Titre obligatoire

Emissions à venir

oct
16
mar
2018
14:00 WARM UP – Bob,Laurent et Wallace
WARM UP – Bob,Laurent et Wallace
oct 16 @ 14:00
WARM UP - Bob,Laurent et Wallace
Le Warm up c’est de la musique pour agrémenter votre après-midi, mais aussi………de la musique et encore de la joie !  
16:00 BeWAPI – Wallace
BeWAPI – Wallace
oct 16 @ 16:00
BeWAPI - Wallace
BeWAPI – Le mardi de 16h à 18h   Patrick James Wallace sera avec vous pour cette émission consacrée à la Wallonie Picarde On y retrouve du tourisme, des rendez-vous culturels  mais aussi des associations[...]
19:00 Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station Wallace
oct 16 @ 19:00
Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station –  Lundi, mardi et mercredi de 19h à 20h Il t’empêche d’aller à ton lit .. Pop Rock Station c’est le meilleur de la musique avec Wallace Pop Rock Station donne un[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘TTIP’

Traité transatlantique ( TTIP ): une nouvelle analyse publiée avant le vote européen

Le CNCD-11.11.11 publie une étude approfondie du traité transatlantique, qui apporte un éclairage nouveau sur des points encore mal connus, juste avant un vote important au Parlement européen.
11.11.11

La confirmation est tombée hier : le Parlement européen votera mercredi prochain, 8 juillet, une résolution sur le traité transatlantique (TTIP). Ce vote avait été reporté en dernière minute le 10 juin dernier à cause de l’absence de consensus entre les grands groupes politiques européens sur la très controversée clause d’arbitrage « ISDS ». Il semble que depuis lors un compromis a été trouvé, qui ne ferme pas la porte au principe de laisser des entreprises transnationales contester des décisions démocratiques devant des instances supranationales.
« Cette nouvelle publication apporte un éclairage précis sur les multiples facettes du TTIP. Nous y montrons que l’arbitrage est loin d’être le seul élément préoccupant. Nous détaillons d’autres mécanismes, tels que l’harmonisation des réglementations ou les engagements à ne plus encadrer la plupart des secteurs économiques par de nouvelles lois (ce qu’on appelle les « listes négatives ») », affirme Arnaud Zacharie, secrétaire général du CNCD-11.11.11 et un des trois auteurs de l’étude. « Nous avons aussi voulu analyser des aspects moins abordés jusqu’ici, comme l’impact spécifique sur les PME, dont la majorité n’est pas tournée vers l’exportation et risque d’être affectée par la concurrence accrue d’importations bon marché. Nous détaillons aussi les implications géostratégiques et les effets déstabilisateurs de la logique de blocs qui sous-tend le TTIP, ainsi que les impacts possibles en termes d’emploi. »
L’étude sera envoyée aux décideurs politiques belges et européens en amont du vote de mercredi et de la 10ème semaine de négociation du TTIP qui commence à Bruxelles le 13 juillet. Elle démontre qu’un compromis ambigu sur l’arbitrage ne constitue pas un message politique à la hauteur de l’enjeu.
A noter enfin: un chapitre est consacré à l’autre traité transatlantique, le plus urgent puisqu’il pourrait être signé d’ici fin 2015. Ce traité « CETA » (UE-Canada) permettrait déjà aux entreprises américaines (plus de 1.000 en Belgique) de contester nos lois devant des panels d’arbitrage via leurs filiales canadiennes, rendant ainsi un peu vains les débats autour du TTIP. L’étude identifie la signature du CETA – qui nécessitera l’approbation de tous les gouvernements fédérés et fédéral belges – comme le premier test politique réel pour les accords transatlantiques.
Télécharger l’étude : http://www.cncd.be/pointsud-ttip

Le CNCD ( 11.11.11 ) nous parle d'une étude qui concerne le TTIP

Posted by Pacifique FM – Officiel on dimanche 5 juillet 2015

Avez-vous entendu ce qui s’est passé au Parlement européen cette semaine? Le vote sur la résolution en faveur du TTIP a été reporté ! (pétition)

Les députés européens en faveur du TTIP ont essuyé un revers massif mercredi: les divisions politiques et l’opposition les ont forcés à abandonner un vote du Parlement européen sur le traité très controversé. Les soutiens au traité qui donnerait aux entreprises plus de pouvoirs que jamais auparavant s’effondrent.

