Titre obligatoire

Emissions à venir

nov
19
dim
2017
15:00 Fred’s Country
Fred’s Country
nov 19 @ 15:00
Fred's Country
Fred’s Country – Samedi de 7h à 8h Le samedi de 7h à 8h Musique country avec Fred’s La musique Country de Tradition avec Frederic (Fred) Moreau. Le programme Fred’s Country est diffusé sur 47[...]
17:00 British Connection
British Connection
nov 19 @ 17:00 – 19:00
British Connection
BRITISH CONNECTION L’EMISSION ROCK : diffusée chaque semaine sur des radios FM & web en France, Belgique, Suisse, Canada, La Réunion & web.  
19:00 FREQUENCE ROCK CONCERTS INTERNAT...
FREQUENCE ROCK CONCERTS INTERNAT...
nov 19 @ 19:00
Découvrez pendant 1h00 de concert de grand groupes internationaux.
20:00 Fréquence Rock – Stéphane et Wal...
Fréquence Rock – Stéphane et Wal...
nov 19 @ 20:00
Fréquence Rock - Stéphane et Wallace
Fréquence Rock – Dimanche de 20h à 22h Dimanche de 20h à 22h Fréquence Rock avec Wallace et Stéphane Chaque dimanche, les studios de Pacifique FM se transforment en salle de concert. Des groupes régionaux[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘déchets’

Extension de la collecte des déchets organiques à 11 recyparcs IPALLE

IPALLE recycle
Collecte des déchets organiques :
Ipalle étend l’opération à 11 recyparcs.Ipalle a décidé d’étendre son opération pilote de collecte des matières organiques à 5 nouveaux sites, portant à 11 le nombre de recyparcs où les citoyens peuvent déposer leurs déchets de cuisine.

IPALLE matière organique usager (3)
A partir de ce 21 août, les recyparcs de Comines, Lessines, Leuze, Mouscron 3 (zoning de la Martinoire) et Tournai 2 (rue
Moens, près des Bastions) disposeront à leur tour d’un espace dédié à la collecte des matières organiques, à savoir les restes de
repas, épluchures de fruits et légumes, marc de café, essuie-tout, coquilles d’œufs… Ils rejoignent ainsi ceux d’Antoing/Brunehaut, Beloeil, Bernissart, Estaimpuis, Mouscron 2 (Dottignies) et Tournai 3 (chaussée de Renaix), choisis
pour le lancement de cette expérience lancée au mois de février. Onze recyparcs ont ainsi été désignés, dans le cadre de cette expérience pilote sur les 22 gérés par Ipalle en Wallonie picarde, en fonction des critères d’accès – proximité des axes routiers – ou de place disponible au sein même des sites dont plusieurs ont récemment fait l’objet d’une extension.
47 tonnes en 5 mois

Les premiers résultats encourageants expliquent les raisons de l’extension de l’opération. Une moyenne de 5 % des
ménages fréquentant les six premiers recyparcs pilotes prennent part à cettenouvelle collecte. Et en 5 mois, pas moins de 47 tonnes de matières organiques ont été collectées. De nombreux citoyens informent aussi Ipalle de leur souhait
que l’expérience soit étendue et rendue pérenne. Le succès se marque davantage en milieu urbain qu’en milieu rural, ce que l’on
peut expliquer par la plus grande facilité à gérer les matières organiques par la collecte des organiques permet aux
citoyens d’alléger sensiblement le volume de leurs sacs-poubelle.

Les déchets des PME acceptés dans les recyparcs

Suite à l’entrée en vigueur de l’obligation, pour les entreprises, de trier leurs déchets non ménagers, les PME wallonnes ont désormais accès à l’ensemble des recyparcs gérés par Ipalle.

téléchargement (22)

 

En pratique, les PME doivent faire l’acquisition d’une carte d’accès électronique spécifique, disponible dans les recyparcs, pour le paiement annuel de la somme de 10 €.

