Titre obligatoire

Emissions à venir

avr
26
jeu
2018
16:00 Santé,Bien-être, la Vie au Naturel
Santé,Bien-être, la Vie au Naturel
avr 26 @ 16:00 – 18:00
Santé,Bien-être, la Vie au Naturel
Avec Jasmine et Patrick James Wallace, on y aborde les thérapies alternatives, l’ecologie, le bien manger, le bio, etc… On y reçoit des spécialistes, des scientifiques. 1 fois par mois, soit le 3 ème vendredi[...]
19:00 Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station Wallace
avr 26 @ 19:00
Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station –  Lundi, mardi et mercredi de 19h à 20h Il t’empêche d’aller à ton lit .. Pop Rock Station c’est le meilleur de la musique avec Wallace Pop Rock Station donne un[...]
20:00 Reggae Underground
Reggae Underground
avr 26 @ 20:00
Reggae Underground
Votre émission reggae à l’origine montée par David Corleone un professionnel du Regage.
avr
27
ven
2018
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
avr 27 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘VIH’

Le rapport 2016 de l’Institut Scientifique de Santé Publique viennent de sortir en Belgique

Le nombre de nouvelles contaminations au VIH continue à diminuer.

vih pied

Le rapport 2016 de l’Institut Scientifique de Santé publique « Epidémiologie du SIDA et de l’infection à VIH en Belgique » vient de sortir[1].  Il confirme la tendance à la baisse des nouveaux diagnostics de VIH en Belgique pour 2016. Ce résultat encourageant est le fruit des efforts intensifs d’information et de prévention menés ces dernières années. Des efforts qui doivent être poursuivis et renforcés, car la bataille contre le VIH n’est pas encore gagnée : de nouvelles infections continuent à être diagnostiquées chaque jour.

Rapport disponible sur https://www.wiv-isp.be/fr/coin-presse/la-baisse-des-nouveaux-diagnostics-de-vih-se-confirme-en-2016

 

Action contre le SIDA Pacifique FM, l’IESPP et le planning La Famille Heureuse se mobilisent

3 acteurs, la radio de Wallonie Picarde, l’IESPP de Tournai et ses étudiants ainsi que le planning familial La Famille Heureuse, se sont réunis pour produire 3 spots pour la lutte contre le SIDA, découvrez ci-dessous les 3 spots créés à Tournai grâce à cette collaboration.
Ces spots seront diffusés sur l’antenne de Pacifique FM durant tout le mois de décembre 2015 et aléatoirement en 2016, car la lutte contre le SIDA c’est tout le temps qu’elle se passe !

iespp tournai

Action anti-SIDA avec 3 partenaires à Tournai

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mardi 1 décembre 2015

La Lutte contre le SIDA c’est aussi à Wattrelos au Centre Hospitalier

Le Centre Hospitalier de Wattrelos était aux couleurs de la lutte contre le SIDA ce mardi 1 décembre pour la journée mondiale contre cette maladie qui continue de proliférer.

2015-12-01 12.33.00

« Un petit quizz , monsieur, madame » c’est comme celà qu’une bénévole nous accueillait, après ce quizz pertinant, un docteur, bénévole lui aussi expliquait toutes les réponses.

Les statistiques mondiales de l’épidémie de VIH/sida.

Un virus à peine moins meurtrier grâce à une meilleure couverture virale.

A l’approche de la Journée mondiale de lutte contre le sida, l’Onusida a publié le 24 novembre son rapport annuel présentant les statistiques mondiales sur l’épidémie de VIH/sida. Dans certaines zones, notamment en Europe, le nombre de nouvelles infections et de décès continue de croître de façon préoccupante.

 

15,8 millions de personnes vivant avec le VIH sont désormais sous traitement antirétroviral, estime l’Onusida. Cette thérapie sert non seulement à prévenir les maladies et les décès liés au sida, mais permet aussi de réduire sensiblement le risque de transmission du virus. « Une réalisation jugée impossible il y a 15 ans » se félicite l’organisme. En conséquence, le nombre de personnes vivant avec le virus continue d’augmenter, et s’élève désormais à 36,9 millions.

Si les nouvelles infections à VIH ont « chuté » de 35% depuis 2000, c’est surtout parmi les moins de 15 ans qu’elles ont diminué, en raison des progrès pour prévenir la transmission mère-enfant. Chez les adultes, la baisse des nouvelles infections est hélas nettement moins conséquente : 1,8 million en 2014 contre 2 millions en 2008. « Un nombre inacceptablement élevé de nouvelles infections à VIH et de décès liés au sida surviennent encore chaque année », rappelle l’organisation onusienne. 2 millions de personnes au total ont en effet été infectées par le VIH en 2014 tandis que 1,2 million est décédé du sida. Chaque jour, 5600 personnes sont donc nouvellement infectées. Parmi elles, un tiers a entre 15 et 24 ans, et 12% sont des enfants.

