Titre obligatoire

Emissions à venir

mai
24
jeu
2018
12:00 RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
mai 24 @ 12:00
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
  Depuis ce 3 janvier en partenariat avec RFI voici le journal international.
13:00 LES TUBES DANS LA RADIO – Wallace
LES TUBES DANS LA RADIO – Wallace
mai 24 @ 13:00
LES TUBES DANS LA RADIO - Wallace
Les tubes dans la radio – Lundi au vendredi de 13h à 14h Le meilleur des tubes,80’s,90’s,2000’s Des souvenirs inoubliables, débarquent du lundi au vendredi à 13h pour un bond dans le passé. Un retour dans l’histoire[...]
14:00 WARM UP – Bob,Laurent et Wallace
WARM UP – Bob,Laurent et Wallace
mai 24 @ 14:00
WARM UP - Bob,Laurent et Wallace
Le Warm up c’est de la musique pour agrémenter votre après-midi, mais aussi………de la musique et encore de la joie !  
16:00 Santé,Bien-être, la Vie au Naturel
Santé,Bien-être, la Vie au Naturel
mai 24 @ 16:00 – 18:00
Santé,Bien-être, la Vie au Naturel
Avec Jasmine et Patrick James Wallace, on y aborde les thérapies alternatives, l’ecologie, le bien manger, le bio, etc… On y reçoit des spécialistes, des scientifiques. 1 fois par mois, soit le 3 ème vendredi[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘Horreur’

Terrifiant la longue et douloureuse asphyxie des cochons gazés au CO2 – L214 (vidéo)

En février dernier, comme vous vous en souvenez sûrement, nous avions dévoilé les multiples maltraitances des cochons à l’abattoir de Houdan. Aujourd’hui, grâce à une caméra placée à l’intérieur même d’une nacelle de gazage, nous pouvons montrer au grand public comment sont asphyxiés les cochons dans ce même abattoir.

l214

Les images, difficilement soutenables, montrent que cette méthode d’étourdissement est systématiquement longue et douloureuse pour les animaux : réactions de fuite, hurlements, convulsions, détresse respiratoire…

Ces images, comme vous vous en doutez, l’industrie de la viande préfèrerait que personne ne les voie. Pourtant, elles relèvent pleinement du droit à l’information des consommateurs.

Sébastien Arsac, co-fondateur de L214, et un autre militant de l’association, seront jugés lundi prochain par le tribunal correctionnel de Versailles. Interpellés par la gendarmerie en allant récupérer des caméras, ils sont poursuivis pour “atteinte à l’intimité de la vie privée de l’abattoir”…

En France, 6 abattoirs – dont celui de Leclerc dans les Côtes d’Armor, celui d’Alès où nous avons déjà enquêté, ou celui qui travaille pour Fleury Michon en Ille-et-Vilaine – pratiquent encore le gazage au CO2. Environ 4 millions de cochons subissent ainsi cette longue asphyxie chaque année en France.

On nous dit parfois que les cochons s’endorment avant d’être saignés. Après avoir vu cette vidéo, difficile d’évoquer encore cette belle image réconfortante… Les animaux vivent plutôt un cauchemar éveillé et ce sera leur dernière expérience avant de quitter le monde où ils n’auront vécu qu’une succession de souffrances et de frustrations. Les dispositifs de gazage au CO2 utilisés dans les abattoirs sont des machines infernales, au premier sens du terme. Nous devons les interdire au plus vite !

Face à ces conditions d’abattage intolérables, demandons au gouvernement l’arrêt immédiat de la pratique du gazage au CO2. [Prénom], (A)aidez-nous à mettre un terme à cette souffrance en signant la pétition. Un grand merci !

Des canetons broyés et mutilés pour produire du foie gras (L214) (Vidéos choc ! âmes sensibles s’abstenir ))

On se souvient des vidéos chocs, reprises par la presse britannique l’an dernier, montrant des oiseaux à la gorge endommagée, aux pattes ensanglantées, agonisants empilés les uns…..
foie gras couvoir

Cette fois, ce sont des images tournées non plus dans des salles de gavage mais dans un couvoir de canetons et dans un élevage de canes reproductrices, dans lesquels les animaux sont également maltraités et violemment mis à mort, qui jettent une nouvelle fois l’opprobre sur la production française de foie gras. De quoi donner un arrière-goût amer aux fêtes de fin d’année.

