Titre obligatoire

Emissions à venir

juil
17
mar
2018
16:00 BeWAPI – Wallace
BeWAPI – Wallace
juil 17 @ 16:00
BeWAPI - Wallace
BeWAPI – Le mardi de 16h à 18h   Patrick James Wallace sera avec vous pour cette émission consacrée à la Wallonie Picarde On y retrouve du tourisme, des rendez-vous culturels  mais aussi des associations[...]
19:00 Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station Wallace
juil 17 @ 19:00
Pop Rock Station Wallace
Pop Rock Station –  Lundi, mardi et mercredi de 19h à 20h Il t’empêche d’aller à ton lit .. Pop Rock Station c’est le meilleur de la musique avec Wallace Pop Rock Station donne un[...]
20:00 Mondo Blues – Jean-Claude et Michel
Mondo Blues – Jean-Claude et Michel
juil 17 @ 20:00
Mondo Blues - Jean-Claude et Michel
Mondo Blues – Mardi de 20h à 22h Le mardi de 20h à 22h avec Jean-Claude Mondo et son acolyte Michel.  Le Monde du Blues  

View Calendar

Articles marqués avec ‘Chambre’

« La ministre Marghem a menti au Parlement et aux Belges », selon Ecolo et Groen !

Les écologistes du nord et du sud du pays ont accusé mardi la ministre de l’Energie, Marie-Christine Marghem (MR), d’avoir menti mardi dernier à la Chambre en présentant un avis juridique manuscrit sur la prolongation des réacteurs nucléaires de Doel 1 et Doel 2 en assurant que cette note avait été rédigée par ses soins, « en interne », avec les juristes de son cabinet et de son administration alors qu’elle émane d’un bureau d’avocats et que la ministre l’a modifiée.

Marie-Christine Marghem

Ecolo et Groen affirment dans un communiqué avoir pu mettre la main sur la note juridique externe utilisée par Mme Marghem dans les débats parlementaires. Mais les écologistes accusent la ministre d’avoir « omis d’inclure les conclusions retenues par les juristes qu’elle a consultés ».

« L’avis juridique que la ministre a présenté aux parlementaires la semaine dernière est un plagiat incomplet. En affirmant ne pas avoir eu recours à un cabinet d’avocats, en modifiant certains passages et en mettant de côté la conclusion de l’avis juridique qu’elle a reçu, la ministre Marghem a manipulé le dossier et a menti au Parlement et aux Belges« , estiment les chefs de groupe Ecolo-Groen à la Chambre, Kristof Calvo et Jean-Marc Nollet.

Selon eux, le Conseil d’Etat et l’Agence fédérale de Contrôle nucléaire (AFCN) avaient déjà pointé les manquements juridiques du projet de Mme Marghem. C’est en réponse à ces critiques et aux questions des parlementaires que la ministre a sorti une note juridique manuscrite de son chapeau.

« Soit disant rédigée de sa propre main, cette note a en fait été rédigée par le bureau d’avocats Janson. La ministre s’est contentée de barrer les passages gênants et de remplacer quelques mots« , a expliqué M. Nollet. Pour Ecolo et Groen, ce « mensonge » porte atteinte à la crédibilité de la ministre et de sa méthode de travail. « Ce ne sont pas des petites erreurs techniques, c’est plus grave. La ministre doit s’expliquer en commission le plus vite possible et expliquer pourquoi son avis juridique repose sur un plagiat partiel« , estiment MM. Calvo et Nollet.

Pour les écologistes, « les failles dans le travail de la ministre lui imposent plus que jamais de considérer l’alternative déposée par Ecolo et Groen à la prolongation des réacteurs de Doel ».

Pour Ecolo et Groen, ce "mensonge" porte atteinte à la crédibilité de la ministre et de sa méthode de travail.

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 19 mai 2015

Standard de Liège : Luciano D’Onofrio renvoyé devant le tribunal correctionnel !

La chambre des mises en accusation de Liège a prononcé lundi son ordonnance dans le dossier relatif à l’affaire du Standard de Liège.

D'Onofrio

L’ancien dirigeant du Standard Luciano D’Onofrio et les autres inculpés qui avaient fait appel d’une précédente décision sont tous renvoyés devant le tribunal correctionnel de Liège. La défense de Luciano D’Onofrio introduira un pourvoi en cassation contre cette décision.

L’ancien dirigeant du Standard de Liège Luciano D’Onofrio et une vingtaine d’autres personnes, des ex-dirigeants du club liégeois, des agents de joueurs et des footballeurs ainsi que des personnes morales (des sociétés) avaient fait l’objet d’une décision de renvoi devant le tribunal correctionnel de Liège.

Plusieurs parties avaient fait appel de cette décision, de sorte que cela revenait à la chambre des mises en accusation de Liège de se prononcer sur le renvoi des différents inculpés devant le tribunal. Plusieurs dirigeants, managers et joueurs étaient encore concernés à ce stade de la procédure. Parmi les inculpés concernés par la première ordonnance de renvoi, 9 personnes n’avaient pas fait appel de la décision.

