Titre obligatoire

Emissions à venir

fév
19
lun
2018
19:00 Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station Wallace
fév 19 @ 19:00
Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station –  Lundi, mardi et mercredi de 19h à 20h Il t’empêche d’aller à ton lit .. Pop Rock Station c’est le meilleur de la musique avec Wallace Pop Rock Station donne un[...]
21:00 MAXI TOP
MAXI TOP
fév 19 @ 21:00
 

View Calendar

Articles marqués avec ‘FN’

Elections françaises Rudy Demotte : «Une victoire des valeurs démocratiques mais un signal à entendre »

Rudy Demotte est soulagé que le FN n’est pas passé mais il faut en tirer des leçons !

ELECTION DEMOTTE MARGHEM-1
C’est avec soulagement que le Bourgmestre de Tournai et Président de l’Eurométropole Lille-Tournai-Kortrijk, Rudy Demotte a appris que les Français avaient élu Xavier Bertrand à la tête de la Région du Nord-Pas-de-Calais-Picardie : «Le FN n’accède à aucune région mais il faut décrypter le signal qu’ont donné les Français par rapport à une certaine vision de la société et de la politique. »

Les résultats engrangés par le FN, au premier tour, laissaient craindre le pire et l’accession au pouvoir d’un parti aurait bouleversé les relations avec une région dont nous sommes si proches.
« C’est un parti qui défend la suppression des collaborations transfrontalières mais qui aurait aussi touché à l’indépendance culturelle : ses dirigeants l’annonçaient ! Quand on sait l’importance de la culture dans le transfrontalier, nous pouvions craindre le pire , » explique Rudy Demotte.
La Belgique gère plusieurs compétences en partenariat avec des régions françaises: l’aménagement du territoire, les transports, l’économie, la formation professionnelle et les fonds européens. Les acteurs concernés dépendent des décisions prises dans les régions françaises.
«La coopération transfrontalière est indispensable : c’est de l’emploi, c’est de la formation, c’est de la vie ! Peut-être, pourrons-nous ensemble contribuer au redéploiement de nos régions » insiste Rudy Demotte.

Plus de 33.000 Français vivent en Wallonie picarde, la France est le premier partenaire commercial de la Wallonie : les Belges investissent beaucoup en France et inversement. Des festivals transfrontaliers existent, les écoles secondaires et supérieures accueillent des milliers d’étudiants français… Cette coopération se développe à travers des structures comme la Grande Région, le programme Interreg France-Wallonie-Vlaanderen ou encore l’Eurométropole Lille-Kortrijk-Tournai.

« Aujourd’hui, nous sommes soulagés mais le risque d’une présence de ce parti au pouvoir est bel et bien réel. Les partis français doivent en analyser les causes, tenter d’apporter des réponses collectives aux inquiétudes et aux préjugés mais aussi comprendre pourquoi les électeurs français ne se rendent pas aux urnes. Nous devons, nous aussi, être attentifs à ce phénomène.»

Rudy Demotte pousse un ouf de soulagement, mais nous dit qu'il faut en tirer des leçons ? en espérant qu'il soit bien entendu également.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mardi 15 décembre 2015

Rudy Demotte veut revoir la coopération avec les régions françaises, si le FN l’emporte

Le ministre-président de la Fédération Wallonie-Bruxelles se dit « inquiet » face à la « vague noire » en France. « Le choix (pour le Front National , Ndlr) qui a été fait en France est interpellant. C’est le choix d’une formation qui affiche sa xénophobie. Partout, dans l’histoire, on voit cela a foiré où on a essayé ! » Rudy Demotte estime qu’il faudra repenser les accords bilatéraux avec certaines régions françaises, si le FN s’empare par exemple du Nord-Pas-De-Calais-Picardie. « Si on prône l’égalité des chances, la lutte contre la xénophobie et que l’on se trouve face à un partenaire qui pense le contraire, ça ne va pas !« . La Fédération Wallonie-Bruxelles devra, selon Rudy Demotte, ré-examiner les suites à donner, notamment en termes de valeurs. « On le fait pour l’ensemble des pays du monde, alors pourquoi pas pour la France?

