Titre obligatoire

Emissions à venir

Articles marqués avec ‘Danger’

Les dangers du micro-ondes et votre santé

123-keuken-microgolf-07-17.jpg

conseil Partie intégrante de nos cuisines, le micro-ondes fait encore l’objet d’interrogations sur d’éventuels effets nocifs liés aux rayonnements et aux modifications de la nourriture. Qu’en est-il réellement de ces risques ? Voici cinq questions – réponses.

1° – Les rayons du four à micro-ondes sont-ils nocifs pour la santé ?

Les micro-ondes sont des rayonnements électromagnétiques : en d’autres termes, des ondes d’énergie électrique et magnétique qui se déplacent dans l’espace. Elles sont de faible énergie et présentent trois caractéristiques qui permettent la cuisson de l’alimentation :

• elles sont réfléchies par le métal
• elles passent sans problème à travers le verre, le papier et le plastique
• elles pénètrent la nourriture jusqu’à 2 ou 3 cm de profondeur

Les micro-ondes provoquent une vibration des molécules d’eau dans la nourriture. Cette vibration transforme l’énergie électromagnétique en énergie thermique et cuit ainsi la nourriture.

Une longue exposition à fortes doses aux micro-ondes peut poser des problèmes de santé tels que la cataracte. Pour empêcher cela et satisfaire aux exigences légales, les fabricants ont fait en sorte qu’aucun rayonnement ne puisse s’échapper du four, notamment par la vitre de la porte. Et si celle-ci est ouverte, l’appareil s’arrête automatiquement.

Un appareil mal entretenu ou endommagé (par exemple une fissure dans le verre) peut être dangereux. Il faut donc le nettoyer régulièrement et éviter que la porte ne se ferme pas hermétiquement à cause de dépôts de saleté.

2° – Les nutriments sont-ils altérés par la cuisson aux micro-ondes ?

En cuisant des aliments au micro-ondes, on ne fait pas plus diminuer leur valeur nutritive qu’avec une cuisson traditionnelle. Bien au contraire.

Ainsi, la valeur nutritive des protéines végétales s’améliore. En outre, les vitamines (notamment C) et les minéraux sont mieux conservés parce que le temps de cuisson est plus rapide, la température relativement basse et car il ne faut pas ou pas beaucoup d’eau.

Des études montrent qu’au micro-ondes, les légumes perdent moins de fibres que quand ils sont cuits à la vapeur. Quand les nutriments des aliments se dégradent au micro-ondes, c’est parce qu’on les a cuits trop longtemps ou à température trop élevée.

3° – Des substances cancérigènes sont-elles produites lors de la cuisson au micro-ondes ?

Les changements chimiques qui se produisent lors de la cuisson (de manière générale) peuvent être nocifs, en particulier en cas de forte chaleur directe, de grillade, de friture…

Au micro-ondes, il n’y a pas de chaleur directe et la température ne s’élève pas à plus de 100 °C. Il y a donc moins de substances nocives produites. Et rien n’indique que des changements chimiques s’opèrent dans les aliments.

Et pour être très clair, la nourriture préparée dans le micro-ondes n’est pas contaminée par la radioactivité. Les micro-ondes n’ont rien à voir avec la radioactivité.

4° – Certains emballages peuvent-ils s’avérer dangereux ?

Tous les contenants ne sont pas adaptés au micro-ondes. Il existe certaines preuves que les produits chimiques présents dans un sachet en plastique peuvent pénétrer dans la nourriture pendant une cuisson au micro-ondes. Si l’emballage précise qu’il peut aller au micro-ondes, il est sans danger. Dans rien n’est indiqué, utilisez de préférence un récipient approprié.

Les récipients en verre ou en plastique spécial (dur) peuvent être utilisés en toute sécurité. Le métal n’est pas autorisé car il peut agit comme bouclier, renvoyant les ondes vers les parois du four avec un risque d’étincelles. Faites attention aux récipients qui contiennent du métal ou des dorures. Sauf si le fabricant l’autorise, il est préférable de mettre les aliments contenus dans de l’aluminium dans un autre récipient.

