Titre obligatoire

Emissions à venir

sept
19
mer
2018
19:00 Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station Wallace
sept 19 @ 19:00
Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station –  Lundi, mardi et mercredi de 19h à 20h Il t’empêche d’aller à ton lit .. Pop Rock Station c’est le meilleur de la musique avec Wallace Pop Rock Station donne un[...]
sept
20
jeu
2018
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
sept 20 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘soudeur’

En France : 10 métiers qui ne connaissent pas la crise.

Si le taux de chômage est supérieur à 10% en France, beaucoup d’offres d’emploi ne trouvent pas preneur. Certains professionnels sont très prisés des entreprises : voici 10 métiers qui ne connaissent pas la crise.

Orthophoniste : 5 ans d’études sont nécessaires pour devenir orthophoniste. Le concours est très sélectif (5% à 10% d’admis) car le métier attire beaucoup de candidats. Et pour cause : le taux de chômage est estimé à 1% et ceux qui choisissent d’exercer en libéral constituent rapidement leur clientèle.

Auxiliaire de crèche : le métier d’auxiliaire de crèche, ou agent de crèche, fait partie des métiers pour lesquels il est difficile de recruter. Pour devenir agent de crèche et organiser les activités des enfants au quotidien, vous devez obtenir un CAP petite enfance.

Assistant maternel : l’assistant maternel est « la personne qui veille au bien-être, à l’éducation et à la sécurité des enfants« , en l’absence des parents. Bien qu’aucun diplôme ne soit requis, le CAP petite enfance est apprécié et permet de trouver un emploi rapidement.

> Plus d’infos : les métiers de la petite enfance qui recrutent.

Moniteur auto-école : l’Enseignant de la Conduite Automobile et de la Sécurité Routière ne connait pas la crise. Le taux de chômage des moniteurs auto-école est au plus bas. Il s’agit d’une profession réglementée, soumise à l’obtention du B.E.P.E.C.A.S.E.R.

Chauffeur : si vous aimez conduire mais que vous ne souhaitez pas enseigner, vous pouvez opter un autre métier lié à la conduite : chauffeur livreur, chauffeur poids lourd… Ces professionnels sont également très recherchés par les entreprises.

Chef de projet logiciel : au moins de juin, nous avons publié une étude pour mettre en avant les métiers populaires du secteur informatique. Nous avons également dressé la liste des 10 métiers « en tension » du secteur informatique : ce sont ceux pour lesquels il y a très peu de candidats pour beaucoup d’offres d’emploi. Si vous possédez des compétences en informatique, sachez que les chefs de projet logiciel, les responsables des systèmes d’information et les ingénieurs en informatique industrielle sont particulièrement recherchés.

metiers-tension

Boucher : plusieurs types d’entreprise recrutent les bouchers. Les boucheries évidemment, mais aussi les grandes surfaces. Les bouchers peuvent également se lancer en indépendant et ouvrir leur propre boucherie. Quoi qu’il en soit, les bouchers ne triment pas pour trouver un emploi : ces professionnels sont particulièrement recherchés et les indépendants peuvent rapidement s’octroyer un revenu confortable.

Agent d’entretien : les professionnels des services à la personne sont particulièrement recherchés. Mais les professionnels des services aux entreprises aussi ! C’est notamment le cas des agents d’entretien. Plusieurs formations courtes permettent d’accéder à ce métier (CAP maintenance et hygiène des locaux, Bac Pro Hygiène et environnement, BTS Hygiène Propreté Environnement etc.).

Serveur : bien que la demande de serveurs soit plus importante l’été, le secteur de l’hôtellerie-restauration recrute toute l’année (réceptionniste, cuisinier etc.). Le turn-over est important et implique une demande en main d’œuvre régulière.

Soudeur : beaucoup d’étudiants se sont tournés vers le secteur tertiaire. Conséquence directe : les entreprises industrielles ont parfois du mal à recruter. C’est notamment le cas des soudeurs, très recherchés par les entreprises… et de mieux en mieux rémunérés.

Source : régionsjob.com

10 métiers qui ne connaissent pas la crise dans l'hexagone.

