Titre obligatoire

Emissions à venir

avr
24
mar
2018
20:00 Mondo Blues – Jean-Claude et Michel
Mondo Blues – Jean-Claude et Michel
avr 24 @ 20:00
Mondo Blues - Jean-Claude et Michel
Mondo Blues – Mardi de 20h à 22h Le mardi de 20h à 22h avec Jean-Claude Mondo et son acolyte Michel.  Le Monde du Blues  
avr
25
mer
2018
07:00 Wapi Réveil – SAM
Wapi Réveil – SAM
avr 25 @ 07:00
Wapi Réveil - SAM @ Pacifique FM
Wapi Réveil – Lundi au vendredi de 7h à 9h Du lundi au vendredi réveille-toi en musique avec Frédéric Chaque matin du lundi au vendredi c’est le WAPI Réveil qui te fait lever. Des infos locales,[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘Assises du Hainaut’

Le jury entre en délibération pour juger les tortionnaires présumés !

Ce mardi matin, le jury chargé de prononcer ou non la culpabilité des accusés Isabelle Dantand et Gaëtan Massin est entré en délibération.

assises du Hainaut

Alors que le couple est accusé d’avoir torturé un adolescent autiste et d’avoir volontairement privé de soins et de nourritures quatre autres mineurs, il a été interrogé une dernière fois par le président de la cour d’assises du Hainaut.

Isabelle Dantand déclare elle-même : « J’ai ma part de responsabilité et j’en ai conscience. Je suis prête à être punie et à vivre avec cette culpabilité ». Quant à Gaëtan Massin, il a tenu à présenter ses excuses aux enfants de sa compagne, à ses enfants et à sa compagne. « J’assume, je m’excuse auprès d’Isabelle pour avoir utilisé sa carte de banque et je vais aussi vivre avec cette culpabilité » a-t-il commenté.

À 9h35, la clôture des débats était prononcée par le président de la cours d’assises, Olivier Delmarche. Le jury, composé de sept femmes et de cinq hommes, est entré en délibération vers 10h45. Le jury est chargé de répondre à 27 questions relatives à la culpabilité des deux accusés.

Lundi, les avocats de la défense avait demandé au jury de les condamner sous la prévention de traitement inhumain et non de torture alors que l’avocat général et les avocats des parties civiles estimaient qu’il s’agissait bien d’un cas de torture. Les autre faits reprochés au couple n’ont pas été contestés par les avocats de la défense lors des plaidoiries qui ont eu lieu ce lundi. Un arrêt est attendu durant la journée de mardi (Belga).

Assises du Hainaut : le jury délibère en ce moment même pour juger le couple présumé coupable de torture envers un adolescent autiste et d'avoir privé de nourritures quatre mineurs !

Posted by Pacifique FM – Officiel on mardi 28 avril 2015

Un couple est accusé de torture sur un jeune autiste !

Ce lundi, Isabelle Dantand et Gaetan Massin passent devant les Assises du Hainaut à Mons pour les faits qui leur sont reprochés. Ils  sont accusés d’avoir torturé Jimmy, un jeune autiste de 17 ans.

cour d'assise

Les actes de violence ont eu lieu entre le 3 juillet 2011 et le 28 septembre 2013. Isabelle Dantand a cinq enfants âgés entre 4 et 20 ans. Parmi eux, on retrouve Jimmy, 17 ans et atteint d’autisme. Un trouble qui nécessite une attention toute particulière et à laquelle Jimmy n’a pas eu droit. En effet, l’adolescent a été retrouvé par un voisin dans un état épouvantable.

C’est le 27 septembre 2013 que l’homme fait l’horrible découverte. Jimmy ne pesait alors plus que 29 kilos et gisait sur un sol à la saleté épouvantable entouré de deux bergers allemands. Une fois que les services de secours sont arrivés sur les lieux, leur constat a été édifiant. Le jeune garçon n’avait plus suffisamment de force pour bouger ni même s’exprimer. Il a été volontairement privé d’aliment par le couple censé s’occuper de lui.