Sur présentation de la carte, les représentants des PME peuvent déposer certains déchets gratuitement : déchets d’équipements électriques et électroniques, films et housses en plastique, huiles et graisses de friture, métaux, papiers/cartons, piles et accumulateurs, PMC, pneus de voiture, textiles non-souillés, verre d’emballage.

Les flux suivants font l’objet d’un paiement sur place : bois, encombrants valorisables et non valorisables, frigolite, inertes, plastiques durs, végétaux. Les quantités sont limitées à 1 m³ par jour, par PME et par type de déchet.

Les dépôts des déchets des PME sont acceptés dans les recyparcs Ipalle entre le lundi à 12h30 et le vendredi à 12h, durant les heures d’ouverture habituelles. Comme pour ceux des particuliers, les déchets doivent obligatoirement être triés préalablement à la visite au recyparc. L’objectif de l’opération est de proposer une solution aux petites entreprises là où l’offre du marché s’avère inexistante.

L’expérience fera l’objet d’une évaluation au bout d’une année de fonctionnement, la Région wallonne décidera alors de sa reconduction ou non.

Tornade blanche : opération propreté dans l’entité d’Estaimpuis

Comme chaque année depuis plus de 10 ans, la tornade blanche s’est abattue sur Estaimpuis.

L’opération de grand nettoyage des berges du canal et des bords de la route RN 511 a rencontré un franc succès puisque ce sont près de 40 bénévoles qui se sont mobilisés pour ce rendez-vous désormais incontournable.

Les organisateurs ont également pu remarquer que l’opération porte ses fruits puisque d’année en année, il y a de moins en moins de déchets à ramasser.

Ipalle vient en aide aux victimes des inondation

ipalle

Suite aux inondations qui ont touché de nombreuses communes de Wallonie
Picarde et du Sud-Hainaut, l’intercommunale Ipalle a décidé d’accepter
exceptionnellement, dans ses parcs à conteneurs, les encombrants des
personnes sinistrées sur présentation d’une attestation délivrée par les services
communaux, de police, d’une compagnie d’assurance ou du service incendie. En
effet, seul le passage de l’utilisateur sera scanné, sans lui imputer de points, ceci
afin de ne pas le pénaliser sur son quota.
Les agents des parcs à conteneurs feront en outre preuve d’une certaine
« souplesse » dans la qualité des encombrants qu’ils accepteront mais veilleront
toutefois à ne pas reprendre de déchets de nourriture, comme les déchets d’un
congélateur, d’aliments stockés en cave, etc.
Ipalle espère cette mesure pourra aider les victimes de cette catastrophe.

Communiqué d’IPALLE pour le congé de Pentecôte

Lundi de Pentecôte : parcs à conteneurs fermés et reports de collectes

ipalle2
Votre administration communale et l’intercommunale Ipalle vous informent que
les 22 parcs à conteneurs de Wallonie picarde et les 4 parcs à conteneurs du
Sud-Hainaut seront fermés le lundi 16 mai (Lundi de Pentecôte). Ils seront à
nouveau accessibles le lendemain aux horaires habituels.
Nous vous rappelons le calendrier des collectes sélectives des sacs bleus (PMC),
des papiers/cartons et des déchets ménagers suite à ce jour férié.
WALLONIE PICARDE
PMC (sacs bleus)
Lundi 16 mai : Lundi de Pentecôte.
Mardi 17 mai : Ellezelles, Flobecq, Comines 2, Tournai 1, Tournai 2.
Mercredi 18 mai : Ath A, Leuze 1, Lessines 1/2, Tournai 3, Estaimpuis.
Jeudi 19 mai : Ath D, Leuze 2, Bernissart, Tournai 4, Pecq.
Vendredi 20 mai : Rumes, Brunehaut, Tournai 10, Comines 1, Celles, Mont-de
l’Enclus.
Samedi 21 mai : Chièvres, Brugelette, Frasnes 1+2.
Papiers/Cartons
Lundi 16 mai : Lundi de Pentecôte.
Mardi 17 mai : Silly.
Mercredi 18 mai : Antoing 1/2, Comines 2+3.
Jeudi 19 mai : Bernissart, Pecq.
Vendredi 20 mai : Beloeil 1, Comines 1.
Samedi 21 mai : Brugelette.
Déchets ménagers
La collecte des déchets ménagers à Rumes et à Silly (Bassilly, Hellebecq, Silly)
est reportée au mardi 17 mai.
Celle de Comines I est reportée au mardi 17 mai.
Celle de Comines II est reportée au mercredi 18 mai.
Celle de Comines III est reportée au jeudi 19 mai.

