Titre obligatoire

Emissions à venir

sept
21
ven
2018
18:30 Au delà du Mystère
Au delà du Mystère
sept 21 @ 18:30
Au delà du Mystère
Au delà du Mystère – Vendredi 18h30 à 22h00 Une émission spirituelle, retrouvez-y une palette de reportages, d’interviews ou de directs. On vous parle de votre âme, de votre karma, de votre numérologie, de guidance,[...]

View Calendar

Articles marqués avec ‘Arnaques’

2.000.000 € de fraude grâce aux quotas CO2 ( gaz à effet de serre)

L’arnaque du réchauffement climatique : preuves et chiffres réels par un vrai scientifique intègre

rechauffement climat

Cette vidéo est une bombe qui se fait censurer de partout. A chaque fois qu’on communique sur ce sujet, les trolls sont lâchés en commentaires, les attaques DDoS contre le site http://sante-en-danger.fr etc. Alors partagez au plus possible de personnes cette page !

 

L'arnaque au quotas CO² , des milliards détournés ( vidéo )

Posté par Pacifique FM – Officiel sur mercredi 2 décembre 2015

Source : sante-en-danger.fr

Les 3 arnaques en ligne les plus dévastatrices via net

L'arnaque aux sentiments est celle qui le plus de dégâts financiers, analyse Olivier Bogaert, inspecteur de la Computer Crime Unit.

L’arnaque aux sentiments est celle qui le plus de dégâts financiers, analyse Olivier Bogaert, inspecteur de la Computer Crime Unit.-Fotolia

Les arnaqueurs du Web sévissent sur les réseaux sociaux, les sites de rencontres ou encore les sites de petites annonces pour vous soutirer des sommes parfois colossales.

De l’exploitation honteuse de la solitude à la publication de petites annonces piégées, les experts de l’arnaque en ligne déploient des trésors d’ingéniosité à l’heure de dépouiller leurs victimes.

Quelles sont les méthodes les plus dévastatrices ? Quels sont les montants probablement perdus à jamais ? Le point avec Olivier Bogaert, inspecteur de la Computer Crime Unit (CCU).

1. L’arnaque aux sentiments

Sur Facebook, sur un site de rencontre, sur Skype ou par courrier électronique, un inconnu(e) sort soudainement du lot.

Le prince charmant / la princesse charmante semble s’intéresser à votre quotidien, votre vie, votre histoire avec une motivation sans nulle autre pareil. Les petites attentions et les violons font mouche.

Le mirage d’une vie meilleure aveugle la victime potentielle (« la clé, c’est notamment de faire rêver, de s’intéresser à l’autre, de souligner les points communs », dixit Olivier Bogaert). Le piège s’apprête à se refermer.

Pourtant confinée à Skype, la messagerie instantanée et le mail, la relation virtuelle accouche d’une demande d’aide financière, à transférer de préférence par un moyen de paiement quasi irréversible et intraçable comme Western Union.

Les prétextes ? « Ils sont variés », témoigne Olivier Bogaert. « Ils concernent généralement un projet commun qui a besoin d’un coup de pouce. C’est par exemple débloquer temporairement des fonds pour acheter une petite maison pour démarrer une nouvelle vie à deux. »

Montants mis en jeu : « de 20.000 à 1 million d’euros », précise l’inspecteur de la CCU. « Les arnaques aux sentiments sont celles qui font le plus de dégâts financiers. »

« Elle a ouvert son cœur et son portefeuille »

« Le cas le plus marquant, c’est celui d’une dame de 58 ans qui avait dédié sa vie aux autres », se souvient l’expert. « Au cœur de sa solitude, elle a rencontré en ligne un inconnu qui a fait naître les espoirs d’une fin de vie heureuse à deux dans le sud de la France. Elle a ouvert son cœur et son portefeuille. Elle a perdu tout ce qu’elle avait : 60.000 euros.

