Titre obligatoire

Emissions à venir

déc
10
lun
2018
19:00 Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station Wallace
déc 10 @ 19:00
Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station –  Lundi, mardi et mercredi de 19h à 20h Il t’empêche d’aller à ton lit .. Pop Rock Station c’est le meilleur de la musique avec Wallace Pop Rock Station donne un[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘Maggie De Block’

Pharmacie en ligne , attention : Maggie De Block ouvre une enquête sur une pharmacie en ligne illégale

La ministre de la Santé Maggie De Block veut des garanties pour les patients belges.

La ministre de la Santé Maggie De Block veut des garanties pour les patients belges. – © LAURIE DIEFFEMBACQ – BELGA

La ministre de la Santé publique Maggie De Block a ouvert une enquête à l’encontre de la pharmacie en ligne dokteronline.com, basée à Curaçao. Le site internet de cette pharmacie permet d’acheter des médicaments qui ne sont disponibles que sous prescription, indique vendredi Het Nieuwsblad.

Des boîtes de médicaments anti-paludéen ou des anti-dépresseurs, par exemple, peuvent facilement être commandés via ce site.

« Des garanties suffisantes pour la sécurité des patients« 

La ministre a demandé à son administration d’enquêter juridiquement. « Nous ne sommes pas opposés à chaque initiative lancée en ligne mais nous devons avoir des garanties suffisantes pour la sécurité des patients« , explique Els Cleemput, porte-parole de la ministre.

Selon l’Agence fédérale des médicaments et produits de santé (AFMPS), ce site n’offre pas de garanties. D’ailleurs, les pharmacies en ligne dignes de confiance apposent un logo reconnaissable (croix blanche sur fond vert avec le drapeau du pays). Des médicaments sous prescription ne sont pas commercialisés. Ce type de vente est illégale et le patient peut même être poursuivi.

source : rtbf

Le client des pharmacies en ligne peut être condamné aussi !

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 11 septembre 2015

Exclusion des homosexuels du don de sang : Maggie De Block réagit !

Comme en France, la législation belge exclut définitivement les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes du don du sang. La ministre de la Santé publique Maggie De Block vient de demander un avis du Conseil supérieur de la santé sur la question, a annoncé mercredi sa porte-parole.

maggie

Selon la Cour de justice de l’Union européenne, l’exclusion permanente pourrait ne pas être « proportionnée » à l’objectif de sécurité du receveur. Elle demande en conséquence à la justice française de « vérifier s’il n’existe pas de méthodes moins contraignantes que l’exclusion permanente du don de sang ». La ministre Maggie De Block vient de demander un avis général au Conseil supérieur de la santé sur les conditions de qualité et de sécurité des dons de sang, a indiqué sa porte-parole mercredi.

Cette demande concerne non seulement les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, mais également d’autres « groupes à risque » (les anciens malades du cancer, par exemple). Le dernier avis du Conseil supérieur de la santé date de 2005. Cet avis stipule que les candidats donneurs présentant un comportement à risque pour les maladies sexuellement transmissibles sont exclus afin de « minimiser le risque de transmission d’agents pathogènes par transfusion sanguine ». Pour l’agence, l’acceptation des dons provenant de la « population homosexuelle masculine augmenterait le risque de transmission du VIH par voie transfusionnelle de 41,4% ».

En février 2015, le Conseil supérieur de la santé a déjà répondu par courrier à la ministre De Block à la suite d’une demande d’avis sur la possibilité de supprimer l’exclusion permanente. Le conseil avait alors estimé qu’un avis scientifique n’était pas nécessaire, le niveau de risque étant inchangé. L’organisation de défense des droits LGBT (lesbiennes, gays, bisexuels et transgenres) Rainbowhouse regrette que la législation actuelle exclut les hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, « même une seule fois ». Cela « exclut quantité de jeunes désireux d’aider leur prochain », indique l’organisation dans un Mémorandum publié en 2014. Elle demande que les critères soient davantage basés sur la dangerosité d’un comportement sexuel et non sur une pratique en elle-même.

« On écarte d’emblée la possibilité que des personnes hétérosexuelles puissent être ‘à risque' », note François Masso-Fouillien, porte-parole de Rainbowhouse Brussels. « Le fait de ne pas avoir accès à un droit peut être vécu difficilement. » La Croix-Rouge souligne l’importance du principe de précaution. « Il faut calculer l’impact sur la santé publique d’une modification de la législation, notamment une exclusion temporaire » des hommes ayant des relations sexuelles avec des hommes, indique Olivier Bertrand, porte-parole de la Croix-Rouge. « Nous attendons l’avis du Conseil supérieur de la santé. »

Un avis demandé au Conseil quant à l’exclusion des homosexuels du don de sang !

Posted by Pacifique FM – Officiel on jeudi 30 avril 2015

Le moustique tigre débarque en Belgique !

Il est petit, il vole et il dangereux : le moustique tigre s’apprête à poser ses pattes en Belgique.

moustique

Porteur de maladies comme la dengue ou le chikungunya, l’Aedes est considéré comme l’espèce de moustique la plus envahissante. Empruntant son surnom de « moustique tigre » aux rayures qui parcourent ses pattes, il est déjà responsable de ravages causés dans les Antilles au début de l’année dernière.

L’introduction de cet insecte chez nous se fait principalement par l’importation de bambous ou de pneu usagés. Un mâle, une femelle et une portée de 17 larves ont déjà été découverts chez un commerçant il y a deux ans. Si heureusement ils n’ont pas survécu, l’Institut de médecine tropicale a tout de même choisi de renforcer la surveillance d’une éventuelle invasion dans les lieux les plus risqués. Cela a déjà permis d’éviter la propagation de moustiques retrouvés dans une cargaison de bambous au port Anvers.

Actuellement, les températures hivernales sont ce qui nous protègent le mieux de ces nuisibles. Mais l’Institut de médecine tropicale met en garde contre les changements climatiques et la hausse des températures qui peuvent inverser la tendance. La ministre de la santé Maggie De Block précise par ailleurs que si l’arrivée du moustique ne peut être empêchée, elle peut être ralentie. La surveillance est donc primordiale pour éviter tout risque de maladies graves.

Le chikungunya, la dengue… Le moustique tigre et ses maladies risquent d'arriver chez nous !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 7 avril 2015

Nouvelles conditions d’accréditation des dentistes

92023364-594x335

Sur proposition de la ministre de la Santé publique Maggie De Block, le Conseil des ministres a approuvé un projet d’arrêté royal qui vise à harmoniser la réglementation concernant l’accréditation des dentistes avec les conditions générales en matière d’exercice de l’art dentaire en Belgique

Afin de garantir la qualité des soins dentaires,
le projet intègre deux nouvelles conditions d’accréditation pour les dentistes :

– l’obligation de participer à l’administration de soins de santé dans le cadre d’un service de garde

– l’obligation de se conformer à la réglementation en matière de protection contre les dangers des rayonnements ionisants
Le projet est transmis pour avis au Conseil d’Etat.

Projet d’arrêté royal modifiant, en ce qui concerne l’accréditation des praticiens de l’art dentaire, l’arrêté royal du 3 juillet 1996 portant exécution de la loi relative à l’assurance obligatoire soins de santé et indemnités, coordonnée le 14 juillet 1994

Source: Service de presse de Maggie De Block, ministre des Affaires sociales et de la Santé publique