Titre obligatoire

Emissions à venir

nov
19
dim
2017
15:00 Fred’s Country
Fred’s Country
nov 19 @ 15:00
Fred's Country
Fred’s Country – Samedi de 7h à 8h Le samedi de 7h à 8h Musique country avec Fred’s La musique Country de Tradition avec Frederic (Fred) Moreau. Le programme Fred’s Country est diffusé sur 47[...]
17:00 British Connection
British Connection
nov 19 @ 17:00 – 19:00
British Connection
BRITISH CONNECTION L’EMISSION ROCK : diffusée chaque semaine sur des radios FM & web en France, Belgique, Suisse, Canada, La Réunion & web.  
19:00 FREQUENCE ROCK CONCERTS INTERNAT...
FREQUENCE ROCK CONCERTS INTERNAT...
nov 19 @ 19:00
Découvrez pendant 1h00 de concert de grand groupes internationaux.
20:00 Fréquence Rock – Stéphane et Wal...
Fréquence Rock – Stéphane et Wal...
nov 19 @ 20:00
Fréquence Rock - Stéphane et Wallace
Fréquence Rock – Dimanche de 20h à 22h Dimanche de 20h à 22h Fréquence Rock avec Wallace et Stéphane Chaque dimanche, les studios de Pacifique FM se transforment en salle de concert. Des groupes régionaux[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘Belgique’

Météo toujours caniculaire ce jeudi, des orages approchent.

Ce mercredi par endroit dans la région WAPI la température est montée jusque 41°, ce jeudi devrait être une journée identique en chaleur, du moins jusqu’en fin d’après-midi.
 today_a_new_AM_fr_646a9c85ba3bf3ff5329020635125059 today_b_new_PM_fr_646a9c85ba3bf3ff5329020635125059today_c_new_EVENING_fr_646a9c85ba3bf3ff5329020635125059 today_d_new_NIGHT_fr_bdb4187df583a43b2f88fd97590bc295
Jeudi : La chaleur sera toujours très forte ce jeudi. Toutefois, un léger apport d’humidité la rendra plus lourde et humide avec des champs nuageux progressivement menaçants et porteurs de l’une ou l’autre ondée orageuse en cours d’après-midi de l’ouest jusqu’au centre. La nuit sera plus supportable que la précédente.
Ce jour est également celui de la pleine lune.
Continuer à vous hydrater, si vous êtes chez vous une petite douche en journée, rafraichissez les enfants, surtout les bébés ainsi que les personnes âgées.
Qualité de l’air

Jeudi 2 juillet : mauvais

Source : Bruxelles Environnement

Ephémérides
Lever Coucher
05:36 21:57
-2 min
Phase de lune : Lune gibbeuse
Prochaine pleine lune : 31/07
Saint : Martinien
source : météobelgique.be

Météo toujours caniculaire, hydratez-vous, et en fin de journée les orges seront en principe sur notre région WAPI.

Posted by Pacifique FM – Officiel on mercredi 1 juillet 2015

Selon la moitié des employeurs, la législation actuelle du travail leur coûte des emplois

Selon trois PME sur quatre ainsi que la moitié des grandes entreprises, la législation actuelle du travail leur coûte en termes d’emplois. Les employeurs demandent plus de flexibilité dans le règlement des heures supplémentaires et du travail de nuit. Ils veulent également que le statut unique ouvrier/employé soit mieux harmonisé.
travail
Une année après l’harmonisation de ces statuts, de nombreuses différences subsistent encore entre ces deux groupes. Ce sont surtout les PME qui sont mécontentes. Seule une sur cinq estime que le statut unique actuel est une bonne chose. Trois quarts des grandes entreprises sont également de cet avis.

L’élément faisant l’unanimité est que le nouveau statut unique modernise la politique RH mais freine aussi le recrutement de collaborateurs fixes. Voilà ce qui ressort d’un questionnaire envoyé par Tempo Team à un échantillon de 200 entreprises belges.

Selon 8 sociétés sur 10, la législation du travail devrait être renouvelée. La moitié de celles-ci estiment que la réglementation actuelle pèse sur la mise à l’emploi. Le cheval de bataille est une plus grande flexibilité, et ce notamment sur le plan des heures de travail. Plus de la moitié des répondants préfèrent que cela se passe au niveau même de leur entreprise, mais le moins possible via la législation ou les conventions collectives de travail.
Recrutement hésitant

La promesse du gouvernement et les accords pris pour trouver un règlement à l’égard du travail de nuit dans les centres logistiques et les entreprises d’e-commerce n’arrivent pas trop tôt. Plus de la moitié des employeurs veulent lever l’interdiction et un quart de ceux-ci déclarent qu’ils consentiraient plutôt de nouveaux investissements dans des centres de logistique aux Pays-Bas et en Allemagne. Il ressort de l’étude que ce sont surtout les grandes entreprises qui sont demandeuses et que cela jouerait moins pour les plus petites.