Son prétendant se présentait comme un ingénieur de Total au seuil de la retraite, constamment en déplacement dans le monde sur des sites de forage. Le pactole à venir de l’assurance-groupe devait lui permettre d’acheter une petite maison où le couple profiterait d’une retraite bien méritée. Lorsqu’il est soit disant tombé sur une bonne affaire, il a demandé à sa victime d’avancer l’argent.

Ruinée, cette dame a pleinement pris conscience de la manipulation le jour où elle est tombée dans un magazine sur la photo de Marc Levy. Elle a reconnu l’homme avec qui elle était en contact, qui utilisait des photos du romancier dénichées en ligne pour donner de ses nouvelles.Marc Levy sur Internet, c’est comme Martine : on trouve via Google des images de Marc Levy à la plage, Marc Levy au ski… »

Le chantage à la webcam est une variante « populaire » du chantage aux sentiments.

2. L’arnaque aux petites annonces

Des petites annonces en ligne dopées à la malhonnêteté salissent les rangs des sites comme Immoweb, eBay, 2ememain…

Le fléau est tel que le spécialiste des annonces immobilières relaie un avertissement sur sa page d’accueil.

« Soyez vigilants lorsque vous tombez sur un bien dont le prix semble être trop beau pour être vrai », insiste Immoweb.

Le cas emblématique, « c’est le bien proposé à la location à un prix nettement inférieur à ceux de marché », explique Olivier Bogaert. « Ce bien est loué par un prétendu fonctionnaire européen renvoyé dans son pays pour une mission d’une durée indéterminée. Comme il ne souhaite pas laisser inoccupé cet appartement dont il est le propriétaire, il accepte de le louer à prix réduit, même à des étudiants qui pensent tomber sur l’affaire du siècle.

Comme il est à l’étranger, le propriétaire demande qu’une garantie soit déposée à un intermédiaire, via Western Union ou une mule, afin que ce tiers ne se déplace pas pour rien au moment d’assurer la visite, conclure le bail dans la foulée et remettre les clés. »

Montants mis à jeu : « des sommes de 700 à 800 euros, soit un mois de loyer »

Google Images à la rescousse

Pour éviter ces incidents locatifs, l’astuce de base consiste à télécharger la photo de l’appartement dans Google Images. Si la même image a déjà été utilisée pour des dizaines d’annonces totalement différentes, elle sera trahie par le moteur de recherche.

En marge de l’immobilier, les autres annonces faisandées concernent la voiture d’occasion « vendue à un prix dérisoire » ou encore l’appareil photo de haut niveau échangé contre une bouchée de pain. Avec en ligne de mire, le séjour à l’étranger du propriétaire, qui réclame d’une manière ou d’une autre un envoi d’argent, par Western Union, par carte de crédit prépayée, des cartes prépayées comme paysafecard… « Certains demandent même à l’acheteur potentiel de payer le passage d’un… transporteur chargé de montrer le véhicule d’occasion. »

3. L’arnaque au placement

Au sommet de la pyramide de l’arnaque au placement, les faux sites de Forex tiennent le haut du pavé.

Le Forex, c’est le marché des changes hautement spéculatif sur lequel se négocient les devises convertibles. Seuls les « traders » expérimentés osent s’y aventurer. Les gains y sont potentiellement énormes. Tout comme les pertes.

Une fois recruté par une faux site de Forex, il n’y a plus que des pertes en perspective pour l’investisseur en ligne du dimanche.

Tout est faux ! Les cours qui s’affichent sur votre écran sont manipulés. Les « traders » qui vous coachent mettent tout en œuvre pour retarder le moment de la prise de conscience de la supercherie.

Pour s’improviser « trader » à domicile, le piégé a directement envoyé ses deniers sur les comptes des arnaqueurs,  rassemblés « dans des structures criminelles plus organisées » précise Olivier Bogaert.

Si les premières affaires imaginaires semblent vous récompenser largement, le site et vos interlocuteurs disparaîtront dans la nature si jamais vous osez demander un retrait des sommes investies et des gains.

