Titre obligatoire

Emissions à venir

nov
20
lun
2017
19:00 Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station Wallace
nov 20 @ 19:00
Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station –  Lundi, mardi et mercredi de 19h à 20h Il t’empêche d’aller à ton lit .. Pop Rock Station c’est le meilleur de la musique avec Wallace Pop Rock Station donne un[...]
21:00 MAXI TOP
MAXI TOP
nov 20 @ 21:00
 

View Calendar

Articles marqués avec ‘Doel’

Prolongation de Doel: incident de procédure en commission de la Chambre

Marie-Christine Marghem, ministre de l'Energie

Marie-Christine Marghem, ministre de l’Energie – © Archive ERIC LALMAND – BELGA

La commission Économie de la Chambre se penche ce mardi sur le projet de loi de la ministre de l’Énergie Marie-Christine Marghem (MR) qui établit la redevance pour la prolongation de 10 ans des centrales nucléaires de Doel 1 et 2. Les avant-projets de loi soumis aux parlementaires doivent être accompagnés de l’avis du Conseil d’État. L’avant-projet de la ministre Marghem tient déjà compte de cet avis. Le texte soumis n’est donc pas celui qui a été transmis au Conseil d’État. L’opposition proteste et ne veut pas travailler sur un texte qui intègre déjà les remarques du Conseil d’État. C’est contraire au règlement de la Chambre, dit-elle. Les modifications sont mineures, selon la ministre, qui va examiner la chose pendant le temps de midi avec les services de la Chambre. La séance doit reprendre à 14h15.

Outre ce problème de procédure, l’opposition a également invoqué le contenu de l’avis du Conseil d’État, en particulier ses remarques sur l’aide d’État que pourrait constituer le mécanisme mis en place au regard des règles européennes. Pour les Verts, les socialistes et le cdH, il est important de recueillir l’avis de la Commission européenne sur ce point. La ministre rencontrera ses représentants dans les jours qui viennent, a-t-elle indiqué, sans donner plus de précision.

Source :rtbf.be

Marie-Christine Marghem et la prolongation de Doel, couac…

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mardi 12 janvier 2016

Le redémarrage de Doel 3 reporté au 6 janvier: un autre « problème » découvert

Le réacteur nucléaire de Doel 3 ne sera pas relancé ce lundi. Il est à l’arrêt depuis vendredi dernier à la suite d’une perte d’eau survenue dans un générateur de la partie non nucléaire de la centrale.

Le redémarrage de Doel 3 reporté au 6 janvier: nouveau "problème" découvert

Le redémarrage de Doel 3 reporté au 6 janvier: nouveau « problème » découvert – © DIRK WAEM – BELGA

Si, dans un premier temps, il avait été annoncé que le redémarrage pouvait avoir lieu rapidement, il sera finalement reporté d’une semaine; on apprend que les réparations pourraient durer jusqu’au 6 janvier.

« La soudure a été réparée, mais nous avons maintenant découvert qu’il existe un problème au niveau d’un interrupteur électrique qui relie l’alternateur de la centrale au réseau haute tension », a déclaré la porte-parole d’Electrabel, Els De Clercq, à nos confrères de la VRT qui publient cette information.

Et pour résoudre ce problème-là, il faut « faire appel à une firme spécialisée », mais, en cette période des fêtes de fin d’année, ce n’est pas chose facile.

La réacteur de Doel 3 avait à peine repris son activité après un arrêt qui avait duré du 26 mars 2014 au 21 décembre dernier en raison de micro-fissures détectées dans la cuve en acier.

Notons que Doel 1 devait également redémarrer le 26 décembre, mais Electrabel a également reporté ce redémarrage au 31 décembre cette fois, tandis que Doel 2 a été relancé jeudi, quelques heures plus tard que ce que prévoyaient les plans initiaux. Doel 1 et Doel 2, les plus anciens réacteurs en activité avec Tihange 1, ont été prolongés jusqu’en 2025 par le vote d’une loi au Parlement en juin dernier.

Source: rtbf.be

Un autre problème à Doel 3 ? nos centrales deviennent fragiles ?

Posté par Pacifique FM – Officiel sur lundi 28 décembre 2015

La prolongation de Doel 1 et 2 : une aberration !

