Titre obligatoire

Emissions à venir

nov
24
ven
2017
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
nov 24 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘France’

Anonymous lance une guerre contre l’etat islamique suite aux attentats de Paris ( vidéo )

À la suite des évènements de vendredi soir, le groupe des Anonymous n’a pas tardé à réagir. Comme vous avez certainement pu le voir ce week-end sur Hitek.fr, les Anonymous ont dévoilé un message annonçant qu’ils étaient désormais en guerre contre l’État islamique et qu’ils organisent une grosse opération contre DAESH. Voici ce message

anonymous vs ei

Seulement deux jours après la diffusion de la vidéo ci-dessus, les Anonymous ont dévoilé une liste de 9200 comptes Twitter liés au groupe djihadiste. Une liste qui avait déjà été publiée en mars dernier.

C’est sur ce site que la liste refait désormais surface puisque les Anonymous veulent pousser Twitter à faire disparaitre ces comptes une bonne fois pour toutes, ce qui n’a pas été fait la première fois.

De nombreux comptes sont ajoutés régulièrement. Vous pouvez notamment consulter cette liste Twitter qui balance les comptes au fur et à mesure qu’ils sont découverts

Une guerre cybernétique est lancée par Anonymous contre l'EI

Posté par Pacifique FM – Officiel sur lundi 16 novembre 2015

La France rétablit ses contrôles aux frontières depuis ce vendredi 13 novembre.(vidéo)

A partir d’aujourd’hui, et jusqu’au 13 décembre, la police aux frontières pourra procéder à des contrôles aléatoires. Alors que la COP 21 approche, l’Etat français veut empêcher toute « menace à l’ordre public et à la sécurité intérieure »
cazeneuve


La France rétablit (momentanément) des… par ITELE
Le ministre Bernard Cazeneuve a réfuté tout lien avec la crise migratoire que traverse l’Europe ces derniers mois : «ce n’est parce que nous allons suspendre pendant quelques semaines la libre-circulation en mettant en place des contrôles aux frontières qui sont prévus par le code frontières Schengen que nous nous engageons dans un chemin qui consisterait, face à une crise migratoire majeure, à remettre en cause les principes de Schengen». «La France va fermer ses frontières pendant quelques semaines […] comme cela a été le cas dans d’autres pays au moment de l’organisation de la conférence climat», a-t-il souligné.

Cazeneuve annonce que la France va rétablir un… par libezap

Le France rétablit ses contrôles aux frontières, attendez-vous à des bouchons supplémentaires à Marquain sur l'autoroute.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur jeudi 12 novembre 2015

France : Interdiction totale des pesticides dans les jardins en 2019

Interdiction des pesticides : 2017 pour les espaces publics, 2019 pour les particuliers

L’interdiction des pesticides, on en parle depuis quelques temps, mais celle-ci va devenir réalité plus tôt que prévu. La date de l’entrée en vigueur de cette interdiction a en effet été avancée : l’Assemblée Nationale a adopté, le 22 juillet 2015, une loi prévoyant :

L’interdiction de l’utilisation des pesticides dans les espaces publics dès le 1er janvier 2017 (au lieu de 2020, comme le prévoyait initalement la proposition de loi) : Etat, collectivités locales et établissements publics ne pourront plus employer de produits phytosanitaires sur les voiries, dans les espaces verts, les forêts et les promenades ouvertes au public ;
L’interdiction de l’utilisation de pesticides par les particuliers, donc dans les jardins, sur les balcons, les terrasses… à partir du 1er janvier 2019 (au lieu de 2022).

Ça change quoi dans les rayons des jardineries ?

