Titre obligatoire

Emissions à venir

nov
19
dim
2017
15:00 Fred’s Country
Fred’s Country
nov 19 @ 15:00
Fred's Country
Fred’s Country – Samedi de 7h à 8h Le samedi de 7h à 8h Musique country avec Fred’s La musique Country de Tradition avec Frederic (Fred) Moreau. Le programme Fred’s Country est diffusé sur 47[...]
17:00 British Connection
British Connection
nov 19 @ 17:00 – 19:00
British Connection
BRITISH CONNECTION L’EMISSION ROCK : diffusée chaque semaine sur des radios FM & web en France, Belgique, Suisse, Canada, La Réunion & web.  
19:00 FREQUENCE ROCK CONCERTS INTERNAT...
FREQUENCE ROCK CONCERTS INTERNAT...
nov 19 @ 19:00
Découvrez pendant 1h00 de concert de grand groupes internationaux.
20:00 Fréquence Rock – Stéphane et Wal...
Fréquence Rock – Stéphane et Wal...
nov 19 @ 20:00
Fréquence Rock - Stéphane et Wallace
Fréquence Rock – Dimanche de 20h à 22h Dimanche de 20h à 22h Fréquence Rock avec Wallace et Stéphane Chaque dimanche, les studios de Pacifique FM se transforment en salle de concert. Des groupes régionaux[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘SNCB’

Navetteurs Tournaisiens attention: modification de l’horaire des trains ce lundi

La SNCB communique suite à la coupure de la ligne de train Bruxelles Schumann – Bruxelles Midi

sncb train danois

 

Suite au problème d’inondation des voies en gare de Bruxelles, la SNCB adapte les horaires trains  depuis Tournai  vers Bruxelles en pointe matinale et depuis Bruxelles vers Tournai en fin d’après-midi.

Le train P 7512 sera avancé de 20 Minutes, le train P7514 sera avancé de 23 minutes . Cette adaptation de l’horaire est valable sur toute la ligne . Le train P7512 partira donc à 5h40 au lieu de 6h et le P 7514 partira à 6h34 au lieu de 6h57. Ces modifications sont nécessaires afin d’assurer les correspondances avec les IC 2407 et 2408 à Bruxelles.

Les trains P 8512 et 8514 de Bruxelles vers Tournai quitteront Bruxelles avec un horaire retardé de 20minutes pour permettre les correspondances.

 

Police des chemins de fer : introduction des amendes administratives

Sur proposition du ministre de la Mobilité chargé de la SNCB François Bellot, le Conseil des ministres a approuvé un avant-projet de loi sur la police des chemins de fer.sncb train danois

Source:
Service de presse de François Bellot, ministre de la Mobilité, chargé de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges

Sur proposition du ministre de la Mobilité chargé de la SNCB François Bellot, le Conseil des ministres a approuvé un avant-projet de loi sur la police des chemins de fer.

L’avant-projet introduit la notion d’amende administrative dans l’arsenal des mesures disponibles pour sanctionner de manière effective des comportements contraires aux obligations en matière d’utilisation du transport ferroviaire et à la sécurité de l’infrastructure ferroviaire. À l’heure actuelle, la poursuite de tels comportements implique systématiquement une procédure lourde, longue et coûteuse, qui nécessite souvent de faire appel à des prestataires externes, tels huissiers de justice et avocats.

En ce qui concerne Infrabel, les infractions concernées ont principalement trait à l’interdiction de circuler sur les lignes ferroviaires ainsi qu’aux interdictions de tout ce qui met en danger la conservation de l’infrastructure ferroviaire. En ce qui concerne la SNCB, les infractions ont principalement trait au fait de voyager sans titre de transport valable, ainsi qu’à tous comportements dans le train, dans la gare et sur le quai qui nuisent aux intérêts de l’opérateur ferroviaire ou importunent d’autres voyageurs.

