Titre obligatoire

Emissions à venir

Articles marqués avec ‘Grève’

Des parcs à conteneurs IPALLE en grève ce mardi 26 avril

Plusieurs parcs à conteneurs de Wallonie picarde et du Sud Hainaut seront inaccessibles ce mardi 26 avril en raison de la grève.
Vous trouverez ci-dessous un récapitulatif de la situation pour cette action.

ipalle

Parcs à conteneurs ouverts toute la journée :

Beloeil – Celles – Comines – Ellezelles –Enghien – Estaimpuis – Mouscron 3 – Péruwelz – Rumes – Silly – Chimay- Momignies

Parcs à conteneurs fermés toute la journée :

Antoing – Lessines- Mouscron 1 – Tournai 1 & 2 – Sivry-Rance

Parcs à conteneurs ouverts de 8h30 à 15h:

Ath – Bernissart – Chièvres – Leuze – Tournai 3

Parc à conteneurs ouvert de 9h à 16h Thuin

 Parcs à conteneurs ouverts de 12h30 à 19h: Frasnes – Mouscron 2
Attention : cette situation peut évoluer. En cas de doute, veuillez contacter l’intercommunale IPALLE au 069/84.59.88

Les routiers bloquent les axes principaux sur toutes la Wallonie

LE POINT SUR LES BARRAGES FILTRANTS ET BLOCAGES
20160404_081236

Photo : la Chaussée de Renaix à Tournai surcharchée vers les 8h00

Enfer dans le Hainaut

Barrage depuis 07h le long de la E403 Mouscron-Tournai à hauteur de Templeuve (Tournai). L’autoroute est bloquée.

Trois barrages filtrants sur la E429 dans l’échangeur de Marquain (sont concernées les bretelles qui relient Courtrai à Lille, et Bruxelles à Courtrai), à hauteur de Froyennes et enfin à hauteur de l’échangeur de Lessines (seules les bretelles d’accès et de sortie sont concernées) : évitez autant que possible la zone Tournai – Froyennes – Kain, conseille RTL Mobilité ce matin. En direction de Bruxelles, la circulation est complètement à l’arrêt depuis le poste frontière de Lamain. Et l’accès au zoning de Ghislenghien est impossible.

A 10h00 l’autoroute E42 est bloquée en venant de la France depuis Baisieux jusqu’à Froyennes, et dans le sens vers la France, depuis Kain jusque Marquain.

Le réseaux secondaire est bien chargé , nous conseillons de réduire vos déplacements durant ce lundi.

Selon RTL Info :

Blocage des frontières à partir de lundi soir, les routiers iront « au finish »

Le collectif de transporteurs routiers qui avait barré certaines routes vendredi annonce vouloir bloquer les camions entrant en Belgique à partir de lundi soir. Il réclame une taxe kilométrique plus équitable et demande une rencontre avec le gouvernement wallon.

Les actions se traduiront par le blocage aux frontières des camions entrant dans le pays à partir de lundi à 22h. Les camions sortant ne seront pas ennuyés. Une bande de circulation sera libre afin de faciliter le passage des automobilistes, explique un communiqué diffusé dimanche soir. « Conscient des problèmes de mobilité des citoyens que leur dernière manifestation a suscitée, le collectif de patrons et de chauffeurs salariés développera des actions moins pénalisantes contre la population tout en pénalisant les véritables responsables de ce chaos qui ne sont autres que les membres de la majorité gouvernementale », peut-on lire dans le communiqué.

Les routiers à l’origine de l’action estiment que la taxe kilométrique entrée en vigueur vendredi pour les poids lourds est une « catastrophe » pour les petites entreprises de transport. Le collectif entend mener des actions « au finish ». Ils revendiquent une taxe plus équitable qui puisse être payée par les petits transporteurs. Selon eux, ce n’est pas le cas aujourd’hui, surtout dans un contexte de concurrence avec les transporteurs de l’Europe de l’Est. En clair, les manifestants demandent une réduction de 50% sur la taxe pour les entreprises de moins de 20 camions. Le collectif attend également une rencontre avec le gouvernement wallon. Il ajoute avoir rejoint le syndicat SECOP-ITSRE, une fédération du transport basée à Braives.

