Titre obligatoire

Emissions à venir

Articles marqués avec ‘Inondations’

Avis à la population Tournaisienne

Le 15 mai 2017, le Moniteur belge a publié l’arrêté du gouvernement wallon daté du  4 mai 2017 aux termes duquel  la zone géographique de la calamité publique relative aux pluies abondantes, inondations des 6, 7 et 8 juin 2016 a été étendue aux sections de Templeuve, Blandain, Hertain, Lamain, Marquain, Ramegnies-Chin et Esplechin.

 

Tournai Hotel de ville

Si vous avez subi des dommages lors des intempéries dans un des villages précités, il vous est loisible de solliciter l’intervention du fonds des calamités à partir du 1er juin 2017 et ce, durant une période de 3 mois prenant fin, le 31 août 2017.

Les formulaires peuvent être obtenus :

– sur le site internet de la Ville;

- par envoi postal sur demande auprès de l’Administration communale de Tournai au numéro de téléphone suivant : 069/332.208.

- à l’hôtel de ville de Tournai, du lundi au vendredi, de 9 heures à 12 heures et de 13 heures 45 à 16 heures auprès du service «Fonds des Calamités ».

Nous attirons votre attention sur ce que ces formulaires doivent, sous peine d’irrecevabilité, être retournés dûment complétés et accompagnés de toutes les pièces justificatives , en un seul exemplaire, par courrier (de préférence par envoi recommandé) ou par mail, au plus tard le 31 août 2017 (cachet de la poste faisant foi) à l’adresse suivante :

Service régional des calamités, avenue Bovesse, 100

5100 Namur (Jambes)

081/323.200

calamites.pouvoirslocaux@spw.wallonie.be

Si vous souhaitez une aide dans l’accomplissement de vos démarches administratives, un agent communal se tiendra à votre disposition, à partir du  1er  juin 2017, à l’Hôtel de Ville de Tournai, du lundi au vendredi, sur rendez-vous.   A cette fin et pour tout renseignement complémentaire, nous vous invitons à contacter, le service « Fonds des calamités », Madame Patricia FONTAINE au numéro de téléphone suivant  : 069/332.208 ou via l’adresse mail : patricia.fontaine@tournai.be

 

Tournai : « Inondations » une cellule pour gérer les dossiers « calamités »

Le  18 octobre 2016, le Moniteur belge a publié l’arrêté du gouvernement wallon daté du 6 octobre 2016 qui considère comme calamité publique, les pluies abondantes, les inondations et les chutes de grêlons des 6, 7 et 8 juin 2016 et qui délimite son étendue géographique

inondation tournai

. Pour la commune de Tournai, la reconnaissance concerne : Mont-Saint Aubert, Mourcourt, Kain, Tournai, Froyennes, Rumillies, Melles, Quartes, Thimougies, Warchin, Havinnes, Beclers, Maulde, Barry, Vezon, Gaurain-Ramecroix, Vaulx, Chercq, Saint-Maur, Orcq, Willemeau, Ere et Froidmont. Les citoyens sinistrés par ces intempéries et résidant dans la zone visée par l’arrêté peuvent solliciter l’intervention du fonds des calamités. Pour rappel, ce fonds n’intervient que dans certains cas précis :

  • les biens qui ne constituent pas des risques simples ;
  • les biens agricoles en principe exclus de la couverture d’assurance (récoltes non engrangées, cheptels vifs hors bâtiments, sols,  cultures, peuplements forestiers) ;
  • les voitures qui ne sont pas à l’abri dans un garage ou sous un car-port ;
  • les biens qui ne sont pas assurés en raison de l’état de fortune du sinistré (sinistré pouvant bénéficier au jour de la calamité d’un revenu d’intégration sociale ou d’une aide financière équivalente);
  • les biens relevant du domaine public des personnes morales énumérées à l’article 42 de la loi du 12 juillet 1976 relative à la réparation de certains dommages causés à des biens privés par des calamités naturelles.

Si les dégâts se limitent à des biens assurés ou assurables dans le cadre d’une police d’incendie – risques simples, le Fonds régional des calamités n’interviendra pas et ne remboursera pas la franchise des assurances. Introduire un dossier auprès du service régional des calamités est inutile, sauf le cas où le sinistré bénéficie d’un revenu d’intégration sociale ou d’une aide équivalente. 

Si les dégâts portent sur des biens, en principe non assurables par une police d’incendie – risques simples, les sinistrés peuvent, pour ces biens, introduire une demande d’indemnisation auprès du service régional des calamités. Les informations complémentaires et les formulaires à remplir peuvent être obtenus sur www.tournai.be ou auprès de l’Administration communale de Tournai.

