Titre obligatoire

Emissions à venir

nov
21
mar
2017
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
nov 21 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘MR’

Le MR veut imposer « une enquête sur les revenus » des chômeurs

La note des coformateurs Michel et Peeters est « volontairement consensuelle » , souffle un proche des négociations fédérales.

Objectif : ne pas y aller trop fort, quitte à introduire par la suite des mesures plus volontaristes. Plus à droite donc. C’est la conclusion que l’on pourrait tirer en comparant le contenu de la note distribuée cette semaine aux quatre partis et les quelques mesures que le MR pourrait bien mettre sur la table dans les semaines qui viennent. « La Libre » a en effet mis la main sur une série de documents listant des réformes envisagées en matière d’emploi et de fin de carrière par les libéraux francophones. Beaucoup moins vagues que les déclarations d’intention de la note Michel/Peeters, celles-ci sont par ailleurs chiffrées dans leur impact budgétaire d’ici 2019. Certaines risquent de faire grincer des dents.

Pour réduire les dépenses de l’Etat en matière d’emploi, le MR garde le renforcement de la dégressivité des allocations de chômage dans ses cartons. Technique avancée : la suppression d’une des périodes de chômage qui suivent le dernier salaire du demandeur d’emploi. Le document dont nous avons pris connaissance mentionne même l’idée « d’une enquête sur les revenus » des chômeurs calquée sur les conditions d’octroi de la Grapa, le complément pour les petites pensions. Cette enquête conditionnerait les allocations de la troisième période (forfaitaire) de chômage. Le MR y voit un avantage : l’absence de tout transfert de charges pour les CPAS où ces enquêtes sur les revenus sont déjà en vigueur pour l’octroi de l’aide sociale. Cette mesure fait naturellement penser à la polémique lancée par le candidat N-VA Jan Jambon durant la campagne électorale. Rappel : il avait plaidé pour une évaluation des ressources des allocataires après trois ans de chômage avant de préciser qu’il ne s’agissait nullement de forcer les chômeurs à vendre leur maison.

Les syndicats déchargés du paiement ?

Ça n’est pas tout. On trouve, pêle-mêle, la suppression du complément d’ancienneté, la limitation à trois ans de toutes les allocations d’insertion, la limitation du chômage temporaire ou encore le renforcement des sanctions de l’Onem pour fausses déclarations, travail au noir et usage de faux documents. Le MR envisage également le relèvement de l’âge de prépension à 62 ans et à 60 ans en cas de restructuration. Autre nouveauté, l’introduction d’une dégressivité des prépensions dans leur partie payée sous forme d’allocation de chômage. Le MR préconise encore la hausse des cotisations qui touchent les départs anticipés à la retraite.

En matière sociale, d’autres réductions de dépenses en matière sociales sont avancées. Comme la suppression des majorations d’indemnités pour les chômeurs en incapacité de travail, le renforcement des contrôles médicaux de l’Inami, l’allongement du stage d’attente, le renforcement de la lutte contre la fraude sociale ou encore des réductions dans les frais de gestions des organismes parastataux de sécurité sociale. On trouve également une petite révolution dans les propositions du MR : le fait de confier à l’Onem le paiement des allocations de chômage. En clair, on déchargerait les syndicats de cette mission qui leur est historiquement confiée. Nécessitant un renforcement de l’Onem, cette mesure pourrait faire économiser quelque 200 millions par an, selon les estimations du MR.

Depuis le début des discussions entre les quatre partis de la « suédoise », l’on sait que le contexte budgétaire est particulièrement difficile. Sur les quelque 17 milliards nécessaires au retour de l’équilibre budgétaire, seuls 4 à 5 milliards seraient actuellement identifiés.

Source: lalibre.be

 

 

Le MR va s'attaquer aux chômeurs et autres….

Posté par Pacifique FM – Officiel sur vendredi 26 février 2016

La Ministre Marghem joue-t-elle un double jeu ?

La Ministre tournaisienne Marie-Christine Marghem joue-t-elle un double jeu dans le dossier de l’élargissement de l’Escaut ?