Rencontre entre représentants du secteur et le ministre à 10h

Les représentants du secteur ont rendez-vous avec le ministre Lacroix ce matin à 10h, ils demandent toujours des adaptations, voire une suppression de la taxe kilométrique. Mais certains ont voulu mener des actions dès cette nuit. D’autres blocages sont prévus ce soir. Les agriculteurs se sont joints au mouvement, les coûts de transport de leurs produits vont doubler.

Dès dimanche soir 21h, des tracteurs ont rejoint les camionneurs pour bloquer le poste frontière de Bruly, près de Mariembourg, vers la Belgique. Le poste frontière de Cul-des-Sarts, au sud de Couvin, allaient également être bloqué. Des camions se positionnaient également au poste frontière de Leuze, du côté de Tournai. L’objectif est clair: bloquer l’accès au territoire aux poids-lourds pour faire pression sur le gouvernement. L’action devait durer toute la nuit et se poursuivre ce lundi matin.

Il n’était pas exclu que d’autres postes frontières soient bloqués, mais les camionneurs assuraient qu’il s’agirait de barrages filtrants pour empêcher les poids-lourds d’entrer en Belgique. Selon leurs explications, ils ne souhaitaient pas « gâcher les vacances des voyageurs » qui partaient à l’étranger ou qui revenaient. Les voitures devraient donc pouvoir passer ces barrages.

Ces actions ne sont pas organisées par les syndicats. Une réunion est d’ailleurs prévue ce lundi à 10h entre les représentants syndicaux et le ministre wallon du Buget, Christophe Lacroix. Les syndicats ne souhaitent réagir qu’après la rencontre, selon son résultat.

Pourquoi les agriculteurs rejoignent les actions des camionneurs?

Si les agriculteurs soutiennent activement les chauffeurs dans leur mouvement de grogne, c’est qu’ils vont subir les répercussions de la taxe kilométrique en tant que dommage collatéral. « On vend nos marchandises rendus. Par exemple pour le lait qui est collecté dans les fermes, c’est les producteurs qui paient la collecte. Nous on a des frais de ramassages, donc ils vont augmenter et passer du simple au double« , explique Eric Wyngaert, agriculteur, interrogé par Céline Hurner. « Pour les betteraves, avant on avait des sucreries près des fermes donc on allait avec nos tracteurs. Maintenant la sucrerie est à 80 km de la ferme, donc on paie des camions, donc on va payer la taxe« , ajoute-t-il.

Chaos sur les routes et autoroutes en Wallonie, la région est très touchée en Wallonie Picarde.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur lundi 4 avril 2016

Grève du rail: la CGSP-Cheminots et la CSC-Transcom confirment le préavis de grève des 6 et 7 janvier prochains

La CGSP-Cheminots et la CSC-Transcom ont confirmé dimanche soir le préavis de grève sur le rail pour les 6 et 7 janvier prochains. Michel Abdissi, le président national de la CGSP Cheminots, et Isabelle Bertrand, la secrétaire nationale de la CSC-Transcom, disent n’avoir reçu aucune réaction de la ministre de la Mobilité, Jacqueline Galant.
sncb train danois
Sans «signal de Mme Galant disant très clairement que nous allons avoir une possibilité d’assurer un emploi statutaire en quantité et en qualité pour sauvegarder les services publics», la grève sur les chemins de fer sera maintenue, avait réaffirmé dimanche matin sur RTL-TVI Michel Abdissi.

De commun accord, la CGSP-Cheminots et la CSC-Transcom ont confirmé dimanche soir le préavis de grève pour les 6 et 7 janvier, avant l’expiration du délai légal.

