faisait se planter l’Explorateur dans certaines circonstances. Avec Intel, Microsoft s’est encore penchée en dernière minute sur un bug qui faisait que Windows 10 gaspillait quasiment 10 pour cent de la puissance de l’accu des appareils mobiles. Le nouveau navigateur Edge aurait lui aussi bien besoin de quelques rafistolages. Symantec, bien connue pour ses produits de sécurisation Norton, déconseille en tout cas l’utilisation de ce navigateur, ne serait-ce que parce qu’il ne supporte aucune extension. Or Norton Antivirus utilise des extensions pour rendre la navigation sur le web plus sûre.
  4. Vous craignez des problèmes à cause des mises à jour forcées: Avec Windows 10, les utilisateurs ne pourront plus choisir d’accepter ou non les mises à jour: Microsoft entend niveler autant que possible sa plate-forme Windows 10. Les expériences qu’ont connues les testeurs, nous apprennent que par cette voie, des mises à jour sont diffusées, qui causent des problèmes. C’est notamment le cas des updates des pilotes d’appareils (‘devicedrivers’). Nvidia a par exemple lancé récemment encore des pilotes qui ont fait le désespoir de certains testeurs.
  5. Vous utilisez des applications qui ne sont pas prêtes pour Windows 10: Les applications fréquemment utilisées tourneront sans problème sur Windows 10. Mais certains développeurs de logiciels n’auront pas terminé à temps leur application pour Windows 10. C’est une chose à contrôler avant tout. Faites surtout attention lorsque vous travaillez sur votre propre PC ou ordinateur portable avec les applications professionnelles de votre entreprise. C’est ici que le risque de problèmes est le plus grand.
  6. Vous utilisez d’anciens périphériques: Si vous utilisez d’anciens appareils périphériques, rien ne dit qu’ils fonctionneront encore sans problème sous Windows 10. C’en est fini du support des unités à disquettes. Vous devrez donc demander conseil à votre fournisseur.
  7. Votre système est limite par rapport aux exigences de Windows 10: Un PC qui peut faire tourner Windows 7, pourra aussi faire tourner Windows 10. Mais rien ne dit que votre système tournera parfaitement bien, s’il répond tout juste aux exigences minimales. Même avec 2 giga-octets de RAM, Windows 7 ne tourne pas de manière fluide. De nouvelles fonctions telles l’assistant vocal Cortana ne tourneront assurément pas sur les systèmes acceptant tout juste Windows 7.
  8. Vous êtes attaché à des éléments qui disparaissent: Dans Windows 10, les gadgets desktop introduits dans Windows 7 disparaissent, de même que le Windows Media Center. Si vous y êtes attaché, mieux vaut ne pas migrer. Il manque à présent aussi un lecteur DVD, qui sera certes encore ajouté, mais d’ici là, vous devrez utiliser un logiciel d’un autre fournisseur.
  9. Vous ne pourrez revenir en arrière que pendant un mois: Dans la Technical Preview, il y avait une option vous permettant d’en revenir à la version précédente de Windows que vous utilisiez. Dans les builds les plus récentes, elle a disparu. Pour expliquer la disparition de cette option, Microsoft a déclaré qu’il sera bien possible de revenir en arrière, mais durant un mois seulement. L’on ne sait du reste pas clairement comment cela va se passer. Mais il est probable que vous devrez alors y passer autant de temps que vous en avez consacré lors de l’installation.
  10. Vous n’êtes pas assis sur un siège éjectable: Windows 7 et 8 seront encore supportés pas mal de temps. Windows 7 – si vous avez installé Service Pack 1 – jusqu’au 14 janvier 2020, et Windows 8.1 jusqu’au 10 janvier 2023. C’est une durée probablement plus longue que celle de votre actuel PC ou ordinateur portable. Le risque que vous deviez encore acheter Windows 10 ultérieurement, est donc quasiment exclu.

La bonne nouvelle pour les utilisateurs de Windows qui ne veulent pas ou du moins pas directement migrer vers Windows 10, c’est que durant la première phase, seuls les testeurs recevront la nouvelle version, ainsi évidemment que les acheteurs d’un nouveau PC équipé de Windows 10. Vous avez donc le temps de réfléchir. Si vous optez malgré tout pour la nouvelle version, n’attendez pas le 28 juillet 2016 car une fois cette date passée, la migration vers Windows 10 ne sera plus gratuite, même pas pour les utilisateurs de Windows 7 et 8.1.

(FT en collaboration avec AutomatiseringGids)

Mettre Windows 10 ou NON ?

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 28 juillet 2015

Windows 10……..La mise à niveau est-elle réellement gratuite ?

Réponse de microsoft : Oui. Il s’agit de la version complète de Windows, pas d’une version d’essai ou préliminaire. Elle est disponible pour une durée limitée : vous avez un an, à compter de la sortie de Windows 10, pour tirer parti de cette offre.

 

win10_windows_startscreen-4-2000x1126

Il convient donc de bien lire les mots, pour une durée limitée ………………………..

 

 

Windows 10 gratuit ? oui mais….

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 24 juillet 2015

Windows 10 est prêt !

Microsoft a publié la build 10240, qui fait office de release to manufacturing (rtm). Ceci clôture la phase bêta du système d’exploitation.

Windows 10 est prêt

Même si Microsoft n’a pas encore formellement confirmé que la build 10240 correspondait à la version rtm, Mary Jo Foley, journaliste spécialiste de Microsoft et généralement très bien informée, l’a appris de sources internes à l’entreprise.

Les fournisseurs de matériel attendaient cette version de pied ferme pour pouvoir installer le nouveau système d’exploitation sur leurs premiers PC au cours de la prochaine semaine et demie. Selon The Register, HP a d’ores et déjà indiqué que le 29 juillet, au moins un modèle serait disponible avec Windows 10, même si ce n’est qu’aux États-Unis. Pour le reste, ces PC ne devraient faire leur apparition dans les premiers magasins que durant la première semaine du mois d’août.

La version rtm est généralement identique à la première version officielle du système d’exploitation. Des modifications n’y sont apportées qu’en cas d’erreur critique. D’ailleurs, Microsoft cessera sous peu la distribution des versions Preview en vue de préparer le nouveau processus de mise à jour du système d’exploitation.

Windows Update mis à contribution

Hier, Microsoft a lancé le déploiement de la build 10240 chez les participants au programme Windows Insider. Contrairement aux précédentes versions Preview, ce déploiement utilise le système Windows Update. Plus tôt dans la semaine, Microsoft a indiqué qu’il se concentrait désormais sur le bon fonctionnement de ce processus via lequel Windows 10 sera déployé chez les utilisateurs réguliers à partir du 29 juillet.

Source : Automatiseringgids.

 

Windows 10 est prêt !!!

Posted by Pacifique FM – Officiel on jeudi 16 juillet 2015