Titre obligatoire

Emissions à venir

sept
21
ven
2018
18:30 Au delà du Mystère
Au delà du Mystère
sept 21 @ 18:30
Au delà du Mystère
Au delà du Mystère – Vendredi 18h30 à 22h00 Une émission spirituelle, retrouvez-y une palette de reportages, d’interviews ou de directs. On vous parle de votre âme, de votre karma, de votre numérologie, de guidance,[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘CGSLB’

Grève du rail: la CGSP-Cheminots et la CSC-Transcom confirment le préavis de grève des 6 et 7 janvier prochains

La CGSP-Cheminots et la CSC-Transcom ont confirmé dimanche soir le préavis de grève sur le rail pour les 6 et 7 janvier prochains. Michel Abdissi, le président national de la CGSP Cheminots, et Isabelle Bertrand, la secrétaire nationale de la CSC-Transcom, disent n’avoir reçu aucune réaction de la ministre de la Mobilité, Jacqueline Galant.
sncb train danois
Sans «signal de Mme Galant disant très clairement que nous allons avoir une possibilité d’assurer un emploi statutaire en quantité et en qualité pour sauvegarder les services publics», la grève sur les chemins de fer sera maintenue, avait réaffirmé dimanche matin sur RTL-TVI Michel Abdissi.

De commun accord, la CGSP-Cheminots et la CSC-Transcom ont confirmé dimanche soir le préavis de grève pour les 6 et 7 janvier, avant l’expiration du délai légal.

«Cette décision est irréversible», précise Isabelle Bertrand. Une réunion interne à la CSC-Transcom est prévue lundi, mais celle-ci n’aura pas d’impact sur la décision de maintenir la grève, assure-t-elle.
cgsp cheminots
Initialement, les syndicats avaient prévu cinq jours de grève en janvier avant d’accepter de reporter les grèves planifiées les 21, 22 et 23 janvier à la demande des étudiants, en période d’examens. Contrairement à leurs pendants francophones, les ailes flamandes des syndicats ont également levé le préavis de grève pour les 6 et 7 janvier.

Les syndicats souhaitent manifester leur mécontentement après l’échec des négociations sur le protocole d’accord social 2016-2018 et les mesures d’augmentation de la productivité dans les chemins de fer.

Grève confirmée, affirmée mais que pour le sud du pays.Elle annonce une année de mouvements en Belgique.

Posté par Pacifique FM – Officiel sur lundi 4 janvier 2016

Appel à la manifestation du 15 juin prochain en front commun

Action du front commun syndical pour l’avenir de nos pensions – 15/06/2015

Une grande concertation aura lieu le 15 juin 2015 à la gare du midi. Cette concentration est un cri d’alarme des organisations syndicales à l’attention du gouvernement fédéral. Le système de pensions légales est, contrairement aux affirmations du ministre des pensions, tout à fait viable. Les réformes envisagées représentent des attaques profondes au droit des travailleurs de jouir d’une pension correcte et légitime. Pour le service public, l’attaque est double, au lieu d’amener le niveau des pensions du secteur privé vers celui du secteur public, on assiste à une volonté claire de nivellement par le bas. Cette réforme est inacceptable c’est pourquoi nous demandons son abandon !

Un front commun des syndicats en Belgique, "défendons nos pensions". Est-ce utile ? n'est-ce pas un coup dans l'eau, tout ,n'est-il pas deja décidé ?

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 12 juin 2015

Grève des secteurs publics : d’importantes perturbations pour la SNCB ce mercredi !

En raison de l’appel à la grève générale lancé par le syndicat socialiste CGSP, le trafic, tant national qu’international, risque d’être perturbé.

CGSP

Dès ce lundi, la SNCB a conseillé à ses voyageurs de ne pas compter sur ses trains pour se déplacer de mardi 22h00 jusqu’au premier train du jeudi.

La SNCB « souhaite informer au mieux ses voyageurs avant et pendant le déroulement de cette grève » et c’est pour cette raison que les navetteurs pourront se tenir au courant des différentes perturbations via le planificateur de voyage, le site internet de la SNCB (www.sncb.be), l’application de l’entreprise, les tableaux d’affichage en gare, et enfin, le compte Twitter @SNCB. Quant au trafic international, les informations seront relayées par le site www.sncb-europe.com.

Ce mercredi, les services publics seront fortement touchés à la suite de l’appel à la grève générale lancé par la CGSP qui dénonce notamment les économies menées dans les services publics par les différents gouvernements.

Même si le mouvement de grève n’est pas suivi par la CSC et la CGSLB, la CSC-Transcom a annoncé qu’elle couvrirait les travailleurs de la SNCB et de bpost qui souhaiteraient participer au mouvement.

Grève des secteurs publics ce mercredi 22 avril : Ne comptez pas trop sur les trains pour vous déplacer dès mardi 22h00 jusqu'au premier train de jeudi !

Posted by Pacifique FM – Officiel on lundi 20 avril 2015

Goemaere fait aveu de faillite : 161 emplois perdus par la fin de cet abattoir

Mauvaise nouvelle pour l’emploi. Après des mois de tentative pour sauver l’entreprise mouscronnoise, l’abattoir Goemaere fait aveu de faillite. Plus de 160 travailleurs, vont perdre leur emploi.

 

phot1251

Les travailleurs de l’abattoir Goemaere de Mouscron et les syndicats qui les représentent se sentent trahis. Après des heures de négociations et de nombreux sacrifices, la famille Goemaere a décidé d’arrêter ses activités. « Mardi, la famille Goemaere devait rencontrer la Sogepa et le Ministre Marcourt pour obtenir des fonds en vue de la reprise. Mais coup de théâtre, elle ne s’est pas présentée. Nous avons appris que Yves Spillebeen, le responsable de la relation clientèle et fournisseurs est parti à la concurrence en emmenant avec lui le fichier client de l’entreprise. De ce fait, nous nous retrouvons dans une situation ubuesque où il n’y a plus de possibilités« , explique Anne-Claire Deldique, représentante syndicale CGSLB.

Tout le monde est abasourdi par cette nouvelle, d’autant qu’on s’attendait à une reprise. Certes avec le licenciement de la moitié du personnel. Mais ici, c’est un véritable drame social qui se passe : 161 travailleurs, 154 ouvriers et 7 employés, vont être licenciés. « On attend maintenant que l’on dépose l’aveu de faillite et qu’elle soit prononcée. Nous pourrons alors demander la mise en place d’une cellule de reconversion pour accompagner les travailleurs dans une nouvelle recherche d’emploi et dans leur dossier faillite. Ils ont droit à leurs indemnités de rupture, leur salaire qui n’aurait pas été payé, les primes,… On fera le point de tout ce qui leur est dû« , précise Marie-Line Colin de la FGTB. Les syndicats espèrent que la faillite sera prononcée le plus rapidement possible. Mais il n’y a actuellement aucune date précise.