Titre obligatoire

Emissions à venir

nov
19
dim
2017
15:00 Fred’s Country
Fred’s Country
nov 19 @ 15:00
Fred's Country
Fred’s Country – Samedi de 7h à 8h Le samedi de 7h à 8h Musique country avec Fred’s La musique Country de Tradition avec Frederic (Fred) Moreau. Le programme Fred’s Country est diffusé sur 47[...]
17:00 British Connection
British Connection
nov 19 @ 17:00 – 19:00
British Connection
BRITISH CONNECTION L’EMISSION ROCK : diffusée chaque semaine sur des radios FM & web en France, Belgique, Suisse, Canada, La Réunion & web.  
19:00 FREQUENCE ROCK CONCERTS INTERNAT...
FREQUENCE ROCK CONCERTS INTERNAT...
nov 19 @ 19:00
Découvrez pendant 1h00 de concert de grand groupes internationaux.
20:00 Fréquence Rock – Stéphane et Wal...
Fréquence Rock – Stéphane et Wal...
nov 19 @ 20:00
Fréquence Rock - Stéphane et Wallace
Fréquence Rock – Dimanche de 20h à 22h Dimanche de 20h à 22h Fréquence Rock avec Wallace et Stéphane Chaque dimanche, les studios de Pacifique FM se transforment en salle de concert. Des groupes régionaux[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘Lune’

Influence de la Lune : c’est scientifique

La plupart des jardiniers bio qui m’entourent utilisent le « calendrier lunaire » pour semer, repiquer, bouturer, tailler.

Mais il faut dire la vérité : quand ils en parlent aux gens de la ville, ils sont gênés.

« Je fais avec la Lune, mais je sais que ça paraît ridicule », semblent-ils dire.

Ridicule ?

Les preuves scientifiques s’accumulent pourtant.
Des choses incroyables sur la Lune
La Lune a joué un rôle décisif dans l’apparition des être vivants sur Terre.

lune

Une étude réalisée par des scientifiques suisses en 2013 a montré une réduction de 30 % du sommeil profond les jours de pleine lune .

Plantes et animaux pourraient avoir en eux une « horloge lunaire », de même qu’ils ont une « horloge » qui leur fait suivre le cycle jour/nuit appelé cycle circadien.

Mais il est vrai que, partout dans la presse, des scientifiques expliquent que les croyances sur l’influence de la Lune sont infondées. Même Alain Delavie, rédacteur en chef de la revue de jardinage Rustica, qui publie chaque année le calendrier lunaire, n’ose pas trop défendre son concept. Lors d’un débat au Salon de l’Agriculture, il expliquait :
« Si nous publions tous les ans un calendrier lunaire, c’est parce que nos lecteurs nous le demandent. Nous essayons de répondre à cette demande au mieux depuis la fin des années 70.  »
Autrement dit, « puisque ça se vend, on le fait. Mais je ne m’engage pas plus loin. »

J’ai donc décidé de creuser ce sujet pour démêler le vrai du faux. Et j’ai découvert des choses totalement passionnantes sur la Lune.
La Lune à l’origine de la vie
La principale hypothèse sur l’origine de la Lune est qu’elle serait apparue il y a 4 milliards d’années, suite à l’impact d’une gigantesque météorite sur la Terre. Cette météorite était tellement énorme qu’elle provoqua un jet de magma qui monta jusque dans l’espace et se mit en orbite autour de la Terre.

À force de tourner, ce magma prit la forme d’une boule. C’est un phénomène général, qui concerne les planètes mais aussi la pâte à pain et la pâte à modeler.

En refroidissant, cette boule de magma devint la Lune, qui est aujourd’hui complètement refroidie : il y fait -175°C à l’ombre  !

Mais le jour où la Lune commença à tourner autour de la Terre, il se passa autre chose qu’un nouveau joli spectacle dans le ciel nocturne, avec la succession des croissants et des clairs de lune. Ce fut, sur Terre, l’apparition des marées.

En effet, toute masse dans l’univers provoque une attraction sur les autres masses.

Or, comme la Lune tourne autour de la Terre, elle attire vers elle les objets se trouvant sur la Terre. Pour les rochers, les volcans et les montagnes, cela ne se voit pas, ils sont trop lourds.

En revanche, l’effet de la Lune se voit sur les mers, les océans et même les grands lacs : l’eau est attirée dans la direction où se trouve la Lune. Le lendemain de l’impact de la météorite qui créa la Lune, apparut donc sur Terre le phénomène des marées.

