Titre obligatoire

Emissions à venir

sept
23
dim
2018
16:00 Big Cactus Country
Big Cactus Country
sept 23 @ 16:00
Big Cactus Country
Big Cactus Country – Samedi de 8h à 9h La country music c’est le samedi matin sur le 95.1 FM Big Cactus Country Radio Show, c’est le meilleur de la musique américaine BCC c’est une émission spécialement[...]
17:00 British Connection
British Connection
sept 23 @ 17:00 – 19:00
British Connection
BRITISH CONNECTION L’EMISSION ROCK : diffusée chaque semaine sur des radios FM & web en France, Belgique, Suisse, Canada, La Réunion & web.  
19:00 FREQUENCE ROCK CONCERTS INTERNAT...
FREQUENCE ROCK CONCERTS INTERNAT...
sept 23 @ 19:00
Découvrez pendant 1h00 de concert de grand groupes internationaux.
20:00 Fréquence Rock – Stéphane et Wal...
Fréquence Rock – Stéphane et Wal...
sept 23 @ 20:00
Fréquence Rock - Stéphane et Wallace
Fréquence Rock – Dimanche de 20h à 22h Dimanche de 20h à 22h Fréquence Rock avec Wallace et Stéphane Chaque dimanche, les studios de Pacifique FM se transforment en salle de concert. Des groupes régionaux[...]
22:00 Hard Times – Ugo
Hard Times – Ugo
sept 23 @ 22:00
Hard Times - Ugo
Hard Times – Dimanche de 22h à minuit Le Dimanche de 22h à minuit Hard Times présenté par Ugo Avec Ugo le métal sous toutes ses facettes + concerts Rejoins les fans Facebook de Hard Times

View Calendar

Articles marqués avec ‘Royal Mouscron-Péruwelz’

Le RMP peut rester en D1 seulement s’il retire sa plainte !

Ce mardi après-midi, lors d’une réunion entre les clubs de première division, la décision a été prise : la Pro League a décidé de ne pas exclure le RMP.

RMP président

Néanmoins, le club hennuyer doit retirer sa plainte au civil contre le Cercle Bruges, le Lierse, la Pro League et la CBAS pour être sûr de rester à l’échelon supérieur du football belge.

À l’issue de la réunion, la Pro League a tenu à communiquer que « une solution à l’amiable a été trouvée au sein de l’Assemblée Générale concernant le club hennuyer. Le club est d’accord pour suspendre toutes les procédures en cours devant le tribunal civil et d’accepter la CBAS concernant leur licence ».

Mouscron-Péruwelz pourra donc rester en Division 1 à condition qu’il abandonne ses procédures au civil. Pour rappel des faits, les deux clubs flamands (Cercle Bruges et Lierse) avaient contesté devant la Cour Belge d’Arbitrage pour le Sport (CBAS) l’obtention de la licence du Royal Mouscron-Péruwelz.

Edward Van Daele, président du club hennuyer, n’avait alors pas tardé de répondre aux attaques en intentant un recours au tribunal civil et réclamant par ailleurs un million d’euros de dommages et intérêts dans le cadre de la contestation de l’octroi de leur licence.

Mouscron-Péruwelz doit ainsi repasser devant la CBAS. La Cour Belge d’Arbitrage du Sport doit ainsi confirmer ou infirmer la décision de la Commission des Licences d’octroyer la licence au club mouscronnois.

Le RMP sera bien en division 1 l'année prochaine !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 29 avril 2015

Le RMP obtient un report de l’examen des recours contre sa licence !

Mardi matin, le président du Royal Mouscron-Péruwelz a indiqué que le club a obtenu en référé un sursis par rapport à la séance de jeudi durant laquelle les recours contre la licence accordée au RMP devaient être examinés.

président RMP

Pour rappel des faits, le 8 avril dernier, le RMP avait reçu sa licence pour pouvoir assurer sa place en D1 l’année prochaine, le tout en assurant son maintien lors de la dernière journée de la phase classique.

Cependant, deux jours plus tard, le Cercle Bruges, qui doit encore assurer son maintien dans les play-offs 3, a décidé de saisir la CBAS pour contester la licence des Hurlus. Le président du Cercle, Frans Schotte, estime que le RMP ne pourra jamais boucler le championnat l’année prochaine avec un budget de seulement 3 millions d’euros.

Par après, la Pro League (d’abord) et le Lierse (ensuite) se sont décidés, eux aussi, à introduire un recours auprès de la CBAS. C’est pour cette raison qu’une séance devait être organisée ce jeudi 23 avril pour examiner ces plaintes. Mais ça ne sera pas le cas.

En effet, à la suite des plaintes à l’encontre de sa licence, le club hennuyer a introduit un recours devant le tribunal de première instance de Tournai contre le Cercle, le Lierse, l’Union belge de football (URBSFA) et la CBAS. C’est aussi pour cette raison que le club du RMP réclame un million d’euros de dommages et intérêts.

Edward Van Daele, le président du RMP, qualifie l’attaque du Cercle Bruges de « tentative de fausser la compétition et d’éviter la relégation » et ajoutant que « le club cherche à tirer au maximum sur les règlements de l’Union belge pour obtenir sur le tapis vert, ce qu’il a été sportivement incapable de s’assurer sur le terrain. Le Cercle est par ailleurs très endetté. Ce n’est pas le cas du RMP dont tous les frais sont couverts par son budget. Je trouve dès lors que son président Frans Schotte agit hypocritement à notre encontre. Il est par ailleurs ahurissant que la Pro League emboîte le pas. Quant au Lierse, il suit le mouvement de son adversaire dans les play-offs 3. Mais nous comptons sur la justice civile pour rétablir notre honneur ».