Une cellule d’accueil sera à disposition des citoyens dès le lundi 7 novembre de 9h à 12h30  et de 13h45 à 16h dans les locaux de l’Hôtel de Ville (Enclos Saint-Martin, bâtiment principal) afin de les aider à constituer leurs dossiers : 069/332 208

 

Inondations Avec les riverains d’Ere, le Collège communal de Tournai veut trouver des solutions

Début juin, des inondations terribles, bicentenaires, touchaient de nombreux villages de l’entité de Tournai causant des dégâts énormes à des dizaines de familles.

Tournai hotel de ville

Le Collège communal est attentif à cette problématique et agit sur l’ensemble du territoire de l’entité. Ce matin, une délégation de cinq riverains d’Ere et de Willemeau a été reçue par le Collège en prélude à ses travaux hebdomadaires. Si l’émotion des habitants est encore vive, de part et d’autre, la volonté de trouver des solutions concertées, globales est présente.
« Nous aimons notre village, notre quartier, notre maison, nous savons que le risque zéro n’existe pas. Nous voulons comprendre ce qui se passe, comprendre comment se fait la gestion du rieu et trouver des solutions à court terme», expliquent, ensemble, Gwenaël Van Zeveren et Eric Derasse, riverains d’Ere et de Froidmont qui veulent aussi tordre le cou aux rumeurs que fait circuler la colère : vannes et portes ouvertes ou fermées par la Ville pour retenir les eaux, influence des travaux de la place de Willemeau,…
Face à cette détresse bien compréhensible, les autorités communales ont réaffirmé le travail effectué pour trouver des solutions ou limiter ce problème qui, avec l’évolution climatique, risque de devenir récurrent. « C’est une approche globale que nous devons avoir », a insisté le Bourgmestre Rudy Demotte. «Tout est lié : effectuer des travaux qui facilitent l’écoulement à un endroit peut avoir des conséquences dramatiques plus loin sur le Rieu. Plusieurs communes sont concernées, en France comme en Belgique, plusieurs niveaux de pouvoirs aussi qui ont la responsabilité de la gestion des eaux comme la Province ou la Wallonie. Les riverains, les agriculteurs peuvent aussi jouer un rôle. »
Comme l’ont rappelé à tour de rôle, Armand Boite, échevin des Travaux, Philippe Robert, échevin de l’Environnement et Paul-Olivier Delannois, échevin délégué à la fonction maïorale, la Ville a agi dans la mesure de ses compétences, en sollicitant la Province, responsable du Rieu, et la Wallonie : des solutions sont en passe d’être trouvées avec les agriculteurs, propriétaires des terrains sur lesquels des bassins d’orage doivent être créés. Une zone d’immersion temporaire va être construite rapidement à la Rue Maraîche, à Ere, l’autre ZIT doit suivre. Des contacts ont également été pris avec les communes du Nord de la France pour agir en amont du Rieu de Barge. Des pertuis, comme celui de la place de Willemeau, ont été rénovés, ce qui facilite aussi l’écoulement. Un groupe de travail technique a été mis en place à la Ville pour suivre au jour le jour l’évolution des aménagements, il écoutera aussi les propositions formulées par les riverains du Rieu.

Inondations : la Ville de Tournai en attente de la décision du Gouvernement wallon

Tournai hotel de ville

Ce jeudi 7 juillet 2016, le Gouvernement wallon a procédé aux premières reconnaissances comme calamités publiques les dégâts occasionnés dans cinq communes (Nassogne, Marche-en-Famenne, La Roche-en-Ardenne, Rochefort et Erezée) lors des orages violents et des inondations des 2, 3 et 5 juin derniers.
Suite à cette annonce, certains habitants ont exprimé l’inquiétude que notre Ville ne soit pas reconnue. Les autorités de la Ville de Tournai tiennent à rappeler à la population de l’entité que cette décision du Gouvernement wallon n’exclut en rien la possibilité pour Tournai et ses villages d’être reconnus au Fonds régional des Calamités.
En vue d’une éventuelle reconnaissance de ces intempéries comme calamités publiques, l’administration communale de Tournai a introduit une demande officielle auprès du Gouverneur de la Province de Hainaut afin que ce dernier dépose un dossier de reconnaissance auprès du Gouvernement wallon, comme le prévoit la procédure. Deux demandes de reconnaissance pour les inondations des 30 et 31 mai 2016 et celles des 7 et 8 juin 2016 ont ainsi été introduites dans les temps auprès du Gouverneur de la Province. Les services du Gouvernement wallon ont confirmé à l’administration communale de Tournai avoir bien réceptionné les demandes de reconnaissance.
La Ville de Tournai est donc dans l’attente de la décision du Gouvernement wallon de reconnaître ou non ces inondations comme calamités publiques. Les services du Gouvernement poursuivent actuellement leurs analyses des dossiers rentrés par les diverses villes et communes touchées. Il s’agit de réaliser un travail de caractérisation en fonction des demandes des communes et de la disponibilité des résultats des analyses météorologiques et hydrologiques.