Le rapport présente donc une « stratégie d’accélération » pour atteindre l’objectif de mettre fin à l’épidémie, qui consiste en une action ciblée sur les zones les plus à risque d’infection. Michel Sidibé, directeur exécutif d’Onusida, assure que « nous ne pouvons gagner contre le VIH en restant au niveau global ». 50 expériences locales aux résultats encourageants sont ainsi listées pour étayer cette approche. 9 milliards de dollars manquent néanmoins actuellement pour la mettre en œuvre.

Malgré les avancées constatées, le combat reste à mener en Afrique subsaharienne, région du monde la plus touchée où 25,8 millions de personnes vivent avec le VIH dont 2,3 millions d’enfants.

Par ailleurs, la situation demeure « effrayante » – selon les mots prononcés par Michel Sidibé dès 2010 – en Europe orientale et en Asie centrale. Dans un communiqué publié le 26 novembre, l’OMS Europe a signalé « un nombre record de nouvelles infections à VIH en une année [142 000], jamais vu depuis les débuts de l’épidémie dans les années 1980 ». En 14 ans, cette région a vu son nombre de nouvelles infections exploser (+30 %), faute « d’un environnement sûr, respectueux, (…) et sans discrimination ». Même constat alarmant au Moyen-Orient et en Afrique du Nord, avec 26 % de nouvelles infections. Pour ces deux zones, la couverture antirétrovirale ne dépasse respectivement pas les 18 et 14 %, ce qui explique pourquoi le nombre de décès a triplé depuis 2000.

 

Les chiffres à retenir :

  • 36,9 millions de personnes vivent avec le VIH dans le monde.
  • 17,1 millions de personnes ignorent qu’elles sont porteuses du VIH.
  • 2 millions de personnes ont été nouvellement infectées par le VIH en 2014, soit 5600 nouvelles infections par jour dont un tiers concerne des jeunes entre 15 et 24 ans.
  • 15,8 millions de personnes porteuses du VIH avaient accès à un traitement antirétroviral en juin 2014. Mais 22 millions n’ont toujours pas accès à cette thérapie contre le VIH.

 

Source : rapport mondial Onusida 2014

1 décembre 2015, ACtion de sensibilisation à la lutte contre le SIDA au Centre Hospitalier de Wattrelos.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mardi 1 décembre 2015

Sida : les autotests en vente dès mardi en pharmacie en France.

Un dispositif est prêt pour aider les patients à pratiquer cet examen et pour les orienter vers un traitement précoce si le résultat est positif.

Initialement prévue à la fin 2014, puis au début de l’été 2015, la commercialisation des autotests de dépistage du sida commencera effectivement mardi 15 septembre. Ce temps aura notamment permis à l’ensemble des acteurs de santé de se former à la vente de ce produit bien particulier et à l’accompagnement des personnes qui vont choisir de l’utiliser seules, après l’avoir acheté en pharmacie ou sur le site internet d’une officine. Ajoutons que, d’ici à quelques mois, les associations habilitées comme les centres de dépistage anonyme et gratuit et l’association Aides devraient pouvoir le proposer gratuitement aux publics les plus vulnérables.

C’est en avril dernier que la société française AAZ a obtenu la norme CE pour son « Autotest VIH ». Un label nécessaire à la commercialisation en France et qui assure la conformité du produit avec les normes européennes. Vendu entre 25 et 28 euros, cet autotest permet, à partir d’une goutte de sang prélevée au bout du doigt, d’identifier en quinze minutes la présence ou non d’anticorps spécifiques témoignant de l’infection par le virus du sida.

Tout résultat positif doit être confirmé en laboratoire

Il est recommandé aux pharmaciens d’officine de recevoir les patients souhaitant acheter ce produit au sein d’un espace de confidentialité. Ils pourront alors leur donner des conseils concernant son utilisation et leur dispenser des informations sur les maladies sexuellement transmissibles. Surtout, ils devront systématiquement souligner que l’examen n’est pertinent que s’il intervient trois mois après la prise de risque, que les tests ne sont pas fiables à 100 % et que tout résultat positif doit être confirmé en laboratoire. Dernier point, ils devront remettre à la disposition des patients des collecteurs de boîtes à aiguilles pour y placer le test une fois celui-ci effectué, ces « déchets infectieux » ne devant pas être mis à la poubelle avec les ordures ménagères.

L’association Aides se félicite de l’arrivée de l’autotest, qui permettra de renforcer un peu plus l’accès aux personnes les plus exposées et de toucher de nouveaux publics, éloignés des associations ou des centres de dépistage classiques. « Lorsque vous avez 30 000 personnes en France qui ignorent être porteuses du virus, tout ce qui peut diversifier l’offre de dépistage est bon à prendre », note Aurélien Beaucamp, président d’Aides. D’autant plus que la lutte contre cette maladie est « entrée dans une nouvelle ère : celle de la perspective d’une fin de l’épidémie », grâce à une mise sous traitement précoce.