Si l’interdiction totale de vente de produits phytosanitaires aux particuliers ne prend effet qu’en 2019, il faut savoir que dès le 1er janvier 2017, ces produits ne seront plus que vendus « sous clef » : ils ne seront plus en libre-service dans les rayons, et ne seront accessibles aux clients qu’après délivrance d’un conseil personnalisé dispensé par du personnel formé. En clair : il faudra faire appel à un vendeur qui vous remettra le produit souhaité après vous avoir informé sur les conditions de son utilisation, les dosages, les précautions à prendre…

Attendez-vous à voir les rayons des jardineries être modifiés dès 2016, car les points de vente devront appliquer un programme de retrait de la vente en libre-service dès le 1er janvier 2016, afin que la vente sous clef soit opérationnelle dès le 1er janvier 2017.
Quels produits échappent à cette interdiction ?

Seuls les produits phytosanitaires (ceux qu’on appelle « pesticides » au sens large : fongicides, insecticides, nématicides, acaricdes, herbicides et autres biocides d’origine chimique) sont concernés par cette interdiction. Les produits de biocontrôle (c’est-à-dire de lutte biologique intégrée), les produits à faible risque (type purins et autres PNPP) et les produits autorisés en agriculture biologique ne sont pas soumis à cette interdiction.

Source : gerbeaud.com

Les pesticides c'est bientôt finit en France.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur vendredi 23 octobre 2015

Les vendanges ont bien démarré en Provence

Les vendanges ont débuté dans le vignoble provençal, un peu plus tôt que l’année dernière et que la moyenne en raison des conditions météorologiques particulièrement favorables.

Bonne nouvelle, la qualité est au rendez-vous et la quantité jugée satisfaisante, selon les premières observations.

A l’heure de vendanger, les indicateurs sont au vert dans le vignoble provençal. « L’état sanitaire du vignoble est impeccable, grâce à un temps sec, à la chaleur et au Mistral, souligne Alain Baccino, le président du Conseil Interprofessionnel des Vins de Provence (CIVP). La qualité du raisin récolté est très belle. Il y a aussi un bel équilibre et une belle matière dans les premiers jus extraits. C’est très encourageant pour la vinification dans les trois couleurs, avec semble-t-il un potentiel intéressant pour les rouges. »

La chaleur n’a eu que peu d’impact sur la vigne, les sols contenant encore en majorité des réserves en eau grâce à l’hiver pluvieux. Quelques précipitations ont par ailleurs été enregistrées récemment.

En matière de volume, les charges en raisin sont belles comparées aux dernières années, estiment les experts. «Nous n’atteindrons pas les volumes récoltés en 2014, année particulièrement généreuse, prévient toutefois Alain Baccino. Nous sommes quantitativement sur une belle année, dans la moyenne.»

En Provence, ce sont 26 000 hectares de vignes classées en AOC qui vont être ainsi récoltées durant plusieurs semaines. A terme, plus de 160 millions de bouteilles PROVENCE millésime 2015 seront commercialisées, du Rosé principalement, la Provence étant la première région productrice de vin rosé AOC.

Source | Conseil Interprofessionnel des Vins de Provence  

La question se pose seront-elles finies pour la tempête annoncée ce mercredi et jeudi sur l’Hexagone ?

 

Les vendanges vont bon train en Provence.

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 15 septembre 2015

La braderie de Lille ces 5 et 6 septembre !

A lille les bradeux sont déjà sur place ! l’Esplanade prend des airs de vacances pour ne pas dire de camping.
lille

Même gratuites, les places pour la Braderie ne sont pas données à tout le monde. Sur l’Esplanade, de nombreux bradeux ont déjà pris possession de leur emplacement pour le week-end prochain. « On est arrivés de Saint-Nazaire, vendredi matin, pour être sûrs d’être là. On attend désormais la Braderie avec impatience », disent Mimie et Jean-Michel. Habitués des lieux, ces deux Bretons arborant le drapeau de leur région sur leur camping-car reviennent aussi chaque année au même endroit pour retrouver « l’ambiance particulière d’avant la Braderie ».

Car ici, comme dit leur voisin André, « tout le monde se connaît : on est un peu une famille ». Brocanteurs professionnels, comme lui dans son camion avec un « petit studio de deux mètres carrés », ou vendeurs occasionnels munis de simples tentes, tous défendent leur pré carré en attendant le 5 septembre.