L’enquête a permis d’établir que Gaetan Massin, le compagnon d’Isabelle Dantand, serait la cause du mauvais traitement accordé aux enfants. Des témoins précisent que c’est une fois que l’homme est entré dans la vie de la famille en 2012 que tout s’est désagrégé. L’éducation  et la nutrition des enfants se sont fortement détériorées. Pour Jimmy, ça allait jusqu’à la maltraitance physique par coups et brûlures. Il a également été privé de son traitement médicamenteux contre ses crises d’épilepsie.

Gaetan Massin et Isabelle Dantand sont accusés d’avoir torturé  Jimmy avec les circonstances aggravantes que l’infraction a été commise  envers un mineur qui en raison de son état mental, n’était pas à même de pourvoir à son propre entretien. Le couple est aussi accusé d’avoir volontairement privé d’aliments et de soins cinq autres enfants. Quatre appartiennent à Isabelle Dantand tandis que la cinquième, une fillette de 4 ans, est l’enfant de l’accusé. Ils font tous l’objet d’une mesure de placement ordonnée par  le Service d’aide à la Jeunesse.

Gaetan Massin n’est pas uniquement accusé de torture. Il devra aussi répondre  d’un détournement des allocations sociales perçues par sa compagne. Quand Gaetan Massin a été arrêté à son tour, il détenait la carte  bancaire de sa femme et avait effectué plusieurs retraits d’argent et  des achats alors qu’Isabelle Dantand était incarcérée.

Le couple est également accusé d’avoir volontairement privé d’aliments et de soins leurs cinq autres enfants !

Posted by Pacifique FM – Officiel on lundi 20 avril 2015

Premier Mondial d’impro ados à Tournai le 4 avril !

La Fédération Belge d’Improvisation Amateur (FBIA) organise le tout premier Mondial d’Improvisation Théâtrale Junior. Il aura lieu à Tournai le 4 avril.

Impro

Les meilleures équipes d’improvisation théâtrale ado de France, du Québec, de la Suisse et de Belgique se réunissent pour amuser près de 1000 spectateurs en délire et des milliers d’auditeurs de radio, d’internautes et de lecteurs de journaux.

Cette première édition accueillera des adolescents animés par la même passion et par l’envie de défendre les couleurs de leur pays lors de joutes théâtrales. Chaque soir se joueront 2 représentations, durant lesquelles les joueurs se dépasseront pour un résultat haut en couleurs.

Ce festival international sera hébergé chaque année par un pays différent. L’improvisation mêle une multitude d’ingrédients détonants telle que la spontanéité, la comédie ou la tragédie le tout dans une ambiance conviviale et interactive. Ces spectacles d’improvisation rencontrent toujours un vif succès en Belgique.

La finale du festival d’impro se déroulera à la Maison des Cultures de Molenbeek. Un lieu surprenant et dynamique, ancré dans la vie bruxelloise et multiculturel qui se veut être à l’image de ce Mondial.

D’autres représentations auront également lieu à Namur et à Bruxelles. Pour plus d’informations, rendez-vous sur le site de la Fédération : www.fbia.be

Comédie, spontanéité, culture et bien plus encore, voilà ce que vous réserve le premier Mondial d’Improvisation Junior qui se tiendra à Tournai le 4 avril !

Posted by Pacifique FM – Officiel on jeudi 2 avril 2015

Coups de couteau à Péruwelz – assises du hainaut 2 ème journée

rue pont à la faulx

L’étau se resserre sur l’accusé Johan Guilbert, cependant aucune personne ne l’a vu porter le coups de couteau fatal.Les principaux témoins, d’abord dans l’a rue Astrid menant à la gare et ensuite ceux de la rue Pont à le Faulx quant à eux n’ont aucun doute que c’est bien l’accusé qui a porté les coups de couteau à Ludovic Neyts.Dans les témoins un couple a vu un homme qui s’acharnait à frapper un autre recroquevillé sur le sol, notamment en lui balancant un coup de pied violent dans la tête avant de fuir avec un autre comparse qui se trouvait à une dizaine de mètres .Les deux jeunes accompagnants Ludovic Neyts n’ont plus beaucoup de souvenir de cette nuit là, à leur âge avoir des trous de mémoire est quand même malheureux.