Certaines des infractions visées seront désormais exclusivement passibles d’une amende administrative, tandis que d’autres seront passibles, ou bien de poursuites pénales, ou bien d’une amende administrative. Les agents constatateurs et les membres du cadre opérationnel des services de police seront chargés de veiller au respect de la police des chemins de fer et ils constateront les infractions par des constats et des procès-verbaux. Le projet prévoit quatre catégories d’amendes administratives (aux montants de base fixes de 50, 100, 250 et 300 euros) en fonction du taux de la peine, étant entendu que le taux de peine final tient également compte d’éventuelles récidives dans un délai de 365 jours. Il est toujours possible de présenter sa défense par écrit ou, dans certains cas, oralement. En outre, le projet prévoit une possibilité de recours devant le Tribunal de police ou le Tribunal de la famille.

Pour que la réaction soit rapide et que l’effectivité de l’amende administrative soit la plus grande possible, une disposition prévoit l’application d’un délai de prescription d’un an à compter du procès-verbal constatant l’infraction.

L’avant-projet est transmis pour avis au Conseil d’Etat

réponse du Ministre Bellot à une question écrite déposée par Paul-Olivier Delannois concernant les retards trop fréquents sur les lignes Tournai-Bruxelles et Tournai-Liège.

Question n° 2035 de monsieur le député Paul-Olivier Delannois du 17 janvier 2017 au ministre de la Mobilité, chargé de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges

 

 sncb train danois

Lignes Tournai-Liège et Tournai-Bruxelles. – Nombre de retards.

 

 

Question: Les lignes de train Tournai-Liège et Tournai-Bruxelles sont trop souvent sujettes à des retards. J’ai sincèrement l’impression que la ponctualité des navettes est de plus en plus mise à mal ces derniers temps. 1. Pourriez-vous donner le nombre de trains ayant été en retard, durant l’année 2016, sur les lignes Tournai-Liège et Tournai-Bruxelles? 2. Quelles solutions sont ou seront prochainement lancées afin de remédier à ce problème?

Réponse du Ministre:

En réponse à la question posée, j’ai l’honneur de communiquer ce qui suit.

 

  1. Le site internet d’Infrabel donne chaque mois un aperçu de la ponctualité sur le réseau belge. Le nombre de trains en retard lui-même n’est pas communiqué ; le site donne cependant le nombre de trains supprimés par mois.

Le tableau ci-dessous reprend la ponctualité des trains sur la ligne 94 en 2016 par rapport à la ponctualité sur l’ensemble du réseau.

 

2016 NetwerkstiptheidPonctualité du réseau Stiptheid lijn 94Ponctualité ligne 94
Januari – Janvier 89,9% 87,8%
Februari – Février 90,9% 92,2%
Maart – Mars 90,7% 89%
April – Avril 90,6% 91%
Mei – Mai 89,2% 89,7%
Juni – Juin 86,9% 87,1%
Juli – Juillet 92,9% 93,6%
Augustus – Août 91,8% 94,4%
September – Septembre 89,9% 92%
Oktober – Octobre 86,2% 88,4%
November – Novembre 82% 76,4%
December – Décembre 89,2% 91,9%

 

  1. La SNCB me communique qu’elle est actuellement confrontée aux nombreux travaux effectués partout sur le réseau ainsi qu’à des incidents (au matériel roulant, à l’infrastructure ou causés par des tiers). Ces éléments ont un impact important sur la ponctualité, mais font l’objet d’un suivi quotidien pour identifier les solutions possibles pour régler les causes structurelles des retards.

 

Un certain nombre d’actions sont en cours pour améliorer la ponctualité au niveau de la SNCB :

  • priorité est donnée aux actions visant à réduire le nombre de pannes du matériel, notamment une réparation performante de celui-ci dans les ateliers d’entretien grâce à de meilleurs outils de diagnostic, accroissement du personnel au helpdesk des conducteurs de train, augmentation des « fleet engineers » par type de matériel et mise en service de nouveaux ateliers pour augmenter les capacités techniques ;
  • une attention permanente est aussi accordée au départ à l’heure précise des premiers trains de la journée.