Si vous mettez des récipients hermétiquement fermés au micro-ondes, ils risquent d’exploser à cause de la vapeur. Trouez-les pour la laisser s’échapper ou trouvez un autre moyen pour qu’elle puisse s’évacuer.

5° – Les bactéries sont-elles détruites ?

Au micro-ondes, la nourriture cuit à une température moyenne relativement basse (par rapport à d’autres modes de cuisson), sachant en plus que l’énergie est inégalement répartie.

En fonction de la répartition des ondes dans le four, du type de nourriture et de la taille des portions, les produits alimentaires ne chauffent pas uniformément. Ces fluctuations de température peuvent, en fonction de la position de la nourriture, affecter la qualité microbiologique des aliments. Ceci peut être partiellement évité en posant la préparation sur une plaque tournante et en mélangeant régulièrement la nourriture qui cuit.

Si la nourriture est contaminée par des bactéries, les micro-ondes ne les détruisent pas, et en tout cas pas toutes. Ceci vaut également pour d’autres méthodes de cuisson. Une bonne conservation des aliments est la clé pour réduire ces risques.

Gardez à l’esprit que les restes doivent être réchauffés à fond pour éviter une intoxication alimentaire.

Source : www.passionsante.be

 

Intoxication : pourquoi il ne faut pas boire du lait

Le lait n’est certainement pas indiqué en cas d’ingestion d’un produit toxique. Quels sont les bons réflexes dans cette situation ?

Boire du lait après avoir accidentellement avalé un produit chimique (comme du détergent) risque d’accélérer le passage des substances toxiques dans la circulation sanguine, par l’action des graisses contenues dans le lait.

Comment réagir ?

Ne rien boire ou manger (pas d’eau, pas de mie de pain…).

Ne pas (se) faire vomir : la remontée du produit corrosif dans l’oesophage risque de provoquer des dommages gravissimes.

• La bouche peut être rincée à l’eau, toujours en veillant à ne rien avaler.

• Bien entendu, les secours doivent être contactés immédiatement (112). Si vous vous rendez directement aux urgences, munissez-vous du conditionnement du produit, afin que son contenu puisse être identifié. Ces informations sont également cruciales lors d’un appel au centre antipoisons (pour la Belgique : 070/245.245).

Source: passionsante.be

Attention au lait !

Posté par Pacifique FM – Officiel sur dimanche 13 mars 2016

L’enfant est en danger si vous le voyez votre enfant assis dans cette position,

Etre assis en forme de W, comme on peut le voir sur la photo, est une position assise fréquente chez les enfants, et ils peuvent passer des heures et des heures dans cette position, tout en jouant.

Cependant, cette position entraîne des problèmes que la plupart des gens ne comprennent pas. De plus, s’asseoir comme ça peut créer une rotation de la hanche intérieure et entraîner une prédisposition à de graves problèmes orthopédiques! Qui plus est, cette position conduit également à la déformation des genoux et des pieds, ainsi qu’à un mauvais développement des muscles internes. Ce mauvais développement musculaire entraîne un manque de coordination du corps. En fait, tous les orthopédistes professionnels vous avertissent de ne pas laisser vos enfants s’asseoir comme ça.

La meilleure façon de prévenir toute complication est d’empêcher que cette position assise devienne une habitude. Par conséquent, ne laissez pas vos enfants s’asseoir dans cette position, mais essayez de les motiver à s’asseoir avec leurs jambes redressées, ou peut-être, croisées.

N’oubliez pas de partager cette information importante avec vos amis!

Source: www.sante-nutrition.org

 

Position W = enfant en danger.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mercredi 24 février 2016

Alerte : la chenille processionnaire est déjà de retour !

