Titre obligatoire

Emissions à venir

fév
19
lun
2018
19:00 Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station Wallace
fév 19 @ 19:00
Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station –  Lundi, mardi et mercredi de 19h à 20h Il t’empêche d’aller à ton lit .. Pop Rock Station c’est le meilleur de la musique avec Wallace Pop Rock Station donne un[...]
21:00 MAXI TOP
MAXI TOP
fév 19 @ 21:00
 

View Calendar

Articles marqués avec ‘enlèvement’

Tentative d’enlèvement d’un jeune garçon

Les services d’enquête sont à la recherche d’un homme qui a tenté d’enlever un jeune garçon à GISTEL le mercredi 25 fevrier 2015 à 14h55.
Le jeune garçon est accosté par un homme à proximité de l’école de musique située Hoogstraat 1 à Gistel. Cet individu lui demande de l’accompagner en lui disant que ses parents lui ont donné l’autorisation pour le suivre.
Le jeune garçon lui a demandé le nom de ses parents et de les appeler au téléphone. Il a aussi demandé à voir sa carte d’identité. L’individu s’est fâché. Il a répondu ne pas être en possession sa carte d’identité et a essayé de l’empoigner. Il est parvenu à prendre la fuite par l’escalier de l’école.

 

gistel recherche
Description del’auteur :
L’auteur est de type européen et est âgé d’environ 40 ans. Il est grand.
L’auteur est tatoué sur les avant-bras – un grand tatouage avec le mot « bitch » sur l’avant bras droit et sur l’avant-bras gauche un tatouage représentant un crâne avec deux os sous-jacents.
Au moment des faits, il portait un bonnet en tricot à pompon de marque Wolfskin, un jean avec des déchirures aux genoux, une veste rouge et un sac à dos noir.
Si vous reconnaissez l’homme du portrait-robot ou si vous avez des informations sur ces faits, veuillez prendre contact avec les enquêteurs.

Une question se pose, comment se fait-il qu’un avis pareil et quand même urgent apparait seulement maintenant dans les avis de recherche et d’enquête ?

Avis d'enquête, on recherche ….

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 2 juin 2015

« 72 heures » : Le nouveau défi internet qui fait polémique !

Il y a eu la Neknomination qui consistait à avaler cul-sec un verre d’alcool, « À l’eau ou un resto » où les nominés qui ne plongeaient pas la tête dans l’eau devaient payer un restaurant ; le nouveau défi à la mode consiste maintenant à disparaitre sans laisser de traces.

facebook1

« 72 heures », c’est le nom du nouveau défi qui inquiète. Le principe est simple : une personne nomine trois compagnons qui devront disparaitre durant une période s’étalant entre 1 et 3 jours sans prévenir ses proches. Si la personne est retrouvée avant le temps donné, il doit recommencer.

Le principe du défi a de quoi effrayer et éveiller la psychose des parents et proches. La règle numéro un étant de ne prévenir personne, tous les scénarios peuvent être envisagés et la piste d’un enlèvement peut naitre dans l’esprit de ceux qui n’ont aucune idée de l’existence d’un tel défi.

D’après le site Doctissimo, le phénomène serait né dans le Sud de la France avant de se répandre dans tout le pays. Avec internet et la rapidité de transmission de tels challenges via les réseaux sociaux, il n’est pas impossible que ce « jeu » fasse son apparition chez nous.

Toujours selon Doctissimo, la petite Emma, disparue jeudi 23 avril et réapparue dimanche 26 avril sans dire à ses parents ce qu’elle avait fait et où elle s’était réfugiée durant ces trois jours, a bien déclaré à la police que sa disparition faisait suite à une nomination au Jeu des 72h. « La mineure est restée très floue sur ce qu’elle avait fait pendant cette fugue refusant de donner les noms des personnes qui l’auraient aidée, » explique le parquet de Valenciennes qui devra éclaircir si la jeune ado était seule.

Disparaître pendant 72 heures sans laisser de traces : c'est le principe du nouveau défi internet qui inquiète !

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 1 mai 2015

Une jeune tournaisienne passe à deux doigts du kidnapping !

Les faits remontent au 25 mars dernier. Il est environ 17 h 30 quand Laura Beniest, une jeune tournaisienne de 16 ans décide de rentrer chez elle à pied. Elle ne sait pas encore que dans quelques minutes à peine, elle échappera de peu à son enlèvement.

police

Laura profitait de son mercredi après-midi pour aller faire un tour du côté des Bastions à Tournai. Elle se baladait dans la rue Saint-Eleuthère lorsqu’elle décide de se diriger vers la résidence Carbonnelle où elle habite. C’est à ce moment que Laura croise une Audi A3 gris métallisé .

