Titre obligatoire

Emissions à venir

mai
21
lun
2018
19:00 Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station Wallace
mai 21 @ 19:00
Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station –  Lundi, mardi et mercredi de 19h à 20h Il t’empêche d’aller à ton lit .. Pop Rock Station c’est le meilleur de la musique avec Wallace Pop Rock Station donne un[...]
21:00 MAXI TOP
MAXI TOP
mai 21 @ 21:00
 

View Calendar

Articles marqués avec ‘discothéque’

Stéphane Baert se défend face à sa condamnation !

Stéphane Baert a tenu à réagir sur sa page Facebook suite à la décision du tribunal correctionnel de Tournai qui lui a infligé mardi une peine de dix mois de prison avec sursis de 5 ans. L’homme est propriétaire de nombreux débits de boissons, d’une sandwicherie et d’une discothèque à Tournai.

discothèque

« Vous pensez que si je m’appelais pas Stéphane Baert il y aurait autant de polémique autour de cette affaire ? », c’est par ces mots que le roi de la nuit tournaisienne débute sa missive. « On dirait que je suis un tueur en série à voir la proportion de cette histoire ! », poursuit-il.

Stéphane Baert se défend de ne pas s’être rendu au Tribunal correctionnel de Tournai car sa convocation a été envoyée non pas à son domicile mais au Stefen’s, un bar dont il était autrefois propriétaire mais dont il n’a plus les clefs depuis maintenant un an.

Il continue en avouant avoir eu vent des accusations à son encontre il y a un mois à peine alors qu’il consultait la presse régionale. Une affaire sur laquelle il ne compte pas se laisser faire. « Mon avocat se charge du dossier et croyez moi il a déjà vu pas mal de choses très bizarres en ma faveur dans ce dossier.’

Stéphane Baert lance également une pique aux internautes qui sont « [forts] pour me démolir derrière un écran d’ordinateur » et dont il aimerait qu’ils cessent de le juger sans avoir le fin de mot de l’histoire. Des critiques qui, selon ses dires, blessent énormément ses proches.

Pour rappel, Stéphane Baert a été condamné à dix mois de prison avec 5 ans de sursis pour ne pas avoir déclaré certains de ses employés à L’ONSS. Une amende de 72.000 euros lui est également réclamé.

Le roi de la nuit tournaisienne déclare sur Facebook que son avocat "a déjà vu pas mal de choses très bizarres en [sa] faveur dans ce dossier."

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 20 mai 2015

Dix mois de prison avec sursis pour le roi de la nuit à Tournai !

Le tribunal correctionnel de Tournai a infligé mardi une peine de dix mois de prison avec sursis de 5 ans à un Tournaisien qui est propriétaire de nombreux débits de boissons, d’une sandwicherie et d’une discothèque à Tournai.

discothèque

Considéré à une époque comme le roi de la nuit tournaisienne, l’homme a aussi écopé d’une amende de 72.000 euros pour ne pas avoir déclaré douze travailleurs. Il avait déjà fait l’objet de poursuites en 2011 mais il a fait fi des recommandations de l’auditeur du travail.

En octobre 2011, un travailleur était ainsi occupé dans un café situé dans le quartier de la place Saint-Pierre, sans avoir été déclaré à l’ONSS. De novembre 2012 à avril 2014, la boîte de nuit que le prévenu possédait le long de la chaussée de Bruxelles a fait l’objet de nombreux contrôles et plusieurs personnes travaillaient sans être déclarés à l’ONSS ou même sans contrat de travail.

Une sandwicherie que l’homme possédait dans le centre-ville de Tournai avait aussi fait l’objet d’un contrôle en janvier 2012 et deux employées n’avaient pas été déclarées à l’ONSS. Une employée, déclarée cette fois, avait aussi déposé une plainte contre son patron car celui-ci ne lui avait pas remis ses éco-chèques.