Rudy Demotte est également bourgmestre empêché de Tournai. A ce titre, il préside l’ Eurométropole Lille-Tournai-Courtrai. Une structure de développement économique, directement en lien avec la présidence de la région Nord-Pas-De-Calais-Picardie. « Est-ce qu’on peut continuer à porter des projets européens, demain, avec le Nord de la France, comme aujourd’hui, comme si de rien n’était ? Marine Le Pen, présidente du FN, est arrivée très largement en tête dans cette région du Nord de la France, décrochant 40 % des voix au premier tour de l’élection régionale. Rudy Demotte s’interroge : « Peux-t-on donner du crédit à des gens qui pensent aux antipodes de ce que nous pensons ? »

Depuis plus de 30 ans, le Conseil Régional Nord-Pas-de-Calais a par exemple conclu un accord de coopération avec la Fédération Wallonie-Bruxelles dans les domaines de la culture, de l’éducation, du sport, de la recherche scientifique ou encore des affaires sociales. Cela se concrétise notamment par des échanges entre centres culturels et artistes. Les deux entités favorisent également la mobilité des enseignants ou échangent des entraineurs sportifs et des spécialistes.

Dimanche prochain, les Français sont à nouveau appelés aux urnes. A l »issue d’un premier tour électoral, le parti français d’extrême droite, le Front National, est arrivé en tête ce dimanche dans 6 régions de France. Une percée historique.

 

source: rtbf.be

Je vais revoir la coopération Eurométropole si le FN gagne ?

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mardi 8 décembre 2015

Nord de France : Régionales 2015 : « La Voix du Nord » s’engage contre le FN, qui menace de lui couper les subventions

La Voix du Nord publie, lundi 30 novembre en « une », une image de Marine Le Pen sous le titre « Pourquoi une victoire du FN nous inquiète », faisant référence aux régionales des 6 et 13 décembre. Dans leurs pages, le quotidien et Nord Eclair (autre quotidien du groupe, les deux journaux publient la même double page sur le sujet) énumèrent les raisons de son opposition au parti de la présidente du FN, donnée vainqueur au premier tour dans la région Nord – Pas-de-CalaisPicardie.

Elle recueillerait 42 % des intentions de vote, devant Xavier Bertrand (LR) à 24 % et Pierre de Saintignon (PS) à 17 %, selon un sondage BVA pour La Voix du Nord.

Dans son éditorial, Jean-Michel Bretonnier écrit :

« Le Front national n’est (…) pas la solution, mais il apparaît pourtant aux yeux de beaucoup d’électeurs comme leur dernière chance. Dans notre région notamment, le parti de Marine Le Pen surfe sur le rejet violent de la classe politique, droite et gauche confondues. S’installe alors cette fausse logique qui veut que le FN réussisse là où les autres ont failli, puisqu’il est différent. Or, tout n’a pas échoué depuis trente ans, et le pire est toujours possible. »

« Un tract du Parti socialiste », pour Mme Le Pen

La présidente du Front national a réagi, sur RTL, qualifiant de « profondément scandaleuse » cette décision éditoriale.

« Ils font deux pages aujourd’hui, ils feront deux pages demain. C’est un tract pour le Parti socialiste, mais c’est la contrepartie des 9 millions de subventions qu’ils ont touchés de la part du conseil régional socialiste. »

En représailles, elle annonce son souhait de supprimer ces subventions qui posent, selon elle, un « problème éthique et déontologique ».

« Ces médias sont achetés par un exécutif et, le moment venu, ils rendent la monnaie de l’énorme subvention qu’ils ont touchée. Nous considérons que les 1,5 million qui sont accordés par an au groupe La Voix du Nord ne correspondent pas à un intérêt régional dans une région où il y a un million de pauvres. C’est la raison pour laquelle ils nous attaquent, ils cherchent à défendre leurs subventions alors qu’il y a un million de pauvres dans notre région. »

Dans la matinée, l’équipe de campagne de Marine Le Pen a diffusé un communiqué disant qu’elle « n’a[vait] pas été contactée, n’a[vait] pu exposer son point de vue, exer[çait] dès aujourd’hui son droit de réponse et prépar[ait] un référé devant le TGI de Lille en cas de non-parution ».

Outrance et approximation

 

Pour Jean-Michel Bretonnier, la présidente du Front national est « dans l’outrance et l’approximation », explique-t-il sur Europe 1. « Il faut que les choses soient très claires, nous ne recevons aucune subvention directe du conseil régional », souligne le rédacteur en chef. Il s’agit d’aides à la production pour des courts et longs-métrages ensuite diffusés sur la chaîne de télévision Weo, qui appartient au groupe Rossel-La Voix.

