Titre obligatoire

Emissions à venir

août
19
dim
2018
01:00 The Laurent Schark Selection
The Laurent Schark Selection
août 19 @ 01:00
The Laurent Schark Selection
The Laurent Shark Selection – Dimanche 01h – 02h Laurent est Dj résident dans un club sur Londres (Palm Beach Club, concept parties au Proud Gallery, 93 Feet East, etc…), en plus de son booking[...]
08:00 Salut les sixties
Salut les sixties
août 19 @ 08:00
Salut les sixties
Salut Les Sixties – Dimanche 09h – 10h L’actualité musicale des années Sixties en compagnie de NIKY et JC. Retrouvez ou découvrez les années d’insouciance ! Salut les Sixties vous propose un retour sur le[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘Daesh’

L’Etat islamique revendique l’attaque de Paris

L’attentat contre des policiers d’hier sur les Champs-Elysées a été revendiqué par Daesh.

Police_nationale_en_service_en_réponse_aus_Attentats_à_Paris,_November_15,_2015

 

Hier soir, un attentat a eu lieu à Paris sur les Champs-Elysées. Le bilan actuel est le suivant : un policier tué, deux autres blessés et une passante. L’auteur des faits a également été abattu. Son identité est connue et vérifiée de par les autorités. Il se serait déjà présenté dans un comissariat d’Anvers.

Via son agence de propagande Amaq, l’état islamique a revendiqué l’attaque.
Les candidats à l’élection présidentielle François Fillon et Marine Le Pen et Emmanuel Macron, eux, ont annulé leurs déplacements de campagne ce vendredi.

Source : francetvinfo.fr

Fatwa lancée contre DAESH en Inde par des musulmans ( vidéo )

Ce mercredi 11 novembre, soit 2 jours avant les attentats de Paris,un millier de religieux musulmans indiens ont lancé une fatwa condamnant les actions du groupe jihadiste Daesh. Ils dénoncent des actes « non-islamiques ».

 

Le texte a été élaboré par Mohammed Mauzar Hasan Ashrafi Misbahi, leader religieux de Mumbai, et signé par des dirigeants de mosquées, d’institutions éducatives ou de groupes civiques.

Une fatwa est un avis juridique donné par un spécialiste de la loi islamique sur une question particulière. Ici, les religieux dénoncent des actes allant à l’encontre des principes de l’Islam.

« Les agissements de Daesh sont inhumains et non-islamiques. L’Islam n’autorise même pas le meurtre d’un animal. Ce que fait Daesh abîme l’image de l’Islam », a déploré Mohammed Misbahi.

a fatwa a également été envoyé aux leaders de cinquante autres pays musulmans. En Inde, le texte a déjà reçu le soutien de plusieurs personnalités religieuses importantes, comme le chef de la mosquée Jama Masjid à New Delhi.
Une grande communauté plus ou moins épargnée

Vendredi soir, après les prières, des discussions entre religieux et fidèles à propos de cette fatwa seront organisées afin d’expliquer le contenu du texte et l’importance de dénoncer les agissements « non-islamiques » du groupe terroriste.

Les religieux craignent surtout une propagation des idées de Daesh sur les réseaux sociaux, montrant ainsi aux jeunes une image erronée de l’Islam.

« Il n’y a aucun doute sur le fait que l’État Islamique abime l’image de l’Islam. L’Islam n’autorise pas le meurtre des gens au nom de la religion. Ce qu’ils font aux femmes … L’Islam nous apprend à respecter les femmes », déclarait Abdul Rehman Anjaria, président de la Cellule islamique de cyber défense.

Pour le moment, seuls 17 indiens ont rejoint les rangs de Daesh. Mais ces derniers mois, le gouvernement a réussi à empêcher le départ pour l’Irak ou la Syrie de deux douzaines de jeunes.

L’Inde abrite la troisième plus grande communauté musulmane du monde. Les musulmans indiens représentent 14% de la population totale du pays.

source :directmatin.fr

2 jours avant les attentats, une fatwa était lancée contre daesh depuis l'Inde.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur lundi 16 novembre 2015

Attentat islamiste en France à Saint-Quentin-Fallavier : « l’interpellé a été identifié » annonce Hollande

attentat france

Photo DL/Vincent Wales

Deux personnes ont forcés l’entrée d’une usine classée « Seveso » en Rhônes-Alpes donc avec des produits dangereux.

L’alerte est maximale sur toute la France, les usines « Seveso » sont mises sous surveillance accrue.

st quentin fallavier carte

l’homme interpellé, demeurant sur l’agglomération lyonnaise, est bien connu des services antiterroristes.