Dix autres personnes, dont Luciano D’Onofrio, et 3 sociétés avaient fait appel. Alphonse Costantin avait depuis lors accepté une transaction avec le parquet, tout comme Pierre François et Michel Preud’homme avant lui. Finalement, la chambre des mises en accusation de Liège a ordonné le renvoi des derniers inculpés devant le tribunal correctionnel. Seules les personnes qui avaient négocié une transaction ne comparaîtront pas (Belga).

Luciano D'Onofrio renvoyé devant le tribunal correctionnel !

Posted by Pacifique FM – Officiel on lundi 4 mai 2015

Le saut d’index a été approuvé !

Mercredi, la Chambre a approuvé par 79 voix oui contre 55 voix non, majorité contre opposition, le projet de loi relatif à la promotion de l’emploi qui va permettre la réalisation du saut de l’index.

Chambre

Dans la foulée de ce vote, l’assemblée plénière a adopté le projet de loi visant à réformer les pensions dans le secteur public. Ce deux textes de loi ont finalement été accueillis par un tonnerre d’applaudissements du côté de la majorité, à l’exception du CD&V.

Du côté de l’opposition, Laurette Onkelinx (PS) a expliqué son rejet par rapport au texte de loi « par respect pour les travailleurs et les pensionnés ». Raoul Hedebouw (PTB) estime de son côté que « les salaires ne sont pas le problème mais la solution » . Meryame Kitir (sp.a) regrette quant à elle que cette « injustice porte atteinte au porte-monnaie » tandis que Kristof Calvo (Ecolo-Groen) dénonce « un chèque en blanc aux employeurs sur le dos des plus vulnérables ».

Enfin, la cheffe de groupe cdH, Catherine Fonck, s’est adressée au MR qui a, selon elle, renié ses promesses et en ajoutant qu’aujourd’hui, c’était « la grève de vos engagements ».

La loi entrera en vigueur dès qu’elle sera publiée au Moniteur et elle permettra la réalisation d’un saut d’index de 2% sur les salaires et les allocations. La Chambre a aussi approuvé majorité contre opposition la réforme des droits de greffe sauf le PP qui a voté pour du côté de l’opposition.

La séance plénière a aussi permis de voir la concrétisation de l’accord social entre huit des 10 partenaires sociaux sur l’évolution salariale. Cet accord prévoit une augmentation nulle des salaires en 2015 et une augmentation maximale de 0,5% brute en 2016 ainsi que la possibilité, durant la même année, d’une augmentation complémentaire nette de 0,3% sans aucune charge pour l’employeur. Ce projet de loi sera, quant à lui, voté dès ce jeudi 23 avril.

À la chambre, la majorité l'a emporté sur l'opposition hier soir : le saut d'index sera mis en vigueur dès sa publication dans le Moniteur !

Posted by Pacifique FM – Officiel on jeudi 23 avril 2015

2 ans de prison ferme pour le Tournaisien aux neuf agressions !

Lundi, Richard Soudant, un Tournaisien, qui avait pour spécialité de choisir des gens aux hasard pour leur infliger une correction sur la voie publique, a écopé de deux ans de prison ferme devant le tribunal correctionnel.

quais de Tournai

« Vu la multiplicité des faits, les conséquences psychologiques pour les victimes et le sentiment d’insécurité engendré par ces faits, une peine particulièrement sévère s’impose. » Voilà ce qui ressort du jugement rendu par la 13ème Chambre du tribunal correctionnel de Tournai à l’encontre de Richard Soudant.

Le Tournaisien était, en effet, poursuivi pour avoir commis neuf agressions sur la place Saint-Pierre et sur les quais de Tournai entre la période du 21 juillet 2011 et le 1er novembre 2012. Cependant, « il y en a surement eu d’autres » sous-entend Me Geoffrey Huez, avocat de plusieurs parties civiles et conseiller communal à Tournai.

Pour rappel, début novembre 2011 avaient éclaté de nombreux incidents et de nombreuses bagarres autour de la place Saint-Pierre qui avaient engendré une ordonnance imposant la fermeture des cafés à 3 heures du matin le week-end et à 1 heure du matin en semaine. Période durant laquelle Richard comptait déjà trois agressions violentes dont une qui s’était produite sous un chapiteau à Templeuve.

Par la suite, en 2012, il avait fait six autres victimes, dont deux frères, passés à tabac à un mois d’intervalle.

Lors du prononcé jugement, le Tournaisien ne s’est pas présenté à la barre mais il devrait être interpellé rapidement pour venir s’expliquer. Il n’est donc pas exclu que sa peine soit revue à la baisse après opposition. Mais pour les victimes de ces nombreux incidents, « ce n’est pas suffisant, c’est grave ce qu’il a fait » peste Grégory, une des victimes de Richard Soudant et qui touchera un dommage morale de 250 euros.

Un Tournaisien écope de 2 ans de prison ferme pour avoir commis neuf agressions sur la Place Saint-Pierre et sur les quais de Tournai !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 14 avril 2015