La Voix du Nord est dans son rôle qui est « d’informer et d’expliquer », ajoute son rédacteur en chef : « Nous sommes dans une situation inédite avec un Front national qui est désormais aux portes du pouvoir d’une région. On a le droit de voter pour le Front national et nous avons le droit, en fonction de nos convictions, de notre passé et de notre vision de l’avenir, de considérer qu’il y a là un danger pour la région », explique-t-il. Et de conclure que les journalistes de La Voix du Nord ne sont pas, selon lui, « des acteurs politiques ».

Au début du mois de novembre, La Voix du Nord s’en était pris aux propositions du FN en matière de santé en signalant celle consistant à « éradiquer toute immigration bactérienne ». Cette position avait suscité l’indignation de ses adversaires, le FN parlant d’« un lapsus ».

source : lemonde.fr

Département 59 : À Hénin-Beaumont, le FN chasse le Secours Populaire du marché de Noël

RÈGLEMENT DE COMPTES – Dans un communiqué de presse, l’association accuse la mairie de lui refuser l’accès au marché de Noël par pure vengeance politique. Une hypothèse que semble confirmer la publication de plusieurs mails.

Une fois de plus, Steeve Briois est accusé de mener une chasse aux sorcières au détriment des associations.

Marine Le Pen s’oppose à son père !

Mercredi dans un communiqué de presse, la présidente du FN, Marine Le Pen, a annoncé qu’elle compte s’opposer à la candidature de son père Jean-Marie Le Pen aux régionales de décembre en Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Marine et Jean-Marie Le Pen

Alors que le président d’honneur du Front national a encore tenu des propos inadmissibles lors d’un entretien avec le journal d’extrême-droite Rivarol, sa fille a décidé de lui mettre des bâtons dans les roues pour la présidence de la région PACA.

Durant cette intervention, Jean-Marie Le Pen avait confié à Rivarol qu’il n’avait jamais « considéré Pétain comme un traitre »  alors que quelques jours plus tôt, il avait affirmé que « les chambres à gaz étaient un détail de la Seconde Guerre mondiale ».

Une polémique de trop pour Jean-Marie Le Pen qui s’ajoute à celle de la semaine dernière où il avait fait parlé de lui en répondant sur Twitter à Gilbert Collard en lançant un « Ferme ta gueule espèce de Collard ».

Marine Le Pen a donc décidé d’agir en convoquant un bureau exécutif tout en affirmant dans un communiqué assassin envers son père : « Jean-Marie Le Pen semble être entré dans une véritable spirale entre stratégie de la terre brûlée et suicide politique ».

D’autres proches de Marine Le Pen ont clamé leur soutien envers la présidente du parti et surtout leur désaccord envers le président d’honneur du FN. Louis Allot, vice-président du parti évoque des « désaccords politiques désormais irréconciliables » ou alors Gilbert Collard lui même demande que Jean-Marie Le Pen ne soit plus le président d’honneur du parti. Enfin, Florian Philippot évoque de possibles sanctions envers Le Pen père.

"La spirale du suicide politique" de Jean-Marie Le Pen ne plaît pas à sa fille !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 8 avril 2015

Les chambres à gaz : Jean-Marie Le Pen en remet une couche !

Jeudi matin, Jean-Marie Le Pen a encore fait parler de lui, et pas en bien ! Gilbert Collard et l’ancien président du FN se sont rendus coup pour coup par réponses interposées sur Twitter.

OFFICIEL-CADRE-Jean-Marie-Le-Pen-2

Le président d’honneur du Front national ne cesse d’alimenter les polémiques ! Tout à commencé quand il a été invité par RMC/BFMTV, Jean-Marie Le Pen a continué à dire que les chambres à gaz avaient été « un détail de l’histoire ». Marine Le Pen avait dénoncé les propos de son père comme une « provocation volontaire ».

Propos qui n’ont pas laissé indifférent le député du Rassemblement Bleu Marine (RBM), Gilbert Collard, qui s’est désespéré de voir que le fondateur du parti d’extrême-droite soit devenu « un tract ambulatoire pour Manuel Valls ». Réponse qui n’a pas tardé de la part de Jean-Marie Le Pen en disant sur son compte Twitter : »Ferme donc ta gueule, espèce de collard ! ».

Le député du Gard s’est refusé à tout commentaire sur cette attaque du conseiller général de PACA. Les deux hommes s’étaient déjà attaqués par presse interposée en juin dernier quand Gilbert Collard avait conseillé à Jean-Marie Le Pen de « prendre sa retraite ».

Jean-Marie Le Pen n'en finit plus de parler des chambres à gaz et il veut que Gilbert Collard "ferme sa gueule".

