Warning: Declaration of WarpMenuWalker::start_lvl(&$output, $depth) should be compatible with Walker_Nav_Menu::start_lvl(&$output, $depth = 0, $args = Array) in /customers/7/f/1/pacifiquefm.be/httpd.www/wp-content/themes/solarr/warp/systems/wordpress/helpers/system.php on line 678 Warning: Declaration of WarpMenuWalker::end_lvl(&$output, $depth) should be compatible with Walker_Nav_Menu::end_lvl(&$output, $depth = 0, $args = Array) in /customers/7/f/1/pacifiquefm.be/httpd.www/wp-content/themes/solarr/warp/systems/wordpress/helpers/system.php on line 678 Warning: Declaration of WarpMenuWalker::start_el(&$output, $item, $depth, $args) should be compatible with Walker_Nav_Menu::start_el(&$output, $item, $depth = 0, $args = Array, $id = 0) in /customers/7/f/1/pacifiquefm.be/httpd.www/wp-content/themes/solarr/warp/systems/wordpress/helpers/system.php on line 678 Warning: Declaration of WarpMenuWalker::end_el(&$output, $item, $depth) should be compatible with Walker_Nav_Menu::end_el(&$output, $item, $depth = 0, $args = Array) in /customers/7/f/1/pacifiquefm.be/httpd.www/wp-content/themes/solarr/warp/systems/wordpress/helpers/system.php on line 678 Warning: count(): Parameter must be an array or an object that implements Countable in /customers/7/f/1/pacifiquefm.be/httpd.www/wp-content/themes/solarr/warp/systems/wordpress/helpers/system.php on line 61 guitare Archives | Pacifique FM
Titre obligatoire

Emissions à venir

déc
13
jeu
2018
16:00 Santé,Bien-être, la Vie au Naturel
Santé,Bien-être, la Vie au Naturel
déc 13 @ 16:00 – 18:00
Santé,Bien-être, la Vie au Naturel
Avec Jasmine et Patrick James Wallace, on y aborde les thérapies alternatives, l’ecologie, le bien manger, le bio, etc… On y reçoit des spécialistes, des scientifiques. 1 fois par mois, soit le 3 ème vendredi[...]
19:00 Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station Wallace
déc 13 @ 19:00
Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station –  Lundi, mardi et mercredi de 19h à 20h Il t’empêche d’aller à ton lit .. Pop Rock Station c’est le meilleur de la musique avec Wallace Pop Rock Station donne un[...]
20:00 Reggae Underground
Reggae Underground
déc 13 @ 20:00
Reggae Underground
Votre émission reggae à l’origine montée par David Corleone un professionnel du Regage.

View Calendar

Articles marqués avec ‘guitare’

Rugir ou rougir Par le duo Zharpa Dans le cadre de la Fête de la St Valentin

Samedi 13 février 2016 – 20h30
Contes, harpe et chant : Anne Borlée
Guitare, bugle, hélicon, chant et MAO : Gilles Kremer
Scénographie, réinterprétation des histoires & composition musicale par Zharpa

rugir 1
Durée : 70’
Public : adulte à partir de 16 ans

Poésie sensuelle colorée de romantisme débridé
Une femme rugit de l’autre côté du mur et empêche Mr Henri de trouver le sommeil sous ses draps amidonnés. Un jardinier flagorne amoureusement les petits fruits rouges délaissés sur les buissons touffus. Une femme dévore son mari, enfin, presque. Le Roi Cybart et la Reine Aldhérende s’aiment d’un amour profond, puissant et sauvage…
Quatre histoires qui se relient et parlent d’amour, de maladresse, de plaisir, d’envie secrète, de jalousie noire… Un espace conté pour laisser venir à nous notre rugissement, ce cri puissant et libérateur… Flâner et sourire sur le chemin des amoureux, entendre les mots chauds à offrir à son amant, se relier à sa part animale…
La musique originale fait le fil à travers les histoires, mêlant ses notes à la parole, pour ouvrir l’imaginaire, dessiner les ambiances, déployer les émotions, déshabiller la timidité… Guitare, harpe, bugle, hélicon, chant, montages sonores : un paysage musical vaste, doux ou rythmés, pour envelopper de sensualité les spectateurs et faire sourire les âmes farouches.
La conteuse et le musicien partagent les histoires avec énergie, humour et passion. Un spectacle qui pourrait donner envie de rugir… ou de rougir…

Prévente : 12€ et 10€ (pour membres, -26 ans, +65 ans, demandeur d’emploi et profs) – art27 à 1,25€

http://www.anneborlée.be/Anne_Borlee/Rugir.html

Samedi 13 février à Enghien.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur samedi 23 janvier 2016

B.B. King, une vie entière vouée au blues !