Les marées étaient d’autant plus fortes à l’époque que la Lune était beaucoup plus proche de la Terre. Grâce à la Lune apparurent donc sur la Terre des zones spéciales, comme aujourd’hui la baie du Mont Saint-Michel, qui étaient tantôt recouvertes d’eau et tantôt découvertes.

L’eau salée pouvait s’y répandre, se retirer, s’évaporer et se concentrer.

Or, il s’avère que cet environnement intermédiaire, très salé, ni trop sec ni trop mouillé, est idéal pour la formation des composés chimiques précurseurs de la vie : les acides nucléiques, qui entrent dans la composition de l’ADN.

Sur la terre sèche, ils auraient été détruits par les ultra-violets, qui auraient cassé les liaisons chimiques. Dans les océans, ils n’auraient pu apparaître non plus.

Le phénomène des marées, en revanche, aurait permis aux formes les plus primitives de la vie d’apparaître. C’est ensuite dans ces zones que de nombreuses espèces vivantes se seraient développées, conservant dans leur biologie cette notion de cycle lié à la Lune.
Des animaux qui vivent au cycle de la Lune
Aujourd’hui, la Lune met 24 heures et 50 minutes pour faire le tour de la Terre. Elle provoque donc des marées de 12 heures et 25 minutes. Et de fait on observe des animaux, comme l’Eurydice pulchra, qui s’enfoncent dans le sable à marée basse et remonte à marée haute, toutes les 12 h 25 minutes.

Si vous les mettez en laboratoire, elles continuent quelques jours à ce rythme, y compris en l’absence de marée. Crabes, homards, huîtres, moules et diverses sortes de vers de mer et de poissons vivent également au rythme des marées, et donc de la Lune.

Mais la Lune aurait eu d’autres effets favorables sur la vie.

lune 14 mai 2014
La Lune favorise la biodiversité
Bruce Bills, professeur de géodynamique à la NASA, explique que les marées dans les océans contribuent à faire circuler la chaleur des eaux tropicales vers les pôles :
« Sans les marées provoquées par la Lune, les variations climatiques entre les âges glaciaires et interglaciaires auraient été moins extrêmes. O, ces glaciations ont provoqué des migrations d’animaux et d’espèces végétales qui ont probablement contribué à accélérer la différenciation entre les espèces.»

La Lune aurait donc favorisé la biodiversité.
L’étonnant cycle mensuel de la Lune
Enfin, il existe un autre cycle lunaire, le temps qui s’écoule entre deux pleines lunes. Ce cycle dure 29,5 jours.

Que ces cycles de lune aient une influence sur l’être humain était autrefois un lieu commun.

Bien sûr, les hommes avaient observé l’étonnante proximité entre le cycle de la femme et les cycles de la lune.

L’astronome Ptolémée considérait comme une évidence que « la Lune exerce son influence sur la plupart des choses du monde, car la plupart, animées ou inanimées, sont en sympathie avec elle et changent en même temps qu’elle. »

Au XIXe siècle, les malades mentaux étaient séparés dans les asiles selon qu’ils étaient ou non « lunatiques ». Il était considéré comme une évidence que les « lunatiques » voyaient leurs problèmes s’aggraver à la pleine lune, qui les plongeait dans la plus grande agitation. Ils hurlaient, ce qui n’est pas sans rappeler évidemment la légende des loups-garous, ces personnes qui se changent en loup les nuits de pleine lune.

Ce sont ces légendes, ainsi que les plaintes fréquentes de leurs collègues et étudiants sur leurs problèmes d’insomnie les nuits de pleine lune, qui ont décidé les chercheurs suisses de l’université de Bâle à étudier les effets de la pleine lune sur le sommeil. Et en effet, ils ont constaté un lien fort entre un endormissement retardé, un sommeil agité, et des difficultés à se réveiller les nuits de pleine lune (voir étude publiée dans Current Biology, citée au début de cet article).

Une explication qu’ils avancent est que l’homme primitif risquait beaucoup plus d’être découvert et dévoré par les bêtes sauvages les nuits de clair de lune. Il aurait donc appris à avoir le sommeil plus léger à ces moments-là.
Les points d’ombres qui demeurent sur l’influence de la lune
En revanche, il semble faux que la Lune ait une influence sur les naissances, malgré ce qui se raconte dans les maternités . Pas d’étude fiable non plus sur le fait que se faire couper les cheveux au moment de la lune croissante accélère la repousse.