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 3 avril 2015

 

Un succès pas si tonitruant que ça pour le FN

Alors que la montée du FN semblait inexorable, c’est surtout l’UMP qui sort grand gagnant de ces élections départementales au dépend de la gauche.

lepen  SarkozyHollande

 

Le retour fracassant de Sarkozy, la descente inévitable du président Hollande, le FN qui ne prend aucun département à son compte malgré une nette amélioration dans les suffrages, voilà sans doute ce qui ressortait de ce deuxième tour des départementales françaises.

Sur les 101 départements présents en France, 64 sont tombés dans l’escarcelle de l’UMP alors qu’il n’en avait que 41 en sa possession au départ ! Le parti socialiste est, quant à lui, le grand perdant de cette soirée électorale en passant de 60 à une trentaine de départements et ce net recul démontre à ceux qui en doutaient que la gauche risque de se faire passer devant aux prochaines élections présidentielles de 2017. Pour le FN, même si le parti ne s’impose dans aucun département, Marine Le Pen voit ces départementales comme « un magnifique succès » avec une nouvelle montée dans les suffrages.

À noter que le taux d’abstention ne cesse de monter avec plus d’un Français sur deux qui ne s’est pas présenté aux urnes dimanche. Sans doute une des raisons qui explique l’échec de la gauche aux élections.

L'UMP grand gagnant, le FN qui monte sans avoir de département, et le PS qui s'écroule

Posted by Pacifique FM – Officiel on lundi 30 mars 2015

Les Femen devant le siège du FN à Hénin-Beaumont pour protester contre Marine Le Pen

C’est le moment des départementales en France, les féministes du Femen se sont pointées à Hénin-Beaumont devant le siège de Marine Le Pen……
1458232874_B975150559Z.1_20150329170726_000_GEL483F49.2-0

Les Femen sont en effet venues perturber l’arrivée de Marine Le Pen, protestant seins nus et brandissant des pancartes « Je suis fasciste » en référence au slogan « Je suis Charlie », créé après les attentats du mois de janvier. Le groupe d’activistes a par ailleurs revendiqué cette action menée « contre le Front national » sur Twitter.
Selon la journaliste du Monde Lucie Soullier, elles sont arrivées 10 minutes avant que Marine Le Pen n’entre dans son bureau de vote d’Hénin-Beaumont. Les six activistes des Femen étaient seins nus, toutes affublées d’un perruque blonde et d’une fausse moustache ressemblant à celle d’Adolf Hitler.

Elles s’étaient maquillées sur le torse la flamme bleu-blanc-rouge, emblème du Front National, avec sur leurs pancartes un slogan : « Je suis fasciste ». Sur leurs corps figuraient également les inscriptions « Racisme » et « Peine de mort ». Elles ont aussi chanté « Marine nous voilà » en référence à « Maréchal nous voilà » le célèbre chant dédié au Maréchal Pétain, sous le régime de Vichy.

 

http://www.pacifiquefm.be/actualites/les-femen-devant-le-siege-du-fn-a-henin-beaumont-pour-protester-contre-marine-le-pen/

Posted by Pacifique FM – Officiel on dimanche 29 mars 2015

Le FN grand vainqueur dans le 59, le PS écrasé !

Après le premier tour des départementales françaises d’hier soir, le FN et l’UMP sortent grands vainqueurs en laissant le PS loin derrière.

soiree-electorale-1-1024x682

Hier se déroulait le premier tour des départementales françaises et le moins que l’on puisse dire en voyant les résultat est que le PS s’effondre face à ses concurrents du Front National qui était attendu et plus étonnant, face à la droite d’un certain Nicolas Sarkozy, grand gagnant de cette soirée électorale.

En regardant de plus près les résultats de ce premier tour, le PS totalise un peu plus de 21% des votes et ne cesse de baisser dans les votes, ce qui risque de lui faire perdre un nombre incalculable de sièges et de présidences départementales. Du côté du FN qui a engrangé un peu plus de 25% des votes, il a réussi à se qualifier dans un peu plus d’un canton sur deux !

Dans le département du Nord, le FN est sorti grand vainqueur de ces élections en remportant 31,85% des voix. Il est talonné de très près par la droite classique avec 30,44% et le parti socialiste, notamment au pouvoir à Lille qui ne fait que… 19,33%, une dégringolade qui risque d’aller crescendo jusqu’aux élections présidentielles de 2017.

 election dep 59-2015