 

Il y a un 7ème continent de déchets qui flotte au large du Pacifique

C’est une immense plaque de déchets flottant dans le nord de l’océan Pacifique, de la taille de 6 fois la France. Aussitôt se forme à l’esprit l’image d’un gigantesque amas compact de sacs plastiques, jouets, bouteilles, filets et autres bidons…
tf1 dechet flottants

Le problème de la pollution des océans est énorme : imaginez un siphon géant qui attirerait des millions de tonnes de déchets en un seul et même endroit. Sauf qu’ici, ils ne sont pas évacués comme dans un évier. Ils se regroupent et forment un « continent de plastique » : le septième . Ses conséquences sur l’écosystème marin sont désastreuses.

Afficher l'image d'origine

En réalité, ce phénomène effrayant, ressemble plus à une « soupe de plastique » constituée de quelques macro déchets éparses, mais surtout d’une myriade de petits fragments. « L’image d’un continent sert à sensibiliser le grand public, mais ne rend pas compte de la réalité, explique François Galgani, océanographe et chercheur spécialiste des déchets à l’Institut français de recherche pour l’exploitation de la mer (Ifremer). Il s’agit plutôt d’une multitude de micro-plastiques, d’un diamètre inférieur à 5 mm, en suspension à la surface ou jusqu’à 30 mètres de profondeur, difficiles à voir de loin. Mais quand on puise dans l’eau, on en remonte une quantité impressionnante. » Ce que confirme, dans cette vidéo, Isabelle Taupier-Letage, chef scientifique de l’expédition Tara Océans :

Ce n’est malheureusement pas une chimère : 3,43 millions de km2 de détritus, répartis en deux plaques, flottent au large du Pacifique et forment la « Grande plaque de déchets du Pacifique ». Pire, cette plaque n’est qu’un des cinq gyres océaniques de déchets de la planète. A titre de comparaison, l’océan Pacifique s’étend sur une surface de plus de 166 milliards de km2, soit environ un tiers de la surface totale de la Terre.

« Le septième continent » : 3,43 millions de km2 de déchets flottent au large du Pacifique
La pollution des océans est faite de déchets en plastique en microparticules

On connait leur existence depuis près de 15 ans. Les gyres de déchets sont des témoins de nos excès : dans le Pacifique, 3,43 millions de km2 d’amas de petits morceaux de plastique (dont la profondeur peut par endroit aller jusqu’à 30 mètres) polluent les eaux. En raccourcissant l’échelle, on y trouve près 750 000 déchets par km2, dont 5 kg de plastique pour seulement 1kg de plancton.

Des chiffres, rapportés par « l’expédition septième continent », qui donnent le tournis et un constat qui a profondément marqué Patrick Deixonne, à l’initiative de la mission. Navigateur, Patrick Deixonne rencontre un des 5 gyres de déchets pendant une tentative de traversée de l’Atlantique à la rame : « on a par exemple croisé des par-chocs de voiture au milieu de l’océan », rapporte-t-il désabusé.