« Des traitements performants existent, un avenir aussi »

Pour aider les personnes qui vont parfois découvrir, seules, le résultat tant redouté, tout comme les professionnels de santé (médecins, sages-femmes, infirmiers), les travailleurs sociaux et les associations de patients, la Haute Autorité de santé (HAS) a diffusé, il y a quelques mois, des documents d’information sur les autotests du VIH et notamment un « questions-réponses » destiné en premier lieu aux pharmaciens.

De plus, une ligne d’écoute est assurée 24 heures sur 24 par Sida Info Service et les militants de AIDES sont présents partout en France pour accompagner les personnes dans leurs démarches de prise en charge. « Le message que nous souhaitons faire passer est clair, conclut Aurélien Beaucamp : n’ayez pas peur, dépistez-vous, choisissez le mode de dépistage qui vous convient et si jamais le résultat est positif, ne restez pas seuls avec cette nouvelle. Venez nous en parler, des traitements performants existent, un avenir aussi. Votre vie ne s’arrête pas là. »

 

source: lepoint.fr

Autotest pour le Sida disponible en France

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 15 septembre 2015

PRÉSERVATIF. DÉPISTAGE. TRAITEMENT. LES BONS RÉFLEXES POUR SE PROTÉGER DU VIH/SIDA ET DES IST ( vidéo )

« PRÉSERVATIF. DÉPISTAGE. TRAITEMENT.
LES BONS RÉFLEXES POUR SE PROTÉGER DU VIH/SIDA ET DES IST. LA PRÉVENTION ÉVOLUE. RENSEIGNEZ-VOUS »

A l’occasion de l’été 2015, la Plate-Forme Prévention Sida lance une toute nouvelle campagne de prévention du VIH/sida et des autres Infections Sexuellement Transmissibles. Celle-ci vise le grand public de la région de Bruxelles-Capitale et de la Wallonie et aborde la notion de prévention combinée.

affiche-06-big affiche-07-big affiche-04-big affiche-05-big

Pour imager ce concept de prévention combinée, un parallèle peut-être fait avec la prévention routière qui combine plusieurs outils pour réduire la mortalité sur la route. Ainsi, en voiture, on attache sa ceinture, mais on ajoute la protection de l’airbag en cas de choc, on améliore l’état des routes, on perfectionne le freinage : on combine plusieurs outils qui s’ajoutent les uns aux autres. La prévention combinée repose sur le même principe : mettre un préservatif, aller se faire dépister aussi souvent que nécessaire, prendre un traitement si cela est souhaitable.

LE CONCEPT DE LA CAMPAGNE
La notion de prévention combinée est abordée avec une approche décalée, originale et positive à travers tous les outils de la campagne. Concrètement des personnages « prévention », composés des trois éléments de la prévention combinée (tête en préservatif, corps en éprouvette de dépistage et bras et jambes en médicaments), sont mis en situation afin de bien insister sur la combinaison de ces trois éléments pour se protéger efficacement.
Cette accroche visuelle forte, suggestive et colorée favorise un impact plus fort de la campagne et l’utilisation d’icônes permet une plus grande identification du public puisqu’on ne sait pas si les personnages mis en scène sont des hommes, des femmes, des jeunes, des moins jeunes, des hétérosexuels, des homosexuels, des belges, des non belges, …

Le slogan « Préservatif. Dépistage. Traitement. Les bons réflexes pour se protéger du VIH/sida et des IST (Infections Sexuellement Transmissibles). La prévention évolue. Renseignez-vous. » se veut positif et valorisant. La notion de bons réflexes permet d’aborder la prévention comme une bonne habitude que l’on pratique au quotidien, comme un automatisme. La notion d’évolution montre qu’il y a du nouveau et permet d’interpeller à nouveau le grand public qui souvent ne se sent pas vraiment concerné par les messages de prévention, pensant déjà connaître le nécessaire. Les trois éléments de la prévention combinée sont repris sous forme de pictogrammes dans 3 post-it de couleur afin de favoriser leur mémorisation.
De plus, l’idée est d’insister sur le fait que ces trois outils de prévention ne s’opposent pas mutuellement, mais doivent être combinés en les adaptant à chaque situation individuelle pour limiter la transmission du virus.

La Plate-Forme Prévention Sida a également fait participer le public cible de la campagne à sa création en organisant de nombreux focus groups de pré test des idées et outils à développer. Au total, 122 personnes aux profils divers ont été sondées : hommes, femmes, parents, jeunes, hétérosexuels, homosexuels, séropositifs, séronégatifs, belges , migrants, de Bruxelles et de la Wallonie

• Un site internet de la campagne www.les-bons-reflexes.org

Une nouvelle campagne de prévention SIDA/IST est lancée.

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 7 juillet 2015