Montants mis en jeu : de quelques milliers à plusieurs dizaines de milliers d’euros.

+ Pour en apprendre plus sur les arnaques en cours sur Internet, Olivier Bogaert vient de publier son nouvel ouvrage chez Racine : « Surfons tranquille ! 3.0 »

source: lavenir.net

Arnques, attention à tout maintenant !

Posté par Pacifique FM – Officiel sur jeudi 5 novembre 2015

Quatre arnaques en pharmacie , on vous bluffe !

Voici quatre médicaments vendus en pharmacie qui sont des arnaques :

pharmacie

Le Guronsan pour les lycéens fatigués

Selon la légende, une pastille de Guronsan contient autant de caféine que 27 tasses de café. Ce serait un produit prodigieux pour aider les adolescents fatigués à réviser et stimuler les employés démotivés !

Mais c’est une fable. Le Guronsan ne contient que 50 mg de caféine [1], bien moins qu’une tasse de café (95-200 mg) [2].

Et son prétendu pouvoir dopant ne vient certainement pas de ses autres ingrédients !

À part un peu de vitamine C, il ne contient que :
• du sucre de table (saccharose)
• du sel (sodium)
• 400 mg de glucuronamide, un composé chimique qui n’a aucune propriété médicale démontrée [3]
• de l’arôme de « Gin fizz » pour donner l’impression d’un produit « actif » (aussi parce que ça pétille), et des additifs.
Désinfectants et antiseptiques pour les bobos
Quel parent ne se sentirait pas coupable, indigne même, de ne pas avoir de « pschitts » et de bouteilles de désinfectant pour soigner les blessures, le « qui pique » étant toujours considéré comme le plus efficace contre l’infection ?

Produits phare de la vente libre en pharmacie, les désinfectants et antiseptiques sont pourtant inutiles. Aucun n’est aussi efficace, et à usage universel, que l’eau chaude du robinet (dans nos pays).

Le mercurochrome, toxique, est désormais interdit. L’alcool ne doit jamais être utilisé sur la peau, mais uniquement à la désinfection des instruments (thermomètre, aiguille). L’eau oxygénée brûle atrocement les plaies. La chlorhexidine laisse persister de nombreux germes. La teinture d’iode tache et peut provoquer des allergies.

Reste le chlorhydrate d’octenidine, qui est très efficace contre une large palette de micro-organismes infectieux (bactérie, virus, mycoses). Toutefois, il n’est réellement utile qu’en milieu hospitalier, pour les grosses plaies et brûlures à fort risque d’infection. C’est le cas également des antibiotiques à mettre sur la peau. Laissez les médecins manipuler ces produits.

Pour les blessures sans gravité, le mieux de loin est de laver abondamment la plaie avec de l’eau chaude. Il faut un peu de courage au départ mais le miracle est que ce traitement peut supprimer complètement la douleur en un temps record, et accélère considérablement la cicatrisation. Et pour les enfants qui ont surtout besoin d’être rassurés, un bon « bisou magique » de Papa ou de Maman sur le bobo fera encore mieux que les « produits ».

Pour les plaies qui saignent, appliquer ensuite un pansement gras qui n’arrachera pas la croûte quand vous l’enlèverez. (Vous pouvez aussi vous reporter à l’une de mes précédentes lettres pour savoir en détail comment traiter les petites blessures

Il n’y a pas de somnifères « légers »

La plupart des somnifères utilisent des molécules hyperprolactinémiantes : même à faible dose elles stimulent l’hormone de la lactation chez la femme, et… la croissance du sein chez l’homme ! Au-delà de ces effet secondaires gênants, les somnifères peuvent augmenter le risque de mort précoce et de cancers, et ont de nombreux effets secondaires.

Redécouvrez plutôt l’art de la tisane — au tilleul et à la valériane elle vous aidera à dormir comme un bébé — mais aussi les aliments qui aident à dormir et ceux qui excitent, les habitudes qui favorisent le sommeil… ou que faire quand vous vous réveillez en pleine nuit.

