Titre obligatoire

Emissions à venir

nov
22
mer
2017
10:00 Voyance + Fabienne et Patrick J...
Voyance + Fabienne et Patrick J...
nov 22 @ 10:00
Voyance +  Fabienne et Patrick James Wallace
Voyance + – Mercredi de 10h à 12h00 Le mercredi de 10h à 12h avec Fabienne médium et Patrick James Wallace Voyance et transcommunication gratuite ! Voyance + est une émission en direct diffusée le[...]
16:00 HAPPY JOB – Alexandre et Wallace
HAPPY JOB – Alexandre et Wallace
nov 22 @ 16:00 – 18:00
HAPPY JOB - Alexandre et Wallace
Avec Alexandre, on y aborde les jobs mais par les entrepreneurs, les indépendants, ils viennent présenter leur entreprise et les profils d’emplois qu’ils recherchent exactement ; l’émission en deuxième partie se fait en coaching et[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘Famille’

Famivélo 2017 : la famille en vélo ce 25 juin !

Le dimanche 25 juin , Famivélo roulera pour …
Le Centre de planning familial « Le Safran»
Le Service d’Aide et d’Interventin Educatie « Le Nijoli Trémo»

famivelo 2017

cliquez sur l’image pour l’agrandir
Comme vous le savez, chaque année, le part socialiste de l’entié de Péruwelz organise une balade fami-
liale en vélo appelée « Famivélo ».
Dès la première éditin, les bénéfies de l’actiité ont été distribués à une associatin ayant la famille, l’en
fance et l’aide sociale au centre de ses actiités.
Cett volonté de partager, d’aider perdure.
Cett année, le PS a décidé, suite à un appel à projets, de réparti les bénéfies de l’actiité « Famivélo »
sur deux associatins diffrentes.
Toutes deux implantées à Péruwelz, elles agissent toutes les deux au bénéfie de la populatin Péruwel
zienne et aident essentillement un public en diffilté. L’enfance, la famille et l’éducatin sont leur leitmo-
ti.
Grâce à Famivélo Le Safran proposera des consultatins plus adaptées (achat de matériel pour les en
fants) mais aussi la gratuité des séances psychologiques et juridiques.
Grâce à Famivélo , Le Nijoli Trémo va mette en place des ateliers multiédia avec les jeunes et leurs fa-
milles au sein de l’instiutin
Infos pratiues:
Rendez- vous à la maison de village de WASMES-AUDEMEZ-BRIFFOEIL
Famivélo 2017
organisatin: L’USC du Péruwelzis
Quand ? Dimanche 25 juin 2017 accueil à parti de 9 h
Où ? À la Maison du village de Wasmes-Audemez-Briffeil, rue de la Gare 4B à Wasmes-A-B
Quoi ? Balade vélo familiale de 24 km, accueil à parti de 9 h pour un départ en groupe à parti
de 10h (3,00 € par partiipant, avec le peti-déjeuner offrt). Sur place : peti-déjeuner, buvett,
repas du terroir à parti de midi…
contact : 0475 98 91 40 – usc.du.peruwlezis@gmail.comwww.famivelo2017.sitew.be
Page Facebook PS Péruwelz et Famivelo2017

 

 

 

L’«Après-midi des familles» le samedi 13 mai dès 14h à l’école libre d’Anseroeul

Le Centre culturel du Pays des Collines et les associations jeunesse de Mont de l’Enclus organiseront la traditionnelle « Après-midi des familles » le samedi 13 mai dès 14h à l’école libre d’Anseroeul.

image001 image002

Dans ce spectacle, il n’y aura pas de grand décor et l’éclairage du soleil suffira presque au bonheur. Dans ces valises qui ont tant voyagé, il y a une orgie d’instruments inventés, inouïs et passionnants: du désormais classique saxosoir au plus contemporain scoutophone, en passant par le spalafon ou la guitare charbonnière,…

Ces joyaux de la lutherie sauvage constituent, bien plus qu’un spectacle, un monde en soi. Un monde qui se joue, se raconte, se partage…

Des ateliers seront proposés aux enfants et à leurs parents, ils seront suivis par le spectacle « Ceci n’est pas un spectacle » de Max Vandervorst.

La grande avancée : nous héritons bien des traumatismes des générations passées et ce sont les gènes qui les transmettent

Une étude récemment menée par une équipe de chercheurs américains sur des souris a montré que des événements traumatisants pouvaient avoir une influence sur leurs gènes, et avoir une influence sur le cerveau et le comportement de leur descendance.

La grande avancée : nous héritons bien des traumatismes des générations passées et ce sont les gènes qui les transmettent

Les événements traumatisants provoquaient des modifications sur l’ADN. Crédit Reuters

Atlantico : Des expériences menées sur des souris par une équipe de chercheurs de l’université d’Atlanta ont mis en évidence le fait que des événements traumatisants provoquaient des modifications sur l’ADN observé dans leur sperme, et avoir des effets sur le cerveau et le comportement des générations suivantes (voir ici). D’après le professeur Marcus Pembrey, du University College London, ces découvertes sont transposables aux hommes. Notre ADN peut-il effectivement être modifié par des traumatismes ?