Quelques jours après un accord trouvé entre la majorité PS-MR de Tournai et le Ministre Prévot, elle aurait organisé une réunion “secrète” avec les opposants au projet à qui elle aurait donné des conseils pour introduire des recours et faire retarder ou annuler les travaux. Nous nous sommes procuré le compte-rendu de cette réunion.

La vidéo de Notélé : http://www.notele.be/list13-le-jt-a-la-carte-media40768-la-ministre-marghem-joue-t-elle-un-double-jeu-.html

Source:notele.be

 

 

Marie-Christine Marghem joue-t-elle double jeu ?

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mardi 9 février 2016

Celles : le MR risque d’avoir le plus à perdre dans ce touillage !

Busine-Chantry-Dubart: trois noms qui sont cités, à Celles-en-Hainaut, pour sortir le MR des problèmes

Les réunions se succèdent pour tenter de démêler l’écheveau tissé au sein de la majorité celloise depuis le déclenchement, au grand jour, du conflit larvé qui oppose depuis des lustres la députée-bourgmestre empêchée, Véronique Durenne, et le premier échevin, Michel Pecquereau. Tous deux d’obédience libérale.

Exit Carine Bréda

À la réunion de vendredi, s’est enchaînée hier soir une autre assemblée du MR, sans doute pour avaliser les décisions prises. Le conditionnel est toujours de mise: c’est le président du CPAS (par ailleurs échevin des Sport et du Patrimoine public) qui serait désigné échevin délégué à la fonction mayorale (le bourgmestre ff). Quand? Pas tout de suite; on ne peut pas effectivement laisser vacant le poste de président du CPAS, un poste pour lequel le MR désignerait… Axelle Chantry. L’échevine des Travaux et de la Politique du 3e âge doit accoucher (tout) prochainement; elle serait remplacée par Michel Bataille qui assurerait l’intérim jusqu’à la mi-janvier; Axelle Chantry filerait ensuite à la présidence du CPAS (pour remplacer donc le sortant Michaël Busine).

Enfin, Michel Dubart ferait son grand retour comme échevin. Celui qui occupait la dernière place sur la liste CelDM aux élections communales de 2012 avait réalisé 401 voix de préférence, soit trois de moins que Carine Bréda, pourtant évincée des charges scabinales, un choix qui aurait pourtant été logique dans le chef des libéraux cellois.

Sans doute est-ce là le prix (fort) à payer pour n’avoir pas soutenu Véronique Durenne dans sa logique de motion de méfiance à l’encontre de Michel Pecquereau, elle qui avait déjà dû laisser sa place, en raison des accords préélectoraux, au socialiste Yves Willaert (267 voix) qui avait été désigné bourgmestre ff pendant les vacances… et qui l’est toujours aujourd’hui.

Des soutiens à la pelle!

Quant à Michel Pecquereau, il ne retrouverait pas toutes les attributions qui sont les siennes actuellement.

Le bouillant agriculteur velainois s’était déjà fait dégommer par Véronique Durenne (qui était allée chercher, rappelons-le, Anne Debouvrie et Axelle Chantry pour l’empêcher de devenir maïeur); à défaut d’être présentement éjecté du MR au sein duquel il compte encore manifestement de nombreux soutiens, Michel Pecquereau exigerait désormais de conserver parmi la longue liste de ses attributions l’État civil (évidemment!), l’Agriculture et la Culture.

Voilà où on en était hier soir. La «solution» a peut-être changé depuis; toujours est-il qu’il faudra la soumettre au vote au sein du conseil communal qui devra cautionner (ou pas) ce nouveau pacte de majorité. Mais avant tout, il conviendra que cette solution «agrée» l’autre composante du cartel CelDM, à savoir la branche socialiste… qui a le plus à gagner dans cette querelle d’ego et dans cet «arrangement» libéral.

Source : lavenir.net

Celles et les querelles du MR, un vrai touillage.

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 6 octobre 2015

Véronique Durenne ( MR ), déplore l’absence de points pour l’accueil de la petite enfance dans la nouvelle mouture du Plan Marshall

Véronique Durenne
Députée MR au Parlement Wallon et Communautaire
Membre de la Commission enfance.