La première vidéo, tournée il y a une semaine dans un couvoir pour les filières foie gras et chair en Pays-de-la-Loire, montre le tri des canetons selon leur sexe : les femelles, dont le foie est considéré comme trop petit, se retrouvent broyées à raison de plusieurs dizaines de milliers par jour – dont certaines sortent disloquées mais encore vivantes de la broyeuse. A l’inverse de l’industrie des poules pondeuses, qui voit également des milliers de poussins (mâles) broyés, seuls les canards mâles sont utilisés dans la production de foie gras, soit 43 millions de poussins chaque année selon le ministère de l’agriculture. Ces derniers voient leur bec coupé par une pièce métallique chauffée à blanc, à la chaîne, pour éviter qu’ils ne s’agressent dans les élevages intensifs.

Dans la seconde vidéo, filmée en avril dans le Sud-Ouest, dans un élevage de canards reproducteurs (pour fournir des œufs aux couvoirs), on voit des canes inséminées artificiellement – ce qui est la norme dans les élevages, pas seulement de canards. Puis, plus tard, une cane qui agonise après avoir eu son cou disloqué ou encore des femelles épuisées qui peinent à se déplacer. Quant aux canards mâles dont on prélève la semence, ils sont enfermés dans des cages minuscules.

« Une fois de plus, ces vidéos lèvent le voile sur une filière qui a beaucoup à cacher, réagit Brigitte Gothière, porte-parole de l’association L214, qui milite pour l’interdiction de la production de foie gras, à l’origine de la publication des deux vidéos. Les producteurs, à grand renfort de publicité, ont réussi à faire du foie gras un produit de luxe et soi-disant de tradition, mais les images montrent des choses abjectes et de la maltraitance animale. Le broyage est certes autorisé par la législation mais il doit provoquer une mort immédiate, ce qui n’est pas toujours le cas. » « Il n’y a ni transparence ni traçabilité dans cette filière, donc nous voulons montrer l’envers du décor, comment le produit a été obtenu », poursuit-elle, avant de proposer des alternatives.

« Souffrance inutile »

Après avoir été élevés 40 jours en poussinières, puis 40 jours en extérieur, les mulards – hybrides stériles issus du croisement de deux espèces de canard – sont gavés industriellement pendant 10 à 12 jours, dans des cages, avant d’être abattus. On leur administre deux fois par jour, à l’aide d’une pompe hydraulique ou pneumatique enfoncée dans l’œsophage, près d’un kilo de pâtée de maïs en trois à quatre secondes. Ce traitement occasionne des lésions, des inflammations (œsophagites, entérites), et des infections (notamment des candidoses et des infections bactériennes). Le foie atteint jusqu’à dix fois sa taille habituelle. « Les oiseaux sont atteints de stéatose hépatique [lésion du foie]. Les consommateurs mangent donc un foie malade », poursuit Brigitte Gothière. 2 % des bêtes meurent pendant le gavage, selon des chiffres de l’Institut technique de l’aviculture.

L’Union européenne, dans une directive de 1998, interdit l’alimentation forcée des animaux dans les élevages, débouchant sur « des souffrances ou des dommages inutiles ». Toutefois, lors de l’adoption en 1999 de recommandations européennes concernant les canards et les oies, les pays producteurs de foie gras ont bénéficié d’une dérogation, le temps qu’ils étudient des alternatives n’impliquant pas la prise forcée d’aliments (toujours en cours). L’entrée en vigueur de cages collectives, conformément à la législation européenne, a également été repoussée en France de cinq ans, au 1er janvier 2016. 85 % des ateliers de canards gras en sont déjà équipés.

Consommateurs partagés

Aujourd’hui, seuls cinq pays européens produisent du foie gras : la France, la Bulgarie, la Hongrie, l’Espagne et la Belgique. Le gavage est interdit – mais pas la consommation – dans les autres Etats, soit directement, soit indirectement en application de la législation contre la maltraitance animale. La Pologne, qui était le 5e producteur mondial, a rendu le gavage illégal en 1999. L’Italie y a renoncé en 2004.