« Le septième continent » : 3,43 millions de km2 de déchets flottent au large du Pacifique
269 000 tonnes de déchets flottent au large du Pacifique

Patrick Deixonne est aujourd’hui le chef de mission de « l’expédition 7e continent », opération qui a pu voir le jour grâce au partenariat entre le CNES, la Nasa et la NOAA et qui vise à « rapporter un témoignage […] de cette nouvelle catastrophe écologique […] directement liée au comportement de l’homme. »

Si ce n’est pas à proprement parler une mission scientifique, l’opération aura tout de même pour objectif de mieux comprendre ces gyres : « en collaboration avec des laboratoires de recherche, nous allons tirer profit de notre déplacement pour collecter des données et faire des prélèvements qui permettront d’améliorer la connaissance du phénomène », lit-on sur le site officiel du projet.

Mais comment se forment les plaques de déchets ? Sous l’effet des gyres océaniques, les déchets des quatre coins du monde s’accumulent en 5 principaux endroits du globe, dont la spectaculaireGrande plaque de déchets du Pacifique.

« À l’image d’un puissant siphon marin, le vortex attirerait vers lui tous les résidus de notre société », vulgarise le site notre-planete.info. Avec des conséquences désastreuses pour les écosystèmes présents : « dans cette zone la plupart des morceaux de plastique sont très petits. […] En fait ils ont la même taille que le plancton dont se nourrissent les poissons»

« Le septième continent » : 3,43 millions de km2 de déchets flottent au large du Pacifique
La pollution des océans est colossale : un véritable « septième continent » de 3,43 millions de km2 de déchets flottent au large du Pacifique

Alors quels sont leurs impacts ? Des effets sur les espèces présentes dans ces eaux, mais pas seulement : le plastique agit comme une éponge, fixant de nombreuses toxines dont des polluants organiques persistants (POP), connus pour leur nocivité et leur volatilité. « Ainsi, Bisphénol A,phtalates, DDT et PCB se retrouvent dans ces morceaux de plastique à des concentrations jusqu’à 1 million de fois supérieures aux normales », continue-t-on de lire sur notre-planete.info.

Un triste constat qui en appelle un autre, plus dérangeant encore :« le nettoyage de cet océan de déchets semble insurmontable, la superficie à couvrir est trop importante et les coûts seraient colossaux. Selon Marcus Eriksen, directeur de recherche et d’éducation à la Algalita Marine Research Foundation : il n’y a rien que nous puissions faire maintenant, à l’exception de ne pas faire plus de mal », rapporte notre-planete.info.

 

Il y a un continent de déchet dans la Pacifique grand comme 6 x la France !

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mardi 5 janvier 2016

A partir du 1er janvier 2016 : Ellezelles, Estaimpuis et Rumes pris en charge par IPALLE

L’intercommunale Ipalle prendra en charge la collecte des ordures ménagères dans les
communes suivantes à partir du 1er janvier : Ellezelles, Estaimpuis et Rumes.

ipalle
Les jours de collectes seront donc modifiés dès 2016 :
- Ellezelles :
o chaque jeudi dans le centre d’Ellezelles et de Wodecq
o un jeudi sur deux dans le reste de l’entité.
Voir le détail des rues dans le calendrier des collectes sélectives (PMC et
papiers/cartons) distribué en toutes-boîtes ou sur le site internet www.ipalle.be.
- Estaimpuis :
o le mardi (Estaimpuis, Evregnies, Saint-Léger, Leers-Nord)
o le mercredi (Bailleul, Néchin, Estaimbourg)
- Rumes :
o le lundi dans toute l’entité
Seuls les sacs-poubelles réglementaires de la commune seront repris par les
collecteurs. Les sacs peuvent être sortis en soirée la veille du jour de collecte.
Ipalle rappelle les consignes relatives à la collecte des ordures ménagères. Les sacs
poubelles ne peuvent contenir d’objets tranchants sans une protection : ils doivent
être emballés afin d’éviter les accidents (morceaux de verre, morceaux métalliques,
etc.). Attention : les seringues doivent être apportées au parc à conteneurs dans un
bocal fermé.
En Wallonie picarde, et ceci dans un souci de rationalisation, 15 communes ont confié
à Ipalle le marché de collecte des ordures ménagères (Antoing, Beloeil, Bernissart,
Brugelette, Brunehaut, Chièvres, Comines, Ellezelles, Enghien, Estaimpuis, Flobecq,
Lessines, Mont-de-l’Enclus, Rumes, Silly).
Pour toute information complémentaire, vous pouvez contacter l’intercommunale
Ipalle au 069/84.59.88 ou via l’adresse mail info@ipalle.be.