Ipalle vient en aide aux victimes des inondation

ipalle

Suite aux inondations qui ont touché de nombreuses communes de Wallonie
Picarde et du Sud-Hainaut, l’intercommunale Ipalle a décidé d’accepter
exceptionnellement, dans ses parcs à conteneurs, les encombrants des
personnes sinistrées sur présentation d’une attestation délivrée par les services
communaux, de police, d’une compagnie d’assurance ou du service incendie. En
effet, seul le passage de l’utilisateur sera scanné, sans lui imputer de points, ceci
afin de ne pas le pénaliser sur son quota.
Les agents des parcs à conteneurs feront en outre preuve d’une certaine
« souplesse » dans la qualité des encombrants qu’ils accepteront mais veilleront
toutefois à ne pas reprendre de déchets de nourriture, comme les déchets d’un
congélateur, d’aliments stockés en cave, etc.
Ipalle espère cette mesure pourra aider les victimes de cette catastrophe.

Sous eaux, l’institution « les Tourelles » à Chercq a été évacuées ce mardi

Ce mardi soir, le Tournaisis a été particulièrement frappé par de fortes intempéries et des inondations. Les Tourelles, Service provincial d’Accueil et d’Aide Educative, situé à Chercq, a lui aussi été durement frappé par les inondations.

Sous eaux, l’institution « les Tourelles » a été évacuée

Face à cette situation exceptionnelle où l’eau est montée jusqu’à près de 50 cm dans les locaux, l’ensemble des services provinciaux et communaux, ainsi que Dorothée De Rodder, Présidente des Tourelles, ont tout mis en œuvre pour évacuer vers 22h30 ce mardi et reloger la quinzaine d’enfants résidants dans l’institut. Ces derniers ont vite été pris en charge et installés à l’Auberge de Jeunesse de Tournai.

Après un début de soirée agité, les enfants ont pu se reposer dans de bonnes conditions et profiter ce matin d’un bon petit déjeuner.

Ce matin, les équipes provinciales ont trouvé rapidement une solution temporaire pour reloger les enfants. Le site de l’Internat de Nursing de Tournai s’apprête à accueillir au mieux les petits, leur offrant toutes infrastructures nécessaires. Cette solution a été trouvée dans l’attente de réaménager  et de rendre à nouveau fonctionnel le site des Tourelles.

Serge Hustache, Président du Collège provincial, en visite sur place ce matin, tient sincèrement à remercier l’ensemble des services et des personnes qui, dans cet élan de solidarité, ont mis en œuvre rapidement toutes les conditions nécessaires pour surmonter cette situation difficile.

 

Inondations à Tournai : état des lieux

 

Le Plan d’urgence communal a été déclenché avant-hier à 18h46 et est toujours d’application, il mobilise la police, les pompiers et les différents services de la Ville.

inondation tournai

Un centre de crise a été ouvert à la Caserne des Pompiers. A cette heure, les pompiers ont effectué plus de 600 interventions en sériant les urgences. L’ensemble des acteurs publics sont mobilisés pour venir en aide aux personnes victimes de ces intempéries exceptionnelles, leur venir en aide est la priorité absolue : armée, pompiers, police, protection civile, SPW, Province du Hainaut, ALE, Ville de Mouscron travaillent de concert. L’Auberge de Jeunesse a ainsi accueilli des familles en difficulté et un centre d’accueil est ouvert toute la journée à l’Hôtel de Ville.

Les services de secours sont toujours à pied d’œuvre et quantité de voiries restent bloquées :

– Kain : la rue Jean Baptiste Carnoy en direction de Warchin est toujours sous eau ;
– Béclers : la Place et le Petit Chemin sont sous la boue et en cours de nettoyage ; la Rue Relambu est toujours sous eau et complètement fermée ;
– Esplechin : les rues Maraîche et de la Fontaine sont sous eau ou sous la boue ;
– Froidmont : les rues de la Source, de la Croix de Pierre fermée sont fermées ; les rues des Tanneurs, de Lannoy sont bloquées, la Place de Froidmont, sous la boue, est actuellement nettoyée ;
– La Chaussée de Douai est rouverte à la circulation mais elle est alternée suite à un effondrement de voirie ;
– Willemeau : la place, la rue du Moulin à Eau et la rue Château d’Ere sont toujours sous eau et la situation y est encore très critique ;
– Une partie de la Rue Saint-Maur vers Chaussée de Saint Amand est toujours sous eau ;
– Lamain : le Carrefour du Faisan est toujours inondé ;
– Warchin : actuellement, le Rieu de Warchin déborde, la rue Germaine Devallée, Chemin 55 et la rue du Bas Follet sont sous eau.

