Titre obligatoire

Emissions à venir

sept
21
ven
2018
18:30 Au delà du Mystère
Au delà du Mystère
sept 21 @ 18:30
Au delà du Mystère
Au delà du Mystère – Vendredi 18h30 à 22h00 Une émission spirituelle, retrouvez-y une palette de reportages, d’interviews ou de directs. On vous parle de votre âme, de votre karma, de votre numérologie, de guidance,[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘Cannabis’

Job atypique : testeur de cannabis..Wanted spécialiste du cannabis !

La marijuana devient légale dans de plus en plus d’endroits. Cela s’avère positif pour l’économie car, en plus d’engranger des revenus colossaux grâce à sa consommation ainsi qu’au tourisme, la légalisation du cannabis crée aussi des emplois…

De plus en plus d’Etats américains comme le Colorado, l’Alaska, Washington et l’Oregon ont décidé de légaliser l’usage de la marijuana à titre récréatif. Bien que tout le monde ne soit pas en faveur d’une telle mesure, l’économie locale ne s’en plaint guère. Les entrepreneurs locaux sont très créatifs au niveau des possibilités de consommation légale du cannabis.

 

Les médias abordent également la thématique du cannabis avec enthousiasme : cela va des sites web tels ‘High Times’ ou ‘The Cannabist’ aux sections spécialisées des journaux locaux et de leurs sites web (Oregonian et Oregon Live).

Wanted : spécialistes du cannabis

Le site ‘Oregon Live’ s’est emparé de toute l’histoire de la légalisation la marijuana et semble avoir besoin d’un spécialiste en cannabis pour s’occuper de la rédaction de rapports précis. Cette personne doit de préférence avoir une certaine expérience en la matière.

 

L’organisation est plus précisément à la recherche d’un critique freelance en vue d’analyser les différentes sortes de marijuana, tester les produits à base de marijuana (bonbons ou autres aliments) et identifier les tendances de consommation en rapport avec la culture du cannabis et le marché de la marijuana dans l’Etat de l’Oregon.

 

« Le candidat sera de préférence un consommateur régulier ayant des connaissances approfondies des différentes sortes de cannabis et des produits dérivés disponibles dans l’état de l’Oregon. » Ils ajoutent également avoir une préférence pour les individus étant déjà des patients consommateurs de marijuana à titre médical.

Pas sur le lieu de travail

Petite précision, il s’agit d’un travail de freelance car la société mère n’autorise pas la consommation de drogues sur le lieu de travail. Bien que l’utilisation récréative et médicale ait été légalisée dans l’Etat de l’Oregon, les travailleurs peuvent être contrôlés et licenciés si les tests s’avèrent positifs. Il n’est guère apprécié que vous soyez sous l’influence de drogues sur votre lieu de travail, même s’ils s’agit de la tâche principale de votre description de fonction.

(eh/jy) – Sources : Mashable / Oregon Live

Etes vous spécialiste en cannabis ? voici quelque chose qui va vous intéresser !

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mardi 22 décembre 2015

Des trafiquants de drogues à Mouscron !

Deux hommes, soupçonnés de trafic de cannabis et d’héroïne à Mouscron, ont été placés sous mandat d’arrêt, a-t-on appris mardi auprès du parquet de Tournai.

Entendus dimanche par la juge d’instruction de Tournai, ces deux trafiquants présumés ont été inculpés d’infraction à la loi sur les stupéfiants avec la circonstance aggravante qu’il y avait association de malfaiteurs. Les deux hommes, de nationalité française, comparaîtront vendredi devant la chambre du conseil de Tournai qui devra infirmer ou confirmer pour un mois leur mandat d’arrêt.

Soupçonnés de passer de la drogue entre le nord de la France et Mouscron, les individus âgés de 19 et 21 ans étaient surveillés. Samedi dernier, vers 22h00, leur véhicule a été interceptée par la police de Mouscron à hauteur de la frontière franco-belge. Trois personnes, dont un mineur d’âge de 17 ans, étaient à bord du véhicule.

Les intéressés ont été menés dans un combi au commissariat. Durant ce voyage, les individus ont jeté et caché dans le véhicule des policiers divers pacsons, soit 7g d’héroïne et 1g de cannabis. Un chien policier, spécialisé dans la recherche de drogue, a permis de retrouver les pacsons dans le combi de police.Une fouille minutieuse de la voiture des dealers, d’où s’échappait une forte odeur de stupéfiants, a ensuite permis de découvrir une quinzaine de grammes de cannabis.