Plan Marshall 4.0, où sont les crèches ?

veronique durenne

La Députée Wallonne, Véronique Durenne, « déplore l’absence de points consacrés à l’accueil de la petite enfance dans la nouvelle mouture du Plan Marshall. »

Pourtant, Joëlle Milquet, Ministre de l’enfance, se montrait rassurante le 18 décembre dernier car elle évoquait « une concertation étendue à la nouvelle mouture du plan Marshall ». Aujourd’hui, force est de constater que cette concertation a, au moins dans la forme, disparu.

Dans Marshall 1er, le mot enfance revenait 5 fois et un point entier y était consacré. Même le Plan SEMA y était nommé.

Dans le second, le 2.vert, le mot enfance y était cité 9 fois avec également un point consacré à l’accueil de l’enfance.

Dans le Plan Marshall 4.0 : rien.

La Députée se demande alors quelles sont les raisons qui ont bien pu mener à cette sortie de l’accueil de l’enfance du Plan Marshall et rappelle « qu’on manque de places, certains parents triment pour trouver une place en crèche où il faut s’inscrire souvent des mois à l’avance. Le Plan Cigogne rame et le Plan SEMA n’existe pour ainsi dire plus, et voilà que l’enfance disparait du plan Marshall. Ce n’est pas sérieux. »

Selon Véronique Durenne, « la Wallonie est compétente en matière d’infrastructure d’accueil de la petite enfance et les bienfaits d’un bon accueil de l’enfance tant pour les familles que pour l’économie ne sont plus à démontrer, cette disparition est un très mauvais signal envoyé aux acteurs de terrain et à toutes les familles. »

Elle interrogera prochainement la Ministre de l’Enfance au Parlement de la Fédération Wallonie-Bruxelles ainsi que le Ministre-Président, Paul Magnette, pour obtenir des explications de leur part.

Où sont les crèches dans le plan Marshall 4.0 ?

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 2 juin 2015

Le vote de la motion de méfiance reporté au 3 juin à Leuze-en-Hainaut !

Le conseil communal de Leuze-en Hainaut, qui devait se réunir jeudi soir pour voter une motion de méfiance lancée par le MR et le PS à l’égard du groupe Idées du bourgmestre Christian Brotcorne, a finalement été annulé.

POLITICS ELECTIONS CDH

Le directeur général de la Ville avait refusé, mardi, de participer à ce conseil qu’il jugeait illégal car il n’avait pas été convoqué par le collège. Le vote a été reporté au 3 juin. Entre-temps, le conseil communal se réunira le 26 mai dans une ambiance qui s’annonce électrique.

Après avoir parlé de « hold-up démocratique », le bourgmestre a lancé un message à son échevin Hervé Cornillie (MR) qui devrait occuper le siège maïoral : « Quand on veut être Bourgmestre, on doit savoir qu’il y a des règles à respecter pour convoquer un conseil communal« . Christian Brotcorne a précisé qu’un « conseil communal était déjà convoqué légalement pour le 26 mai ».

« La voix de la sagesse, de la raison et de la légalité était de suivre l’avis exprimé dans un mail du directeur général, adressé le 19 mai aux futurs partenaires MR et PS, à savoir de faire porter un point complémentaire, donc la motion, à l’ordre du jour du conseil communal du 26 mai. Monsieur Hervé Cornillie a répondu que son groupe ne souhaitait pas reporter au 26 mai 2015 ou à un quelconque autre conseil le traitement de la motion », a-t-il détaillé L’échevin MR explique, quant à lui, que le conseil communal du 21 mai 2015 n’aura pas lieu, « non pas parce que les groupes MR ou PS n’ont pas respecté les règles, mais parce que le collège communal, où le MR est minoritaire, ne s’est pas prononcé sur l’envoi de cette motion aux conseillers« .

Le collège a donc choisi de reporter le vote de cette motion au mercredi 3 juin.

Christian Brotcorne (cdH) n'a pas hésité à lancer une petite pique à son échevin et futur successeur Hervé Cornillie (MR) !

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 22 mai 2015

La relégation de Christian Brotcorne dans l’opposition à Leuze-en-Hainaut pourrait être repoussée !