La SNCB se concerte régulièrement avec Infrabel en vue de planifier le plus efficacement possible les travaux d’infrastructure importants pour en diminuer l’impact sur la ponctualité. Des réunions spécifiques sont également tenues à la suite d’un incident important.

De nombreuses actions sont en cours chez Infrabel pour diminuer le nombre d’incidents liés à l’infrastructure comme des dérangements des passages à niveau, des signaux et des circuits de voies.

En outre, des plans d’actions sont élaborés en collaboration avec Infrabel pour diminuer les incidents à charge de tiers tels que les heurts de personnes, la présence de personnes dans ou le long des voies et les vols de câbles.

Finalement, la SNCB et Infrabel ont lancé la fonction de manager de ligne pour les lignes vers Bruxelles dont la ligne Tournai-Bruxelles. Ces managers de ligne sont responsables d’une ou de plusieurs lignes qui rencontrent un problème récurrent au niveau de leur ponctualité. Ils sont chargés du suivi des trains et des conséquences des incidents ainsi que de l’élaboration de solutions concrètes pour améliorer structurellement la ponctualité des lignes qui leur sont attribuées.

BELLOT

Ministre de la Mobilité, chargé de Belgocontrol et de la Société nationale des chemins de fer belges

 

Monsieur le Ministre, une gare sans toilette, c’est emmerdant !

paul-olivier-delannois

Hier en commission de la Chambre, Paul-Olivier Delannois a interrogé le Ministre de la Mobilité, François Bellot, concernant les toilettes en gare de Tournai qui sont indisponibles depuis 1 an et demi !

Paul-Olivier Delannois (PS): Monsieur le ministre, cela fait des mois que les toilettes accessibles au public en gare de Tournai ne sont plus disponibles. Selon le personnel travaillant en gare de Tournai, elles ont été à plusieurs reprises vandalisées, ce qui a conduit, semble-t-il, à leur fermeture.

Si je comprends parfaitement qu’il est usant de devoir, à chaque fait incivique, effectuer les réparations nécessaires, il apparaît que la fermeture définitive du lieu ne soit pas une bonne solution.

Afin que les toilettes publiques soient rouvertes, pourquoi ne pas disposer d’un préposé au bon fonctionnement et au nettoyage des toilettes, qu’on appelle plus communément « Madame pipi », présent en gare de Tournai?

François Bellot, ministre: La SNCB m’informe qu’avoir un préposé aux toilettes peut se faire de deux manières. La mise en concession des toilettes par laquelle la SNCB passe un contrat avec un exploitant via un appel à candidatures. Les toilettes sont alors payantes et les recettes couvrent tous les coûts, y compris salariaux. Cette solution n’est applicable que pour les grandes gares assurant une fréquentation suffisante des toilettes.

Il est aussi possible de procéder en assurant la présence d’un personnel SNCB ou via un contrat de service. Dans ce cas, la SNCB doit prendre en charge les coûts de personnel sans recettes suffisantes pour couvrir ces coûts. Le coût d’exploitation est trop élevé, à Tournai, pour appliquer cette solution qui n’est d’ailleurs appliquée pratiquement nulle part.

Donc, concrètement, cher collègue, si quelqu’un, au niveau local veut assurer cette fonction, il n’y a pas de soucis, mais la gestion des toilettes dans toutes les gares, c’est comme dans les lieux publics et au sein des villes, c’est une difficulté majeure à laquelle tous les gestionnaires publics sont confrontés.

Paul-Olivier Delannois (PS): Monsieur le ministre, vous vous doutez bien que votre réponse ne me plaît pas. En effet, j’ai vu dans la presse que votre cabinet se plaignait des questions relatives aux horaires des toilettes publiques, mais il faudrait dire à votre cabinet qu’à la gare de Tournai, il n’y a plus de cabinets. Ce n’est pas une question d’horaire puisqu’elles sont « closed« . Cela dit, très honnêtement et sans vilain jeu de mot, je peux vous garantir que c’est emmerdant, pour les personnes qui y travaillent, pour les gens de la librairie… Je suis tout à fait sérieux.