Pierre Roubertoux : Notons tout d’abord que cette étude est bien construite, et que pour une fois on ne se contente pas d’observer le pelage de la souris, mais le système nerveux (neurone et comportement).

Précisons également que ce ‘est pas véritablement l’ADN qui est modifié, mais la transcription des gènes. Car ce qui impacte le fonctionnement de la cellule, c’est la protéine. On sait qu’un grand nombre de phénomènes qui se situent au niveau du génome interviennent sur la transcription. De telle sorte que le génome fera dire au gène reçu de vos parents des choses différentes de celles qu’on attendait du gène des géniteurs. C’est ce qu’on appelle l’épigénèse. Ces facteurs génétiques qui modifient d’autres gènes peuvent être modifiés, à long terme, par notre environnement. Le plus connu des mécanismes de l’épigenèse est la méthylation : la chromatine qui contient l’ADN sera compactée, et maintenue dans cet état par cette même méthylation. Pour qu’elle se « décompacte », un autre mécanisme intervient, celui de l’acétylation. Ces mécanismes peuvent être modulés par l’environnement.

A lire sur un thème similaire : Psychogénéalogie : L’impact sur ma vie de ma place dans la famille, Juliette Allais (Atlantico éditions). Vous pouvez acheter ce livre sur Atlantico Editions.

Source: atlantico.fr

Héritage familial et ADN

Posté par Pacifique FM – Officiel sur samedi 27 février 2016

Il tire sur son fils et écope d’une peine de travail !

Un père de famille devra accomplir une peine de travail de 60 heures pour avoir tiré sur son fils avec un pistolet à air comprimé.

tribunal

L’homme était irrité par le comportement de son fils à qui il reprochait de ne rien faire de ses journées. Le jeune garçon avait par ailleurs été expulsé de plusieurs écoles et a fait l’objet d’un suivi par le service d’aide à  la jeunesse qui finira par jeter l’éponge. Une accumulation de colères enfouies qui finiront par exploser le 16 mai 2014 lorsque l’adolescent refuse de tondre le gazon.

Le patriarche se saisit alors d’un pistolet à air comprimé dans le but d’effrayer son fils. Celui-ci prend peur et tente de s’enfuir. Afin de lui donner une bonne leçon, son père vise en direction de ses fesses. C’est finalement le bras qui sera touché et qui mènera le tireur jusqu’au tribunal.

Originaire de Ath, le père est passé ce lundi devant le tribunal correctionnel de Tournai. Poursuivi pour coups et blessures volontaires, il a finalement été condamné pour des coups simples. Il devra effectuer une peine de  travail de 60 heures. Le Tribunal ajoute à cela une peine subsidiaire de quatre mois étant donné la gravité des faits. Les antécédents de l’homme pour des faits de violences commis dans le passé n’ont pas plaidé en sa faveur.

Le jeune garçon avait été expulsé de plusieurs école et faisait l'objet d'un suivi par le service d'aide à la jeunesse.

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 21 avril 2015

Une mesure qui va mettre en danger les familles monoparentales !

Lors d’un prochain comité de gestion de l’ONEM, une mesure de restriction de l’allocation garantie de revenus (AGR) va être tranchée et il semblerait que beaucoup ne soient pas d’accord…

Relation entre mere et enfants, illustration

Tout d’abord, la CSC et la FGTB ont déjà signalé qu’ils s’opposeraient à cette mesure. Ensuite, les associations de défense des droits des femmes ainsi que Vie Féminine sont également contre et menacent d’aller en justice « si le gouvernement s’obstine dans cette voie. » Recours qui va s’appuyer sur l’article 23 de la Constitution qui interdit tout recul au niveau des droits garantis.

L’AGR, qui permet à beaucoup de femmes de survivre, a déjà été diminuée depuis ce 1er janvier. Et à partir de 2017, le gouvernement voudrait encore la réduire de moitié après deux années de travail. Selon des calculs de la CSC, une femme, chef de ménage, salariée à tiers-temps  (667 euros par mois) plus l’AGR perdra 533,32 euros par mois en 2017.

Néanmoins, pour obtenir une AGR, il faut avoir été au chômage et avoir accepté un temps partiel alors qu’on était à la recherche d’un temps plein. Le montant du complément est basé sur ce que la personne aurait touché si elle avait été au chômage.

Aujourd’hui, 50 702 femmes bénéficient d’une AGR. Sur ces femmes, 51% sont chef de ménage. Ce qui fait sous entendre à Hafida Bachir, présidente de Vie Féminine que cette mesure « va être dramatique. Cela va casser en particulier les familles monoparentales. On n’est pas certaines que même les syndicats aient pris toute l’importance du problème qui s’ajoute aux mesures d’austérité comme le saut d’index ou les pensions à 67 ans. »

Une mesure de restriction de l’allocation garantie de revenus (AGR) qui fait réagir les syndicats et les associations de défense des droits des femmes !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 14 avril 2015