Titre obligatoire

Emissions à venir

oct
16
mar
2018
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
oct 16 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]
12:00 RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL MIDI
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL MIDI
oct 16 @ 12:00
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL MIDI
  Depuis ce 3 janvier en partenariat avec RFI voici le journal international.

View Calendar

Articles marqués avec ‘infractions’

Tournai : le personnel communal va pouvoir constater et verbaliser des infractions de stationnement.

le personnel communal sera formé et pourra verbaliser des véhicules mal garés sur la voie publique.

tournai rue st brice

Avec l’élargissement des sanctions administratives, les communes peuvent désormais mettre des PV pour les infractions  d’arrêt et de stationnement dans l’espace public tout court : une voiture garée sur un trottoir, sur une place pour personnes handicapées, le long de bandes discontinues…

Maintenant, des agents constatateurs communaux, formés, peuvent aussi le faire à la place de la police qui a beaucoup d’autres chats à fouetter.Toutes ces infractions sont reprises aussi dans le règlement général de police, ainsi que le montant des amendes qui devront être perçues.

« Nous formons actuellement des personnes pour qu’elles puissent constater ces infractions. Nous serons prêts pour début 2016 normalement » .

« Cela ne va pas être une priorité des priorités, mais c’est un outil ». « Nous n’allons pas commencer à envoyer un agent constatateur dresser plein de procès-verbaux à un endroit. C’est plutôt quand, par exemple, un agent se balade et voit qu’un véhicule est garé sur une place pour personnes handicapées alors qu’aucune carte adéquate ne se trouve sous le pare-brise. Là, c’est tolérance zéro. » signale Paul-Olivier Delannois.

 

http://www.pacifiquefm.be/actualites/tournai-le-personnel-communal-va-pouvoir-constater-et-verbaliser-des-infractions-de-stationnement/

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 14 octobre 2015

800 vendeurs de voitures d’occasion contrôlés, 700 infractions relevées: « Ils doivent vendre, c’est leur business »

voiture

Les ventes de voitures d’occasion souvent entachées d’infractions

Une enquête du Ministère de l’économie le révèle : de très nombreuses ventes de voitures d’occasion sont entachées d’infractions.

800 vendeurs de voitures d’occasion ont été contrôlés sur l’année 2014. Pour 403 d’entre eux, tout était en ordre. Pour les autres par contre, une ou plusieurs transgressions ont été constatées. Voici le top trois des infractions :

En haut du tableau, les paiements illégaux en espèce. La loi interdit ce genre de ventes pour un montant supérieur à 3.000 euros. Il représente 47 % des infractions. En seconde position, la fraude aux compteurs kilométriques qui représentent 18% des infractions. Enfin, le non-respect de la garantie légale obtient le même taux.

700 infractions sur 800

Au total donc, plus de 700 infractions ont été relevées. Un chiffre interpellant pour une première enquête dans le circuit non traditionnel.
« On sait, suite à une enquête au niveau européen, que dans quatre cas sur dix, des voitures achetées en occasion peuvent présenter des défauts dans les mois qui suivent l’achat. Cela nous incite à surveiller constamment ce marché-là » explique Etienne Mignolet, le porte-parole du SPF économie. « D’habitude, on s’oriente plutôt vers les concessionnaires garagistes officiels, ici, l’inspection économique a souhaité, vu la diversité du secteur, aller vers les vendeurs non-traditionnels. »

Les vendeurs honnêtes pénalisés

Problème : les vendeurs honnêtes de ce type de voitures doivent subir la mauvaise réputation du secteur. Du coup, ils montrent le plus de transparence possible aux clients. « Chaque voiture qui est vendue à un particulier belge est vendue avec contrôle technique qui délivre le car-pass. Donc on sait suivre le kilométrage, l’historique », précise Lara Agostini, gérante d’une société de vente de voitures d’occasion. « S’il y a un problème, on le signale au client, on essaye de trouver pourquoi et si c’est une fraude du compteur, le prix est en conséquence. »

Une pratique courante dans le secteur

Pour cette entreprise, pas de paiement en espèce au-dessus de 3.000 euros et pourtant, la pratique est courante dans le secteur. « Je suppose que d’autres le font pour ne pas rater des ventes parce qu’ils doivent vivre, ils doivent vendre et c’est leur business », pense la gérante.

Le conseil en or pour le Ministère de l’économie : ne pas hésiter à comparer en se rendant chez plusieurs vendeurs.

Source : rtlinfo

Les vendeurs de voitures en majorité en infraction ( 87,5 % ) !!

Posted by Pacifique FM – Officiel on samedi 25 juillet 2015

Feux rouges : les piétons doivent être punis !

Après avoir reçu les statistiques montrant le nombre disproportionné de pv entre les automobilistes, les cyclistes et les piétons, le député CD&V Franky Demon veut réagir !

Passage piétons

Selon des statistiques que le ministre de l’Intérieur, Jan Jambon, avait communiqué au député CD&V, on a frôlé les 100 000 pv l’an dernier, soit 10 000 de plus qu’en 2013 pour des automobilistes qui grillaient les feux rouges mais qu’en est-il des piétons? Les chiffres ne cessent de baisser depuis 2011 et après les six premiers mois de 2014, seuls 11 piétons ont été sanctionnés !

Les cyclistes sont, quant à eux, plus sanctionnés que les piétons, passant de 1300 pv en 2010 pour 2000 en 2013 et déjà 945 pv durant le premier semestre de 2014. Mais selon le député Demon, « ces piétons qui traversent au rouge posent un problème pour la sécurité routière », tout en ajoutant aussi que « leur comportement peut-être imité par d’autres, des enfants par exemple qui se feront peut-être, eux, renverser ».

Le député flamand demande donc à Jan Jambon de pousser les policiers à plus sanctionner ces infractions de la part des piétons, visant par-dessus tout à changer les mentalités pour une plus grande sécurité. Pour confirmer ce qu’affirme Franky Demon, une étude de l’IBSR a démontré que 21% des piétons traversaient au rouge dans les 9 villes les plus peuplées du pays. Quant à la proportion de piétons tués sur l’ensemble des accidents de la circulation, elle est passée de 10,5% en 2008 à 13% en 2014, soit plus d’une centaine de décès de piétons par an !

Plus d'une centaine de piétons tués en grillant les feux rouges :il faut réagir !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 7 avril 2015