L’Hexagone, qui a inscrit le foie gras au patrimoine gastronomique national en 2006, représente 73 % de la production mondiale, avec 19 300 tonnes l’an dernier, issues de 36 millions de canards et de 570 000 oies gavés, selon la dernière note de conjoncture du ministère de l’agriculture. Si la consommation est en très léger déclin (- 1 %) en 2014, pour la quatrième année consécutive, la production de foie gras a été multipliée par plus de trois en vingt ans. Les Français en ont consommé l’an dernier 276 grammes en moyenne par personne.

Les consommateurs restent partagés : selon un sondage YouGov pour L214, réalisé en décembre, 51 % des Français sont favorables à l’interdiction du gavage – 4 points de plus qu’en 2014 et 7 points rapport à 2013 – et 33 % refusent d’acheter du foie gras pour des raisons éthiques ; mais dans le même temps, 80 % d’entre eux estiment que le foie gras est un incontournable des fêtes de fin d’année, selon une autre enquête réalisée en octobre 2014 par le CSA pour le Cifog.

Source : lemonde.fr  – Audrey Garric

L'horreur pour faire du foie gras, poussins,canards…..( vidéos chocs )

Posté par Pacifique FM – Officiel sur lundi 28 décembre 2015

Chats gazés alors que les employés rient: une vidéo tournée en caméra cachée dans un refuge pour chats et chiens fait scandale en Flandre

Les amoureux des animaux sont en émoi chez nos voisins flamands. Une caméra buzze actuellement sur internet, qui montre les conditions déplorables vécues par certains chats dans un refuge pour animaux de Gand

>>Attention cet article peut choquer très fort,  enfants et personnes sensibles s’abstenir.<<

chat gaze

« Des dizaines de chats errants sont gazés chaque semaine par les employés de l’abri », explique au Het Niewsblad Mieke Schuddinck, représentant une association de défense des animaux. « Sur la vidéo, les employés rient alors qu’un chat se tord de peur. « Elle sait ce qui l’attend », entend-on de la bouche d’un employé qui en rigole. « Toute forme de sérénité et de respect est perdu. Un vétérinaire n’est pas impliqué lors du gazage. Une méthode médiévale, qui peut prendre jusqu’à une demi-heure pour tuer ».

Les chiens seraient traités de manière agressive ainsi. Des témoins auraient vu des combats meurtriers entre les pit-bulls et les petits chiens qui ont été enfermés dans la même cage.

Les accusations ne sont pas acceptées par Patrick Derycke, président du centre depuis 1984. « Les images sont complètement hors contexte. Filmer en caméra cachée, je ne suis pas d’accord. Tout le monde peut venir ici. Aucun abri n’a une politique plus ouverte que la nôtre ».

source : niewsblad.be

Vidéo horrible de chat gazés en Flandre ( personnes sensibles s'abstenir ) , un vrai scandale !

Posté par Pacifique FM – Officiel sur samedi 19 décembre 2015

L’art dans la ville ou Tournai taguée par l’horreur ( photos )

La ville de Tournai est infestée par des tags, certains peuvent être très artistiques mais ici l’on peut voir sur les photos de notre correspondant des tags complètements affreux et sans aucune touche artistique……

Il faut savoir que ces photos ont été prises lors d’une promenade pédestre entre la rue Royale et la rue Duwez.

kpyVSdOEgsQ_DVSI89sx1bUcilwbaMG1ReTfkeva-GI5Jbyjb2HNRbhXh7J1h9pXUAtXUygurbCbY_t2lRGCi8g-ahTCeJLinsAhz_igMpGoIg7ErV0hpKevDvjyXEnk4,9fypdKxkH0glIDIXQWgwN0AxHQXLYftzz7nAwieaoXY

kqrY2kK-g9LhBkgqYlBlWsVoLN6L7bc1DvyiCT1r3AE,wSqCmt6fRMJcVkZLrR5HL5S5OHk1jY67W8erQgXW-PE

ehVbhX0gX6AHmflv3w1Jjlx1LA2X8GVNMsbqc1Gul_I

5I_4Lp2qyMktfdbX_HTPyp-b_85B65iz_HXFjhB3T10dxRpxGNQcZRo72Qb8UYbNyrjofV5kMJwkRaP4M8F0P8NN_yLx6MR-0K1cMN8sXn0IaJ4wOaMaCCeoE0A6znmz4

hwUxOcjz-Ex-M_cUj5p1chjiCrnBHRbWpuOtsqukrAk

ylRNuRu-C7mzMbSdGO9uAwUzjgGnp0Zy40cg5cDx118

A3xddYMcZk8gwBqtDIByBTcUHS3inXHeprkhvFMM9wg

 Photos : Durieux Olivier

Tournai une ville infestée par les tags, mais rien à voir avec un certain art!