Les deux majeurs réfutent tout trafic et se défendent en expliquant que la voiture ne leur appartenait pas. Après audition, le mineur d’âge a été relaxé. Son interpellation a néanmoins été signalée aux autorités judiciaires françaises.

Les dealers sont âgés d'à peine 19 et 21 ans !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 20 mai 2015

La chambre du conseil de Tournai libère un dealer mouscronnois !

Un Mouscronnois, poursuivi pour infraction à la loi sur les stupéfiants, a été libéré vendredi par la chambre du conseil de Tournai. Le parquet n’a pas fait appel de cette décision. L’intéressé avait été placé sous mandat d’arrêt pour trafic de cannabis.

dealer

Gauthier S., 21 ans, était inculpé de détention et de vente de cannabis avec la circonstance aggravante qu’il faisait partie d’une association de malfaiteurs. La période infractionnelle s’étendait du 11 novembre 2014 au 12 mai 2015.

L’individu a comparu vendredi devant la chambre du conseil de Tournai qui devait infirmer ou confirmer pour un mois son arrestation. À l’issue de l’audience, l’homme a été relâché. « Mon office n’a pas fait appel à cette décision« , a dit Roland Hecq, substitut du procureur du roi de Tournai. « L’inculpé a développé un certain nombre d’arguments qui ont joué en faveur de sa libération : il a du travail, il regrette profondément le trafic auquel il s’est livré et il n’a aucun antécédent judiciaire. C’est un inculpé qui mérite une chance« .

Gauthier S. avait été interpellé mardi dernier en rue alors qu’il fumait du cannabis. Lors d’une perquisition chez lui, les forces de l’ordre avaient retrouvé un peu moins de 300g de cannabis. S. avait avoué qu’il revendait de la drogue depuis six mois.

Parce que l'inculpé n'avait aucun antécédent judiciaire, la chambre du conseil a jugé qu'il méritait une seconde chance !

Posted by Pacifique FM – Officiel on lundi 18 mai 2015

Arrestation d’un dealer de cannabis à Mouscron !

Un Mouscronnois a été placé mardi sous mandat d’arrêt à Tournai pour trafic de stupéfiants, a-t-on appris mercredi auprès du parquet de Tournai.

cannabis1

Entendu par un juge d’instruction de Tournai, Gauthier Saffers, un Mouscronnois âgé de 21 ans, a été inculpé de détention et de vente de cannabis avec la circonstance aggravante qu’il faisait partie d’une association de malfaiteurs.

La période infractionnelle s’étend du 11 novembre 2014 au 12 mai 2015. Lors d’un contrôle opéré lundi dernier en rue par la police de Mouscron, l’intéressé a été appréhendé alors qu’il fumait du cannabis. Lors d’une visite domiciliaire, les forces de l’ordre ont mis la main dans son logement sur un peu moins de 300g de cannabis.

Le dealer a avoué qu’il revendait de la drogue depuis six mois. Écroué à la prison de Mons, le dealer comparaîtra vendredi devant la chambre du conseil de Tournai.

L'individu comparaîtra aujourd'hui devant la chambre du conseil de Tournai qui devra infirmer ou confirmer pour un mois son arrestation !

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 15 mai 2015

Nos campagnes cachent du cannabis !

Pour cultiver du cannabis, les dealers trouvent leur bonheur dans des petites habitations situées en pleine campagne. L’isolation des constructions rurales permet aux trafiquants d’échapper au regard suspect des policiers. Mais ce n’est pas toujours le cas…

cannabis

Le 17 juin 2014, la police fédérale s’est rendue au domicile de Patrick Arfi pour mettre fin à son business. La saisie de 523 plants de cannabis a coûté cher au trafiquant qui en plus d’écoper de 30 mois de prison ferme devra payer une amende de 6.000 euros. À cela s’ajoute la somme de 9.547,33 euros qui représente l’énergie électrique détournée par Patrick Arfi au groupe Ores. Le tribunal correctionnel de Tournai a également confisqué le montant de 49.552 euros, soit l’estimation des bénéfices du trafic.

Les campagnes semblent être un lieu privilégié pour cultiver du cannabis. En octobre 2014, un Néerlandais avait été condamné à quatre années de prison ferme suite à la découverte de 2.292 de plants de cannabis dans une exploitation agricole qu’il avait loué à Estaimpuis. Quelques mois plus tôt, dans la région de Frasnes, ce ne sont pas moins de 2.120 plants que la police a trouvé dans une petite ferme.

À l’abri des regards indiscrets, les trafiquants de drogue cultivent du cannabis au fin fond de nos campagnes.

Posted by Pacifique FM – Officiel on lundi 30 mars 2015