Deux tiers des employeurs veulent rapidement faire disparaître les différences subsistant entre les statuts des ouvriers et des employés. Selon près de la moitié des entreprises consultées, cela engendrerait une complexité inutile et rendrait ardue l’application du statut unique. Le plus urgent serait l’harmonisation des conditions du chômage temporaire, le salaire garanti en cas d’incapacité de travail et le règlement de pension complémentaire. « La généralisation du recours possible au chômage temporaire profitera au recrutement fixe d’employés. A présent, les entreprises hésitent à engager de nouveaux collaborateurs parce qu’elles ne sont pas sûres du volume de travail », déclare Siska Van Cauwenberge, District Manager chez Tempo-Team. Les listes uniques pour les élections sociales sont moins urgentes, tout comme le règlement unique pour le pécule de vacances et l’uniformité des allocations patronales de sécurité sociale.
Plus prudents face au licenciement

Un an après la mise en vigueur du statut unique, les entreprises ne sont pas d’accord entre elles quant au fait de juger si l’évolution va ou non dans le bon sens. Parmi les PME, à peine une sur cinq a une position positive à l’égard de la réforme.

Moins de la moitié d’entre elles (44%) réussissent à appliquer le statut unique dans son intégralité, contre 65% des grandes entreprises. Chez ces dernières, 2 employeurs sur 3 sont satisfaits du nouveau statut même s’ils trouvent que le ticket d’entrée est très cher.

Le nouveau règlement amène principalement plus de professionnalisme dans le management RH. Pour plus de la moitié des répondants, cela vaut tant sur le plan du recrutement que des évaluations, du suivi des collaborateurs et de la procédure de licenciement.

Pour ce dernier aspect, ils ont aujourd’hui le devoir de motiver leur décision. De ce fait, une grande majorité des entreprises (75%) surveillent de plus en plus le fonctionnement de leurs collaborateurs. Deux sur trois sont plus prudentes qu’avant en termes de licenciement.

« Le fait de devoir justifier le licenciement a un impact positif sur l’évaluation et le suivi des collaborateurs. Les employeurs comprennent la nécessité de bien bâtir et mettre à jour le fichier de leurs membres du personnel. Même sur ce plan, la modernisation de la législation du travail a pour conséquence une plus grande professionnalisation de la politique RH », prétend Siska Van Cauwenberge.
Freins sur le recrutement fixe

Un élément frappant est que, en raison de la suppression de la période d’essai, deux jeunes entreprises sur 3 offrent d’abord un contrat à durée déterminée. La moitié font aussi plus appel qu’avant au travail intérimaire. Elément moins positif, la moitié des entreprises et en particulier les plus petites (66%) attendent davantage avant de s’engager dans un processus de recrutement, ou le reportent jusqu’à ce qu’elles ne puissent plus faire autrement. Une sur trois engage moins facilement des ouvriers et, selon deux employeurs sur trois, les délais de préavis raccourcis pour les employés ne poussent pas à engager ces profils plus rapidement.

« En raison de la suppression de la période d’essai, les entreprises investissent plus de temps dans le processus de recrutement. L’inconvénient est que les bons candidats risquent de se retirer de manière prématurée. Par conséquent, de plus en plus d’entreprises combinent un contrat d’intérim avec une perspective d’engagement fixe. Dans les grandes entreprises, de telles mesures sont déjà d’application mais, de nos jours, nous l’observons aussi de plus en plus sur le marché des PME », ajoute Siska Van Cauwenberge.
Plus d’absentéisme

Par ailleurs, le questionnaire cherche aussi à identifier l’impact de la suppression du jour de carence. Plus de la moitié des entreprises interrogées aimeraient le rétablir, mais pour tous leurs travailleurs. Les PME (65%) en ressentent davantage le besoin que les grandes entreprises (50%). Toutes les sociétés interrogées font état d’une augmentation du congé de maladie. Selon une sur quatre, il y aurait nettement plus de ‘maladies du lundi’. Un quart des employeurs enverraient aujourd’hui plus rapidement un médecin du travail au domicile du travailleur absent.

