Titre obligatoire

Emissions à venir

fév
21
mer
2018
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
fév 21 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]
09:00 WAPI JOB
WAPI JOB
fév 21 @ 09:00
WAPI JOB
WAPI JOB, c’est une émission où on retrouve et vous présente des indépendants, des entreprises de la Wallonie Picarde mais aussi de nos voisins du 59 en France, région liée de part la frontière commune.[...]
10:00 Voyance + Fabienne et Patrick J...
Voyance + Fabienne et Patrick J...
fév 21 @ 10:00
Voyance +  Fabienne et Patrick James Wallace
Voyance + – Mercredi de 10h à 12h00 Le mercredi de 10h à 12h avec Fabienne médium et Patrick James Wallace Voyance et/ou transcommunication gratuite ! Vos être chers qui sont passés de l’autre côté[...]
12:00 RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
fév 21 @ 12:00
RFI LE JOURNAL INTERNATIONAL
  Depuis ce 3 janvier en partenariat avec RFI voici le journal international.

View Calendar

Articles marqués avec ‘défi SDF’

Le défi d’un étudiant lillois sur Facebook: offrir un cadeau à chaque SDF pour Noël (VIDEO)

En serrant la main d’Étienne, un SDF qu’il croisait tous les jours, Arthur a eu une idée de génie : offrir un cadeau à tous les sans-abri de Lille pour la Noël. Avec des amis, le jeune étudiant a lancé l’opération « Un cado pour un charclo » qui sans, mauvais jeu de mots, cartonne sur les réseaux sociaux…

Hélène de la Pinsonie et Arthur Berthault. L’opération « Un cadeau pour un charclo » fait en ce moment le tour du web...</p><br />
<p>

 

« Je sais que l’appellation n’est politiquement pas correcte mais c’est le but recherché ». En lançant « Un cado pour un charclo », Arthur Berthault, étudiant de 20 ans, a choisi de bousculer les consciences. Plutôt que de rester les bras croisés, il a opté pour une poignée de main. Franche, honnête et vigoureuse avec Étienne, ce SDF qu’il croisait tous les matins au coin de sa rue. « Au début, je passais sans vraiment le voir. J’ai commencé par lui dire bonjour, par échanger quelques mots, lui offrir des sandwichs, des vêtements… » Sympa mais frustrant. L’idée, la certitude d’aller plus loin, a jailli comme une évidence marquée par la réaction d’Étienne.

Un défi aux Lillois

« J’ai été surpris qu’il me prenne dans ses bras pour me remercier. Pour lui c’était Noël… ». Avec quelques amis, Arthur décide de lancer un véritable défi aux Lillois : « offrir un cadeau le 25 décembre à tous les SDF de la ville ». Depuis les réseaux sociaux se sont emparés de l’idée qui se transforme en raz-de-marée solidaire. « J’ai été surpris par le nombre de retours. Humans of Lille a fait décoller l’opération en trois quarts d’heure ».

Rencontré ce jeudi à l’aumônerie de la Catho au 2 rue Norbert-Segard, Arthur travaille d’arrache-pied à la logistique du projet « malgré les partiels qui pointent ». Si les vêtements pour hommes ou femmes, denrées non périssables, jouets… sont les bienvenus, il est une autre dimension qu’il ne faut pas occulter. « Le cadeau n’est qu’un prétexte, c’est le geste qui est le plus important. Les SDF attendent un peu de considération, de reconnaissance, d’estime et de respect. La vie, ce n’est pas le soi mais l’entre-soi », poursuit le jeune homme. Au point de vouloir démultiplier le petit geste. Les échos sont nombreux et enthousiastes. Dominique Musset a par exemple posté sur la page de Humans of Lille : « Merci de placer les valeurs humaines avant toutes les autres. Notre monde fonctionne à l’envers et il n’y aura jamais trop de gens comme toi pour essayer de tout remettre à l’endroit. Il n’y a pas que ceux que tu aides à qui cela fait chaud au cœur, mais à chacun de nous… »

Clément Grave se fait plus direct : « La solidarité existe encore alors ? Je pensais qu’elle avait disparu, bravo les gars respect ! »

Une obligation de résultat

Chantal Scheller confirme « la super-initiative ». « Bravo c’est sur le terrain qu’il faut agir, même si toutes les associations et les bénévoles se mobilisent. N’attendons pas que les gens qui ont besoin viennent dans les associations mais allons plutôt vers eux. » Arthur renvoie à un travail d’équipe, à ce professeur qui l’a convaincu de s’engager. Reste que l’obligation de résultat est à la hauteur de l’espoir suscité. « Nous travaillons à la future distribution… » Le stress de la dernière ligne droite.

Le défi d'un Lillois pour les SDF, possible à Tournai ?

Posté par Pacifique FM – Officiel sur samedi 12 décembre 2015