Depuis votre prise de fonction, je ne vous ai jamais vu à Tournai. Venez y voir la gare. Elle est remarquable. Elle vient d’être rénovée, c’est un superbe bâtiment. Nous vivons donc une situation surréaliste. C’est l’exposition Dali, en ce moment, à Tournai, je suppose que c’est dans ce cadre que vous m’avez répondu.

Je vais suggérer une solution à la SNCB: pourquoi ne pas essayer de jouer avec les acteurs locaux, via notamment les CPAS, pour engager, par exemple, un article 60. Ce n’est pas cela qui va grever le budget de la SNCB. Ainsi, ces toilettes, elles aussi rénovées, pourraient être ouvertes aux heures d’affluence.

J’espère avoir pu vous sensibiliser à la chose.

François Bellot, ministre: Je crois savoir que les toilettes ont été rénovées et vandalisées à plusieurs reprises.

Paul-Olivier Delannois (PS): Effectivement; cela figurait dans ma question.

François Bellot, ministre: J’ai été confronté à cela dans un autre métier, dans une autre fonction, de laquelle je suis un peu éloigné aujourd’hui. Je peux vous dire que plus personne ne vandalise les toilettes, parce que la commune s’est investie pour que plus personne n’ait envie de vandaliser les toilettes de la gare. Il y a des monnayeurs. Quand quelqu’un est pris sur le fait, cela lui coûte cher, car il rénove toutes les toilettes lui-même.

Paul-Olivier Delannois (PS): Vous retournez vers la commune. Concernant les sanctions administratives, il y a des caméras dans la gare. Sachez que j’ai déjà proposé à la SNCB un accord avec la Ville de Tournai pour poursuivre. Je peux vous garantir que j’ai fait exploser les amendes administratives. Je n’ai vraiment aucun problème.

Mais je pense que la solution humaine, avec un article 60, ne coûterait pas grand-chose à la SNCB. Plutôt que d’essayer de pincer la personne qui fait n’importe quoi, cette solution arrangerait tout le monde.

la politique de transport ferroviaire à Mouscron

 

Question de M. Paul-Olivier au ministre de la Mobilité, chargé de Belgocontrol et de la Société Nationale des Chemins de fer Belges, sur « la politique de transport ferroviaire à Mouscron »