«Cette décision est irréversible», précise Isabelle Bertrand. Une réunion interne à la CSC-Transcom est prévue lundi, mais celle-ci n’aura pas d’impact sur la décision de maintenir la grève, assure-t-elle.
cgsp cheminots
Initialement, les syndicats avaient prévu cinq jours de grève en janvier avant d’accepter de reporter les grèves planifiées les 21, 22 et 23 janvier à la demande des étudiants, en période d’examens. Contrairement à leurs pendants francophones, les ailes flamandes des syndicats ont également levé le préavis de grève pour les 6 et 7 janvier.

Les syndicats souhaitent manifester leur mécontentement après l’échec des négociations sur le protocole d’accord social 2016-2018 et les mesures d’augmentation de la productivité dans les chemins de fer.

Grève confirmée, affirmée mais que pour le sud du pays.Elle annonce une année de mouvements en Belgique.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur lundi 4 janvier 2016

Préavis de grève à la SNCB : modification pour janvier 2016 ( vidéo )

Les étudiants rassurés !
sncb train danois

Source : rtbf.be

Grèves SNCB de janvier 2016, les étudiants rassurés mais pas le gouvernement !

Posté par Pacifique FM – Officiel sur jeudi 24 décembre 2015

La Province de Hainaut apporte une garantie de bonne fin à Télé MB

On connaît les difficultés financières rencontrées par la télévision locale de Mons-Borinage, Télé MB.

Dans ce contexte délicat et parce qu’elle a la conviction que les télés locales contribuent à la dynamique du territoire hainuyer et y apportent une salutaire diversité médiatique, le Conseil provincial a accepté, en sa séance du 15 décembre 2015, d’élargir sa garantie sur le crédit de caisse de Télé MB à hauteur de
100.000 €.

La Province contribue ainsi à permettre la mise en œuvre d’un plan de redressement par Télé MB.

Le Conseil provincial en a toutefois appelé à une gestion plus saine de l’outil et a souhaité que les instances de la télévision lui fassent un état annuel de la mise en œuvre du plan de gestion.

Télé MB qui est toujours en principe en grève jusqu’à ce mercredi 16 décembre et ce depuis le 9 décembre,

voici ce qu’on peut trouver sur leur site : ( mercredi 9 décembre )

(ce mercredi 16 décembre )

telemb greve

 

Télé MB toujours en grève ce mercredi 16 décembre ?

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mercredi 16 décembre 2015

Grève dans les parcs à conteneurs IPALLE ce lundi 23 novembre

ipalle

La majorité des parcs à conteneurs de Wallonie picarde resteront fermés ce lundi
23 novembre, en raison d’un mouvement de grève. Seuls ceux d’Enghien,
Lessines et Péruwelz seront accessibles aux usagers, de 12h30 à 18h, les parcs à
conteneurs étant fermés le lundi matin.

Grève dans les parcs à conteneurs ce lundi 23 novembre

Posté par Pacifique FM – Officiel sur dimanche 22 novembre 2015

Depuis 6h00 les piquets de grève bloquent des sites de la Ville à Tournai

Aux Mouettes, au Pont de Maire, à l’hôtel de ville. Et à l’entrée d’autres bâtiments communaux de Tournai. Le front commun CGSP-CSC-SLFP a lancé un mouvement de grève à la ville de Tournai, l’autorité communale refusant de revoir le plan d’embauche qui n’est favorable aux ouvriers. Ces derniers, qui ont de plus en plus de mal à remplir leurs missions, veulent être entendus. Ils demandent l’engagement de 13 à 18 équivalents temps plein.

cgsp
Une assemblée générale du personnel est prévue à 10h dans la cour de l’hôtel de ville alors que ce dimanche le PS a appelé à la reprise du dialogue, Pascal Douliez de la cgsp-Admi se laissera-t-il flatter par de belles paroles et promesses ?

« Le PS demande à ce que les interlocuteurs sociaux reprennent la voie du dialogue, dans le but d’améliorer les conditions de travail des différents corps de métier dont les ouvriers et finalement la qualité des services aux citoyens de la Ville de Tournai ».

