Titre obligatoire

Emissions à venir

fév
21
mer
2018
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
fév 21 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]
09:00 WAPI JOB
WAPI JOB
fév 21 @ 09:00
WAPI JOB
WAPI JOB, c’est une émission où on retrouve et vous présente des indépendants, des entreprises de la Wallonie Picarde mais aussi de nos voisins du 59 en France, région liée de part la frontière commune.[...]
10:00 Voyance + Fabienne et Patrick J...
Voyance + Fabienne et Patrick J...
fév 21 @ 10:00
Voyance +  Fabienne et Patrick James Wallace
Voyance + – Mercredi de 10h à 12h00 Le mercredi de 10h à 12h avec Fabienne médium et Patrick James Wallace Voyance et/ou transcommunication gratuite ! Vos être chers qui sont passés de l’autre côté[...]
12:00 RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
fév 21 @ 12:00
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
  Depuis ce 3 janvier en partenariat avec RFI voici le journal international.

View Calendar

Articles marqués avec ‘élections régionales’

Marine Le Pen présidente du FN se paye la tête de la Région Nord – Pas de Calais

Marine Le Pen est la grande gagnante de ce premier tour des élections dans la Région. Nier la réalité,  ne changerait rien. C’est un fait. Avec plus de 41 % des suffrages exprimés et même si près de 50 % des habitants de notre région ont boudé les urnes, la chef de file du Front National a rassemblé à peine moins de voix que Xavier Bertrand (Les Républicains) et Pierre de Saintignon (Parti Socialiste) réunis. Ce qui donne déjà une indication sur le second tour : c’est le report de voix des petits partis et éventuellement un sursaut de participation qui permettront peut-être à Xavier Bertrand de l’emporter face à Marine Le Pen au second tour.

Certes la victoire de Marine Le Pen est à relativiser : elle ne réalise que 22 % des voix des inscrits. En 2010, la participation au premier tour dans le Nord-Pas-de-Calais avait été de 44,5% et en Picardie de 45,57%. Cette fois-ci, elle aura été de 55,5 %, soit 10 points de plus qu’il y a cinq ans.

La nation, pas la région

D’aucuns diront que c’est une excuse pour relativiser la victoire de Marine Le Pen. Cette participation relative ne doit pas cacher la réalité, celle d’une région qui a basculé et qui bascule encore.

En 2010, Daniel Percheron (PS) était arrivé en tête dans le Nord-Pas-de-Calais avec 29,16% des suffrages exprimés, devant Valérie Létard (UMP), 19% et Eric Dillies (FN) 18,31 %.

En Picardie, Anne Ferreira (PS) avec 26,64 % des suffrages exprimés était arrivée juste devant Christophe Coulon (UMP), 25,94% et Franck Briffaut (FN) avec 15,81% des suffrages.

Cette fois-ci, c’est le FN qui mène la danse. Le deuxième tour confirmera ou infirmera ce résultat. Mais Marine Le Pen a d’ores et déjà pris rendez-vous pour… 2017.

Et c’est bien là le problème. Dans son discours d’hier soir, la chef de file du Front National a surtout parlé de la nation, de la France réunie.

« Le Front national est le seul front véritablement républicain car il est le seul à défendre la nation et sa souveraineté », s’est exclamée Marine Le Pen hier.

« Le FN est le seul à défendre une République authentiquement française, une république de l’intérêt national. Le FN s’appuiera pour ce faire sur la restauration de l’État, de ses moyens, de son autorité », ajoute-t-elle.

Est-ce là un programme pour la région ? Non. Marine Le Pen annonce clairement le début d’un mouvement destiné à s’amplifier dans les mois qui viennent : «Chacun doit avoir à l’esprit qu’il n’y aura aucun changement si on ne change pas les hommes. Chacun doit avoir à l’esprit qu’il n’y aura aucun changement si on ne change pas les façons de gouverner. Les nationaux ont vocation à rassembler les Français, de toutes origines, dans un grand projet collectif. Nous avons vocation à réaliser l’unité nationale dont le pays a besoin.»

Les hommes, les Français, l’unité nationale, derrière sa possible victoire aux Régionales, Marine Le Pen pense sans cesse national. Elle fait de sa victoire à Calais un symbole mais en tant que chef du parti, elle se réjouit déjà de la suite, qui n’est pas la tête de la région mais les présidentielles de 2017. Et pour cela, elle espère bien pouvoir compter sur « tous les Français » qui « ont leur place, à nos côtés, dans ce grand mouvement de redressement populaire et national. » Car « c’est le peuple français qui est une chance pour la France ! »

Un discours de candidate à la présidentielle. Mais pas de région. Les mots ont un sens. Et Marine Le Pen a une fois de plus fait tombé le masque hier.