paul-olivier-delannois

Paul-Olivier Delannois (PS): Monsieur le ministre, tout récemment, j’ai lu dans un article de presse que la gare de Tourcoing, en France, se portait à merveille en termes de fréquentation et contrastait avec sa ville voisine, qui est belge, à savoir Mouscron.
En effet, la gare de Tourcoing offre des liaisons qui relient directement les navetteurs aux grandes gares de la région pour des prix très démocratiques. En outre, à partir de septembre, il y aura 59 arrêts supplémentaires chaque semaine en gare de Tourcoing, entre Lille et la Belgique. Cette gare s’épanouira grâce à une grande affluence de passagers. En outre, cela permettra de développer la mobilité douce, mais également de participer au développement économique d’une ville et d’une région.
Cette nouvelle contraste fortement avec ce qui se passe à deux pas de là, mais de l’autre côté de la frontière, en gare de Mouscron. En effet, et je vous l’ai dit dans une précédente question écrite, les Mouscronnois délaissent de plus en plus le transport ferroviaire, en semaine ou durant le week-end, à cause d’une offre de transport insuffisante, que ce soit pour rejoindre la capitale ou la dorsale wallonne.
De plus, les perspectives d’affluence de navetteurs transitant par cette gare ne sont pas bonnes pour les années à venir. En effet, l’offre de transport ne va pas s’améliorer, car vous allez vous baser en partie sur cette baisse de fréquentation pour établir votre plan de transport 2017. C’est donc un non-sens absolu!
Monsieur le ministre, privilégier le transport ferroviaire en offrant des liaisons plus rapides et plus nombreuses constitue l’objectif que chaque pays voulant lutter contre le réchauffement climatique doit se fixer. Quelques mois à peine après avoir souscrit aux objectifs de la COP 21, n’estimez-vous pas essentiel, voire indispensable, de rendre les gares du pays de nouveau attractives? Allez-vous enfin prendre les mesures nécessaires afin d’améliorer l’offre de transport dans la gare de Mouscron, notamment via des liaisons plus rapides et plus nombreuses vers les gares du pays?
Je vous remercie d’ores et déjà pour vos réponses.
François Bellot, ministre: Cher collègue, la SNCB m’informe qu’elle tient compte de plusieurs éléments pour analyser la demande de voyageurs, aussi bien actuels que potentiels. Les voyageurs montés par gare correspondent à un coup de sonde, une semaine par an, sur l’ensemble du réseau SNCB. Ces données variables doivent être mises en parallèle avec les ventes de billets et d’abonnements ainsi qu’avec la fréquentation observée quotidiennement dans les trains. Toutes ces informations combinées permettent à la SNCB de dresser un diagnostic de la fréquentation de ses 552 gares et d’adapter l’offre en fonction de la demande constatée.
Chaque année, la SNCB transporte davantage de voyageurs. La fréquentation des trains a augmenté de près de 70 % ces quinze dernières années.
La fréquentation des trains a augmenté de près de 70 % ces quinze dernières années. Chaque jour ouvrable, 79 trains desservent la gare de Mouscron. Cette dernière est essentiellement desservie par des lignes IC régulières qui relient Mouscron à Courtrai, Gand, Anvers, Ath, Tournai, Lille et, bien sûr, Bruxelles. En heures de pointe, Mouscron profite d’une offre IC complémentaire vers Tournai, Mons, La Louvière, Charleroi et encore Namur.
D’après la SNCB, toutes les analyses tendent à montrer que l’offre de Mouscron répond à la demande.
Paul-Olivier Delannois (PS): Merci, monsieur le ministre, pour votre réponse.
Je ne suis pas tout à fait convaincu que la SNCB ne se trompe pas. On est un peu dans un scénario où c’est le chat qui se mord la queue, étant donné que l’on fait toute une série de statistiques pour savoir si l’offre est suffisante par rapport au nombre de personnes. Or, je pense que c’est parce que l’offre et le service à la clientèle ne sont pas suffisamment bons que, justement, les chiffres ne sont pas bons.
En plus, il y a un autre élément qui n’est pas vraiment pris en considération: c’est la situation géographique de Mouscron, qui est quand même excentrée et très proche de la France. On parle souvent un peu du Far West du Hainaut occidental. À mon avis, cela constitue un problème pour eux.

Pour la NVA : Finies, les nominations définitives à la SNCB

En vue de moderniser et d’améliorer le fonctionnement de l’entreprise ferroviaire belge SNCB, la N-VA veut mettre un terme à la nomination fixe. Le personnel peut conserver son statut mais les nouveaux recrutements ne peuvent plus se passer que sur une base contractuelle.

Trop d’avantages coûteux sont liés au statut actuel, ce qui empêche la SNCB d’être suffisamment concurrentielle. À l’heure actuelle, cette société ferroviaire coûte bien plus au contribuable belge que dans d’autres pays européens.
Affecter judicieusement l’argent du contribuable

La société des chemins de fer emploie un membre du personnel HR pour 25 collaborateurs. Dans d’autres entreprises, on en compte en moyenne un pour 100 collaborateurs. Avec une semaine de travail de 36 heures, plus de 50 jours de congé et une gamme étendue d’indemnités et de compensations – résultant tous du statut – la SNCB ne peut pas rivaliser avec ses concurrents européens. La société de chemins de fer belge ne pourra jamais être prête pour la libéralisation du marché ferroviaire européen en 2026. Si nous voulons que la SNCB gagne en modernité et en productivité pour ce délai européen, nous devons vraiment passer à la vitesse supérieure.

La N-VA déplore que les syndicats du secteur ferroviaire refusent de participer à cette réforme indispensable. Des sociétés ferroviaires efficaces sont pourtant la meilleure garantie que l’argent des contribuables est correctement dépensé.