On peut donc penser que les choses vont bouger dans les prochaines heures, enfin en principe….

depuis 6 h00 les services de la Ville de Tournai sont tous bloqués par une grève.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur lundi 16 novembre 2015

Lundi risque de grève à la Ville de Tournai

Un ingénieur civil informaticien, deux employés pour le service informatique, un webmaster, une directrice de centre de tourisme, et bientôt un(e) DRH, un(e) ingénieur-architecte… Mais zéro peintre, zéro électricien, zéro vitrier. «Bientôt avec la smart city, n’importe qui pourra prévenir la Ville qu’un pavé est déchaussé à la place Verte, tout le monde le saura… mais le chef de service concerné n’aura plus un seul homme à envoyer sur place pour réparer ce qui doit l’être!» Pascal Douilez responsable CGSP-Admi à Tournai clame celà haut et fort.
cgsp

«J’entends parler de plan d’embauche, mais c’est de la poudre aux yeux. La réalité c’est que la Ville trouve les moyens d’engager une série d’universitaires ou assimilés, mais que dans le même temps, on ne remplace plus du tout les ouvriers. Est-ce que vous savez qu’il n’y a plus un seul vitrier à la Ville? Et que dès qu’il y a 10 m2 de tarmac à refaire, ça part au privé? On est vraiment en train de privatiser les travaux communaux. Je ne l’accepte pas.J’ai dit que je refuserai l’engagement d’un ingénieur-architecte et d’un DRH si cela ne s’accompagnait pas d’un plan d’embauche compensatoire digne de ce nom: pas juste deux manœuvres et quelques saisonniers. Ce n’est pas comme ça qu’on peut réorganiser le travail»

Selon des renseignements Pascal Douliez estime qu’il faudrait 18,5 équivalents-temps-plein de plus dans les différents corps de métier pour que le service Travaux fonctionne de manière optimale.

«J’ai donné un ultimatum à la Ville. La CGSP exige le recrutement pour 2016 d’un minimum de 13 équivalents-temps-plein. J’attends la réponse du collège Echevinal ce vendredi. Faute de quoi, nous entrerons en grève dès lundi. Et ce sera au finish

CGSP_Admin

Une grève au finish à la Ville de Tournai ? la CGGSP-Admi menace si on n'embouche pas des ouvriers.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur vendredi 13 novembre 2015

Mouscron: grève au finish dans une entreprise qui fabrique des chips, un ouvrier est tombé dans l’huile bouillante!


C’est à la suite d’un accident survenu le week-end dernier au sein de l’entreprise que le mouvement d’humeur a été lancé. Un ouvrier d’une firme extérieure est tombé dans une cuve d’huile bouillante et a été brûlée au troisième degré jusqu’au nombril. L’homme a été emmené d’urgence dans un hôpital à Lille.

roger roger

« Depuis quelques mois, nous interpellons la direction sur différentes problématiques comme l’organisation du travail, la sécurité et le bien-être au sein de l’entreprise, les contrats de travail intérimaires et le respect des organes de concertation mais l’entreprise ne répond pas », explique Marie-Line Colin (FGTB).

Un préavis de grève avait été déposé en octobre avec demande de conciliation au sein de la commission paritaire mais la direction n’était pas d’accord avec les points soulevés par les syndicats. L’accident survenu samedi a été la goutte qui a fait déborder le vase, selon les syndicats. « Les travailleurs ont eu l’impression que la direction ne tenait pas compte de cet accident grave et des problèmes en matière de sécurité. »

Quant aux ouvriers intérimaires, certains seraient engagés sous ce type de contrat depuis plusieurs années sans pouvoir être engagés définitivement et bénéficier des mêmes droits sociaux que leurs collègues.