B.B. King, mort à l’âge de 89 ans, était l’une des dernières légendes vivantes du blues des origines, musique qu’il jouait depuis la fin des années 40 et qu’il a continué de défendre sur scène jusqu’à sa mort, muni de sa fidèle Gibson surnommée »Lucille ».

BB king

En proie à de nouveaux problèmes de santé, B.B King avait été hospitalisé au début du mois à Las Vegas à la suite de problèmes de déshydratation, selon sa fille Patty King. Par son sens du spectacle, les plus de 300 concerts annuels qu’il a donnés pendant des décennies et son art du solo de guitare, il est peut-être le bluesman qui a eu le plus d’influence sur le rock.

Une référence pour Eric Clapton, il avait aussi accompagné sur la route les Rolling Stones en 1969 puis U2 vingt ans plus tard, réussissant à transmettre le blues à toutes les générations. S’il souffrait de diabète chronique et d’une faiblesse aux genoux qui l’obligeait à jouer assis, B.B. King assurait en plaisantant, dans un entretien accordé en 2007 à l’AFP, que sa « maladie » la plus importante se nommait « j’en veux encore! », promettant de jouer encore et encore « jusqu’à la mort ».

L’enfance de Riley Ben King, né le 16 septembre 1925 à Itta Bena,près d’Indianola (Mississipi), ressemble à celle de milliers d’enfants noirs, travailleurs agricoles dans les grandes plantations de coton du « mid south » ségrégationniste. Mais le jeune King, orphelin, a la chance à l’adolescence d’être pris sous l’aile protectrice de Bukka White, son cousin. Ce guitariste aveugle possédant une sérieuse réputation dans la région, va jouer un rôle essentiel dans son éducation musicale: il l’initie à la guitare et lui fait découvrir la grande ville, Memphis, où il réside à partir de 1947.Le futur B.B. King y côtoie Sonny Boy Williamson (Rice Miller),Robert Lockwood Jr, Bobby « Blue » Bland, se produit régulièrement à Beale Street – où il a ensuite possédé un club à son nom -, le »Broadway » de la musique noire aux Etats-Unis.

Sa carrière prend un nouveau tour en 1949 lorsqu’il est embauché comme DJ dans une radio et y gagne son surnom « Blues Boy » (B.B.).- Une image positive du bluesman -Ike Turner, à cette époque détecteur de talents, le met sur lesrails du succès: le jeune B.B. King décroche avec « Three O’Clock Blues »son premier « hit » en 1951 et abandonne la radio pour partir sur les routes avec sa guitare.

La suite? Tourner toujours, avec un blues sophistiqué et authentique, à la tête d’un grand orchestre dans la lignée de T-Bone Walker. La légende est en marche: succès régional dans les années 50,national avec des titres comme « Sweet Sixteen » (1960) et des prestations au festival de Newport entre 1968 et 1975, de Monterey en 1967 où il partage l’affiche avec Jimi Hendrix et Otis Redding, international avec une première apparition en Europe en 1968 et au Japon en 1971.Son style de guitare, racé et expressif, sa manière de chanter issue du gospel, ont influencé les plus grands, d’Eric Clapton à George Harrison.

En 1989, sa musique touche un public plus jeune quand il ouvre la route pour U2, qui cherche à ressourcer sa musique auxEtats-Unis.Avec l’âge et sa santé déclinante, il réduit évidemment le nombrede concerts annuels mais continuait à en donner une centaine par an à plus de 80 ans, même si, courant 2014, certaines prestations luivalent des mauvaises critiques.

Début octobre 2014, il avait dû écourter une tournée américaine en annulant huit dates en raison de son état de fatigue.Malgré les paillettes, les casinos de Las Vegas, cet homme humble n’a jamais oublié ses origines. Le soir de l’assassinat de Martin Luther King, en avril 1968, il improvise un concert avec son disciple Buddy Guy et Jimi Hendrix. Au début des années 1970, il a aussi donné une série de concerts dans les prisons et a fondé en mars 1972 avec un avocat une association en faveur des détenus.Au delà de ses qualités musicales, B.B. King, décoré en 2006 de la »médaille présidentielle de la liberté », la plus haute distinction civile des Etats-Unis, a toujours voulu imposer une image positive du bluesman, loin de la drogue, de l’alcool et de la violence des ghettos. Avec lui s’éteint la lignée de King qui ont illuminé le blues,Albert (mort en 1992), Freddie (mort en 1976) et Earl (mort en 2003),tous guitaristes.

Le Roi du blues nous a quittés à l'âge de 89 ans !

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 15 mai 2015