Alors que le conseil communal de la ville de Leuze-en-Hainaut devait se réunir ce jeudi soir pour voter la motion de méfiance introduite par le MR et le PS visant à reléguer le groupe Idées du bourgmestre Christian Brotcorne dans l’opposition, le directeur général de la cité des Bonnetiers a annoncé son absence lors dudit conseil car il estime que celui-ci a été convoqué illégalement. Le conseil pourrait donc être reporté.

POLITICS ELECTIONS CDH

Dans un communiqué envoyé à la presse, relayé par L’Avenir sur son site internet, le directeur général de la Ville de Leuze-en-Hainaut justifie son absence par le fait que la motion n’a pas été analysée par le collège, lequel n’a pas pu se réunir jeudi dernier en raison du congé de l’ascension. La motion a finalement été analysée ce jeudi par le collège qui sera tenu de convoquer un conseil communal dans un délai de sept jours, à la demande d’un tiers des membres du conseil communal.

Le directeur général avait suggéré, de porter ce point à l’ordre du jour du conseil du 26 mai, légalement convoqué, par l’ajout d’un point complémentaire par un conseiller qui n’est pas membre du collège communal, dans le délai légal des cinq jours précédant la séance.

« II m’a été refusé cette possibilité », écrit le directeur général qui pourrait être remplacé jeudi soir par un élu. La semaine dernière, le PS avait accepté de rejoindre le MR dans la majorité et de reléguer Christian Brotcorne et les autres élus du groupe Idees dans l’opposition. « Il s’agit d’un hold-up démocratique », avait répondu Christian Brotcorne, champion des voix de préférence aux élections de 2012.

Si la motion est avalisée par le conseil, Hervé Cornillie (MR) deviendrait bourgmestre de la Ville de Leuze-en-Hainaut. Avant l’élection de 2012, le MR et le PS ont régné ensemble durant dix-huit ans sur la ville de Leuze-en-Hainaut.

Le bourgmestre estime que le conseil visant à sa relégation dans l'opposition a été convoqué illégalement !

Posted by Pacifique FM – Officiel on jeudi 21 mai 2015

« La ministre Marghem a menti au Parlement et aux Belges », selon Ecolo et Groen !

Les écologistes du nord et du sud du pays ont accusé mardi la ministre de l’Energie, Marie-Christine Marghem (MR), d’avoir menti mardi dernier à la Chambre en présentant un avis juridique manuscrit sur la prolongation des réacteurs nucléaires de Doel 1 et Doel 2 en assurant que cette note avait été rédigée par ses soins, « en interne », avec les juristes de son cabinet et de son administration alors qu’elle émane d’un bureau d’avocats et que la ministre l’a modifiée.

Marie-Christine Marghem

Ecolo et Groen affirment dans un communiqué avoir pu mettre la main sur la note juridique externe utilisée par Mme Marghem dans les débats parlementaires. Mais les écologistes accusent la ministre d’avoir « omis d’inclure les conclusions retenues par les juristes qu’elle a consultés ».

« L’avis juridique que la ministre a présenté aux parlementaires la semaine dernière est un plagiat incomplet. En affirmant ne pas avoir eu recours à un cabinet d’avocats, en modifiant certains passages et en mettant de côté la conclusion de l’avis juridique qu’elle a reçu, la ministre Marghem a manipulé le dossier et a menti au Parlement et aux Belges« , estiment les chefs de groupe Ecolo-Groen à la Chambre, Kristof Calvo et Jean-Marc Nollet.

Selon eux, le Conseil d’Etat et l’Agence fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN) avaient déjà pointé les manquements juridiques du projet de Mme Marghem. C’est en réponse à ces critiques et aux questions des parlementaires que la ministre a sorti une note juridique manuscrite de son chapeau.

« Soit disant rédigée de sa propre main, cette note a en fait été rédigée par le bureau d’avocats Janson. La ministre s’est contentée de barrer les passages gênants et de remplacer quelques mots« , a expliqué M. Nollet. Pour Ecolo et Groen, ce « mensonge » porte atteinte à la crédibilité de la ministre et de sa méthode de travail. « Ce ne sont pas des petites erreurs techniques, c’est plus grave. La ministre doit s’expliquer en commission le plus vite possible et expliquer pourquoi son avis juridique repose sur un plagiat partiel« , estiment MM. Calvo et Nollet.