La date exacte de la décision du tribunal de Tournai n’est pas encore connue mais selon le journal Le Soir, la plainte devrait être examinée le lundi 27 avril.

Le RMP obtient un sursis par rapport aux recours du Cercle, du Lierse et de la Pro League contre sa licence !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 21 avril 2015

Le Lierse et le Cercle contre le RMP : les Hurlus perdent leur licence !

Après le Cercle Bruges et la Pro League vendredi, c’est le Lierse qui s’est ajouté lundi pour le recours déposé à la Cour Belge de l’Arbitrage du Sport (CBAS) visant à contester l’attribution de la licence au RMP. Recours qui a pour conséquence que le RMP ne dispose actuellement plus de sa licence…

rmp licence

Après le match de samedi où les Hurlus avaient gagné leur match 2-0 contre Ostende, les autorités mouscronnoises ont annoncé qu’elles comptaient introduire une demande comme le permet l’article 421 du règlement de l’URBSFA. Leur but étant de consulter les dossiers de licence des autres clubs de D2 et de D1 pour démontrer que d’autres clubs ont également reçu leur licence alors qu’ils présentaient des anomalies dans leur dossier ou qu’ils avaient déposé les mêmes chiffres qu’eux.

Outre le RMP, c’est également la commission des licences qui en prend pour son grade : d’un côté, certains lui reprochent d’avoir attribué la licence à Mouscron alors que le club n’aurait pas dû la recevoir et de l’autre, d’autres pensent que la commission n’a pas vraiment d’utilité puisque des clubs tels que le Beerschot ou Mons avaient reçu leur licence avant de déposer le bilan par après…

C’était donc dans un climat plutôt hostile que le RMP attendait hier l’accord de l’Union Belge de pouvoir consulter les autres dossiers de licence. Droit qui lui a été accordé à midi. Vu un timing plus que serré, le directeur financier et administratif Bastien Guilbault et l’administrateur Yves Dekegeleer n’ont pu ouvrir les dossiers que vers 14H30. Ils ont dû ensuite quitter la salle à 18H. Peu de temps donc pour analyser tous les dossiers et prendre des notes. Notes qui ont été consultées lundi soir afin de savoir la suite à donner à d’éventuels autres recours devant la CBAS.

Néanmoins, ce recours suspensif a pour conséquence que le Royal Mouscron-Péruwelz ne dispose plus, actuellement, de sa licence alors qu’il l’avait pourtant obtenu le 8 avril dernier. Une situation qui peut prêter à sourire quand on sait que les deux clubs qui contestent la licence du RMP sont ceux qui se battent pour leur maintien en D1…

Mouscron perd temporairement sa licence à cause du recours du Cercle et du Lierse !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 14 avril 2015

Le RMP a sa licence !

Alors que le doute restait de mise à cause d’une incertitude sur le futur du club, le Royal Mouscron-Péruwelz a finalement obtenu sa licence tant attendue.

RMP

Tandis que le club mouscronnois s’était vu refuser sa licence le 24 mars dernier, la commission des licences avait demandé des pièces supplémentaires pour compléter leur dossier. C’est donc mardi que les Hurlus sont allés de nouveau défendre leur dossier face à la commission des licences de l’Union belge de football.

Alors que le président du RMP, Edward Van Daele, avait souligné que le club n’avait pas de dette et que le budget était en équilibre, il semble avoir été entendu puisque la commission a donné son feu vert. Le RMP s’est donc vu attribuer la licence de football rémunéré (D1 et D2) et qui lui permettra ainsi d’évoluer en Pro League la saison prochaine. C’est donc les dirigeants du club, tous ceux qui composent le club ainsi que les supporters qui poussent un grand ouf de soulagement et les Hurlus pourront ainsi préparer tranquillement la saison prochaine.

Le RMP évoluera bien en D1 l'année prochaine !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 8 avril 2015

RMP : De nouveau 100% Hurlus !

Alors que le club était détenu à 51% par les lillois, le club a officialisé la reprise totale du club par les Mouscronnois !

rmp.2

Depuis que le Royal Mouscron-Péruwelz était monté en Division 2, le club appartenait à 51% au club de football de Lille (LOSC). Mais depuis ce mardi après-midi, les supporters Mouscronnois peuvent souffler car le club est de nouveau 100% Mouscronnois.

En agissant de la sorte, les dirigeants du RMP espèrent attirer un plus large public car à l’arrivée des lillois, les supporters désertaient de plus en plus le stade, se sentant de moins en moins concernés par le projet. La faute à une âme Hurlus en perdition et l’arrivée en grande masse de joueurs d’outre-Quiévrain.

Une bonne nouvelle donc, qui devrait faire revenir en masse le public Hurlus même si certains supporters doutent encore du projet. Beaucoup ont peur que le rachat ne soit juste qu’une illusion pour mieux revendre le club par la suite. D’autres doutent que le budget actuel du club suffise pour se maintenir dans la durée en D1.

Beaucoup de doutes que les dirigeants tentent de lever en émettant quelques solutions pour l’avenir. Pour le vice-président du club, Michel Franceus, « tout dépendra des propositions ». Deux solutions s’offrent au club : soit, de nouveau, le rachat du club par un repreneur, mais les propositions seront étudiées en détail, ou alors le scénario des Mouscronnois restant majoritaires si un gros sponsor maillot arrive.

Mais pour les supporters, peu importe qui sera au commande, il faudra surtout améliorer la communication du club tout en retrouvant une certaine identité et en incluant plus de jeunes belges du cru. En espérant que les dirigeants du club entendent bien le cri des supporters pour que le RMP puisse revivre de grandes soirées de foot comme autrefois.

Le Royal Mouscron-Péruwelz n'est plus français !

Posted by Pacifique FM – Officiel on jeudi 2 avril 2015