Titre obligatoire

Emissions à venir

nov
14
mer
2018
09:00 WAPI JOB
WAPI JOB
nov 14 @ 09:00
WAPI JOB
WAPI JOB, c’est une émission où on retrouve et vous présente des indépendants, des entreprises de la Wallonie Picarde mais aussi de nos voisins du 59 en France, région liée de part la frontière commune.[...]
10:00 Voyance + Fabienne et Patrick J...
Voyance + Fabienne et Patrick J...
nov 14 @ 10:00
Voyance +  Fabienne et Patrick James Wallace
Voyance + – Mercredi de 10h à 12h00 Le mercredi de 10h à 12h avec Fabienne médium et Patrick James Wallace Voyance et/ou transcommunication gratuite ! Vos être chers qui sont passés de l’autre côté[...]
12:00 RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL MIDI
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL MIDI
nov 14 @ 12:00
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL MIDI
  Depuis ce 3 janvier en partenariat avec RFI voici le journal international.

View Calendar

Articles marqués avec ‘Roms’

« Mur de la honte » à Mouscron: « indigne et ridicule » selon Christiane Vienne (PS) !

Lundi soir lors du conseil communal de Mouscron, Christiane Vienne (PS) a qualifié d' »indigne et de ridicule » le projet de construction d’un mur entre une aire d’accueil pour les gens du voyage à Wattrelos (France) et le village d’Herseaux.

Christiane Vienne

Le bourgmestre Alfred Gadenne (cdH) persiste et signe : le projet est exclusivement français et il n’a jamais demandé la construction de ce mur. « Nous avons toujours été contre ce projet qui se situe trop près de chez nous« , a martelé le bourgmestre qui dit avoir été mis devant le fait accompli.

Lundi, lors du conseil communal de Mouscron, le parti socialiste a rappelé que cinquante murs de séparation avaient été construits aux quatre coins du globe depuis la chute du Mur de Berlin, mais « ils n’ont pas rendu le monde plus sûr ». Construire un mur entre une aire d’accueil destinée aux gens du voyage à Wattrelos et Mouscron est « indigne et ridicule », selon Christiane Vienne, qui ajoute que ce mur est « une injure à ce qu’est Mouscron, une terre d’accueil ». Les socialistes ont été imités par les écologistes qui ont qualifié le projet de « populiste ».

Chloé Deltour a sollicité l’avis du Centre d’égalité des chances sur la question. Le bourgmestre Alfred Gadenne, qui prétend que la presse locale « a mal interprété ses propos », a assisté à une réunion de présentation du projet français en février dernier et a exhibé un plan qui, selon lui, prouve que le mur était dans le projet initial et que la municipalité de Wattrelos ne lui a pas demandé son avis.

« On s’est opposé au projet exclusivement français mais vu qu’il est lancé, on s’engage à le suivre et nous avons demandé que ces gens ne détiennent pas d’armes, la mise en place d’un comité de suivi impliquant des citoyens belges et la désignation d’un partenaire français qui relayera aux autorités françaises les problèmes constatés de ce côté-ci de la frontière« , dit celui qui ne qualifie pas ce mur de « mur de la honte » mais d’un « petit mur derrière lequel se trouveront des douches et des sanitaires ».

Socialistes et écologistes ont demandé aux autorités communales d’avoir « une vision claire des projets de réhabilitation des quartiers frontaliers ». Ce à quoi le bourgmestre a répondu qu’une série de projets avaient été lancés et que d’autres étaient dans les cartons, notamment dans le quartier du Mont-à-Leux où la délinquance n’est pas une utopie.

De leur côté, les écologistes n'ont pas hésité à qualifier le projet de "populiste" !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 19 mai 2015

Mouscron se dote d’un mur « anti-Roms » !

La municipalité de Wattrelos en France va ériger un mur de plus de deux mètres de haut pour séparer le village d’Herseaux Ballons d’une aire d’accueil pour les gens du voyage aménagée sur le territoire français, a annoncé Sudpresse, samedi.

caravane

Le bourgmestre de Mouscron, Alfred Gadenne, tient à préciser que le projet de construction de cette aire réservée aux gens du voyage à la limite du territoire de Mouscron est un projet purement français déposé par la commune de Wattrelos. « Dans ce projet déposé, les autorités municipales françaises ont prévu d’ériger un mur. La ville de Mouscron n’a pas de responsabilité concernant ce projet qui est intégralement prévu sur le territoire français », informe le service presse de la cité des Hurlus.

Contrairement à ce qu’avaient indiqué au préalable par les autorités municipales de Wattrelos, la ville de Mouscron ne leur aurait jamais demandé de construire un mur entre l’aire d’accueil pour des gens du voyage et le village d’Herseaux. « Ce projet est français et ce n’est pas correct que les Français disent que ce mur est une demande du bourgmestre de Mouscron », s’est insurgé Alfred Gadenne.

La municipalité de Wattrelos envisage de moderniser une aire d’accueil située le long du boulevard Pierre Mauroy afin de répondre aux normes imposées par la loi Besson notamment en ce qui concerne les sanitaires.

Actuellement, treize familles sédentarisées vivent dans un camp à Wattrelos et selon la société Vesta qui gère leur présence, ce camp ne pose aucun problème. Alfred Gadenne sera interrogé lundi soir par l’opposition écologiste et socialiste lors du conseil communal.

L’annonce de la construction de ce mur suscite de vives réactions dans la cité des Hurlus et notamment sur les réseaux sociaux. Un élu socialiste se demande même « quelle hauteur doit avoir un mur afin d’empêcher la bêtise humaine ?  »

Un mur pour séparer les Roms du village d'Herseaux ? C'est le projet qui nous vient tout droit de France !

Posted by Pacifique FM – Officiel on lundi 18 mai 2015

Une dizaine d’enfants roms et leurs familles à la rue après une expulsion à Ixelles !

Une dizaine d’enfants et une quinzaine d’adultes roms d’origine slovaque ont été expulsés mercredi après-midi du logement ixellois fourni par le Samu social, où ils étaient hébergés depuis décembre dernier.

ixelles

« Aucune solution de relogement ne leur a été proposée », a indiqué mercredi Bernard Devos, Délégué général aux Droits de l’enfant. Depuis quelques semaines, une dizaine d’autres enfants roms et leurs familles, se trouvent également à la rue dans les alentours de la porte d’Anderlecht.La dizaine d’enfants et leurs familles d’origine slovaque étaient hébergés depuis décembre dernier, durant le dispositif hivernal, dans un logement de la rue Fritz Toussaint à Ixelles, dans le cadre d’une convention humanitaire entre Fedasil et le Samu social.

Fedasil a toute fois décidé de mettre un terme à cet accueil et aucune solution de relogement n’a été trouvée. »Les enfants étaient scolarisés et les adultes avaient entrepris des démarches pour régulariser leur situation et trouver un emploi. Aumoment où les choses se mettaient en place, on met ce groupe à la porte.

Il s’agit véritablement du niveau zéro de l’application de la convention des Droits de l’enfant », a déploré Bernard Devos.Avant d’occuper le logement de la rue Fritz Toussaint, le groupe squattait une usine désaffectée de Berchem-Sainte-Agathe qui ne disposait pas d’eau courante, d’électricité ni de sanitaires.

Une dizaine d’enfants et une quinzaine d’adultes roms d’origine slovaque ont été expulsés mercredi après-midi du logement ixellois fourni par le Samu social !

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 15 mai 2015