Le tribunal a estimé que seule une peine de prison s’imposait vu les antécédents spécifiques du prévenu, son défaut d’amendement et son désintérêt pour les conséquences judiciaires. Le Tournaisien ne s’était pas présenté à l’audience.

L'homme a également écopé d'une amende de 72.000 euros pour ne pas avoir déclaré douze travailleurs !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 20 mai 2015

Sa générosité lui vaut d’être agressé !

Cet homme y réfléchira maintenant à deux fois avant d’aider son prochain. En rendant service à des hommes en difficulté, il s’est fait agresser et volé sa voiture.

voiture

Les faits se sont déroulés au mois de juin en 2011. Sébastien et ses amis habitent en France, mais passent régulièrement la frontière pour aller faire la fête dans les discothèques de Belgique. Dans la nuit du 3 au 4 juin 2011, ils se sont rendus dans une boîte de Tournai sans avoir de plan en tête pour rentrer chez eux.

La soirée se faisant, les fêtards en oublient ce détail qui devient un véritable problème. Heureusement pour eux, ils ont pu compter sur la générosité d’un homme qui accepte de les conduire jusqu’en France. Une bonne nouvelle pour eux, mais une mauvaise pour leur bon samaritain.

Alors qu’ils s’apprêtent à franchir la frontière, Sébastien et ses amis commencent à s’en prendre au conducteur. Après l’avoir agressé, ils le font descendre du véhicule avant de s’enfuir au volant de la voiture. Rattrapés par la police, ils seront finalement condamnés pour vol avec violence et purgeront une peine de prison d’un an à Valencienne.

Aujourd’hui, Sébastien est détenu à Mons pour d’autres faits et en appelle à la clémence du juge se défendant d’avoir commis les faits durant une mauvaise période de sa vie. En effet, le jeune homme avoue qu’il buvait et se droguait beaucoup à l’époque. Son jugement aura lieu le 27 avril.

Des fêtards ont agressé un homme qui leur venait en aide !

Posted by Pacifique FM – Officiel on jeudi 16 avril 2015

Des policiers agressent deux jeunes à Tournai !

Comme chaque fin de semaine, Sophia et Aurélien se rendent au Come Back à Tournai. Seulement cette fois, la soirée a tourné court quand les deux jeunes sont agressés… par des policiers !

comeback

Sophia et Aurélien font partie des fêtards qui se sont rendus vendredi passé à la chaussée de Bruxelles à Tournai. Ils avaient prévu de passer une bonne soirée au Come Back. Il en sera tout autrement. Il était 7 heures du matin et tout se passait bien. Sophia et Aurélien dansent sur la piste jusqu’à ce que tout dérape. Un homme saisit Aurélien par le cou et l’étrangle.

Tout serait parti d’une simple bousculade d’après Sophia. La jeune fille a essayé de s’agripper au bras de l’agresseur pour que celui-ci relâche sa prise. Un autre homme entre en jeu et jette son verre au visage de Sophia. Une violente bagarre démarre.

Sophia aura finalement le nez ouvert et un œil au beurre noir tandis qu’Aurélien repartira avec une arcade sourcilière ouverte. Des gens présents aux moments des faits dans la boîte son formels : les deux agresseurs sont des policiers.

Les deux jeunes ont porté plainte et ont eu confirmation que leurs agresseurs étaient bien de la police. S’ils n’étaient pas en service au moment des faits, de lourdes sanctions sont tout de même prévues s’ils sont reconnus coupables.

Le chef de zone de Tournai tient à préciser plusieurs points au sujet de cette affaire. « Ce n’est pas parce que les auteurs présumés sont des policiers que l’affaire ne sera pas menée normalement. Leur statut professionnel ne leur confère aucun droit supplémentaire, mais ne leur en donne pas moins non plus. Ils seront considérés comme tout un chacun. »

Le nez ouvert et un œil au beurre noir pour Sophia, une arcade sourcilière ouverte pour Aurélien. Les auteurs de l'agression ? Des policiers !

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 3 avril 2015