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 7 août 2015

Le dépeceur de Mons : le point sur l’enquête

Alors que l’été arrive et que les lecteurs se passionnent pour le genre policier, la poursuite des tueurs en série fictifs et les enquêtes aussi compliquées soient-elles, nous vous proposons ici le récit d’un des « cold case » les plus terrifiants de notre région : celui du Dépeceur de Mons.

Un livre qui fait le point sur l’enquête et part sur les traces du serial killer en étudiant des pistes sérieuses et… négligées.

Le dépeceur de Mons BE

Le dépeceur de Mons : le point sur l'enquête sur ce tueur régional.

Posted by Pacifique FM – Officiel on jeudi 16 juillet 2015

Personne n’arrive à regarder cette vidéo jusqu’à la fin. Vous n’y arriverez pas non plus!

Dans un festival de musique, des adolescents ont été mis en contact avec des iPad sur lesquels se trouvaient une troublante vidéo…
Une vidéo si troublante qu’aucun d’entre eux n’a pu la regarder jusqu’à la fin.
Vous allez pouvoir voir, ou essayer de voir jusqu’à la fin, ladite vidéo un peu plus bas sur la page.
Prenez soin de regarder le début de la vidéo et la réaction des adolescents, mais il vous sera tout de même impossible de la regarder au complet.
Préparez-vous mentalement et cliquez sur play. N’oubliez pas de partager avec vos amis et vos proches!

En mangeant votre steak, votre haché, votre poulet ou vos oeufs pensez à cette vidéo.

Vous n'allez jamais deviner ce que ces ado visionnent avec horreur !

Posted by Pacifique FM – Officiel on dimanche 12 juillet 2015

Poussins étouffés et broyés: la vidéo choc qui donne la nausée ( attention pour les personnes sensibles )

Des poussins broyés dans une vidéo choc

 

Le 11 novembre dernier, l’association L214 diffusait des images issues d’un couvoir du Finistère. Poussins broyés, jetés vivants dans des bennes à ordures ou étouffés dans un sac poubelle: les images, difficiles à soutenir, révèlent une pratique honteuse et illégale qui porte gravement atteinte au bien-être des animaux.

Intitulée « Un animal pas un déchet », la vidéo a été tournée par un
employé dans une entreprise bretonne qui fait éclore des poussins pour en faire des poules pondeuses ou des poulets de chair. Les poussins sont sexés à la naissance afin de séparer les mâles des

femelles. Inutiles pour l’élevage de poules pondeuses, les mâles sont
éliminés en masse dans des conditions qui donnent le frisson.

Encore vivants, ils sont soit broyés soit étouffés dans un sac poubelle ou encore jetés dans des bennes à ordures. On voit ainsi un employé déverser des dizaines de poussins dans un sac poubelle et le refermer en les écrasant. Abandonné, le sac rempli de poussins continue à bouger. Plus loin dans la vidéo, un ouvrier fait tournoyer un poussin pour l’étourdir. D’autres images montrent le sol de l’entreprise jonché de poussins morts.

Profonde indignation
« Ces images sont un véritable cauchemar qui brisent le cœur et inspirent une profonde indignation. Parce qu’aucun consommateur ne
voudrait cautionner de tels sévices, nous mettons ces images à disposition du public pour lui permettre de prendre conscience de la maltraitance omniprésente dans les productions animales », explique Brigitte Gothière, directrice de L214.

Dans la foulée de la diffusion de cette vidéo, L214 a lancé une pétition en ligne afin de sensibliser le ministre de l’Agriculture à cette pratique.

L214 Ethique et Animaux est une association de défense qui s’intéresse aux conditions d’élevage, de transport, de pêche et d’abattage des animaux utilisés dans la consommation alimentaire. L214 fait référece à l’article du code rural français qui désigne la première fois les animaux comme « être sensibles ».

La campagne de L214 a également fait l’objet d’un reportage diffusé dans le JT de TF1 le 15 novembre .

Source : Wikistrike