Titre obligatoire

Emissions à venir

fév
19
lun
2018
19:00 Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station Wallace
fév 19 @ 19:00
Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station –  Lundi, mardi et mercredi de 19h à 20h Il t’empêche d’aller à ton lit .. Pop Rock Station c’est le meilleur de la musique avec Wallace Pop Rock Station donne un[...]
21:00 MAXI TOP
MAXI TOP
fév 19 @ 21:00
 
23:00 FUNKY DISCO
FUNKY DISCO
fév 19 @ 23:00
 

View Calendar

Articles marqués avec ‘service public’

Nouvelle action syndicale ce matin à Jurbise !

La CGSP Administrations & Institutions a organisé ce matin une nouvelle action sur la N56 de Jurbise pour protester contre les mesures du gouvernement.

cgsp

En écho aux grèves du secteur public qui ont paralysé le pays le 22 avril dernier, la CGSP ADMI n’avait pas dit son dernier mot. Insatisfaite du manque de réaction du gouvernement suite aux actions de mercredi passé, les syndicalistes ont organisé une action dans la commune de la ministre de la mobilité Jacqueline Galant.

Dès 6 h 45 ce matin, et ce, jusque 7 h 30, la CGSP a mis en place un barrage filtrant sur la N56 à hauteur de l’Académie provinciale de Police afin de distribuer des tracts aux automobilistes. Un lieu stratégique, car très fréquenté en matinée. La trentaine de militants a voulu à nouveau sensibiliser les automobilistes sur les mesures du gouvernement pour le service public jugées « négatives » par Laurent Dufrasnes, membre du syndicat socialiste.

Les actions ont rapidement pris fin suite à une demande de la police rapidement exécutée par les syndicalistes. Le barrage a ainsi été levé vers 7 h 30 par mesure de sécurité pour les militants. De plus, les files en provenance de Jurbise devenaient bien trop importantes.

Les militants ont distribué des tracts pour "sensibiliser aux mesures négatives du gouvernement pour les services publics".

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 29 avril 2015

Pascal Douliez, CGSP : « L’action syndicale de la CSC est à géométrie variable ! »

Ce mercredi 22 avril est synonyme de grève générale du secteur public. Les syndicats descendent dans les rues du pays pour se faire entendre. Pacifique FM a contacté par téléphone l’un d’entre eux, Pascal Douliez, représentant à la CGSP.

Pascal-Douliez

L’homme tire un premier bilan très positif de cette matinée de grève. S’il regrette des actions plus timides du côté de l’enseignement, il félicite le soutien des administrations communales, des CPAS, des finances, de l’ONEM, des chemins de fer et des prisons.

Les revendications n’ont pas changé et vise toujours les actions budgétaires du gouvernement et le nouveau régime de pension. Pascal Douliez indique à ce compte qu’ils doivent faire face à « des hommes politiques très orgueilleux qui ne veulent rien entendre et ne font que mépriser les travailleurs. » Le syndicaliste regrette également le traitement de faveur accordé par le gouvernement au secteur privé alors qu’il ne fait rien pour les communes de CPAS de la Wallonie picarde.

Le représentant à la CGSP n’est pas non plus tendre avec ses affiliés et en particulier avec la CSC dont il avoue avoir « des difficultés à suivre la logique et le fil conducteur de leur action syndicale à géométrie variable selon la façon dont il se lève le matin. » Des mots cinglants que M. Douliez remet en perspective en observant « une certaine lassitude » des mouvements qu’il impute à la trop longue période séparant les grèves de fin 2014 avec les actions débutées aujourd’hui.

Retrouvez ci-dessous l’interview complète de Pascal Douliez :

Interview de Pascal Douliez, représentant à la CGSP by Wallace -Pacifique Fm Officiel on Mixcloud

« Des hommes très orgueilleux qui ne veulent rien entendre et ne font que mépriser les travailleurs, » c’est en ces termes…

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 22 avril 2015

RTBF : un public de « barakis »?

La rédaction de VivaCité Charleroi se retrouve face à un dilemme : continuer leur mission de service public, ou abaisser leur niveau pour des questions d’audience…

vivacité

Une réunion aurait, semble-t-il, tout déclenché : alors que les audiences chutent, les cadres de l’info de Reyers sont venus expliqués aux journalistes carolos que cette chute serait causée par leur niveau de langage qui serait trop élevé pour les auditeurs.

Réunion qui aurait débouché sur la démission de Alain Vaessen, créant par la même occasion un malaise au sein de la rédaction. Il se serait officiellement réorienté à la RTBF mais sans faire plus de commentaire.

Selon des journalistes présents lors de cette réunion, le chef de l’info Jean-Pierre Jacqmin a expliqué qu’ils étaient trop pointus pour le public et il aurait très clairement dit: « si on doit parler aux barakis, on parlera aux barakis » . Propos qui ont ensuite été nuancés par le chef de l’info radio, Dominique d’Olne.

Beaucoup de journalistes s’interrogent et, surtout, s’inquiètent de l’avenir des informations à diffuser aux auditeurs. En effet, les journalistes ne veulent pas toucher au service public qu’ils offrent et surtout ils ne veulent pas « abaisser le niveau » juste pour faire de l’audience. Selon d’autres, le rôle d’éducation permanente que le métier leur demande d’effectuer ne doit surtout pas être mis de côté juste pour courir après l’audience.

Beaucoup attendent de voir les intentions de la RTBF dans les semaines à venir en espérant que la chaîne ne deviennent pas qu’une chaîne simpliste avec peu d’informations, ce qui ne serait pas digne d’un service public.

Un conflit qui touche très fortement en interne la rédaction de VivaCité Charleroi mais qui, surtout, pose une question primordiale pour l’avenir du métier : la radio-télé-publique n’est-elle pas en train de sacrifier son rôle juste pour faire de l’audience?

VivaCité Charleroi : des propos trop pointus pour un public de "barakis"?

Posted by Pacifique FM – Officiel on jeudi 9 avril 2015