Ellezelles,Estaimpuis et Rumes, attention changement des jours de ramassage des immondices.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur samedi 19 décembre 2015

WALLONIE: Jeter son mégot, sa canette ou son chewing-gum vous coûtera 100 euros

Le gouvernement wallon double le montant de l’amende deux fois plus cher pour ce qu’il qualifie de «délits environnementaux les plus courants».

À partir du 1er janvier 2016, le montant de la transaction en cas d’abandon de mégot, de canette ou de chewing-gum sera de 100 euros au lieu de 50 actuellement. C’est ce qu’annonce le ministre wallon de l’Environnement Carlo Di Antonio (cdH).

Le gouvernement souhaite ainsi «dissuader au maximum» les auteurs de ces délits environnementaux.

«Le produit de ces sanctions sera notamment reversé au Fonds pour la Protection de l’Environnement pour des actions en faveur de l’environnement», précise le communiqué qui rappelle qu’entre 2009 et 2013, le Service régional du Fonctionnaire Sanctionnateur a traité 5.635 procès-verbaux pour des infractions ayant trait à l’environnement. 31% d’entre eux concernaient uniquement les infractions liées aux déchets. Au niveau communal, 7.334 infractions ont été relevées. Plus de 80% d’entre elles concernent les déchets.

source :lavenir.net

 

Attention en janvier, une cigarette par terre : 100 € d'amende !

Posté par Pacifique FM – Officiel sur samedi 19 décembre 2015

Les films et les sacs en plastique, c’est désormais au parc à conteneurs d’IPALLE

Les films, housses, sacs et sachets en plastique sont désormais acceptés
dans les parcs à conteneurs de Wallonie picarde et du Sud-Hainaut. Une
bonne nouvelle pour l’environnement, puisque ces déchets pourront être
recyclés, et pour… votre portefeuille, puisque votre sac-poubelle se
remplira moins vite !

Films et sacs plastiques (12)

Films et sacs plastiques (13)
Ce petit changement d’habitude sera vite acquis par les consommateurs que
nous sommes : désormais, les films, housses, sacs et sachets en plastique
peuvent être déposés au parc à conteneurs. Des « bigs bags » ont été installés
dans les différents sites, prêts à recevoir cette matière.
Ces déchets seront recyclés pour la production de plastique, par exemple en
sacs-poubelles.

Sont acceptés dans cette nouvelle collecte :
– les films plastiques entourant les bouteilles d’eau
– les films d’emballages des revues et des publicités
– les sachets et sacs en plastique des commerces
– les sacs de pellets vidés de leur contenu et propres
– les films d’emballage à bulles d’air
– les films entourant les palettes
– les housses d’emballage
– les bâches en plastique
– …Films et sacs plastiques (5)

Sont refusés :
– les plastiques ayant été en contact avec des denrées
alimentaires, de la matière organique ou autres
( poubelle des déchets ménagers)
– les sacs de croquettes pour chiens et chats
( poubelle des déchets ménagers)
– les gobelets en plastique
( poubelle des déchets ménagers)
– les petits pots en plastique (yaourts…)
( poubelle des déchets ménagers)
– les plastiques durs
( les encombrants en plastique dur sont repris au
parc à conteneurs)
– les rubans adhésifs
( poubelle des déchets ménagers)
– les bouteilles et les flacons en plastique
( PMC)

Moins de déchets ?
Gardez toujours un sac réutilisable sous la main (dans la
voiture, votre sac à main, au bureau…) et refusez les sacs
jetables superflus.

Certains plastiques acceptés chez IPALLE

Posté par Pacifique FM – Officiel sur lundi 23 novembre 2015