Le conducteur, un quadragénaire, lui bloque le passage et l’accoste. Il dit être perdu et cherche le chemin de la Grand-Place de Tournai. Laura lui donne les renseignements nécessaires et pense en avoir fini avec lui. Mais l’homme ne semble pas vouloir partir.

Il propose alors « un deal » à Laura : pour 300 euros, elle accepte de coucher avec lui. L’adolescente refuse. L’homme n’abandonne pas et fait monter les enchères de sa proposition indécente. Après un ultime refus, l’homme ouvre la portière de sa voiture et tente d’attraper Laura.

Heureusement, une automobiliste qui passait par là avait assisté à la scène. Voyant le comportement étrange de l’individu, elle était restée à proximité au cas où elle devait intervenir. Lorsque le kidnappeur a ouvert sa porte, Laura a foncé vers la femme qui l’attendait pour l’emmener aussitôt en lieu sûr.

Mais l’homme ne s’est pas arrêté là. Il a suivi Laura et la dame jusqu’au domicile de la jeune fille avant de finalement faire demi-tour. Terrifiées, aucune des deux n’ont pensé à prendre le numéro de plaque d’immatriculation du quadragénaire. En pleurs, Laura appelle la police qui fait un tour du quartier afin de retrouver l’homme. En vain.

Jugeant qu’elle manque d’éléments, Laura décide de ne pas porter plainte mais partage tout de même un avertissement à l’encontre de toutes les jeunes filles. « Elles doivent vraiment être sur leurs gardes, ça peut arriver à tout moment. La preuve, il n’y a plus d’heure pour ce genre de choses puisque ça m’est arrivé vers 17 heures, soit en pleine journée. » Depuis, pour assurer sa protection, Laura a toujours sur elle une bombe lacrymogène.

Laura Beniest, 16 ans, raconte sa tentative d'enlèvement alors qu'elle se baladait tranquillement dans les rues de Tournai !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 7 avril 2015

Enlèvement à Wavre : la jeune fille a tout inventé !

L’histoire avait soulevé un mouvement de panique à Wavre. hier. Une jeune fille racontait avoir été kidnappée à proximité de son école. Elle a en vérité tout inventé.

wavre

L’adolescente racontait avoir été enlevée par deux hommes encagoulés à proximité du collège Notre-Dame de Basse-Wavre. Ceux-ci l’auraient poussée dans une camionnette noire avant de la relâcher à Grez-Doiceau à quelques mètres à peine du lieu de travail de sa mère. Après enquête, le Procureur du Roi de Nivelles fait part de ses conclusions. Cette histoire n’a en réalité pas eu lieu.

La jeune fille aurait en vérité inventé cette histoire après avoir raté son bus. Elle avait peur d’être disputée et a préféré monter cette histoire de toutes pièces. C’est après avoir raconté son récit à un psychologue que la chronologie des faits est remise en cause. Certains détails concernant la physionomie des lieux contestaient également une tentative d’enlèvement périlleuse. Un sens interdit notamment rendait impossible tout kidnapping qui aurait dû être vu par des témoins, ce qui n’était pas le cas.

C’est après avoir analysé les images de caméras de surveillance que l’histoire est définitivement remise en doute et que la jeune fille avoue son mensonge. Le père ne regrette cependant pas une histoire qui peut servir de leçon aux parents d’élèves. Il les invite « à faire très attention à leurs enfants. »

Elle racontait avoir été enlevée par deux individus, elle avait en réalité raté son bus…

Posted by Pacifique FM – Officiel on jeudi 2 avril 2015

Une jeune fille enlevée devant son école à Wavre !

Mouvement de panique à l’école de Basse Wavre. Une jeune fille a été enlevée à proximité du bâtiment par deux individus.

wavre

Les faits se sont produits ce mardi vers 16 heures. La cloche sonne la fin des cours mais le début de la panique pour le père de la jeune fille. Selon lui, une camionnette noire s’est arrêtée devant l’école de Basse Wavre. À son volant, deux individus ont fait irruption et ont poussé l’adolescente dans le véhicule avant de prendre la direction de Grez-Doiceau.

C’est sur la place de Grez-Doiceau que la jeune fille été retrouvée saine et sauve. Mais au lendemain de cet enlèvement, l’émotion reste totale parmi les proches ainsi que dans toute l’école. Afin de rassurer les parents et les élèves, des policiers ont été placés aux alentours du bâtiment. Quant au papa, il invite les autres parents à la prudence. « Dites à vos enfants de faire très attention. »

Kidnapping d’une jeune fille hier vers 16 heures devant l’école de Basse Wavre !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 1 avril 2015