Les associations environnementales Bond Beter Leefmilieu, Greenpeace, Inter-Environnement Wallonie et WWF regrettent la décision du gouvernement fédéral de prolonger de 10 ans les vieilles centrales de Doel 1 et Doel 2 et ce, le jour où s’ouvre à Paris le Sommet sur le Climat. En agissant de la sorte le gouvernement décide de faire une croix sur nos investissements futurs dans les énergies renouvelables et les économies d’énergie. Notre pays mérite sans aucun doute le « Prix Fossile » que vient de lui décerner, en marge de la COP21, le Climate Action Network.


Ce samedi, au lieu de prendre le « Train pour le Climat » vers Paris et un futur énergétique 100% renouvelable, la Ministre Marghem est restée en Belgique pour que puisse se conclure rapidement un deal avec le secteur nucléaire : le redémarrage pour 10 ans de nos plus vieux réacteurs. Redémarrage inutile du fait de celui, tout récent, de nos réacteurs fissurés de Doel 3 et Tihange 2.

Pour réduire durablement nos émissions de CO2, nous devons développer les énergies renouvelables et tabler sur les économies d’énergie. Les centrales nucléaires produisent de l’électricité de manière constante et constituent donc un système énergétique centralisé et rigide. Cette production de puissance constante est par ailleurs difficilement conciliable avec les sources de puissance variables telles que le vent et le soleil. Aussi, il est fort probable que cette gestion aberrante conduise à l’arrêt forcé de nombreuses éoliennes du fait d’une production excédentaire (notamment par grand vent…).

Le gouvernement reproduit ainsi les erreurs du passé au lieu de se tourner vers l’avenir. « Les organisations environnementales vont utiliser tous les moyens à leur disposition pour contrer cette décision. La prolongation de Doel 1 et 2 ne tient absolument pas la route d’un point de vue juridique » estime Jan Vande Putte de Greenpeace à l’instar du Conseil d’Etat qui estime que l’évaluation de l’impact environnemental et la consultation du public sont nécessaires.

Ces dernières années, les centrales nucléaires n’ont en outre pas constitué un modèle de fiabilité. Continuer à baser notre approvisionnement énergétique sur cette énergie est donc un choix insensé et irresponsable. Ce week-end, trente entreprises (énergétiques), des universitaires et des organisations de la société civile ont adressé dans une lettre ouverte un message sans ambiguïté: « Cette décision permettra à notre pays d’exceller dans une seule chose, le rafistolage de vieilles centrales nucléaires. »

source : greenpeace

Doel 1 et 2 ca redémarre malgré les risques ! nous sommes vraiment pris pour des moins que rien….

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mardi 1 décembre 2015

Marie-Christine Marghem n’a pas pris le train du climat pour la COP21

Marie Christine Marghem n’a pas répondu à l’initiative du réseau belge du développement durable « The Shift », qui l’avait invitée à rallier dès ce samedi 28 novembre, en train, la capitale française. Cette coupole réunissant des dizaines d’entreprises belges ainsi que des ONG et des universitaires a lancé un appel demandant « instamment » à la délégation belge de « promouvoir un accord ambitieux sur le climat lors de la COP21. »

La ministre de l’Environnement, de l’Energie et du Développement durable n’a pas pris le train en raison d’un agenda trop serré, a indiqué son cabinet. Le journal De Tijd indique sur son site internet que la ministre avait « une réunion très importante » sur la prolongation des réacteurs 1 et 2 de Doel.

La ministre à jusqu’à lundi pour signer une convention avec Electrabel. La loi de prolongation de Doel 1 et Doel 2 jusqu’en 2025 prévoit que si cette convention n’est pas signée pour lundi, le gouvernement doit avancer la fermeture de Doel 1 et de Doel 2 au 31 mars 2016.
La Belgique représentée par plus d’une demi-douzaine de ministres à la COP21

L’importance historique de l’événement, et sans doute aussi sa proximité, pousseront pas moins d’une demi-douzaine de ministres belges, dont le Premier ministre Charles Michel, à rejoindre Paris pour participer à la 21e Conférence des parties de la Convention-cadre des Nations-unies sur les changements climatiques (COP21), qui se déroulera entre le 29 novembre et le 11 décembre sur le site du Bourget.

Le Premier ministre belge, Charles Michel, sera présent ce lundi 30 novembre à Paris, à l’occasion de l’ouverture officielle de la COP21, et prendra la parole à cette occasion, dans le courant de l’après-midi, à l’instar de nombreux dirigeants, parmi lesquels le président américain Barack Obama, le président russe Vladimir Poutine ou encore le président chinois Xi Jinping.