« On appelle ça le poumon »

Alors, durant la journée, « on discute, on boit le café, on prend l’apéro, on parle souvent du passé entre nous, de la bonne époque… Les brocanteurs aiment bien les vieilles choses ! », sourit André, qui a repris le métier de son père. Un peu plus loin, après avoir longé les autres fourgons stationnés et traversé la Deûle, on tombe sur un grand terrain vague.

« On appelle ça le poumon, dit Gérard, Fourmisien posté depuis hier devant son gros camion rempli d’objets. C’est là où les prix sont les plus compétitifs pendant la Braderie. Mais certains disent qu’on ne pourra plus venir ici l’an prochain. Ils n’ont même pas tondu l’herbe cette année. » En cherchant un peu, on devrait bientôt pouvoir trouver une tondeuse à gazon dans le coin…

source : lavoixdunord.fr

La braderie de Lille dans une semaine et dejà ils sont là !

Posted by Pacifique FM – Officiel on dimanche 30 août 2015

France : Des chiffres du chômage plutôt mitigés pour juillet ( vidéo )

Les demandeurs d’emploi de catégorie A sont moins nombreux en juillet. Mais le ministère du Travail enregistre une forte hausse des chômeurs ayant une faible activité.

Pôle emploi

Pour la première fois depuis janvier, le nombre de demandeurs d’emploi sans activité a très légèrement reculé en France en juillet en métropole (-1.900, -0,1%), continuant toutefois à flirter avec le record (3,55 millions), selon des chiffres publiés mercredi 26 août par le ministère du Travail. Sur un an, leur nombre reste en nette hausse (+3,9%). En ajoutant l’Outre-mer, plus de 3,8 millions de personnes étaient inscrites en catégorie A (sans aucune activité).

Si on inclut les chômeurs ayant exercé une petite activité, la tendance est en revanche toujours à la hausse en juillet, avec 15.100 demandeurs d’emploi supplémentaires en métropole (+0,3%). Au total, Pôle emploi en recensait à la fin du mois dernier 5,41 millions, un niveau jamais atteint. Dans un communiqué, le ministre du Travail démissionnaire, François Rebsamen, qui devrait être remplacé dans les jours qui viennent, salue la « baisse » du mois de juillet et la « stabilisation du nombre de demandeurs d’emploi » enregistrée « depuis deux mois ».

Il se « réjouit plus particulièrement » de la baisse du nombre de moins de 25 ans qui pointent en catégorie A, « 10.000 de moins depuis fin mai », preuve selon lui « de l’efficacité » de la politique du gouvernement « pour insérer les jeunes sur le marché du travail ».

Chômage de longue durée

De l’autre côté de la pyramide des âges, les chiffres restent toutefois alarmants: pour les plus de 50 ans, la hausse atteint 0,7% en juillet, 8,3% sur un an. Même tendance pour les chômeurs de longue durée (+0,6% sur un mois, +10,4% sur un an). Au total, en incluant ceux qui exercent une petite activité (CDD, intérim, temps partiel), près de 2,4 millions de personnes sont inscrites à Pôle emploi depuis plus d’un an, autre chiffre record.

François Rebsamen assure que « la mobilisation du gouvernement va se poursuivre », en particulier avec le pacte de responsabilité, qui prévoit 41 milliards d’euros d’allégements pour les entreprises jusqu’en 2017.

« L’engagement de tous, et en particulier celui des entreprises qui bénéficient de l’effort de la Nation, reste plus que jamais nécessaire afin que le chômage recule durablement », dit-il.

 

 

Les chiffres du chômage en France : mitigés

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 26 août 2015

Près de 80 kg de cocaïne saisis dans une voiture à Halluin ( 59 ) – Rekkem ( B )

Lors d’un contrôle à la frontière franco-belge, le chien anti-stupéfiant de la brigade « marque rapidement un intérêt pour le pare-choc arrière et les parties latérales du véhicule », peut-on lire dans le communiqué des douanes.

Une femme et un homme sont à bord de la voiture. Très vite, les douaniers découvrent de la cocaïne dans le pare-choc et deux caches sous les sièges avant dans des caissons métalliques.