Rendez-vous dimanche prochain pour le second tour.

Source : nordlittoral.fr

 

La région Nord – Pas de Calais vire au FN pour le premier tour des élections régionales en France.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur dimanche 6 décembre 2015

Elections régionales en France : c’est partit ce dimanche pour le 1er tour

Les élections régionales ont lieu les 6 et 13 décembre 2015. Ce qu’il faut savoir sur les conditions de vote et les enjeux de ces élections.

source vidéo : rtl.be

Dates du scrutin

Prévues initialement en mars 2015, les élections régionales auront finalement lieu au mois de décembre 2015 afin de tenir compte de la réforme territoriale en cours (voir ainsi la carte des 13 nouvelles régions de France).

Les dates des régionales sont fixées au dimanche 6 décembre 2015 (date du 1er tour) et au dimanche 13 décembre 2015 (date du second tour).

Dans un premier temps, ces régionales devaient avoir lieu en même temps que les élections départementales 2015. Mais le gouvernement a finalement décidé de distinguer ces deux élections. Les régionales auront donc lieu 9 mois après les départementales qui ont eu lieu au mois de mars 2015.

Les régionales seront les dernières élections françaises avant les présidentielles 2017 (voir les dates des présidentielles de 2017). Il n’y aura pas d’élections nationales en 2016 en France.
En revanche, 2016 verra l’élection du nouveau président des Etats-Unis. Voir ainsi la date des élections américaines 2016.

 

Mode de scrutin

Les conditions pour être élus aux régionales ne sont pas les mêmes que lors des départementales du mois de mars. Il s’agit d’un scrutin proportionnel à deux tours avec prime majoritaire.

1er tour

Les listes qui obtiennent plus de 10 % des suffrages exprimés au 1er tour des régionales sont qualifiées pour le second tour.

2nd tour

La liste qui arrive en tête au 2nd tour obtient automatiquement une prime majoritaire égale au quart des sièges au conseil régional en plus du nombre de sièges lié à son score. Le reste des sièges est ensuite réparti entre les listes ayant recueilli au moins 5 % des suffrages exprimés.

Il n’est pas nécessaire de réunir plus de 50 % des voix pour être élu. Par conséquent, en cas de triangulaire PS/FN/LR, ce sera la liste qui arrive en tête qui remportera l’élection.

Fusion

Une liste présente au second tour peut fusionner avec une autre liste dès lors que celle-ci a fait plus de 5 % au premier tour.

Conditions de vote

Pour voter, il faut être majeur, de nationalité française, jouir de ses droits civils et politiques et être inscrit sur les listes électorales.

Listes électorales

Il n’est plus possible de s’inscrire sur les listes électorales en 2015 pour pouvoir voter aux régionales. Vous deviez effectuer les démarches d’inscription avant la date limite du 30 septembre 2015. Mais dans certaines situations, un inscription tardive est encore permise. Pour les connaitre, voir comment s’inscrire sur les listes électorales.

Procuration

Si vous êtes dans l’impossibilité de vous rendre à votre bureau de vote le jour du scrutin, vous pourrez toujours voter par procuration.

Réforme

Suite à la réforme des collectivités territoriales, en 2015 ont lieu les élections régionales mais également départementales. Ces dernières ont en effet remplacé les anciennes élections cantonales, dont la dernière édition a eu lieu en 2011. Les français élisent ainsi leurs conseillers régionaux mais aussi leurs conseillers départementaux (qui remplacent les anciens conseillers généraux) cette année, à deux dates distinctes.

En outre, avant l’organisation des régionales 2015, le gouvernement a réduit le nombre de régions françaises qui est ainsi passé de 22 à 13.

Liste des régions

Pour les élections de décembre, les différentes régions seront réparties comme suit :

  • Alsace, Champagne-Ardenne et Lorraine ;
  • Aquitaine, Limousin et Poitou-Charentes ;
  • Auvergne et Rhône-Alpes ;
  • Bourgogne et Franche-Comté ;
  • Bretagne ;
  • Centre ;
  • Corse ;
  • Ile-de-France ;
  • Languedoc-Roussillon et Midi-Pyrénées ;
  • Nord – Pas-de-Calais et Picardie ;
  • Basse-Normandie et Haute-Normandie ;
  • Pays de la Loire ;
  • Provence-Alpes-Côte d’Azur.

Elections régionales françaises , 1 er tour ce dimanche, explications:

Posté par Pacifique FM – Officiel sur dimanche 6 décembre 2015