Pour les écologistes, « les failles dans le travail de la ministre lui imposent plus que jamais de considérer l’alternative déposée par Ecolo et Groen à la prolongation des réacteurs de Doel ».

Pour Ecolo et Groen, ce "mensonge" porte atteinte à la crédibilité de la ministre et de sa méthode de travail.

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 19 mai 2015

La gare de Tournai ne pourra pas être nettoyée !

Sur son blog officiel, le bourgmestre ff de Tournai Paul-Olivier Delannois a partagé un échange qu’il a eu avec Jacqueline Galant, ministre de la Mobilité, chargée de Belgocontrol et de la Société Nationale des Chemins de fer Belges. Le sujet concernait les détritus présents sur les voies de chemin de fer.

train

La plainte a été transmise à M. Delannois par plusieurs navetteurs concernés. Un nombre de déchêts important considérés comme « néfastes » pour la ville de Tournai et qui renvoie une image négative de celle-ci. Les papiers et autres emballages s’accumulent sur les voies sans être pris en compte par un service de nettoyage. En effet, suite au transfert de compétences entre les différentes entités de la SNCB, le nettoyage des voies n’a pas été transféré. Une situation qui jusqu’ici a mis en stand-by le ramassage des ordures.

Mme. Galant répondra à cette remarque en précisant que le nettoyage ne peut être effectué sans protection par rapport aux passages des trains. Il est alors du chef de la SNCB et d’Infrabel de trouver un terrain d’entente pour déboucher sur une solution. Une réponse qui ne satisfait pas le bourgmestre ff de Tournai pour qui la situation est l’expression même du « surréalisme à la Belge ».

Jacqueline Galant a alors tenu à rappeler l’importance de la sécurité des travailleurs pour le nettoyage des voies qui ne peut se faire qu’une fois les trains à l’arrêt. Une situation difficile à mettre en place. Paul-Olivier Delannois conclura en invitant la ministre de la mobilité à venir faire un tour sur les voies de la gare tournaisienne. Selon lui, il est parfaitement possible de nettoyer les voies de chemin de fer en toute sécurité.

Sur son blog officiel, le bourgmestre ff de Tournai Paul-Olivier Delannois a tenté de trouver, sans succès, une solution à l'accumulation de déchets avec la ministre Jacqueline Galant.

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 13 mai 2015

Leuze-en-Hainaut s’apprête à basculer du côté MR !

Christian Brotcorne (Cdh) est en passe de perdre son poste de bourgmestre de Leuze-en-Hainaut. En début de semaine les  militants du PS ont accepté de négocier avec le MR pour former une  nouvelle majorité.

POLITICS ELECTIONS CDH

« Cette motion de méfiance est un hold-up démocratique. Il s’agit d’autant plus d’un hold-up qu’à aucun moment, le partenaire MR n’a entamé de dialogue pour exposer ses griefs et tenter d’y trouver des  solutions », a commenté le bourgmestre devant la presse, mardi.

Élu avec 2.300 voix de préférence, soit un millier en plus qu’Hervé  Cornillie, le premier échevin MR qui deviendra probablement  bourgmestre, Christian Brotcorne était au courant de la rumeur qui circulait depuis une semaine, annonçant un changement de majorité dans la cité  des Bonnetiers.

« Bien que les Leuzois aient massivement fait savoir en octobre 2012 qu’ils en avaient assez de la coalition MR-PS au pouvoir depuis 18 ans, bien que le PS ait voulu déposer une motion de méfiance contre  le MR pendant la précédente législature, on va prendre les mêmes et  recommencer (…) MR et PS s’arrogent le droit d’estimer qu’après  deux ans et demi, les promesses n’ont pas été tenues et que les dossiers n’ont pas suffisamment avancé. Ils n’attendent pas l’échéance de  2018 pour laisser aux électeurs le droit d’en juger ».

S’estimant trahi, Christian Brotcorne a néanmoins fixé rendez-vous à ses concitoyens en 2018 pour une nouvelle lutte électorale.

Christian Brotcorne, le bourgmestre actuel, dénonce « un hold-up démocratique » !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 13 mai 2015