Au total, et malgré les récents attentats, près de 150 chefs d’Etat et de gouvernement sont attendus pour la cérémonie d’ouverture officielle, ce qui fera de la COP21 un évènement diplomatique quasiment sans précédent en dehors des assemblées générales annuelles de l’ONU.

La ministre fédérale de l’Environnement, de l’Energie et du Développement durable, Marie Christine Marghem, sera quant à elle à Paris quelques jours plus tard, alors que s’ouvrira à partir du lundi 7 décembre, le « segment de haut niveau » de la COP21 réunissant les ministres et chefs de délégations.Au niveau wallon, les ministres de l’Energie, Paul Furlan, et de l’Environnement, Carlo Di Antonio, se joindront au segment de haut niveau débutant le 7 décembre, le ministre-président Paul Magnette ralliant Paris le 10 décembre jusqu’au terme de la Conférence.

La Région de Bruxelles-Capitale devrait quant à elle être représentée par la ministre bruxelloise de l’Environnement et de l’Energie, Céline Fremault, mais la ministre a fait savoir qu’elle ne se rendrait dans l’Hexagone qu’à condition qu’un accord soit trouvé entre le fédéral et les Régions sur la répartition de l’effort climatique pour la période 2013-2020.

Enfin, la Flandre sera représentée à Paris par sa ministre de l’Environnement, Joke Schauvliege.

Le futur accord de Paris, qui, s’il est adopté, entrera en vigueur en 2020, doit fixer un cadre pour lutter contre le réchauffement climatique, avec l’objectif de le limiter à 2ºC par rapport à la période pré-industrielle.

source : lesoir.be

COP21 ou Doel ? elle a choisit.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur lundi 30 novembre 2015

« La ministre Marghem a menti au Parlement et aux Belges », selon Ecolo et Groen !

Les écologistes du nord et du sud du pays ont accusé mardi la ministre de l’Energie, Marie-Christine Marghem (MR), d’avoir menti mardi dernier à la Chambre en présentant un avis juridique manuscrit sur la prolongation des réacteurs nucléaires de Doel 1 et Doel 2 en assurant que cette note avait été rédigée par ses soins, « en interne », avec les juristes de son cabinet et de son administration alors qu’elle émane d’un bureau d’avocats et que la ministre l’a modifiée.

Marie-Christine Marghem

Ecolo et Groen affirment dans un communiqué avoir pu mettre la main sur la note juridique externe utilisée par Mme Marghem dans les débats parlementaires. Mais les écologistes accusent la ministre d’avoir « omis d’inclure les conclusions retenues par les juristes qu’elle a consultés ».

« L’avis juridique que la ministre a présenté aux parlementaires la semaine dernière est un plagiat incomplet. En affirmant ne pas avoir eu recours à un cabinet d’avocats, en modifiant certains passages et en mettant de côté la conclusion de l’avis juridique qu’elle a reçu, la ministre Marghem a manipulé le dossier et a menti au Parlement et aux Belges« , estiment les chefs de groupe Ecolo-Groen à la Chambre, Kristof Calvo et Jean-Marc Nollet.

Selon eux, le Conseil d’Etat et l’Agence fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN) avaient déjà pointé les manquements juridiques du projet de Mme Marghem. C’est en réponse à ces critiques et aux questions des parlementaires que la ministre a sorti une note juridique manuscrite de son chapeau.

« Soit disant rédigée de sa propre main, cette note a en fait été rédigée par le bureau d’avocats Janson. La ministre s’est contentée de barrer les passages gênants et de remplacer quelques mots« , a expliqué M. Nollet. Pour Ecolo et Groen, ce « mensonge » porte atteinte à la crédibilité de la ministre et de sa méthode de travail. « Ce ne sont pas des petites erreurs techniques, c’est plus grave. La ministre doit s’expliquer en commission le plus vite possible et expliquer pourquoi son avis juridique repose sur un plagiat partiel« , estiment MM. Calvo et Nollet.

Pour les écologistes, « les failles dans le travail de la ministre lui imposent plus que jamais de considérer l’alternative déposée par Ecolo et Groen à la prolongation des réacteurs de Doel ».

Pour Ecolo et Groen, ce "mensonge" porte atteinte à la crédibilité de la ministre et de sa méthode de travail.

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 19 mai 2015