Les chenilles processionnaires du pin refont habituellement surface au printemps. Mais cette année, elles commencent déjà à apparaître. Et attention, elles sont très dangereuses, tant pour les hommes que pour les chiens !

Alerchenilles1té par le message de Brigitte, utilisatrice de Dogfidelity, nous avons voulu insister sur les dangers causés par ces petites bêtes. Sa chienne s’est en effet retrouvée handicapée à vie il y a dix ans après « avoir survolé un nid de chenilles » alors qu’elle n’avait que 3 mois.

« Gypsie est restée 8 jours sous perfusion ! A 3 mois ses tissus étaient extrèmement vulnérables ! Je lui changeais les perfs jour/nuit, le véto passait pour voir l’évolution. Après les jours je l’alimentais avec une seringue, puis un biberon de poupée. Puis est venue la question qui fâche du véto : « vous n’allez pas faire cela toute votre vie ». Et Gypsie s’est mise à manger en s’allongeant pour attraper les croquettes qu’elles mastiquait tête renversée, et pour boire elle aspirait coucher dans son écuelle !! Une mère courge qui avec l’aide de mon briard a remonté la pente de manière inespéré. Elle a vécu 18 ans handicapée de cette manière ! », témoigne Brigitte. 

Les chenilles processionnaires de pin paraissent inoffensives, et pourtant, elles représentent une vraie menace : leurs poils urticants sont extrêmement venimeux. Ils se détachent facilement et leur contact avec la peau et les muqueuses peut être très violent.

La petite caniche de Brigitte en a fait les frais : ses « tissus ont été rongés, ses babines sont tombées 8 jours après, le nez aussi… et la langue », avertit la maîtresse. « Nous avons dû avec le véto stopper le mal et une opération a été réalisée pour couper toutes manifestations ultérieures », explique-t-elle encore aux internautes.

Ces chenilles sont donc extrêmement dangereuses, voire mortelles si votre chien venait à en avaler une…

La chenille processionnaire du pin, qui est-elle ? 

La chenille processionnaire du pin est en fait la forme larvaire d’un insecte appartenant aux lépidoptères. On la trouve principalement dans le Sud, mais elle est aussi présente ailleurs en France, y compris à Paris au bois de Boulogne ! Seules les régions montagneuses sont généralement épargnées.

Ces chenilles se logent dans les conifères, mais on peut également en trouver dans d’autres arbres, comme les feuillus.chenilles processionnaires du pin danger chien chat

Elle a l’habitude d’apparaître dès le début du printemps. Mais cette année, en raison des hausses de température et du climat plutôt perturbé, on peut d’ores et déjà en rencontrer.

D’ailleurs, si vous découvrez des nids de chenilles processionnaires (ces nids forment des boules de soie) dans les arbres de votre jardin (et que vous en êtes propriétaire), sachez que vous pouvez faire appel à la mairie pour vous en débarrasser. Toutefois, toutes les communes n’assurent pas cette élimination, et dans ce cas, c’est à vous de vous en charger, en brûlant les nids, ou en utilisant des insecticides chimiques ou biologiques, ou encore de l’eau de javel. Cette opération est à reproduire tous les ans, durant l’été et/ou l’automne.

Quels symptômes ? 

Le symptôme le plus probant est une atteinte de la cavité buccale. La langue se met à enfler (cela peut prendre plusieurs heures), puis elle se nécrose. Des troubles oculaires peuvent aussi être observés, tout comme le chien ou le chat peut se mettre à baver. Lorsque l’on ouvre la gueule de l’animal, on peut apercevoir que sa langue (ou une partie) est comme grise et/ou ulcérée.

chenille nidAutant dire qu’il s’agit d’une urgence vétérinaire et qu’il ne faut pas perdre une seconde pour consulter. Suivant le diagnostic, il proposera un traitement à base, entre autres, d’anti-inflammatoires, antibiotiques, de pansements gastriques.