Vous aussi, ajoutez votre voix à celle de 2 millions de personnes ayant signées l’initiative citoyenne et contribuer à stopper le TTIP.

ttip

Avez-vous entendu ce qui s’est passé au Parlement européen cette semaine? Le vote sur la résolution en faveur du TTIP a été reporté !
Le TTIP – Partenariat Transatlantique de Commerce et d’Investissement – est un accord qui transférerait le pouvoir aux entreprises multinationales, leur donnant plus de pouvoir que jamais. Par peur que la résolution en faveur du TTIP soit bloquée, les membres du Parlement européen ont décidé – in extremis – de reporter le vote au mois de novembre.
La résistance citoyenne a joué un rôle majeur dans ce retournement de situation. Nous avons contribué à cette pression populaire à travers notre participation à la campagne européenne contre le TTIP. A ce jour, plus de 2 millions de personnes ont signé l’initiative européenne auto-organisée contre le TTIP.
Les membres du Parlement européen nous ont entendus haut et fort. Mettons encore plus de pression afin qu’aucune résolution en faveur du TTIP ne soit jamais passée au Parlement européen, et que le TTIP soit de l’histoire ancienne.
Pouvez-vous ajouter votre voix à l’initiative citoyenne européenne contre le TTIP?
Vous voulez connaître les détails du TTIP? Vous ne pouvez pas! Cet accord est négocié à huis clos. Seuls les lobbyistes du secteur privé et les représentants gouvernementaux ont accès aux documents de travail. Cependant les informations qui ont fuitées nous ont prouvé à quel point ce traité peut être dangereux: Avec le TTIP, la protection des travailleurs, les normes environnementales et notre sécurité alimentaire sont en péril.
Pour les lobbyistes et responsables gouvernementaux, le processus de mise en place du TTIP allait se dérouler sans embûche. Ils avaient tort. Nous avons prouvé que nous ne laisserons pas le les entreprises multinationales prendre le contrôle.
Faisant équipe avec plus de 400 organisations partenaires dans toutes l’Union européenne, nous avons formé une initiative citoyenne européenne pour stopper le TTIP. Avec plus de 2 millions de signatures, c’est la plus importante initiative citoyenne européenne de tous les temps.
Plus on est nombreux, plus nos chances de gagner la bataille contre le TTIP sont grandes.
Si vous ne l’avez pas encore fait, pouvez-vous signer l’initiative citoyenne européenne ? ( cliquez sur le lien )

Il y a deux ans, si l’on s’était fié à l’opinion commune, le combat entre des citoyens lambda et un accord commercial soutenu par les entreprises multinationales était perdu d’avance. Pendant ce temps-là de l’autre côté de l’Atlantique les chances d’échouer du Partenariat Trans-Pacifique, un traité similaire au TTIP, paraissaient elles aussi très faibles.
Et pourtant, nous n’avons pas abandonné et avons tenus, bataille après bataille. Partout où les dirigeants mondiaux et les négociateurs ont mené leurs discussions en secret, d’Hawaii à Bruxelles, SumOfUs était aussi présent. Nous avons contribué financièrement à des encarts publicitaires dans les journaux et à la radio et avons inondé les boites mails des principaux négociateurs afin de dénoncer et de mettre fin à ces accords secrets.

 

Grâce à notre travail et à celui de nos partenaires à travers le monde, la mise en place de tels accords sans opposition n’est plus acquis d’avance. En Europe, la Commission européenne n’a pas obtenu le feu vert attendu du Parlement. Et aux États-Unis, nous avons réussi à retarder « Fast Track » – un projet de loi qui accélérerait la négociation des accords commerciaux par le Congrès américain sans aucune surveillance démocratique.
Nous avons parcouru un sacré chemin, maintenons la pression et stoppons ces accords une fois pour toute.
Merci pour tout ce que vous faites,
Fatah et l’équipe SumOfUs

 

TTIP vote reporté, continuons le combat contre cette alliance.