 

Source:  jobat.be

Emplois, employeurs, PME, la legislation actuelle n'est pas idéale.

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 23 juin 2015

La marque la plus puissante en Belgique est…

…….. Google. En effet, il s’agit de la marque la plus influente au sein de notre pays, devant Colruyt et Facebook. Tels sont les résultats de l’étude menée par le bureau d’enquête Ipsos auprès de 2500 consommateurs belges.

Google

Samsung occupe la quatrième place, suivi par Telenet en cinquième position. Ces deux entreprises sont des nouvelles venues au sein du Top 5. Celles-ci prennent les places de Aldi et Visa, qui retombent toutes deux aux treizième et quinzième rangs.

Top-10

Coca-Cola, Microsoft, Apple, Ikea et YouTube complètent le Top 10. Mention spéciale pour les excellents résultats de Proximus. L’entreprise de télécommunications grimpe de la 25ème à la 12ème place. En Wallonie, celle-ci occupe la cinquième position.

(EH) – Source : MARK Magazine

Mais qu'elle est la marque la plus puissante en Belgique ?

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 23 juin 2015

Le contrôle technique est trop lent, trop cher et dommageable, selon le VAB

Le contrôle technique des véhicules doit rapidement devenir moins cher et plus rapide.
controle technique belga

En Belgique, le contrôle technique est jusqu’à deux fois plus cher que chez nos voisins, les temps d’attente sont trop longs et le test des fumées est parfois dommageable pour les véhicules, selon l’association flamande d’automobilistes VAB, qui a comparé les pratiques dans différents pays, lit-on mardi dans Het Laatste Nieuws et De Morgen.

Près de la moitié des Flamands doit attendre de 20 minutes à une heure pour passer le contrôle. « Trop long », selon Maarten Matienko, porte-parole du VAB. « Il y a par ailleurs trop peu de centres de contrôle technique: 77 seulement. Par comparaison, les Pays-Bas en comptent 9500. Nos voisins du nord contrôlent 6,7 millions de véhicules, soit le double ».

Le VAB estime qu’il faut étudier la possibilité de libéraliser le marché du contrôle technique. Cela permettrait la création de plus de centres et l’apparition de tarifs moins élevés.

Le VAB avance aussi que le test de mesures des fumées est parfois dommageable pour les véhicules.

Source : Belga

Le contrôle technique , trop lent ? trop cher ?

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 23 juin 2015

Le SPF Finances engage !

spf finances
Source:

SPF Finances

Aujourd’hui, le Selor, le bureau de sélection de l’administration publique, publie un appel pour un total de 308 emplois ouverts au sein du SPF Finances.

Il y a 295 emplois pour lesquels les candidats ne doivent pas avoir d’expérience. Les étudiants de dernière année de l’année scolaire 2014-2015 sont même admis à la sélection.

Du côté néerlandophone, les Finances cherchent 40 titulaires d’un master (tous diplômes), 75 bacheliers (tous diplômes), 20 juristes titulaires d’un master et 100 économistes titulaires d’un master.

Du côté francophone, il s’agit de : 20 titulaires d’un master (tous diplômes), 20 juristes titulaires d’un master et 20 économistes titulaires d’un master.

Ils seront placés au sein des six administrations générales que compte le département et au sein des services d’encadrement.

Pour 13 autres emplois à orientation IT du niveau master ou équivalent, une expérience utile de 2 ans est toutefois requise.

Besoin d'un emploi ? le SPF finances engage 308 personnes.

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 19 juin 2015

Le Contact center du SPF Finances ouvert les samedis 20 et 27 juin pour les aides à remplir la déclaration d’impôts.

Source: SPF Finances

spf finances

Les samedis 20 et 27 juin, le Contact Center du SPF Finances sera exceptionnellement ouvert de 9 h à 16 h afin de répondre aux questions concernant la déclaration à l’impôt des personnes physiques.

Téléphone : 02 572 57 57 (tarif normal)

Besoin d'aide pour votre déclaration d'impôts 2014 ?

Posted by Pacifique FM – Officiel on lundi 15 juin 2015

Situation de la dette de l’Etat fédéral à fin mai 2015, quelques petits chiffres…

gouvernement2014
Source:

Agence de la Dette

Le Service Public Fédéral FINANCES, Trésorerie, communique ce qui suit :

À la fin du mois de mai 2015, la dette de l’État fédéral s’élevait à 393.215.687.727,24 EUR, soit :

– 392.920.162.468,38 EUR concernant la dette émise ou reprise par l’Etat fédéral ;

– 295.525.258,86 EUR concernant la dette de certains organismes pour laquelle l’Etat fédéral intervient dans les charges financières.