Une mise sous perfusion peut être nécessaire et parfois aussi le recours à de la chirurgie. On peut rincer la plaie avec beaucoup d’eau, cela est même conseillé, mais il faut ne pas attendre pour aller aux urgences.
Si l’on ne se rend pas compte rapidement que le chien ou le chat est atteint, la nécrose peut provoquer la perte de toute ou partie de la langue, ce qui empêche par la suite l’animal de s’alimenter ou de boire. C’est en cela que tout diagnostic reste réservé.

En cas de doute, n’hésitez pas à consulter immédiatement votre vétérinaire.

 

Source : Santevet.com

 

La chenille procéssionnaire est déjà de retour !

Posté par Pacifique FM – Officiel sur jeudi 28 janvier 2016

Alerte pesticides :Delhaize demande de rapporter en magasin les chicons de marque « Delhaize » provenant du producteur « Marcus Adams »

DELHAIZE

Delhaize demande à ses clients de rapporter dans leur magasin les chicons de la marque Delhaize, uniquement du producteur Marcus Adams (voir identification du producteur concerné sur l’emballage), repris ci-dessous.

Les dates d’emballage des produits concernés sont le 5/12/2015 et 12/12/2015.

Des analyses de contrôle de la qualité de ces produits ont révélé la présence de diméthoate et d’ométhoate (pesticides).

Ces produits sont donc rappelés.

En concertation avec l’AFSCA, il a été décidé de rappeler auprès du consommateur ces produits suspectés de contenir de la diméthoate et de l’ométhoate.

Entretemps, Delhaize a déjà retiré de ses magasins tous les produits concernés. Il est demandé aux clients qui ont acheté ces produits de ne pas les consommer et de les rapporter dans un magasin Delhaize.

L’ingestion de diméthoate (un pesticide) n’engendre de problèmes de santé qu’en cas de consommation répétée, prolongée et en grande quantité. Les symptômes possibles d’une intoxication sont des nausées et des vomissements.
Pour éviter tout risque, nous recommandons toutefois de ne pas consommer ce produit, vu qu’une utilisation prolongée peut être néfaste pour la santé.

Info produits :

Nom : Chicon court plein terre 300g
Marque : Delhaize
Code EAN : 5400357006550
Dates d’emballage: le 5/12/2015 et 12/12/2015
Producteur: Marcus Adams
Période de commercialisation : de 5/12/2015 jusqu’à 20/12/2015

Nom : Chicon plein terre extra 500g
Marque : Delhaize
Code EAN : 5400357006505
Dates d’emballage: le 5/12/2015 et 12/12/2015
Producteur: Marcus Adams
Période de commercialisation : de 5/12/2015 jusqu’à 20/12/2015

Identification du producteur concerné sur l’emballage:

Conseils et informations destinés aux consommateurs :

Que faire si vous avez déjà acheté le produit ?
Ne consommez pas le produit et rapportez-le à votre magasin Delhaize. Les marchandises vous seront remboursées.

Que faire si vous avez déjà consommé le produit ?
Si vous avez consommé ces produits et vous avez des problèmes de santé, consultez votre médecin.

Pour de plus amples informations, les clients peuvent s’adresser à notre service Clients au numéro gratuit : 0800/95 713.

 

Alerte pesticides dans des chicons ( endives ) chez Delhaize !

Posté par Pacifique FM – Officiel sur samedi 19 décembre 2015

Conférence-débat sur les dérives de l’Internet et les moyens pratiques d’en protéger les jeunes

Ce jeudi 19 novembre 2015 à 19h15, l’Internat provincial mixte de Nursing à Tournai organise une conférence-débat sur les dérives de l’Internet et les moyens pratiques d’en protéger les jeunes, à destination des ses internes.

internet

Internet, Facebook, Youtube et les autres. Ce sont les terrains d’aventure de notre jeunesse et si, en apparence, ils semblent moins dangereux que ceux de jadis, ils recèlent d’autres pièges d’autant plus insidieux qu’ils se cachent derrière le masque rassurant d’un écran.

