Titre obligatoire

Emissions à venir

fév
21
mer
2018
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
fév 21 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]
09:00 WAPI JOB
WAPI JOB
fév 21 @ 09:00
WAPI JOB
WAPI JOB, c’est une émission où on retrouve et vous présente des indépendants, des entreprises de la Wallonie Picarde mais aussi de nos voisins du 59 en France, région liée de part la frontière commune.[...]
10:00 Voyance + Fabienne et Patrick J...
Voyance + Fabienne et Patrick J...
fév 21 @ 10:00
Voyance +  Fabienne et Patrick James Wallace
Voyance + – Mercredi de 10h à 12h00 Le mercredi de 10h à 12h avec Fabienne médium et Patrick James Wallace Voyance et/ou transcommunication gratuite ! Vos être chers qui sont passés de l’autre côté[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘Démocratie’

Monsanto : les produits à boycotter + Liste des marques à connaître

De très nombreux articles de consommation courante sont élaborés à partir de cultures OGM mises au points par Monsanto, géant américain de la biochimie. Bio à la Une fait la liste de quelques unes des marques à éviter afin de ne pas mettre n’importe quoi dans son assiette.

Monsanto, titan de la biotechnologie, est tristement célèbre pour les scandales sanitaires à répétition dans lesquels il est mis en cause. On le sait moins, mais les marques qui contiennent des produits Monsanto envahissent nos rayons.

Pour mieux savoir ce que l’on met dans son assiette et dans celle de ses enfants, il est bon de connaître les multinationales, propriétaires de nombreuses marques, qui ont recours à des composants Monsanto.

Parmi celles-ci, les sociétés Kraft Philipp Moris, Unilever, General Mills, Coca-Cola, Pepsico ou encore Procter & Gamble.

Boissons

  • Les boissons de la marque Coca-Cola: Coca-Cola, Fanta, Dr Pepper, Minute Maid…
  • Les jus de fruits Capri-Sun et Topricana.
  • Le boissons Ocean Spray, les sodas Pepsi-Cola, Seven Up, Schweppes ou les boissons énergisantes Gatorade.
  • Les thés Lipton et les cafés Maxwell.
  • Le lait Gloria de la firme Nestlé

Produits sucrés

  • Les chocolats Poulain, Lindt, Côte d’Or, Dam, Milka, Suchard et Toblerone.
  • Les biscuits Lu, Oreo, Cadbury et les cookies Pepperidge Farm.
  • Les produits Brossard ou Savane.
  • Les bonbons Carambar, Krema et La Vogienne.
  • Les chewing-gums Hollywood ou Malabar.
  • Les barres de chocolat Bounty.
  • Les glaces Häagen Dazs, Miko et Ben & Jerry’s.
  • Les céréales Kellogg’s, parmi lesquelles Special K, Trésor, Miel Pop’s, Froties ou encore All Bran.
  • Les yaourts Yoplait.

Produits salés

  • Les chips Lay’s, Pringles et Doritos.
  • Les biscuits apéritif Benenuts et Bahlsen.
  • Les spécialités fromagères Philadelphia.
  • Les plats préparés Marie, Findus, Tipiak.
  • Les pains Jacquet.
  • Les soupes et bouillons Liebig, Knorr, Royaco, Alvale.
  • Les préparations mexicaines Old El Paso.
  • Les sauces Heinz, Amora, Benedicta.
  • Les produits Uncle Ben’s.

Hygiène et entretien

  • Les couches pour bébé Pampers.
  • Les protections féminines de la marque Always.
  • Les gels douche, shampoings et déodorants Pantene, Axe, Monsavon, Dove, Rexona ou Timotei.
  • Les dentifrices Signal.
  • Les produits nettoyants Cif, Omo, Dash, Skip, Cajoline et Sun.
  • Ou encore les désodorisants Febreze.

Cette longue liste, loin d’être exhaustive et qui ne concerne que les produits présents sur le marché français, permet de se donner une idée du nombre d’articles de consommation courante dans lesquels on peut retrouver des produits Monsanto, afin de faire le tri dans sa consommation.

Inventons la « démocratie de la terre »

https://www.youtube.com/watch?time_continue=12&v=Tq4EjQDiPIw

Source : http://www.sante-nutrition.org

 

 » Développons la démocratie participative dans notre commune »

 

13023440_10209236446534731_1384514536_n

 

Le réalisateur Costa-Gavras disait :“La politique ne se résume pas au choix d’un candidat aux élections, c’est une manière de vivre.”

Alors,si vous aussi, estimez que la démocratie ne se résume pas à un passage aux urnes,

Si vous aussi, estimez que votre avis doit être pris en compte chaque jour d’une législature et pas seulement au dernier de celle-ci,

Alors le Groupe de Veille Politique de Tournai vous invite cordialement à venir faire part de votre opinion au cours de la soirée citoyenne :

« DÉVELOPPONS LA DÉMOCRATIE PARTICIPATIVE DANS NOTRE COMMUNE »

Commission consultative, consultation populaire, référendum, initiative citoyenne… Venez échanger vos idées avec nos élus locaux pour une plus forte implication des citoyens sur la prise de décision politique.