Au total, les douaniers extraient près de 80 kg de cocaïne, soit une valeur de plus de cinq millions d’euros à la revente.

En 2014, la douane française a saisi 198,4 tonnes de stupéfiants dont 6,6 tonnes de cocaïne.

Source : mycontact.fr

Prise de 80 kg de cocaïne dans le 59.

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 25 août 2015

En France : 10 métiers qui ne connaissent pas la crise.

Si le taux de chômage est supérieur à 10% en France, beaucoup d’offres d’emploi ne trouvent pas preneur. Certains professionnels sont très prisés des entreprises : voici 10 métiers qui ne connaissent pas la crise.

Orthophoniste : 5 ans d’études sont nécessaires pour devenir orthophoniste. Le concours est très sélectif (5% à 10% d’admis) car le métier attire beaucoup de candidats. Et pour cause : le taux de chômage est estimé à 1% et ceux qui choisissent d’exercer en libéral constituent rapidement leur clientèle.

Auxiliaire de crèche : le métier d’auxiliaire de crèche, ou agent de crèche, fait partie des métiers pour lesquels il est difficile de recruter. Pour devenir agent de crèche et organiser les activités des enfants au quotidien, vous devez obtenir un CAP petite enfance.

Assistant maternel : l’assistant maternel est « la personne qui veille au bien-être, à l’éducation et à la sécurité des enfants« , en l’absence des parents. Bien qu’aucun diplôme ne soit requis, le CAP petite enfance est apprécié et permet de trouver un emploi rapidement.

> Plus d’infos : les métiers de la petite enfance qui recrutent.

Moniteur auto-école : l’Enseignant de la Conduite Automobile et de la Sécurité Routière ne connait pas la crise. Le taux de chômage des moniteurs auto-école est au plus bas. Il s’agit d’une profession réglementée, soumise à l’obtention du B.E.P.E.C.A.S.E.R.

Chauffeur : si vous aimez conduire mais que vous ne souhaitez pas enseigner, vous pouvez opter un autre métier lié à la conduite : chauffeur livreur, chauffeur poids lourd… Ces professionnels sont également très recherchés par les entreprises.

Chef de projet logiciel : au moins de juin, nous avons publié une étude pour mettre en avant les métiers populaires du secteur informatique. Nous avons également dressé la liste des 10 métiers « en tension » du secteur informatique : ce sont ceux pour lesquels il y a très peu de candidats pour beaucoup d’offres d’emploi. Si vous possédez des compétences en informatique, sachez que les chefs de projet logiciel, les responsables des systèmes d’information et les ingénieurs en informatique industrielle sont particulièrement recherchés.

metiers-tension

Boucher : plusieurs types d’entreprise recrutent les bouchers. Les boucheries évidemment, mais aussi les grandes surfaces. Les bouchers peuvent également se lancer en indépendant et ouvrir leur propre boucherie. Quoi qu’il en soit, les bouchers ne triment pas pour trouver un emploi : ces professionnels sont particulièrement recherchés et les indépendants peuvent rapidement s’octroyer un revenu confortable.

Agent d’entretien : les professionnels des services à la personne sont particulièrement recherchés. Mais les professionnels des services aux entreprises aussi ! C’est notamment le cas des agents d’entretien. Plusieurs formations courtes permettent d’accéder à ce métier (CAP maintenance et hygiène des locaux, Bac Pro Hygiène et environnement, BTS Hygiène Propreté Environnement etc.).

Serveur : bien que la demande de serveurs soit plus importante l’été, le secteur de l’hôtellerie-restauration recrute toute l’année (réceptionniste, cuisinier etc.). Le turn-over est important et implique une demande en main d’œuvre régulière.

Soudeur : beaucoup d’étudiants se sont tournés vers le secteur tertiaire. Conséquence directe : les entreprises industrielles ont parfois du mal à recruter. C’est notamment le cas des soudeurs, très recherchés par les entreprises… et de mieux en mieux rémunérés.