Et pour terminer , la « maîtresse de Ludovic Neyts qui avait identifié sur des photos l’accusé prétend que c’est bien lui qui l’avait agressée dans la rue Astrid avant de porter des coups de couteau à son amant.

La défense quand à elle on noircit la vie et l’image de la victime ce qui choque la famille de celui-ci.

Assises du Hainaut : des points plutôt étranges pour commencer le procès Guilbert

guilbert - belga

Quelques surprises pour la Cour ‘d’assises du Hainaut ce matin,

l’accusé nie avoir donné un coup de couteau à la victime, son beau-frère qui l’accompagnait a été inculpé de meurtre et il n’est cité que comme………..témoin et en troisième, la maitresse de la victime se porte partie civile alors que son épouse ne l’a pas fait.

Johan Guilbert, 27 ans est accusé d’homicide volontaire sur Ludovic Neyts 29 ans le 29 janvier 2012 à Péruwelz.

L’accusé , devant la Cour, confirme qu’il avait bu, mais qu’il était conscient mais qu’il avait « peur » et qu’il était en colère, il dit également qu’il a été blessé à la main droite alors qu’en 2012 il parlait de la main…gauche.

Beaucoup d’incohérences ont étés entendues lors de cette première journée de la part de l’accusé.

L’accusé dit être sorti seul de l’auto. «J’ai demandé une cigarette à l’un des petits jeunes lors du premier arrêt. Mon beau-frère s’est ensuite arrêté une seconde fois à hauteur d’une banque. Une fille est arrivée à gauche et trois hommes à droite de l’auto. Je suis sorti pour demander ce qui se passait. Je me suis senti agressé quand la fille a mis sa main dans sa poche. J’ai agressé cette fille avant de remonter dans l’auto car Neyts menaçait de me mettre plusieurs coups de hachette. Je n’ai pas accepté de me faire agresser et je leur ai dit que la police allait arriver, afin de les faire fuir.»

Il dit qu’il y a eu une accolade avec Ludovic Neyts et que celui-ci lui aurait dit, menaçant: «vous avez de la chance d’être des gens du voyage, comme moi, sinon je vous découpe». Ensuite, les insultes ont repris, «car je lui ai dit que je n’avais pas peur de lui. J’ai eu peur, j’étais fâché et je ne voulais pas en rester là. Je suis retourné vers la victime et le groupe et j’ai crié police, police. Je les ai poursuivis. Au rond-point, la victime, qui était cachée derrière des panneaux publicitaires, est sortie avec une arme et m’a blessé à la main droite. L’important pour moi était de le désarmer. Je me suis défendu avec les mains».

«Je ne sais pas comment cela est arrivé»

M. Guilbert dit avoir désarmé la victime de sa hachette qu’elle tenait dans la main droite, par différents coups. Il nie avoir porté un coup de couteau à la victime. Il dit avoir appris plus tard que la victime avait été tuée par un coup de couteau, «mais je n’ai jamais mis un coup de couteau à cette personne. Je ne sais pas comment cela est arrivé». Il dit que son beau-frère l’a suivi, en une fraction de seconde, après avoir repris le couteau «qu’il m’a montré et qu’il comptait faire fondre».

Le procès a démarré de manière fort étrange. En effet, un témoin de moralité est actuellement détenu en France. La défense a sollicité sa comparution car cet homme prétend que l’accusé est auteur du coup de couteau mortel alors qu’il n’était pas présent sur la scène de crime. «C’est difficile car l’Europe judiciaire n’existe pas», a répondu l’avocat général, bien qu’il a mis tout en œuvre pour cette comparution attendue mercredi matin.

Enfin, la jeune femme qui accompagnait Ludovic Neyts la nuit des faits s’est constituée partie civile. Qualifiée de «très proche» de Ludovic Neyts, elle était en réalité sa maîtresse. Cette nuit-là, elle avait été insultée et frappée par l’accusé. «Cette constitution est étrange d’autant plus que l’épouse de la victime ne s’est pas constituée partie civile», note Me Fabian Lauvaux, avocat de la défense, qui précise que son client avait été remis en liberté sous conditions avant le procès. «S’il comparait détenu, c’est en raison d’une prise de corps prise pour ce procès.» L’accusé est domicilié en France.

Source : Belga