Quant à la croissance des fèves, petits pois et autres légumes du potager, Noëlle Dorien, professeur d’horticulture ornementale et auteur du rapport « Jardiner avec la Lune : mythe ou réalité ? », elle n’y croit pas. Selon elle, « les pseudo tentatives d’explication du phénomène lunaire induisent les gens en erreur ».

Toutefois, elle reconnaît par ailleurs qu’il est « difficile de réaliser des expérimentations valables sur les phases de la Lune car il n’y a pas de témoin possible : lors d’un semis en phase racine, par exemple, on ne peut pas avoir au même moment un jour “non racine” pour comparer les deux ».

Il s’agit donc d’un problème de méthode scientifique ! Il n’y aurait pas de méthode permettant aux chercheurs de démontrer si les jardiniers qui cultivent selon la Lune ont tort ou raison !

 

Source : sante-nature-innovation.fr

Le Lune et ses influences, des effets multiples !

Posté par Pacifique FM – Officiel sur dimanche 13 mars 2016

La Nouvelle Lune du 10 janvier 2016

Chaque lunaison est un temps consacré à observer l’énergie du moment pour prendre conscience de ce qui nous entoure.

Il y a du plus et du moins dans chaque moment de la vie. Comprendre aide à relativiser et parfois à trouver des clés pour vivre plus en harmonie le moment présent. On démarre l’année avec une Nouvelle Lune riche et un peu lourde.

  1. L’énergie qui domine la Nouvelle Lune du 10 janvier 2016 est une énergie de concrétisation matérielle. Lorsque cette énergie est dominante, on a envie de rendre les choses concrètes plus que penser ou de passer du temps à ressentir ou à impulser de nouvelles formes de volonté. Pour cette Nouvelle Lune ce besoin de concret est assez tangible. C’est un moment propice pour faire concrètement des choses qu’on n’avait pas eu l’énergie de faire précédemment. Explications
  2. Dans cette énergie de réalisation concrète, la stimulation la plus forte concerne nos structures. Nous avons de bons outils en ce moment pour prendre le temps de reprendre des aspects structurels de nos vies. Il est intéressant de profiter de cette énergie car nos structures qui sont en transformation et en remise en question depuis quelques années ont besoin d’être remplacées par d’autres, plus légères, plus fluides. L’énergie du moment stimule la structuration. Ce qui est important est de ne pas tomber dans le travers de vouloir reproduire une forme de lourdeur structurelle. La restructuration que nous vivons a besoin de créer des structures plus légères. Explications
  3. Cette restructuration peut accompagner ou être accompagnée, voire collaborer avec une évolution de notre cadre matériel et organisationnel. C’est un point important en ce moment. Notre évolution collective nous invite à expérimenter par la voie du cadre, de la légalité, de la légitimité de nos organisations matérielles, le discernement dans nos affaires pour nous détacher de la confusion émotionnelle. Nous avons là une fenêtre expérimentale intéressante pour entrer pleinement dans le travail de discernement par le cadrage, la loi, la légitimité. Poser la légitimité de son cadre dans son organisation matérielle est une opportunité à saisir maintenant qui nous aidera plus tard. Explications
  4. Une tension assez forte touche cette structuration matérielle. Elle réveille une tension entre la relation à l’autre et l’individualisme libéré. D’un côté, on a envie de pouvoir exprimer son individualité en toute liberté et, de l’autre, nous avons des côtés sombres qui apparaissent ou surgissent dans notre harmonisation avec les autres. Le travail de restructuration met comme cela en tension notre besoin d’émancipation et les modes relationnels que nous avons construits. C’est une période qui nous met face à des zones d’ombre dans notre fonctionnement relationnel. Explications
  5. On peut se sentir porté par une volonté assez forte et réagir avec autorité si on sent que notre liberté est touchée. Ce que l’on veut a de l’importance et on peut s’exprimer assez fortement par rapport à ce qui dérange notre volonté d’être. Cela pourra nous faire réagir sur des sujets qui touchent à notre liberté. Nous pouvons être poussés à réagir avec autorité pour défendre notre sentiment de liberté. C’est une autorité qui en même temps s’exprimera avec une certaine sensibilité.  Explications
  6. Il n’y a pas d’énergie qui stimule les idées en ce moment, c’est l’énergie qui est la moins active. Du coup les tâches intellectuelles, les raisonnements abstraits pourront sembler fastidieux. Explications
  7. Du point de vue de nos ressentis, on peut en ce moment être sujets à quelques dérapages incontrôlés. Nos ressentis forts d’une réalité que nous percevons chez les autres et tout autour de nous peut nourrir et exciter en nous un désir un peu piquant d’aller soulever des émotions et ressentis profonds. Si on y prend garde, on pourra manquer de délicatesse. Explications

Deux choses sont à retenir dans cette ambiance du moment : la prégnance des réalités concrètes matérielles qui portent avec elles un côté assez lourd, et le manque de légèreté. Cela peut donner une ambiance un peu pesante. C’est un moment à passer. Peut-être pour le traverser au mieux, faut-il accepter, une fois que l’on a bien œuvré, de faire la marmotte et de dormir un peu, de se reposer et de ne pas chercher à aller trop loin dans nos travaux.