Source : régionsjob.com

10 métiers qui ne connaissent pas la crise dans l'hexagone.

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 19 août 2015

Interview vidéo du directeur de la DIR Nord sur la circulation sur l’A1 au cours de ce week-end de chassé-croisé (2 et 3/08/2015) et de travaux.

Rénovation de l’A1 dans le sens Lille – Paris depuis ce vendredi.

A1 travaux 2015

Explications sur les travaux de l’A1 Lille…

Les travaux sur L'A1 Lille- Paris sont commencés depuis vendredi.

Posted by Pacifique FM – Officiel on dimanche 2 août 2015

le 14 juillet c’est quoi ?

La fête nationale française (le « 14 Juillet ») est la fête nationale de la France. C’est un jour férié en France.

Elle a été instituée par la loi en 1880, en référence à une double date, celle du 14 juillet 1789, date de la prise de la Bastille, jour symbolique entraînant la fin de la monarchie absolue, suivi de la fin de la société d’ordres et des privilèges.

FranceFlag_svg

L’origine du 14 juillet, fête nationale depuis 1880, est plus complexe qu’il n’y paraît. Cette date commémore dans la mémoire collective la prise de la Bastille de 1789. Mais historiquement, c’est un événement moins connu qui est célébré : la fête de la Fédération de 1790.

Bals populaires, feux d’artifice et défilé militaire. Chaque année, le 14 juillet marque la fête nationale de la France. Si elles apparaissent aujourd’hui comme une évidence, ces réjouissances organisées partout dans l’Hexagone ont une origine complexe. La date du 14 juillet comme celle de la fête nationale fut longtemps contestée. De 1789 à nos jours en passant par 1880 ou 1919, voici les moments clef qui rappellent pourquoi et comment le 14 juillet est devenu la fête nationale dans notre pays.

Le 14 juillet 1789 : la prise de la Bastille

La fête nationale commémore d’abord le 14 juillet 1789, première journée révolutionnaire à portée symbolique. Cet été là, une grande agitation règne à Paris. Face au mécontentement populaire, le roi a réuni les Etats généraux, une assemblée des représentants de la noblesse, du clergé et du tiers-état. Ces derniers demandent une réforme profonde des institutions et, le 9 juillet, se proclament Assemblée nationale constituante.

L’initiative inquiète le roi qui fait venir en secret des régiments suisses et allemands à proximité de Versailles. La rumeur court bientôt que les troupes royales se préparent à entrer dans Paris pour arrêter les députés. Le 12 juillet, un orateur harangue la foule qu’il appelle à réagir : c’est Camille Desmoulins, monté sur un tonneau, qui annonce une « Saint Barthélemy des patriotes ». Au matin du 14 juillet, des Parisiens en colère vont chercher des armes aux Invalides, puis se dirigent vers la vieille forteresse royale de la Bastille, en quête de poudre.

Après une journée de fusillade sanglante, et grâce au ralliement de gardes nationaux, les Parisiens s’en emparent et entament sa démolition. Au final, ils ne libèrent que quelques prisonniers et malfrats sans envergure. Mais cette vieille prison médiévale incarne l’arbitraire de l’Ancien régime. En l’abattant, les Parisiens font tomber un rempart de l’absolutisme. Et cette journée, qui marque le début de la Révolution, restera dans les mémoires comme un jour de liberté. Cependant la fête nationale fait aussi référence à une autre événement moins connu : la fête de la Fédération du 14 juillet 1790.

Pourquoi le 14 juillet est-il fête nationale ?

14 juillet : 14 juillet 1789, fête nationale, origines

L’origine du 14 juillet, fête nationale depuis 1880, est plus complexe qu’il n’y paraît. Cette date commémore dans la mémoire collective la prise de la Bastille de 1789. Mais historiquement, c’est un événement moins connu qui est célébré : la fête de la Fédération de 1790.