Ces pièges, on les connaît : images « douteuses », invitations à des rencontres « pernicieuses » et toutes les manipulations possibles. Comment distinguer le faux du vrai, le « bienveillant » du « pervers », l’invraisemblable du réel et surtout le danger ?

Ces dérives, quasi permanentes, trouvent dans l’insouciance des jeunes un terreau fertile dans lequel peuvent se développer bien des malentendus. Sans oublier le fait que les réseaux sociaux deviennent parfois (souvent) les canaux de la moquerie, du refus de la différence, voire de ce qui relève du harcèlement.

Confrontés à cette réalité, les jeunes, leurs parents ou encore les enseignants ou éducateurs sont souvent désarmés et ne peuvent que reconnaître une certaine incompétence face à ces nouveaux défis éducatifs. Pourtant, il existe des outils pratiques qui permettent de repérer les problèmes et de trouver les solutions, tant sur le plan psychologique que technique, sans oublier le cadre de la loi.

Ces outils seront présentés, de manière très concrète et dynamique, par Olivier Bogaert, Commissaire de la Computer Crime Unit.

Informations pratiques
Marie-Ange Voet
Lieu : Internat mixte de Nursing de Tournai
Boulevard Albert 1er, 1
7500 Tournai
Date : jeudi 19 novembre 2015 à 19h15
Renseignements : +32 (0)69 23 24 26 ou 0475/74.98.80

Les dérives d'internet et s'en prévenir.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mercredi 18 novembre 2015

Comme prévu par tous ( sauf les autorités ): le Viaduc à Tournai superbe bouchon ! ( photos )

Le quartier du Viaduc est comme prévu ce matin complétement bouché par les véhicule, et ce encore plus qu’avant les fameux marquages au sol récemment installés.
zHmpxtoCz8CmOLz7LaSMJZmK-dMhsKxiYDJACHRug4M

On ne l’a que trop dit pendant les vacances, le nouveau marquage au sol dans le quartier du Viaduc ne pouvait qu’augmenter les problèmes et aussi les dangers notamment pour les cyclistes.Alors, inconscience des autorités compétentes ou incompétences flagrantes ? la question est lancée.

Nous attendons aussi la rentrée de toutes les écoles secondaires et supérieures qui ne feront qu’augmenter le flux de bouchons.

9VvkGQL_KmdwoMo4Z8hoNqoVXXb3tZE5jM02hGGdVPs SKwNO37mo561HELXVmVnhr_mtlLrIoC9se-N5iw9vss E333VhEX9A9JBYIFeDaNTVKCYSHoSCsakqm1PAdSbGI Orrz3nK5XQDg-0AGWsgqzY2hazGZf-yCSO5wHEbMXMA jVzC9iCVYLpcT6BB9vpzQvO5xNQl_IbZf2nyUHSIqgU lkvduk1xWG0c5l7cMiAu3GWPr76vy15Ja1AwVTO-LJs W33qtoXoqcAtAP7FFFiNnhmbrt3H-qYMsUvo6dl9r2A 7DA-D5VHBjXzi-3_62J9SehMI-wMMPVSfcn9LZ1D0zw

 Photos : Durieux Olivier

La galère quand vous passez au Viaduc à Tournai !http://www.pacifiquefm.be/actualites/comme-prevu-par-tous-sauf-les-autorites-le-viaduc-a-tournai-superbe-bouchon-photos/

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 1 septembre 2015

INTERPOL publie une alerte mondiale concernant un produit de régime illicite et potentiellement mortel

LYON (France) – Une alerte mondiale a été publiée par INTERPOL à propos du 2,4-dinitrophénol (DNP), une substance illicite et potentiellement mortelle utilisée comme produit de régime et d’aide à la prise de muscle.

interpol

La notice orange donnant l’alerte au sujet du DNP, qui entre aussi dans la composition de certains explosifs, a été publiée suite au décès d’une femme au Royaume-Uni et alors qu’un Français est tombé gravement malade après avoir consommé cette substance.