Mercredi, l’équipe de l’après-midi a stoppé le travail, suivie par l’équipe de nuit. Jeudi matin, seuls trois travailleurs ont pu accéder à l’entreprise. Les syndicats ont refusé de négocier dès mercredi avec la direction, laquelle a reçu toutes les demandes syndicales sur papier. En attendant une réponse de la direction, les travailleurs poursuivent le bras de fer, au finish.
Source: Belga

Un ouvrier est tombé dans l'huile bouillante à Mouscron , grève au finish !

Posté par Pacifique FM – Officiel sur jeudi 5 novembre 2015

La CGSP et sa position par rapport aux services d’incendie en Hainaut Occidental

la CGSP tient à réagir aux événements d’hier qui ont alimenté la zone incendie du Hainaut Occidental et apporter quelques précisions quant à la position de notre syndicat.
CGSP_Admin

Tout d’abord, si nous avons levé notre préavis de grève durant la période estivale, c’est tout simplement parce que nous avions obtenu gain de cause.

En effet, pendant que certains gesticulaient dans tous les sens pour des règlements d’ordre intérieur ou ergotaient pour une virgule mal placée dans ces mêmes textes, nous avions fait le choix à la CGSP de nous battre pour des revendications qui nous semblaient plus importantes tel que le recrutement de travailleurs, qu’il soit civil et/ou opérationnel.

 

C’est d’ailleurs pour cette raison qu’en juin dernier, la CGSP a mené une action lors du conseil de zone qui se tenait en l’hôtel de ville de Tournai afin de dénoncer les absences récurrentes de certains mandataires ; ce qui avait pour conséquence le blocage dans la prise de décisions importantes dont le recrutement faisait partie.

Toujours est-il que suite à cette action et à la négociation qui en a découlé, nous avons obtenu de l’autorité l’octroi d’un budget de 800 000€ pour le recrutement de membres du personnel « civil », représentant environ 18 ETP, l’autorité nous demandant d’attendre une décision officiel du Collège pour ce qui était du recrutement de pompiers professionnels à travers le subside fédéral de 1,6 millions d’€ (représentant un peu plus d’une vingtaine de pompiers, le salaire annuel brut variant selon le grade).

Et donc, c’est une somme de 2,4 millions d’€ qui sera prévu au budget de 2016 pour le recrutement de 2016. Lorsqu’on se souvient les drames sociaux auxquelles nous avons été confrontés depuis 2012 dans les pouvoirs locaux, vous pensez bien que syndicalement, nous ne pouvons que nous en féliciter et que dès lors pour la CGSP, il était idiot et incohérent de maintenir un préavis de grève.

Est-ce pour autant que tout est réglé au sein de la zone, certainement pas ! Mais les nombreux chantiers qu’il nous reste à aborder ne pourrons aboutir qu’à la seule condition que nous travaillions ensemble dans un climat de confiance. Et comme j’aime le dire à l’ensemble de mes délégués, l’autorité n’est pas l’ennemi, elle est tout au plus un adversaire, non pas qu’il faut vaincre mais qu’il faut convaincre de nous suivre dans la négociation et la concertation. Ce qui est, à mon humble avis, le cas pour la zone WAPI.

Alors, pour ce qui est de la représentativité, j’aimerai connaître la formule scientifique qui a permis à certain de déterminer leur pourcentage d’affiliés au sein d’une zone qui comporte non seulement du personnel civil mais également du personnel volontaire affilié à d’autres centrales de notre interprofessionnelle FGTB. Mais bon, laissons si vous le voulez bien la musculation syndicale aux personnes que cela amuse. Comme on dit à Tournai, un baudet qui est contint, ché l’amitant de s’nourriture !!!

Bref, en un mot comme en cent, si la CGSP a mis fin très vite à son préavis de grève, ce n’est certainement pas par complaisance (loin de là !!!) mais bien parce que nous avons obtenu des avancées significatives et qu’il est temps maintenant de se consacrer pleinement à la négociation syndicale au sein de cette zone.

La CGSP admi : communiqué concernant les services d'incendie en Hainaut Occidental.

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 16 octobre 2015