Les équipes communales sont mobilisées pour répondre aux demandes des riverains, elles fournissent notamment des sacs de sable parce qu’il reste encore énormément d’eau. Mais les services communaux se concentrent sur l’évacuation des boues, curages des avaloirs, les balayeuses nettoient les voiries. Le CPAS a dépêché des assistantes sociales dans de nombreux villages pour apporter une aide aux riverains. Il est spécialement demandé aux automobilistes de ne pas forcer les barrages, les risques d’accident sont bien présents sur certaines voiries encore sous eau.

Pour rappel, un seul numéro pour tous les problèmes liés aux inondations : 0800/30023

Tournai ,un seul numéro pour tous les problèmes liés aux inondations :0800/30023

Tournai hotel de ville

Dans le cadre de l’activation du Plan Communal d’Urgence pour les inondations, la Ville de Tournai informe la population que tous les sinistrés, quel que soit le degré des problèmes rencontrés, doivent appeler le numéro unique 0800/30023. Il s’agit du numéro du centre de crise qui effectuera le dispatching afin de trouver les solutions adéquates.

La Ville de Tournai demande à ses habitants d’être patients car une grande partie du vaste territoire de l’entité est toujours touché par ces inondations. Les demandes sont très nombreuses. Il ne faut donc pas hésiter à retéléphoner à plusieurs reprises au numéro unique afin que votre problème soit traité.

Dès maintenant, la Ville de Tournai met en place un centre d’accueil pour les personnes sinistrées, évacuées de leurs habitations et n’ayant pas d’autre endroit où aller. Ce centre d’accueil se trouve à l’Hôtel de Ville de Tournai, dans le Salon de la Reine. Ces personnes seront prises en charge par des professionnels de la discipline d’urgence.

La Ville de Tournai souhaite d’ores et déjà bon courage à toutes et tous. Elle remercie tous les citoyens qui posent de beaux gestes de solidarité depuis hier soir.

Alerte climat : Royaume-Uni des centaines de personnes évacuées à la suite d’inondations

Des centaines de personnes ont été évacuées samedi dans le nord de l’Angleterre en raison d’inondations provoquées par de fortes pluies, qui ont également privé d’électricité quelque 10.000 foyers.

La principale région affectée a été placée en alerte rouge par les services de la météorologie nationale (Met Office), qui a encouragé la population à « prendre des mesures pour rester en sécurité ».

Plus de 300 alertes ont été lancées dans les comtés du Lancashire et du Yorkshire, respectivement au nord-ouest et au nord-est de l’Angleterre, dont une trentaine avertissant d’inondations potentiellement mortelles.

« C’est de pire en pire, il pleut vraiment très fortement depuis la nuit dernière », a déclaré Lee Fraser, un habitant de Todmorden (Yorkshire).

« C’est tout simplement terrifiant », a décrit de son côté Kellie Hughes, coiffeuse dans le village de Whalley (Lancashire), où des routes ont été submergées par les eaux.

« Il n’y a plus de sacs de sable (pour se protéger). Les gens paniquent », a-t-elle ajouté.

Une unité du second bataillon du régiment du duc de Lancaster a été déployée pour aider les résidents et les autorités locales à lutter contre les inondations et participer aux évacuations, et, dans la matinée, le gouvernement a tenu une réunion de crise pour superviser les opérations.

« Il pourrait y avoir encore aujourd’hui en 24 heures l’équivalent d’un mois de précipitations », a mis en garde le secrétaire d’Etat à l’Environnement, Rory Stewart, chargé des questions liées aux inondations, sur la BBC.

La région avait déjà été affectée début décembre par de fortes inondations à l’origine de centaines de millions d’euros de dégâts, suscitant un débat sur l’efficacité des dispositifs anti-inondations.

Le Premier ministre britannique David Cameron a indiqué samedi soir qu’il visiterait lundi les régions les plus affectées.

Source :nordlittoral.fr

 

Inondations en Angleterre, le climat continue à se déteriorer.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur dimanche 27 décembre 2015