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 19 août 2015

Les employeurs constatent à nouveau une pénurie de talents !

Près d’un employeur sur quatre (24%) en Belgique fait face à une pénurie de talents, selon l’enquête annuelle de Manpower qui constate que la pénurie a augmenté de 11 points de pour cent en un an.

Illu PN/Corbis

Le phénomène avait connu une diminution au cours des trois dernières années mais se chiffrait à 27% en 2012. À l’échelle mondiale, 38% des employeurs font face à un manque de talents. En Belgique, la hausse est perceptible dans les trois Régions, avec le chiffre le plus élevé (26%) en Flandre et à Bruxelles, une hausse de 14 et 9 points respectivement. Les pénuries se font un peu moins ressentir en Wallonie: 18%, également en hausse de 9 points.

« Les pénuries de talents hypothèquent la compétitivité de nos entreprises. Et ce problème ne fera que s’aggraver au fur et à mesure que la reprise sera plus solide et que les évolutions et les réformes du marché du travail seront encore plus effectives. Pensons seulement au vieillissement, au numérique et aux nouvelles technologies qui accélèrent l’obsolescence des compétences ou font émerger la demande de nouveaux profils (les cols gris par exemple)« , explique Philippe Lacroix, Managing Director de ManpowerGroup Belux.

À propos des postes les plus difficiles à pourvoir, Manpower constate peu de changements au fil des ans. Les ouvriers qualifiés (électriciens, soudeurs, maçons…) arrivent en tête au niveau national pour la quatrième année consécutive. Ils sont suivis par les profils commerciaux, les techniciens, les comptables et les profils financiers et les chauffeurs.

À l’échelle mondiale, les pénuries de talents sont au plus haut depuis sept ans. Comme lors des années précédentes, le Japon (83%) est le pays le plus touché. Il est suivi par le Pérou (68%), Hong Kong (65%) et le Brésil (61%). Le spécialiste RH a enquêté dans 42 pays pour son enquête. En Belgique, 751 responsables de recrutement ont été consultés.

Les électriciens, soudeurs et maçons ont les postes les plus difficiles à pourvoir !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 19 mai 2015

La Wallonie Picarde a besoin de techniciens !

Les métiers techniques ne rencontrent pas un vif succès et pourtant, les portes sont grandes ouvertes pour accueillir des employés en quête d’un emploi.

technique

Électromécanicien, automaticien, tourneur, soudeur… Voici le type d’employés que recherche désespérément la Wallonie picarde. Cette main-d’œuvre est nécessaire pour faire tourner les entreprises de la région qui voient pour l’instant leurs chiffres d’affaires freiner.

Le constat a été tiré suite à la publication des chiffres du chômage en Europe. La Belgique a un nombre de propositions d’emplois important qui ne trouve pourtant pas preneur auprès des chômeurs du pays. C’est pourquoi la Wallonie picarde n’a pas hésité à lancer l’appel aux Belges sans emplois à se diriger vers les métiers techniques.

Si le secteur est en manque d’effectifs, c’est principalement à cause de la formation proposée qui ne correspond pas aux réalités des entreprises. Un niveau d’exigence est demandé quasi-immédiatement, ce qui freine les demandeurs d’emploi et restreint la liste des candidats éventuels.

Une autre raison concerne également le désintéressement pour les jeunes aux métiers techniques. La plupart s’engagent dans un enseignement général avant de se diriger vers des hautes études qui sont plus valorisées que l’enseignement professionnel. Celui-ci pâtit alors d’une image négative allant même jusqu’à être utilisée comme synonyme d’échec.

Or, la région est encore fortement industrialisée et les techniciens sont nécessaires au bon fonctionnement de celle-ci. Les électromécaniciens auraient leur place dans pratiquement tous les pans de l’activité comme le textile ou le secteur agro-alimentaire. L’appel est à présent lancé.

Le taux de chômage en Belgique reste élevé alors que nous somme un des pays d’Europe où le nombre d’emplois vacants est le plus important. La preuve, la Wallonie picarde lance un appel !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 15 avril 2015