L’endettement net total du pouvoir fédéral (endettement brut, après déduction des placements financiers et titres en portefeuille) s’élevait à 381.625.408.658,49 EUR, ce qui représente une augmentation de 1.637.332.390,52 EUR par rapport au mois précédent.

Cette évolution résulte (voir annexe) :

– d’un solde net à financer pour le mois de mai de 1.618.461.448,12 EUR et de divers facteurs techniques à concurrence de 18.912.287,34 EUR.

– d’une diminution, à concurrence de 41.344,94 EUR, de la dette des organismes pour laquelle l’État intervient dans les charges financières.

La Trésorerie signale que la dette peut évoluer assez fortement d’un mois à l’autre. L’évolution mensuelle ne reflète donc pas toujours l’évolution annuelle globale.

En ce qui concerne l’évolution de la dette pour le mois de mai 2015, les particularités suivantes peuvent être mentionnées :

• Un montant de 3.525.000.000,00 EUR d’obligations linéaires a été émis par adjudication usuelle.

• Les opérations de gestion (dépôts comme placements interbancaires et la prise en portefeuille d’OLO, de certificats de trésorerie et de bons d’Etat) ont augmenté de 1.348.167.542,95 EUR.

Fin mai 2015, la dette à moyen et long terme représentait 88,7 % de l’encours de la dette émise ou reprise par l’Etat fédéral, contre 90,0 % fin mai 2014. La dette en euros représentait 99,7% de cet encours, comme l’année passée à la même date.

Quelques chiffres qui sont affolants : la dette publique…

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 12 juin 2015

Le Conseil des ministres a approuvé trois avant-projets de loi en lien avec les douze mesures de lutte contre le radicalisme et le terrorisme présentées en janvier dernier.

Lutte contre le radicalisme et le terrorisme: le Gouvernement approuve trois projets de loi

Charles_Michel_(politician)
Communiqué de presse 12/06/2015
Aujourd’hui, le Conseil des Ministres a approuvé trois projets de loi en lien avec ces douze mesures de lutte contre le radicalisme et le terrorisme présentées en janvier dernier.
Charles Michel, Premier ministre : « Les opérations policières menées il y a quelques jours dans des milieux tchétchènes démontrent que nous devons nous mobiliser face à la menace terroriste. Depuis plusieurs mois, le Gouvernement a considérablement renforcé les moyens d’actions. Je me réjouis de voir les 12 mesures présentées en janvier dernier se concrétiser de semaines en semaines. »
le Gouvernement s’engage pleinement afin de garantir la sécurité du pays et de ses citoyens. Lors du contrôle budgétaire de mars 2015, le Gouvernement a mobilisé une enveloppe complémentaire de 200 millions d’euros à cette fin.
Le premier projet de loi élargit la liste des infractions terroristes permettant de procéder à des écoutes téléphoniques. Le projet concrétise aussi l’extension des infractions terroristes et l’adaptation du code pénal pour une sanction plus effective et l’élargissement des possibilités de déchéance de la nationalité en cas de condamnation pour infraction terroriste.
Koen Geens, Ministre de la Justice : « Il permet de punir toute personne quittant le territoire belge à des fins terroristes. Le projet de loi complète le cadre légal déjà applicable pour poursuivre les citoyens belges et les personnes qui quittent le pays dans le but de renforcer des groupes terroristes en Syrie ».
Un deuxième projet de loi concerne l’élargissement du retrait temporaire de la carte d’identité. Grâce à cette mesure, le Ministre compétent peut décider de retirer à titre temporaire le document d’une personne qui est suspectée de vouloir se rendre en Syrie ou en Irak pour combattre ou s’entrainer, sur la base d’informations transmises par l’OCAM. Le Ministre peut retirer la carte d’identité pour une période allant de un à trois mois. Le retrait peut faire l’objet d’une prolongation jusqu’à maximum six mois.
Jan Jambon, Vice-Premier ministre et ministre de la Sécurité et de l’Intérieur: « Il s’agit d’une mesure importante nous donnant la possibilité d’empêcher les personnes radicalisées d’aller combattre en Syrie ou en Irak. Le retrait temporaire de la carte d’identité est l’un des points essentiels des 12 mesures que nous prenons pour combattre le terrorisme. »
Le troisième projet est relatif au refus de délivrance et au retrait de passeport quand la personne concernée présente un risque pour l’ordre public et la sécurité publique.
Didier Reynders, Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères : « Avec le projet de modification du code consulaire approuvé aujourd’hui, nous étendons la mesure de retrait de passeport aux personnes constituant une menace de sécurité sérieuse pour notre sécurité publique. Dès aujourd’hui, toute personne dont la carte d’identité est refusée ou retirée verra aussi son passeport retiré ou sa demande refusée ».
Le Conseil des Ministres a également approuvé ce matin un projet de loi permettant la déchéance ou le refus du statut de protection pour les grands criminels.
Theo Francken, Secrétaire d’État à l’Asile et la Migration : « Grâce à cette modification de la loi, il est désormais possible d’exclure des terroristes pour menace à la sécurité nationale. Les personnes ayant droit à notre protection doivent la recevoir et la recevront mais les criminels ou les terroristes qui représentent un réel danger pour notre société ne font à mes yeux pas partie de cette catégorie. »