Quand ? Le jeudi 21 avril prochain à 18h30.

Où ? À « Notre Maison », 10 avenue des États-Unis à Tournai

Programme de la soirée :

18h30 : Accueil
18h40 : Introduction par Marc Maesschalck, philosophe du droit
19h00 : Temps de réflexion en sous-groupes
19h40 : Pause sandwichs
20h15 : Echange avec les représentants communaux :
• Tarik Bouziane, Échevin de la Culture et des Sports (PS)
• Coralie Ladavid, Conseillère communale (Ecolo)
• Jean-Marie Vandenberghe, Conseiller communal (CDH)
20h45 : synthèse et échange avec Marc Maeschalck

Inscription souhaitée : info@ciep-ho.be – 069/880.762

 

Source : Camille Lemaire | MC Hainaut Picardie

 

Le Parlement européen se déchire sur le TTIP

Le vote au Parlement sur le traité de libre-échange transatlantique (TTIP) a été repoussé hier au mois de juillet en raison des multiples désaccords parmi les eurodéputés. Une situation qui, selon les médias français, révèle de profondes scissions à Strasbourg.

parlement europeen
Hier, le TTIP, actuellement en négociations avec les Etats-Unis, a « semé la pagaille » au Parlement européen [Le Monde].

Bien que l’accord ne sera pas prêt avant 2016, rappellent Les Echos, les eurodéputés étaient censés donner aujourd’hui leur position sur ce traité. Mais les divergences sont telles que le président du Parlement européen Martin Schulz a décidé de reporter ce vote au mois de juillet (le débat ayant quant à lui toujours lieu).

La cause ? Pour l’essentiel, le conflit porte sur les tribunaux d’arbitrage privés censés permettre à une entreprise lésée d’attaquer un Etat. Des procédures d’arbitrage « très controversées » pour Challenges et un « attentat contre la démocratie » pour les élus « les plus radicaux », rapporte Le Monde.

Pourtant, L’Express rappelle que fin mai, le Parlement s’était mis d’accord « sur un certain nombre de lignes rouges » que les négociateurs ne devaient pas franchir. Car si l’institution ne fait pas partie des négociations, elle a néanmoins le pouvoir d’approuver ou de rejeter ce pacte commercial définitif.

Finalement, le groupe parlementaire des sociaux-démocrates (S&D) a déposé un amendement exigeant d’exclure explicitement de l’accord « tout mécanisme privé d’arbitrage des différends entre Etats et investisseurs privés ». Une condition sine qua non pour obtenir leur soutien au TTIP.

Si le groupe politique conservateur (PPE) accepte de revoir cette procédure d’arbitrage, certains élus s’agacent du revirement des socialistes européens et s’apprêtaient à rejeter cet amendement.

Toute la presse relève le fort clivage entre élus à Strasbourg : « divisés » pour Les Echos, les eurodéputés « s’écharpent » [Challenges]. Bref, le TTIP « exacerbe les fractures » [La Tribune] et « donne des sueurs froides » aux députés européens [L’Opinion].

Ainsi, même si elle « n’assume pas le [TTIP] à 100% », la droite a trouvé un consensus sur la question des tribunaux d’arbitrage (elle prône un relai entre les tribunaux commerciaux et les tribunaux publics en cas de problème).

L’extrême gauche, l’extrême droite, les Verts et une partie des sociaux-démocrates sont, eux, farouchement opposés à ce pacte.

Mais pour Le Monde, ces tribunaux d’arbitrage ne sont qu’ »une partie du problème » : « le traité transatlantique s’est transformé en épouvantail pour une opinion publique de plus en plus eurosceptique et inquiète de voir son mode de vie revisité à la sauce américaine ».

De fait, certains responsables, dont M. Schulz, craignent que la « grande coalition » PPE-S&D-libéraux ne soit en péril. C’est en tout cas ce que pensent certains élus comme Pervenche Berès (S&D), citée par Le Monde.

De son côté, l’eurodéputé Yannick Jadot (EELV) a affirmé à L’Express que le Président du Parlement a repoussé le vote car il ne pouvait « plus garantir à Juncker et à Angela Merkel un vote favorable ».

Quoiqu’il en soit, le Parlement européen est bel et bien en difficulté : l’eurodéputé socialiste Guillaume Balas, cité par La Tribune, affirme ainsi que « la coalition ne fonctionne pas » ; « sur les questions macro-économiques, nous ne sommes pas du tout d’accord ; on le voit sur la Grèce, sur le TTIP, sur le plan Juncker ». Une situation qui les pousse à se rapprocher des Verts ou de la gauche radicale.

Le TTIP toujours pas accepté, va-t-on vers une annulation ?

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 10 juin 2015