Médicaments contre le rhume

Si vous attrapez un rhume, c’est parce que votre système immunitaire est affaibli.

Normalement, il aurait dû éliminer le virus avant que vous ne ressentiez les symptômes (nez qui coule, oreilles bouchées, mal de tête, yeux larmoyants).

Toutefois, même s’il a été lent au démarrage, votre système immunitaire est désormais le seul maître à bord. C’est lui qui va éliminer le rhume et vous ne pouvez rien faire pour accélérer la guérison. Cela prendra entre une semaine et dix jours.

Par contre, pour la prochaine fois, prenez de la vitamine C, de la vitamine D, des probiotiques pour votre flore intestinale (centre très important de l’immunité), redoublez d’attention sur votre nourriture, en évitant toute malbouffe.

N’imaginez pas que vous obtiendrez un quelconque effet positif des médicaments contre le rhume.

Bien qu’il en existe des dizaines sur les étagères des pharmacies (Humex, Drill, Fervex, Actifed, Nurofen…), tous ont des effets indésirables qui surpassent leurs maigres avantages.

Il faut bien être conscient de leur mode d’action : en fait de vous « guérir du rhume », la plupart contiennent simplement du paracétamol ou de l’ibuprofène, des produits qui font baisser la fièvre et suppriment la douleur, ce qui n’est pas souhaitable car la fièvre est un mécanisme naturel d’élimination des virus.

Pour vous déboucher le nez ou les oreilles, ils contiennent des produits qui resserrent les vaisseaux sanguins. La conséquence est de vous exposer à des risques d’accident vasculaire cérébral, d’infarctus du myocarde ou de problèmes neurologiques sévères [4]. Ils sont donc à proscrire formellement chez les moins de 15 ans et chez les personnes souffrant de troubles cardiovasculaires ou neurologiques.

Enfin, troisième possibilité, ils contiennent des antihistaminiques, des produits qui réduisent les réactions immunitaires, supprimant les symptômes mais laissant ainsi la voie libre aux virus !

Mieux vaut prendre un bon grog bien chaud (citron, miel et une goutte de rhum), du bouillon de poule (avec les os, chargés en moelle), et faire des inhalations d’eucalyptus.

Médicaments contre l’ostéoporose

Les femmes sont incitées à prendre de plus en plus de médicaments contre l’ostéoporose (maladie des os poreux), et il est vrai que, après la ménopause, leurs os ont tendance à se fragiliser.

Toutefois, le nombre de fractures observées chez les femmes âgées ne connaît aucune diminution.

Ce n’est pas étonnant : aucune étude n’a montré que les biphosphonates (médicaments contre l’ostéoporose) renforcent la solidité des os.

Il faut savoir que les biphosphonates sont des produits qui viennent de l’industrie de la lessive, qui les utilise pour empêcher le magnésium et le calcium de se redéposer sur le linge [5].

Ils fonctionnent en bloquant la capacité de notre corps à détruire les vieilles cellules d’os.

A priori, cela peut sembler une bonne chose. Sauf que la raison pour laquelle nous avons ce mécanisme de destruction de nos vieilles cellules d’os, c’est pour leur permettre d’être remplacées par de nouvelles cellules, plus solides !

Si vous empêchez ce processus naturel d’avoir lieu, ne soyez pas surpris que vos os deviennent de plus en plus fragiles.

La solution : les os sont comme les muscles, ils se renforcent lorsque vous poussez et tirez dessus. Ils fondent quand vous ne vous en servez pas. Pour garder des os solides, il faut donc les soumettre à l’effort, en faisant de l’exercice physique. Et vous trouverez tous les sels minéraux nécessaires à leur entretien en mangeant beaucoup de légumes, surtout les légumes verts.

À votre santé !

Source : La Lettre Santé Nature Innovation

Arnaques avec les médicaments.

Posted by Pacifique FM – Officiel on dimanche 19 avril 2015