Dans le cadre de son projet de lutte contre le dopage, INTERPOL collabore avec l’Agence mondiale antidopage (AMA), qui lui a transmis des renseignements complémentaires après qu’un laboratoire accrédité par l’AMA a reçu un échantillon de ce produit à la suite d’une saisie en Australie.

Publiée à la demande de l’Office central de lutte contre les atteintes à l’environnement et à la santé publique (OCLAESP) du ministère de l’Intérieur français, cette alerte a été diffusée aux services chargés de l’application de la loi des 190 pays membres, une version publique étant également disponible pour contribuer à la sensibilisation du public.

Habituellement vendu sous forme de poudre jaune ou de capsules, le DNP se trouve également sous forme de crème. Si cette substance est déjà dangereuse en soi, les risques liés à son utilisation sont amplifiés par ses conditions de production illégales.

Le DNP est non seulement produit dans des laboratoires clandestins n’appliquant aucune réglementation en matière d’hygiène, mais les fabricants exposent également les consommateurs à un risque accru d’overdose du fait de leur absence de compétences spécialisées.

Dans les années 1930, le DNP était utilisé pour stimuler le métabolisme et favoriser la perte de poids, mais il a été retiré de la vente après avoir causé plusieurs décès.

« Nous remercions INTERPOL d’avoir publié cette alerte mondiale sur le DNP. Cette affaire montre à merveille à quel point il est important que les services chargés de l’application de la loi et les organisations de lutte antidopage continuent à renforcer leurs liens afin que des substances dangereuses et potentiellement mortelles comme le DNP ne se retrouvent jamais entre les mains des athlètes », a déclaré David Howman, Directeur général de l’AMA.

Dans le cadre de sa collaboration étroite avec l’AMA et les services spécialisés des polices nationales et des douanes, l’unité antidopage d’INTERPOL travaille sur le dopage des athlètes de haut niveau ainsi que sur la production et la vente sur le marché noir de substances interdites destinées à améliorer les performances.

Chaque année, INTERPOL coordonne l’opération Pangea, une semaine internationale d’action qui cible la vente en ligne de médicaments illégaux et de contrefaçon, et met en lumière les dangers de l’achat de tels produits sur Internet.

Réunissant les douanes, les organismes de contrôle du médicament, les polices nationales et des acteurs du secteur privé de nombreux pays, cette opération cible les principaux services utilisés par les sites Web illégaux pour mener à bien leurs activités, à savoir les fournisseurs d’accès à Internet (FAI), les systèmes de paiement et les services d’expédition.

Alerte mondiale, danger au sujet du DNP, produit dangereux.

Posted by Pacifique FM – Officiel on lundi 4 mai 2015

Comment aider les jeunes à lutter contre les dérives d’Internet ?

Le jeudi 7 mai 2015 à 19h, L’Athénée Provincial de Leuze et le Centre Psycho Médico Social provincial de Péruwelz organisent une conférence-débat sur les dérives de l’Internet et les moyens pratiques d’en protéger les jeunes.

pms

Internet, Facebook, Youtube et les autres. Ce sont les terrains d’aventure de notre jeunesse et si, en apparence, ils semblent moins dangereux que ceux de jadis (bois, carrières abandonnées, ruines industrielles), ils recèlent d’autres pièges d’autant plus insidieux qu’ils se cachent derrière le masque rassurant d’un écran.

Ces pièges, on les connaît : images « douteuses », invitations à des rencontres « pernicieuses » et toutes les manipulations possibles. Comment distinguer le faux du vrai, le « bienveillant » du « pervers », l’invraisemblable du réel et surtout le danger ?

Ces dérives, quasi permanentes, trouvent dans l’insouciance des jeunes un terreau fertile dans lequel peuvent se développer bien des malentendus. Sans oublier le fait que les réseaux sociaux deviennent parfois (souvent) les canaux de la moquerie, du refus de la différence, voire de ce qui relève du harcèlement.