Lutte contre le terrorisme, 12 mesures prises par le gouvernement.

Posted by Pacifique FM – Officiel on vendredi 12 juin 2015

Un écart salarial moindre mais persistant entre hommes et femmes

centre égalité et chance

Bruxelles, le 3 juin 2015 – L’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes publie son rapport annuel sur l’écart salarial et constate qu‘une femme gagne en moyenne 9% de moins qu’un homme par heure, soit une diminution de 1% de l’écart salarial sur base des salaires horaires. Sur base annuelle, une stagnation de l’écart salarial, à hauteur à 22%, est observée. La différence entre ces deux chiffres s’explique par l’effet du travail à temps partiel. Les différences entre le taux d’emploi des femmes et des hommes ou la nationalité sont autant d’éléments expliquant, en partie, l’écart salarial persistant en Belgique.

Effet du travail à temps partiel sur l’écart salarial sur base annuelle

Le travail à temps partiel est l’élément qui a le plus d’impact sur le salaire. Le travail à temps partiel reste principalement l’apanage des femmes, et la situation évolue peu sur ce point.

Michel Pasteel, Directeur de l’Institut pour l’égalité des femmes et des hommes, rappelle toutefois que « le travail à temps partiel n’est pas simplement une question de préférence personnelle. Chercher du travail à temps plein n’implique pas toujours d’en trouver. 22% des femmes travaillant à temps partiel et 26% des hommes travaillant à temps partiel indiquent ne pas trouver de travail à temps plein, ou encore ne pas avoir de possibilité de travailler à temps plein dans le cadre de l’emploi qu’ils exercent. De plus, pour 50% des femmes travaillant à temps partiel et 29% des hommes travaillant à temps partiel, la combinaison avec la vie de famille constitue la principale raison du travail à temps partiel.»

L’impact du taux d’emploi et des salaires

Le taux d’emploi des femmes a tendance à augmenter légèrement ces dernières années tandis que celui des hommes diminue. Néanmoins, l’augmentation du taux d’emploi des femmes concerne plus souvent des emplois de moindre qualité, moins bien rémunérés, ce qui a pour effet de creuser l’écart salarial.

Lorsque nous considérons uniquement les salaires (sans considérer d’autres aspects tels que le temps partiel, la nationalité, la situation familiale, etc.), nous constatons que l’écart salarial ne diminue pas, même si les salaires augmentent et que les salaires des femmes augmentent légèrement plus que ceux des hommes. Cela s’explique par le fait que la plupart des femmes exercent des fonctions moins bien rémunérées.

Une femme sur quatre travaillant à temps plein a touché un salaire mensuel brut inférieur à 2.250 euros. Ce n’est le cas que pour un homme sur six – une diminution tant pour les femmes que pour les hommes.

Enfin, le pourcentage de femmes qui gagnent plus de 5.000 euros bruts par mois est en hausse et atteignait les 7,5% en 2012. Néanmoins les hommes continuent à être majoritaires dans cette plus haute catégorie salariale (10,5%). Et les femmes sont toujours sous-représentées aux échelons les plus hauts des entreprises.
« Le manque de perspectives quant aux possibilités de trouver un emploi de qualité, bien rémunéré pour les femmes et le plafond de verre sont des facteurs qui contribuent à maintenir l’inégalité entre les femmes et les hommes sur le marché du travail. Du point de vue du genre, l’égalité salariale ainsi qu’un accès renforcé au marché du travail pour les femmes constituent tous deux des objectifs importants.» explique Michel Pasteel.