Dans 15 jours pour la Pleine Lune en Verseau

Source :astrologie-autrement.com

 

La nouvelle Lune ce 10 janvier

Posté par Pacifique FM – Officiel sur dimanche 10 janvier 2016

La pleine Lune du 25 décembre, exceptionelle et à ne plus voir avant….2034

Cette année, le jour de Noël correspondra également à la phase de pleine Lune. Un évènement particulièrement rare qui ne s’est pas produit depuis 38 ans.
  lune

 

Les amateurs de ciel et d’espace peuvent être satisfaits : 2015 aura été une année pour le moins spectaculaire.
Les rendez-vous astronomiques se sont succédé et devraient se conclurent en beauté. Les spécialistes prévoient en effet un évènement remarquable le jour de Noël : une pleine Lune. Une occurrence peu commune Si cette configuration de la Lune n’a rien d’exceptionnel, c’est la date qui la rend insolite. La survenue de cet événement le 25 décembre est en effet une grande première pour ce 21ème siècle. Le dernier épisode en date remonte à 1977, soit 38 ans plus tôt. Il faudra par ailleurs atteindre 2034 pour pouvoir y assister de nouveau. Selon un porte-parole de la NASA, ce sont les observateurs du continent américain qui seront le mieux placer pour observer la Lune. En effet, l’astre atteindra pour eux sa taille maximale au petit matin du 25 décembre, à 6h11, tandis que les Européens seront à cet instant en plein milieu de leur journée, vers 12h11. Un rendez-vous à ne pas manquer Quoi qu’il en soit, les nuits du 24 et du 25 devraient être joliment illuminées, pourvu que le ciel soit suffisamment dégagé et que la lumière des villes n’obstruent pas trop celle de l’astre. La pleine Lune devrait ainsi apporter une touche singulière au folklore général qui entourent Noël. Cette phase survient tous les mois. Lors de cet événement récurrent, notre satellite naturel apparait plus brillant pour les observateurs terrestres. Ce phénomène est lié à la lumière du Soleil qui éclaire à cet instant presque toute la surface lunaire.source: maxisciences.com

Rendez-vous avec la Lune la nuit de vendredi à samedi.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mercredi 23 décembre 2015

Tournai sous les brumes et l’éclipse de ce vendredi par Laurent Van Rossum

16846624146_ca4c5422fb_z

Nous remercions Laurent Van Rossum pour les très belles photos de l’éclipse de ce vendredi 20 mars, photos prises entre 10h00 et 10h50

La mesure de lumière a été faite sur le soleil ce qui explique le coté sombre des photos, ce qui nous permet de mieux voir l’éclipse mais ne reflète pas la lumière réelle du moment, vous comprendrez donc le pourquoi de ce filtrage photo.

La page de Laurent Van Rossum :  lvr-photographe https://www.facebook.com/pages/Lvr-photographe/1584522081778700?ref=hl

 

16875445795_9991207d14_z

16874435591_d61258c457_z

16874433371_388a4cd7cd_z

16874260982_92e5d1cf17_z

16874257222_ed117f386c_z

16874259792_2ab6bd0fb3_z

16687819498_26acd251f2_z

16253073634_68f3191175_z

 

Eclipse solaire de ce vendredi 20 mars à 80 % d’occultation à Tournai

Cette éclipse du Soleil sera visible partiellement depuis la Belgique où 80% du disque solaire sera occulté. Comment regarder l’éclipse ? À quelle heure ?