« J’éprouve un sentiment d’horreur face à la barbarie qui vient de se produire en Isère ce matin au cœur de notre région, a réagi Jean-Jack Queyranne, président de la région Rhône-Alpes. Je veux avant tout exprimer ma solidarité aux victimes, leur famille et leurs proches.La loi sur le Renseignement a toute sa justification : il faut cesser toute forme d’angélisme en la matière devant les menaces. Il faut aussi éviter que la peur ne s’installe. Comme en janvier, toutes les composantes de la Nation doivent s’unir pour faire face au danger. C’est la Nation qui doit combattre la terreur. »

Les écoles de la commune de La Verpillière ne sont pas fermées. Les enfants restent sous la surveillance des enseignants et du personnel municipal. Certains parents ont néanmoins préfére venir chercher leurs enfants.

Le ministère de l’Intérieur a activé la cellule de crise dans le fumoir de la Place Beauvau comme après l’attentat de Charlie-Hebdo.

 

Attentat islamiste dans une usine "Seveso" en France.

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 26 juin 2015

Les autorités tunisiennes ont diffusé une vidéo terrifiante !

Les autorités tunisiennes ont diffusé une vidéo terrifiante, tirée en partie de caméras de surveillance, montrant les deux assaillants au moment de l’attentat.

tunisie musee

On y voit les deux hommes marcher à leur aise, l’arme à la main, capuche  sur la tête pour l’un et casquette  pour l’autre.

Des photos montrent ensuite leur cadavre avec l’abdomen d’un premier corps cerclé de rouge pour montrer ce qui paraît être une ceinture d’explosifs. Le second baigne dans le sang. Il est, dans les deux cas, possible de distinguer les visages, plutôt jeunes.

Puis une autre caméra de surveillance les montre, encore vivants, au pied d’un escalier. Ils croisent un homme  qu’ils semblent sur le point de mettre en joue, avant de le laisser partir en courant.

Ces deux assaillants ont été identifiés par les autorités comme étant Jabeur Khachnaoui, un lycéen originaire de la région de Kasserine , et Yassine Laabidi (Abidi), 27 ans, dont la famille vit à Tunis.

Ils auraient été formés au maniement des armes en Libye et , ils étaient connus des services de police.

Cette attaque contre le principal musée du pays, a été revendiquée par L’Etat Islamique et  a coûté la vie à 20 touristes étrangers et un policier tunisien.

 

142 morts et plus de 350 blessés dans les mosquées au Yemen, l’Etat Ismalmique frappe encore un autre pays

Trois attentats suicides ont visé des mosquées de la capitale yéménite Sanaa, contrôlée par la milice chiite des Houthis. Selon un dernier bilan du ministère yéménite de la Santé, les attaques ont fait au moins 142 morts et 351 blessés.

 

4621105_sanaa_545x460_autocrop

Il s’agit de l’attaque la plus sanglante ayant jamais frappé ce pays en crise, où la puissante milice chiite des Houthis et les jihadistes sunnites Al-Qaïda dans la péninsule arabique (Aqpa) s’opposent au président Abd Rabbo Mansour Hadi. Vendredi, le groupe EI s’est attribué ces attentats, fermement condamnés par la Maison Blanche.

Une première bombe a explosé dans la mosquée Badr, dans le sud de Sanaa, suivie d’une autre à l’entrée de ce même lieu de culte au moment où les fidèles prenaient la fuite. Le troisième attentat suicide a visé une mosquée du nord de la capitale. Les mosquées visées sont celles où prient les miliciens Houthis. La technique de l’attentat-suicide rappelle le mode opératoire d’Aqpa, ennemi juré des Houthis et implanté dans le sud et le sud-est du pays.

Sur les lieux, des corps déchiquetés et ensanglantés étaient transportés sur des brancards. Des traces de sangs étaient visibles sur le sol jonché de débris. La télévision Al-Massira, contrôlée par les Houthis, a affirmé que les hôpitaux de la capitale réclamaient en urgence des dons de sang.

 Source : AFP

 

EI : Daesh Tarik Jadaoun, « Nous allons détruire la Belgique… »

le journaliste français Romain Boutilly durant plusieurs semaines et son cameraman Benjamin Poulain ont sillonné la Belgique pour l’émission Complément d’enquête de France 2 afin de comprendre comment notre pays réagissait par rapport à la menace djihadiste,

Le plus frappant dans ce reportage c’est le témoignage de Daesh Tarik Jadaoun , un vervietois connu sous le nom d’Abou Hamza Al-Belgiki.
Celui-ci explique être prêt à revenir en Belgique pour commettre des attentats.

Dans cette séquence d’une minute environ, le terroriste belge de Daesh se montre d’emblée menaçant : « Jamais vous ne serez en sécurité. Sachez juste que vous avez beau dormir, mais il y a des frères qui se cachent partout le monde. Ils attendent juste l’ordre et ils attaqueront »