Nationalité vs écart salarial

L’impact négatif qu’a une nationalité étrangère ou un autre pays de naissance sur les chances de trouver un emploi est plus important pour les femmes que pour les hommes.

La nationalité a un impact limité sur le taux d’emploi des hommes tandis qu’elle impacte fortement les femmes. Un exemple : les femmes de nationalité hors-UE n’ont que la moitié des chances d’occuper un emploi par rapport aux hommes de cette même catégorie.

L’évolution la plus marquante par rapport à l’année précédente concerne les personnes qui ont une nationalité hors UE. Au sein de ce groupe, le taux d’emploi des femmes a augmenté passant de 25,7% à 27,1%, tandis qu’il a diminué chez les hommes, passant de 49,3% à 45,2%. Ceci signifie que seulement un quart des femmes et moins de la moitié des hommes venant de pays hors UE ont un emploi en Belgique.

Loi écart salarial

La loi du 22 avril 2012 relative à l’égalité salariale vise à mieux connaître et mieux lutter contre l’écart salarial et ce, à tous les niveaux : au niveau interprofessionnel via l’obligation pour les partenaires sociaux de négocier des mesures de lutte contre l’écart salarial, au niveau sectoriel via notamment l’instauration de classifications de fonctions neutres sur le plan du genre et enfin au niveau de l’entreprise via l’organisation d’une concertation obligatoire et l’adoption de plans d’égalité.

En 2015, les entreprises réaliseront pour la première fois une analyse de leurs salaires dans le contexte de la loi du 22 avril 2012. Une analyse d’impact de la loi sur l’écart salarial est encore prématurée à ce stade, néanmoins l’Institut constate que cette mesure est déjà un outil de sensibilisation très efficace auprès des entreprises.

Recommandations

L’Institut conclut son rapport par une série de recommandations à destination du gouvernement, des entreprises et de la société en général. Celles-ci renvoient à la mise en œuvre concrète de la loi écart salarial, à l’amélioration des possibilités de conciliation vie privée vie professionnelle, au meilleur partage des tâches dans la sphère privée, au développement d’un marché du travail plus flexible, à la lutte contre les stéréotypes de genre et contre la ségrégation.

Les chiffres du rapport 2015 concernent les données de l’enquête de l’année 2012. Les chiffres ont été fournis par la Direction générale Statistique – Statistics Belgium du Service public fédéral Économie, PME, Classes moyennes et Énergie et le Bureau fédéral du Plan, et ont été analysés en collaboration avec le SPF Emploi, Travail et Concertation sociale.

Vous retrouverez tous les chiffres et tendances relatifs à l’écart salarial entre les femmes et les hommes en Belgique. Rapport 2015 sur le site http://igvm-iefh.belgium.be

Source: Institut pour l’égalité des femmes et des hommes

 

 

Inégalités persistantes entre hommes et femmes sur les salaires.

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 2 juin 2015

Les radars-tronçons ne reconnaissent pas les plaques d’immatriculation personnalisées !

Les automobilistes dont le véhicule est équipé d’une plaque d’immatriculation personnalisée peuvent passer devant un radar-tronçon sans s’inquiéter. Les caméras de reconnaissance automatique d’immatriculation (ANPR) de ces radars ne détectent en effet pas ce type de plaques, rapportent jeudi les journaux de Mediahuis.

plaques

Les caméras ANPR dont sont équipés les radars-tronçons installés sur les autoroutes et aux entrées de villes ou communes ne reconnaissent pas les plaques d’immatriculation personnalisées, comme l’a admis le ministre de l’Intérieur Jan Jambon à la Chambre. L’Agence flamande des routes et de la circulation (Vlaams Agentschap Wegen en Verkeer) confirme ce problème.

Selon Peter Bruyninckx, les caméras ne seront toutefois pas ajustées dans l’immédiat. « Le logiciel pour ces caméras est pré-programmé pour un certains nombre de standards. L’arrivée des plaques personnalisées représente un nouveau défi technique« , précise-t-il. « Nous savons quel est le problème, nous devons maintenant étudier comment il peut être résolu. »

M. Bruyninckx précise encore que si les plaques personnalisées ne sont pas reconnues par les caméras ANPR, elles n’échappent néanmoins pas à tous les radars. Actuellement, quelque 10.000 voitures circulent en Belgique avec une plaque d’immatriculation personnalisée.

Attention toutefois car ces plaques n’échappent pas à tous les radars !

Posted by Pacifique FM – Officiel on jeudi 21 mai 2015