 

Eclipse à Tournai :
Heure début 9 h 26, heure de fin 11 h 44
Maximum à 10 h 26 : 80% du Soleil occulté par la Lune

Ce vendredi 20 mars, la terre, la lune et le soleil seront parfaitement alignés. Même si elle n’est que partielle, cette éclipse de Soleil reste un phénomène assez rare, car la prochaine du genre ne se produira pas avant quelques années en Belgique (en 2081 pour la prochaine éclipse solaire totale). L’éclipse sera visible partout en Belgique et selon la position géographique du spectateur, le soleil sera occulté jusqu’à 85%. Pour profiter du degré d’obscuration le plus élevé en Belgique, il faudra se rendre à Ostende (81,6%), suivi par Bruges (81,3%) et Ypres (81%). Côté wallon, le phénomène sera visible à 80% à Tournai et Mouscron, tandis que Bruxelles tournera autour des 79,7% d’obscuration. Plus la latitude sera élevée, meilleure sera l’observation. L’éclipse sera totale au-dessus de la banquise arctique et du Spitzberg.

Niveau timing, l’événement débutera à 9h30 et atteindra son apogée environ une heure plus tard selon la position d’observation. Vers 10h35, le soleil ne sera plus qu’un croissant posé à l’horizontale sur le ciel. La lune poursuivra alors sa course pour laisser l’astre poindre petit à petit jusqu’à ce qu’il soit à nouveau dévoilé vers 11h45. En tout, l’éclipse ne durera que 2 minutes et 49 secondes dans son épisode le plus intense.

Jetez vos vieilles lunettes de 1999 !

De simples lunettes de soleil de bonne qualité ne suffiront pas, même en superposant deux paires à la fois. Il faut impérativement se procurer des lunettes « spéciale éclipse solaire » mentionnant uniquement la référence CE 89/686. Elles sont en vente chez les opticiens ou dans certaines pharmacies à des prix variant de 2 à 5 euros. Ces filtres restituent une image nette du soleil de couleur orange. Ils filtrent 100 % des rayons ultraviolets, 100 % des rayons infrarouges et 99,99 % de l’intensité lumineuse.

Ressortir ses vieilles lunettes utilisées lors de l’éclipse totale de 1999 du tiroir n’est pas du tout une bonne idée, car, avec le temps, elles peuvent présenter des micro-rayures ou avoir perdu leur protection à cause de mauvaises conditions de conservation. En principe, ces lunettes spéciales sont à usage unique.

On évite aussi le masque de soudeur sauf si on a la certitude qu’il est au moins de grade 14 et qu’il n’est pas du tout rayé. Oubliez les systèmes D tels que noircir un bout de verre à la bougie, utiliser de vieux films photo argentiques noirs, ou encore des radiographies et des CD. Regarder le soleil à travers ces différents moyens est très dangereux pour la vue.

 

Précautions indispensables

Pour voir le phénomène sans danger (le danger en question n’étant pas le phénomène éclipse mais bien l’éclat du soleil), la seule protection sûre est l’utilisation de lunettes spécial éclipses, certifiées « CE » et disponibles auprès de revendeurs spécialisé . Si vous en possédez déjà, ne les utilisez pas une seconde fois, achetez en une nouvelle paire car les filtres utilisés se détériorent avec le temps. N’utilisez rien d’autre que ce type de lunette : pas de radiographie, de pellicules photo ou autres paires de lunettes de Soleil superposées.

Sources

Les données proviennent du document Calcul des circonstances de l’éclipse partielle de Soleil du 20 mars 2015, rédigé par Patrick Rocher (IMCCE, Observatoire de Paris), disponible ici. La carte générale de l’éclipse s’inspire de celle de Fred Espenak (NASA).

 

13788604

 

1. La bande où l’éclipse sera vue comme totale (bande de totalité) est indiquée en bleu. La progression de la tâche d’ombre est présentée toutes les dix minutes.

2. Les courbes en vert relient les lieux où l’éclipse sera maximale, respectivement à 9 h 30, 10 h, 10 h 30, 11 h, 11 h 30 et 12 h.

3. La courbe en bleu ciel montre la limite australe de l’éclipse.

4. Les courbes en rose montrent les lieux des commencements, maxima et fins d’éclipse au lever et au coucher du Soleil.

La bande de totalité prendra naissance au sud du Groenland à 10 h 9, traversera la mer de Norvège et la mer du Groenland pour prendre fin tout près du pôle Nord à 11 h 21. Les seules terres traversées par la bande de totalité seront les îles Féroé et l’archipel du Svalbard. Le lieu depuis lequel la phase totale de l’éclipse sera la plus grande (2 min 50 s) se situera à 330 km à l’est des côtes de l’Islande. Il est désigné par le point rouge au centre de la carte.

L’éclipse sera vue comme partielle dans une région beaucoup plus vaste comprenant le nord de l’Afrique, l’Europe et le nord-ouest de l’Asie. L’éclipse sera d’autant plus forte que l’on sera proche de la bande de totalité.