Confrontés à cette réalité, les parents sont souvent désarmés et ne peuvent que reconnaître une certaine incompétence face à ces nouveaux défis éducatifs. Pourtant, il existe des outils pratiques qui permettent de repérer les problèmes et de trouver les solutions, tant sur le plan psychologique que technique, sans oublier le cadre de la loi.

Ces outils seront présentés, de manière très concrète et dynamique, par Olivier Bogaert, Inspecteur principal spécialisé dans la criminalité informatique, chroniqueur sur Classic 21 et expert auprès de RTBF, ainsi que par Jean-François Goldian, Inspecteur principal de la Zone de Police Leuze/Beloeil.

Voilà qui promet une traque aux dérives redoutées et un excellent débat en perspective !

Informations pratiques
Entrée gratuite
Lieu : Athénée provincial de Leuze (restaurant scolaire)
Rue Paul Pastur
7900 Leuze
Date : jeudi 7 mai 2015 à 19h
Renseignements : 069/67.21.17 ou 069/67.21.18

Les dérives d'internet ? une réalité à éviter, conférence débat à Péruwelz

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 28 avril 2015

Avis à la population : Bactérie E. Coli >> Rappel de fromage Roquefort chez Colruyt, Collect&Go et OKay

Colruyt, Collect&Go et OKay rappellent le Roquefort 100 g

En raison de la présence possible de la bactérie E.coli dans le fromage Roquefort 100 g, Colruyt, Collect&Go et OKay ont décidé, en accord avec l’AFSCA, de retirer de la vente ce produit portant la date limite de consommation mentionnée ci-dessous.

Colruyt, Collect&Go et OKay demandent à leurs clients de ne pas consommer ce produit et de le rapporter en magasin, où il leur sera remboursé. Entre-temps, le produit a été retiré des rayons de tous les points de vente.

Les symptômes peuvent se produire dans la première semaine suivant la consommation du produit et peuvent être :  infections gastro-intestinales, associées ou non à une diarrhée sanglante et accompagnées ou non de fièvre. Dans les cas très graves, une insuffisance rénale peut être provoquée chez les jeunes enfants.

Les personnes qui ont consommé ce fromage et qui montrent des symptômes similaires doivent immédiatement consulter leur médecin traitant et lui donner les informations nécessaires concernant la consommation de ce produit.

Description du produit :

Roquefort 100 g

Date limite de consommation : 08.05.15
Numéro de lot : EE1632
Numéro d’article : 26585
Numéro d’identification vétérinaire : FR 12 203 022 CE
Producteur : LFO SAS

Pour plus d’informations, les clients peuvent se rendre sur colruytgroup.be ou appeler le 02 363 54 54.

FAQ

J’ai acheté ce produit. Que dois-je faire ?
Ne le consommez pas. Rapportez-le dans votre magasin Colruyt ou OKay et nous vous le rembourserons.

Que se passe-t-il si j’en ai déjà mangé ?
Les symptômes possibles en cas d’intoxication par la bactérie E.coli sont la diarrhée (parfois accompagnée de saignement), des crampes intestinales et des nausées, avec ou sans fièvre.
Ces troubles se manifestent généralement dans la semaine suivant l’ingestion du produit.

Chez les enfants, ils peuvent parfois entraîner de sérieux problèmes rénaux.

Que dois-je faire si je suis malade ?
Si vous avez consommé ce produit et si vous présentez ces symptômes, consultez votre médecin. Nous vous rembourserons vos frais médicaux sur présentation d’une attestation médicale.

Puis-je rapporter les restes du fromage pour contrôle ?
Oui.

Quels sont le numéro de lot et la date limite de consommation ?
Il s’agit du Roquefort 100 g portant le numéro de lot EE1632 et la date limite de consommation 08.05.15.

Où puis-je obtenir plus d’informations ?
Appelez notre service clientèle au 02 363 54 54.