Source:http://francais.n-va.be

 

Les cheminots seront en grève le mardi 24 mai et aussi le 31 mai

sncb train danois

Un préavis a été déposé par les deux syndicats CGSP CHEMINOTS ET CSC TRANSCOM

L’interruption de la circulation des trains débutera lundi dès 22h et prendra fin le lendemain à la même heure. Tous les cheminots ne sont pas concernés par ce premier mouvement, car les syndicats socialiste et chrétien ont demandé aux agents affectés à la circulation des trains de travailler (accompagnateurs et conducteurs de trains, dépanneurs, etc.).

L’action du 31 mai, concentrée sur les services publics, se déroulera selon le même scénario. La CGSP-Cheminots et la CSC-Transcom appellent toutefois dans ce cas tous les cheminots à y participer. «Les membres de la fédération des services publics de la CSC seront dans les rues de Bruxelles pour exprimer leur ras-le-bol envers les attaques incessantes à l’encontre des services publics», prévient le syndicat chrétien, qui dénonce les économies qui s’accumulent et le manque structurel de personnel.

«On demande à des cheminots d’être de plus en plus productifs mais on les fait travailler dans les mêmes conditions, qu’ils aient 58 ans ou 22 ans», illustre la CSC-Transcom.

Le syndicat socialiste exige notamment le respect de l’indexation automatique des salaires ainsi que le maintien du mode de calcul actuel de la pension des agents du secteur public et la prise en compte de la pénibilité du travail pour déterminer la durée et l’âge de départ.
cgsp cheminots

Source : Belga

Travaux et passage à niveau fermé à Béclers.

Havinnes chemin d ath

Des travaux d’entretien au passage à niveau n°70 (sur la ligne 94 chemin d’Ath à Béclers) nécessiteront la fermeture de celui-ci du 11 mars 2016 à 8 heures au 14 mars à 16 heures. Une déviation sera mise en place via la rue de l’Abbaye et la rue de Liberchies.

 

 

Passage à niveau fermé à Béclers jusqu'au 14 mars.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur lundi 7 mars 2016

Jurbise, la commune de Jacqueline Galant, n’était pas au courant des travaux de la SNCB!!!

Situation plutôt cocasse à Jurbise. La commune dirigée par Jacqueline Galant, ministre de la Mobilité, ignorait que des travaux débutaient sur son territoire.

La commune de Jurbise (Hainaut) n’était pas au courant qu’Infrabel devait effectuer des travaux sur les voies ferrées qui traversent la commune, indiquent les journaux du groupe SudPresse. Jusque-là, rien de bien particulier. Par contre, si on se souvient que la bourgmestre de Jurbise n’est autre que Jacqueline Galant, la ministre de la Mobilité, là, la situation est plutôt surréaliste.

La date des travaux avancée

Les travaux sur la ligne Neufvilles-Jurbise ont commencé mercredi et les riverains ont été prévenus lundi. Tout comme l’administration communale, si on en croit le cabinet de Jacqueline Galant. Il y a eu un gros couac de communication à tous les niveaux. Infrabel avait prévu de remplacer 11 km de vois ferrées cet été et puis un autre chantier a été annulé ce qui a permis d’avancer les travaux à Jurbise. Sauf que, sur place, personne n’a été prévenu.

Ce matin, Infrabel reconnait ce raté. Arnaud Reymann, le porte-parole était au micro de Bel RTL: « Tout s’est fait en quelques jours à partir de la mi-janvier. On s’est retrouvé à la veille des débuts des travaux et c’est à ce moment qu’un petit couac s’est produit. Début février, nous nous sommes retrouvés à rédiger les notes pour les riverains, à vouloir les prévenir. Au final, ils ont été prévenus deux jours avant le début des travaux. »

Source: rtl.be

Un flot supplémentaire pour la ministre Galant, jusque quand va-t-on laisser comme ministre quelqu’un qui ne sait pas organiser…..

 

Ministre Galant, nouveau flop…..

Posté par Pacifique FM – Officiel sur vendredi 12 février 2016