Posted by Pacifique FM – Officiel on dimanche 14 juin 2015

Le Parlement européen se déchire sur le TTIP

Le vote au Parlement sur le traité de libre-échange transatlantique (TTIP) a été repoussé hier au mois de juillet en raison des multiples désaccords parmi les eurodéputés. Une situation qui, selon les médias français, révèle de profondes scissions à Strasbourg.

parlement europeen
Hier, le TTIP, actuellement en négociations avec les Etats-Unis, a « semé la pagaille » au Parlement européen [Le Monde].

Bien que l’accord ne sera pas prêt avant 2016, rappellent Les Echos, les eurodéputés étaient censés donner aujourd’hui leur position sur ce traité. Mais les divergences sont telles que le président du Parlement européen Martin Schulz a décidé de reporter ce vote au mois de juillet (le débat ayant quant à lui toujours lieu).

La cause ? Pour l’essentiel, le conflit porte sur les tribunaux d’arbitrage privés censés permettre à une entreprise lésée d’attaquer un Etat. Des procédures d’arbitrage « très controversées » pour Challenges et un « attentat contre la démocratie » pour les élus « les plus radicaux », rapporte Le Monde.

Pourtant, L’Express rappelle que fin mai, le Parlement s’était mis d’accord « sur un certain nombre de lignes rouges » que les négociateurs ne devaient pas franchir. Car si l’institution ne fait pas partie des négociations, elle a néanmoins le pouvoir d’approuver ou de rejeter ce pacte commercial définitif.

Finalement, le groupe parlementaire des sociaux-démocrates (S&D) a déposé un amendement exigeant d’exclure explicitement de l’accord « tout mécanisme privé d’arbitrage des différends entre Etats et investisseurs privés ». Une condition sine qua non pour obtenir leur soutien au TTIP.

Si le groupe politique conservateur (PPE) accepte de revoir cette procédure d’arbitrage, certains élus s’agacent du revirement des socialistes européens et s’apprêtaient à rejeter cet amendement.

Toute la presse relève le fort clivage entre élus à Strasbourg : « divisés » pour Les Echos, les eurodéputés « s’écharpent » [Challenges]. Bref, le TTIP « exacerbe les fractures » [La Tribune] et « donne des sueurs froides » aux députés européens [L’Opinion].

Ainsi, même si elle « n’assume pas le [TTIP] à 100% », la droite a trouvé un consensus sur la question des tribunaux d’arbitrage (elle prône un relai entre les tribunaux commerciaux et les tribunaux publics en cas de problème).

L’extrême gauche, l’extrême droite, les Verts et une partie des sociaux-démocrates sont, eux, farouchement opposés à ce pacte.

Mais pour Le Monde, ces tribunaux d’arbitrage ne sont qu’ »une partie du problème » : « le traité transatlantique s’est transformé en épouvantail pour une opinion publique de plus en plus eurosceptique et inquiète de voir son mode de vie revisité à la sauce américaine ».

De fait, certains responsables, dont M. Schulz, craignent que la « grande coalition » PPE-S&D-libéraux ne soit en péril. C’est en tout cas ce que pensent certains élus comme Pervenche Berès (S&D), citée par Le Monde.

De son côté, l’eurodéputé Yannick Jadot (EELV) a affirmé à L’Express que le Président du Parlement a repoussé le vote car il ne pouvait « plus garantir à Juncker et à Angela Merkel un vote favorable ».

Quoiqu’il en soit, le Parlement européen est bel et bien en difficulté : l’eurodéputé socialiste Guillaume Balas, cité par La Tribune, affirme ainsi que « la coalition ne fonctionne pas » ; « sur les questions macro-économiques, nous ne sommes pas du tout d’accord ; on le voit sur la Grèce, sur le TTIP, sur le plan Juncker ». Une situation qui les pousse à se rapprocher des Verts ou de la gauche radicale.

Le TTIP toujours pas accepté, va-t-on vers une annulation ?

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 10 juin 2015