Bals populaires, feux d’artifice et défilé militaire. Chaque année, le 14 juillet marque la fête nationale de la France. Si elles apparaissent aujourd’hui comme une évidence, ces réjouissances organisées partout dans l’Hexagone ont une origine complexe. La date du 14 juillet comme celle de la fête nationale fut longtemps contestée. De 1789 à nos jours en passant par 1880 ou 1919, voici les moments clef qui rappellent pourquoi et comment le 14 juillet est devenu la fête nationale dans notre pays.

Le 14 juillet 1790 : fête de la Fédération

Depuis l’été 1789, partout dans les provinces françaises, se sont créées des « fédérations » régionales de gardes nationaux. Une réaction à l’affaiblissement du pouvoir central. Afin de contrôler ce mouvement spontané, la Commune de Paris, sous l’impulsion de Lafayette, décide de fonder une grande Fédération nationale regroupant des représentants des fédérations locales et de les réunir à Paris le 14 juillet. La cérémonie est censée célébrer la prise de la Bastille, mais aussi apporter un semblant d’ordre et d’unité dans un pays en crise. Le jour dit, 14 000 soldats fédérés arrivent donc à Paris et défilent sous la bannière de leur département, de la Bastille jusqu’au Champ-de-Mars.

Sur une esplanade aménagée pour l’occasion, une grande messe est célébrée, à la suite de quoi le roi Louis XVI jure de maintenir « la Constitution décidée par l’Assemblée nationale ». Les 400 000 Parisiens présents ce jour-là acclament leur souverain : la monarchie n’est donc pas remise en cause. L’aspiration à l’union nationale triomphe et la cérémonie se transforme en grande fête populaire. Mais la réconciliation nationale sera de courte durée. Deux ans plus tard, le roi est arrêté et condamné à mort.

1880 : le 14 juillet devient fête nationale

Pendant près d’un siècle, la commémoration du 14 juillet est abandonnée. Elle réapparaît en 1880, sous la IIIe République. Le régime, pour se consolider, cherche à construire un nouvel imaginaire national, autour de symboles républicains. C’est ainsi que la Marseillaise devient hymne officiel et le 14 juillet fête nationale. Mais la proposition qui émane du député de la Seine Benjamin Raspail n’est pas accueillie unanimement par l’Assemblée. Certains députés mettent en cause la violence du 14 juillet 1789. Et c’est finalement autour du 14 juillet 1790 que se fait le consensus.

Cette année là, on inaugure également le monument surmonté de la statue de la place de la République, et partout sont donnés concerts et feux d’artifices. « La colonne de Juillet » qui surplombe la place de la Bastille, elle, ne se réfère pas au 14 juillet 1789. Elle porte le nom des victimes des journées révolutionnaire de juillet 1830, les « Trois glorieuses ».

Un décret du 6 juillet 1880 instaure un défilé militaire qui l’on connait encore aujourd’hui. Cet évènement doit alors effacer le souvenir de la défaite militaire subie pendant la guerre de 1870, la perte de l’Alsace et d’une partie de la Lorraine au profit de l’Empire allemand et fortifier la République qui n’a pas encore dix ans. La première édition du défilé militaire a lieu à l’hippodrome de Longchamp, où il restera jusqu’en 1914.

A 12h30, le 14 juillet 1880, les canons du Mont-Valérien tonnent au-dessus de la Seine avant de se taire pour un discours du président de la République, Jules Grévy. Le Petit journal s’extasie devant un « magnifique spectacle […] que le soleil de juillet illuminait de ses plus radieuses clartés », évoquant un vivant symbole d’union entre ces deux forces trop longtemps séparées, l’armée et la nation ». Le journal populaire continue : « A l’émotion profonde, indicible, qui a tenu pendant vingt minutes, cent milles poitrines haletantes, on peut affirmer que pour cette foule qui se pressait autour des régiments massés, la remise des drapeaux revêtait sa signification vraie : la reconstitution de la France, la reconstitution de son armée nationale, s’affirmant enfin à la face du pays ».

 

 

Le 14 juillet, fête nationale en France, mais pourquoi ?

Posted by Pacifique FM – Officiel on lundi 13 juillet 2015